Stop à la remise en cause des liber­tés publiques !

20 Avr, 2024Com­mu­ni­qué, Droit syn­di­cal, Inter­na­tio­nal, Inter­syn­di­cal

La FNEC FP-FO dénonce la dérive liber­ti­cide en cours qui vise à faire taire, à stig­ma­ti­ser, à cri­mi­na­li­ser toutes les voix qui s’élèvent pour exi­ger un ces­sez-le-feu à Gaza, la fin des mas­sacres et des bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles, l’arrêt du géno­cide du peuple pales­ti­nien, la ces­sa­tion des livrai­sons d’armes par la France à Israël.

Ce sont d’abord les liber­tés uni­ver­si­taires qui sont remises en cause. Le Pré­sident de l’Université Savoie Mont- Blanc a cou­pé l’accès aux listes élec­tro­niques de dif­fu­sion syn­di­cales à la suite d’un mes­sage d’une orga­ni­sa­tion syn­di­cale sur la situa­tion à Gaza et la poli­tique de l’État d’Israël ; à Lyon 2, diverses pres­sions du pré­sident de Région et de dépu­tés Renais­sance ont entraî­né l’interdiction d’une confé­rence ; à Sciences Po Paris, des affa­bu­la­tions diverses venant du plus haut niveau de l’État visent une confé­rence sur la Pales­tine et salissent l’image de l’établissement !

Un cran vient d’être fran­chi avec la condam­na­tion de Jean-Paul Deles­caut, secré­taire géné­ral de l’UD CGT du Nord, à un an de pri­son avec sur­sis pour « apo­lo­gie du ter­ro­risme ». Son tort ? Avoir appe­lé à une mani­fes­ta­tion pour la paix en Pales­tine ! La FNEC FP-FO exige la relaxe immé­diate pour Jean-Paul Delescaut !

Au même moment, plu­sieurs réunions publiques sont inter­dites. Ce 17 avril, le Pré­fet du nord décide d’interdire une confé­rence sur « l’ac­tua­li­té en Pales­tine » en pré­sence de Jean-Luc Mélen­chon et Rima Has­san dans une salle pri­vée. Cette réunion, qui devait se tenir dans les locaux de l’université de Lille, avait déjà été annu­lée la veille par le pré­sident de cette université.

En uti­li­sant à vingt-trois reprises l’article 49–3, notam­ment pour faire pas­ser sa contre-réforme des retraites, le

gou­ver­ne­ment Macron avait déjà expri­mé le peu de cas qu’il fai­sait du débat démocratique.

Aujourd’hui, en accen­tuant la répres­sion, en remet­tant en cause les liber­tés démo­cra­tiques, il dérive dan­ge­reu­se­ment, au moment où il ampli­fie ses attaques contre les garan­ties col­lec­tives et les sta­tuts, contre les ser­vices publics (pro­jet de loi Gue­ri­ni pour détruire le sta­tut de fonc­tion­naire, réforme du « choc des savoirs », remise en cause des allo­ca­tions chômage…)

Cette poli­tique auto­ri­taire est direc­te­ment tour­née contre l’expression des reven­di­ca­tions : c’est ain­si qu’au début du mois d’avril, le secré­taire géné­ral de la CGT de Seine-Saint-Denis, Kamel Brah­mi, a été pla­cé en garde à vue alors qu’il mani­fes­tait au côté des per­son­nels de l’Éducation natio­nale, des parents d’élèves et des élus pour récla­mer un plan d’urgence dans les éta­blis­se­ments sco­laires du département.

La FNEC FP-FO rap­pelle les termes du pré­am­bule aux sta­tuts de Force Ouvrière : « le syn­di­ca­lisme ne sau­rait être indif­fé­rent à la forme de l’État parce qu’il ne pour­rait exis­ter en dehors d’un régime démo­cra­tique. » En ce sens, la FNEC FP-FO réaf­firme son exi­gence du res­pect inté­gral des liber­tés publiques, du droit de mani­fes­ter et du droit de se réunir, indis­so­ciables du droit de revendiquer.

