Annonces du Premier ministre : l’austérité aggravée pour tous les fonctionnaires, le statut dans le viseur

11 Juil, 2017 | Actualités

Les annonces du Premier ministre dans son discours de politique générale constituent une agression contre les fonctionnaires :  rétablissement du jour de carence, gel du point d’indice, remise en cause de la grille unique de la fonction publique au profit d’une atomisation du point d’indice par versant (un pont d’indice par versant : état, territorial, hospitalier), suppression de 120 000 postes au moins, baisse de la masse salariale.

S’agissant du nombre des suppressions dans l’Éducation nationale, le ministère a indiqué que cela était encore soumis à arbitrage… ce qui est une façon de reconnaître qu’il y en aura.

Pour le gouvernement les fonctionnaires sont un coût, qu’il faut réduire à tout prix, tandis que les 50 milliards du pacte de responsabilité donnés au patronat par le gouvernement précédent au nom de la lutte contre le chômage, avec les résultats qu’on sait, doivent être sanctuarisés (le CICE : crédit d’impôt compétitivité emploi doit être transformé en baisses de charges, au détriment de la Sécurité Sociale). Il est clair que la politique du gouvernement, c’est l’austérité encore et toujours.

Le blocage du point d’indice se situe dans la continuité de la politique suivie par les gouvernements successifs ainsi que du protocole PPCR. S’il annonçait une négociation annuelle sur les salaires, il  prévoyait qu’ « elle permettra d’examiner d’éventuelles mesures d’ajustement au regard des principaux indicateurs macro-économiques (taux d’inflation, croissance du PIB, évolution des salaires…) ».

Le protocole PPCR préparait un scénario cousu de fil blanc pour le gouvernement  issu des élections. Il avait ainsi tout loisir d’invoquer les «indicateurs macro-économiques » pour refuser une augmentation de la valeur du point, ce que n’a pas manqué de faire E. Philippe en s’appuyant sur le rapport de la Cour des Comptes, qui tombe à point. Faut-il rappeler que depuis 2000 les fonctionnaires ont perdu 16% de pouvoir d’achat ?

Le « coût » des maigres revalorisations indiciaires a également été mis en avant dans ce rapport pour préconiser « soit leur remise en cause, soit la négociation de contreparties » qui « concernent les rémunérations, les effectifs et le temps de travail». Quant à la soi-disant promesse, invoquée par certains pour justifier leur soutien au protocole, qui ne figure dans aucun texte de portée juridique d’un déroulement de carrière sur deux grades (classe normale et hors classe), la Cour des Comptes préconise aussi de baisser les taux de promus/promouvables. Les déclarations du Premier Ministre permettent de craindre que nous n’allions dans ce sens.

Ce qui est certain c’est que le volet dit « RH » (ressources humaines), autrement dit statutaire, du protocole PPCR restera en place. Il comprend notamment :

  • la poursuite des fusions de corps,
  • la mise en place de dispositions communes aux 3 fonctions publiques afin de faciliter la « mobilité » pour accompagner les suppressions de postes annoncées,
  • la mise en place de la nouvelle évaluation des enseignants qui favorise l’autonomie renforcée des établissements, notamment en terme de recrutement et de déroulement de carrière
  • la création de la classe exceptionnelle, grade fonctionnel accessible à une infime minorité

La FNEC FP FO, avec UIAFP-FO réaffirme ses revendications :

Défense du statut général et des statuts particuliers, arrêt des suppressions de postes, revalorisation des salaires par l’augmentation de la valeur du point d’indice, arrêt des restructurations des services et amélioration des carrières.

Dans cette situation, c’est la préparation du rapport de force qui est à l’ordre du jour.

Conseil supérieur de l’Education du 12 juillet Communiqué et déclaration sur le calendrier scolaire

Force Ouvrière a décidé, avec les organisations syndicales FSU, CGT, SUD, Solidaires, UNSA Education et UNL de quitter la séance du Conseil supérieur de l’Education (CSE) des 12 et 13 juillet, compte-tenu du refus du ministre de retirer de l’ordre du jour des textes...

Enseignants, lycéens et parents d’élèves ont la même exigence : Retrait de Parcoursup ! Une place pour chaque bachelier dans la filière de son choix à l’université !

Les résultats du Baccalauréat seront affichés dans quelques jours. Alors qu’ils seront diplômés, des dizaines de milliers d’élèves ne sauront toujours pas s’ils auront une place dans l’enseignement supérieur l’année prochaine. Un grand nombre d’entre eux  risquent de...

Prime REP + ou le salaire «collectif» à la performance

Il y a un an, le candidat Macron avait annoncé une prime de 3000 euros pour les personnels travaillant en  éducation prioritaire. Le 2 juillet, la FNEC FP-FO a été reçue en audience au ministère sur cette question, dans le cadre de « l’agenda social » du ministre...

Accès à la hors-classe : La logique de PPCR, c’est toujours plus d’arbitraire !

Accès à la hors-classe : des milliers de collègues sous le coup d'avis arbitraires sur leur valeur professionnelle FO revendique le droit effectif pour tous d'accéder à la hors-classe et défend les collègues lésés Nombre de promotions : aucune garantie, ni pour...

Inclusion scolaire systématique : le ministère ne nie pas les difficultés mais répondra-t-il vraiment aux revendications des personnels ? Il y a urgence

Compte rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 18 juin au ministère Suite à la conférence nationale sur l’inclusion scolaire systématique organisée par la FNEC FP-FO le 28 mars 2018, une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par Mme BOUHRIS, chef de cabinet du...

Communiqué UIAFP : A VOTRE BON CŒUR … !

Le rendez-vous salarial s'est tenu le 18 juin. Rappelons que ce rendez-vous est une des conséquences du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) rejeté par FORCE OUVRIERE. Remplaçant les négociations salariales annuelles, il place...

Pulvérisation des commissions paritaires : Les fonctionnaires soumis à l’arbitraire !

Vendredi 25 mai le ministre de l’Action et des Comptes publics a présenté aux organisations de fonctionnaires son chantier consacré à « l'amélioration du dialogue social » et plus précisément aux commissions administratives paritaires (CAP). Rappelons que le rôle et...

Concours en licence et pré-recrutement avec statut d’élève-professeur : OUI ! Professionnalisation des concours de recrutement : NON

Après avoir imposé la masterisation des concours (obligation d’avoir un Bac+5 pour la titularisation), après l’obligation de passer par un Master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), après l’affectation des fonctionnaires stagiaires sur un...

FNEC FP-FO et FSPS-FO n’acceptent pas la transformation l’école maternelle en structure d’accueil territoriale

 Le président de la République, en présence du ministre Blanquer, a annoncé lors des « assises de la maternelle» les 27 et 28 mars vouloir  « une école maternelle refondée» « avec une reconception du temps scolaire et parascolaire le mercredi» Dans le même temps le...

Accès à la hors classe – PPCR L’arbitraire érigé en règle contre les droits collectifs

La FNEC FP-FO avec la FGF-FO dénonce, depuis le début, les effets dévastateurs de PPCR sur les rémunérations, les carrières et l’indépendance professionnelle des enseignants vis-à-vis de la hiérarchie. C’est la raison pour laquelle FO, contrairement à la FSU, à l’UNSA...