Annonces du Premier ministre : l’austérité aggravée pour tous les fonctionnaires, le statut dans le viseur

11 Juil, 2017 | Actualités

Les annonces du Premier ministre dans son discours de politique générale constituent une agression contre les fonctionnaires :  rétablissement du jour de carence, gel du point d’indice, remise en cause de la grille unique de la fonction publique au profit d’une atomisation du point d’indice par versant (un pont d’indice par versant : état, territorial, hospitalier), suppression de 120 000 postes au moins, baisse de la masse salariale.

S’agissant du nombre des suppressions dans l’Éducation nationale, le ministère a indiqué que cela était encore soumis à arbitrage… ce qui est une façon de reconnaître qu’il y en aura.

Pour le gouvernement les fonctionnaires sont un coût, qu’il faut réduire à tout prix, tandis que les 50 milliards du pacte de responsabilité donnés au patronat par le gouvernement précédent au nom de la lutte contre le chômage, avec les résultats qu’on sait, doivent être sanctuarisés (le CICE : crédit d’impôt compétitivité emploi doit être transformé en baisses de charges, au détriment de la Sécurité Sociale). Il est clair que la politique du gouvernement, c’est l’austérité encore et toujours.

Le blocage du point d’indice se situe dans la continuité de la politique suivie par les gouvernements successifs ainsi que du protocole PPCR. S’il annonçait une négociation annuelle sur les salaires, il  prévoyait qu’ « elle permettra d’examiner d’éventuelles mesures d’ajustement au regard des principaux indicateurs macro-économiques (taux d’inflation, croissance du PIB, évolution des salaires…) ».

Le protocole PPCR préparait un scénario cousu de fil blanc pour le gouvernement  issu des élections. Il avait ainsi tout loisir d’invoquer les «indicateurs macro-économiques » pour refuser une augmentation de la valeur du point, ce que n’a pas manqué de faire E. Philippe en s’appuyant sur le rapport de la Cour des Comptes, qui tombe à point. Faut-il rappeler que depuis 2000 les fonctionnaires ont perdu 16% de pouvoir d’achat ?

Le « coût » des maigres revalorisations indiciaires a également été mis en avant dans ce rapport pour préconiser « soit leur remise en cause, soit la négociation de contreparties » qui « concernent les rémunérations, les effectifs et le temps de travail». Quant à la soi-disant promesse, invoquée par certains pour justifier leur soutien au protocole, qui ne figure dans aucun texte de portée juridique d’un déroulement de carrière sur deux grades (classe normale et hors classe), la Cour des Comptes préconise aussi de baisser les taux de promus/promouvables. Les déclarations du Premier Ministre permettent de craindre que nous n’allions dans ce sens.

Ce qui est certain c’est que le volet dit « RH » (ressources humaines), autrement dit statutaire, du protocole PPCR restera en place. Il comprend notamment :

  • la poursuite des fusions de corps,
  • la mise en place de dispositions communes aux 3 fonctions publiques afin de faciliter la « mobilité » pour accompagner les suppressions de postes annoncées,
  • la mise en place de la nouvelle évaluation des enseignants qui favorise l’autonomie renforcée des établissements, notamment en terme de recrutement et de déroulement de carrière
  • la création de la classe exceptionnelle, grade fonctionnel accessible à une infime minorité

La FNEC FP FO, avec UIAFP-FO réaffirme ses revendications :

Défense du statut général et des statuts particuliers, arrêt des suppressions de postes, revalorisation des salaires par l’augmentation de la valeur du point d’indice, arrêt des restructurations des services et amélioration des carrières.

Dans cette situation, c’est la préparation du rapport de force qui est à l’ordre du jour.

La cour des comptes récidive : elle veut en finir avec le statut !

La cour des comptes vient de publier un rapport : « Gérer les enseignants autrement : une réforme qui reste à faire ». Les pseudo-considérations sur les résultats des élèves censées justifier les recommandations de la cour ne sont, comme d’habitude, que des alibis...

Nouveau régime indemnitaire des enseignants dans le spécialisé Une baisse de salaire dès la rentrée pour les collègues de SEGPA / EREA / ULIS collège ! Maintien des HSE ! (l’article 6 du nouveau décret empêche le paiement des HSE)

  Malgré les protestations de la FNEC FP FO dans les groupes de travail qui se sont tenus ces dernières années et sa revendication, « pas une minute de plus, pas un euro de moins », quelques jours avant de partir, l’ex ministre Vallaud Belkacem a publié les...

Grève le 10 octobre dans la fonction publique Mobilisation interprofessionnelle en novembre (Éditorial du SI 202 )

Les ordonnances sur le code du travail adoptées par le conseil des ministres seraient ratifiées par un vote de l’assemblée nationale autour du 20 novembre. Contre les ordonnances, le comité confédéral national (CCN) a décidé de prendre l’initiative d’une mobilisation...

Grève du 10 octobre

Tous en grève le 10 octobre 2017 PARTICIPEZ MASSIVEMENT AUX MANIFESTATIONS !   Lire la suite en téléchargeant le pdf   2017-10-02 TRACT FO FONCTION PUBLIQUE POUVOIR D...

Suppression des contrats aidés en Martinique La FNEC FP-FO s’adresse au MEN

Nos collègues de Martinique sont en grève. Hier, 6000 personnes ont manifesté pour exiger le réemploi immédiat de tous les collègues en contrat aidé (CUI). La population de l’île s’est jointe à la mobilisation des personnels de l’Éducation nationale. La fin des...

Le MEDEF compte sur le gouvernement Macron pour détruire le Code du travail, l’école et toutes les conquêtes sociales

Le patron du MEDEF l’a dit : la publication des ordonnances Macron - Pénicaud qui remettent en cause le Code du travail et dynamitent les garanties collectives le satisfait. Comblé sur ce point, il sent son heure venue et veut s’en prendre à l’école. La réforme de la...

Traitements des fonctionnaires : toujours moins ! Tous en grève le 10 octobre

Point d’indice : blocage annoncé en 2018 Comme s’il n’y avait pas d’inflation (près de 1% en août 2017 sur un an) ! D’ores et déjà nous avons perdu plus de 8% depuis 2010, plus de 16% depuis 2000. L’augmentation a minima de la valeur du point en 2017 (1,2% en deux...

Ordonnances Macron = régression sociale La FNEC FP-FO dépose un préavis national de grève pour le 21 septembre

  Le 12 septembre, les salariés ont clairement et massivement exprimé leur volonté et leur détermination à se mobiliser contre les ordonnances Macron qui poursuivent et aggravent la loi El-Khomri. Dans les très nombreuses et massives manifestations qui se sont...

Un seul recteur pour les académies de Caen et de Rouen : une expérimentation ?

Dès son arrivée, le ministre de l’Education nationale avait indiqué que la réforme territoriale dans notre ministère ne pouvait pas « rester au milieu du gué ». Le pas vient d’être franchi. En effet, le ministère a présenté un projet d’expérimentation d’un seul et...

Retrait des ordonnances Macron contre le code du travail La FNEC FP-FO dépose un préavis national de grève pour le 12 septembre

La FNEC FP-FO a pris connaissance du contenu des ordonnances Macron sur le code du travail. La FNEC FP-FO approuve la décision de la confédération FO de voter contre les ordonnances dans toutes les instances consultatives qui vont se tenir. Avec la commission...