Elle rap­pelle les termes de la réso­lu­tion du der­nier Comi­té Confé­dé­ral Natio­nal du 29 mars : « FO appelle à un ces­sez-le-feu immé­diat et per­ma­nent, notam­ment à Gaza et en Ukraine comme par­tout dans le monde ».

La FNEC FP-FO engage éga­le­ment ses syn­di­cats à par­ti­ci­per à toutes les mobi­li­sa­tions pour le ces­sez-le-feu à Gaza et à faire remon­ter à la fédé­ra­tion leur action en ce sens.

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…

Réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants et des concours : une attaque d’ampleur contre le recru­te­ment sous Statut !

La ministre Bel­lou­bet a pré­sen­té le lun­di 6 mai son pro­jet, pour une mise en œuvre dès la ren­trée de sep­tembre 2024. Le gou­ver­ne­ment veut aller vite pour une réforme aux dégâts mul­tiples. Pour tous, le main­tien de la « mas­te­ri­sa­tion » et la remise en cause du…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les mesures qui cassent l’École publique, pour les moyens néces­saires (postes, classes, salaires…) : Grève natio­nale le 14 mai !

La mobi­li­sa­tion pour obte­nir les moyens néces­saires à la réus­site de leurs élèves, pour leur salaire et contre le « choc des savoirs », enga­gée depuis le mois de jan­vier, se pour­suit mal­gré les périodes de vacances zonées, témoi­gnant de la déter­mi­na­tion des…

La seule réponse du gou­ver­ne­ment : stig­ma­ti­ser, sou­mettre, réprimer

Lors de son dis­cours à Viry-Châ­tillon, le Pre­mier ministre a annon­cé une « concer­ta­tion » sur « le res­pect de l’autorité au sein de notre jeu­nesse ». La ministre Bel­lou­bet l’a lan­cée ce ven­dre­di 3 mai. A un mois des élec­tions euro­péennes, per­sonne n’est dupe…

Face au tol­lé, crai­gnant les mobi­li­sa­tions, le gou­ver­ne­ment renonce à récu­pé­rer les heures allouées aux enseignements

La consigne minis­té­rielle est tom­bée comme un cou­pe­ret dans les éta­blis­se­ments en début de semaine. Dans le cadre de la réduc­tion des cré­dits de 700 mil­lions d’euros à l’Éducation natio­nale, le minis­tère avait deman­dé aux rec­to­rats de reprendre les budgets…

Sou­tien aux étu­diants mobi­li­sés pour la paix et l’arrêt du géno­cide à Gaza !

La FNEC FP-FO condamne les ten­ta­tives d’intimidation, de stig­ma­ti­sa­tion, voire de cri­mi­na­li­sa­tion des étu­diants mobi­li­sés pour le ces­sez-le-feu en Pales­tine et l’arrêt du géno­cide en cours à Gaza. Dans une inter­view le 28 avril, la ministre Retailleau…

Annonces de Gabriel Attal à Viry-Châ­­tillon : Non à la mise au pas de la jeu­nesse, de l’École et de ses personnels !

Plu­tôt que de répondre à la colère géné­rale pro­vo­quée par les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, les 700 mil­lions de coupes bud­gé­taires, les contre-réformes, le « choc des savoirs », Gabriel Attal a déci­dé d’accentuer la pres­sion sur la…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les plans du gou­ver­ne­ment contre le Sta­tut, pour nos reven­di­ca­tions : AG par­tout dès la rentrée !

Réforme des lycées pro, « choc des savoirs », SNU, uni­forme, acte 2 de l’école inclu­sive, sup­pres­sions de postes, ter­ri­to­ria­li­sa­tion : le gou­ver­ne­ment mul­ti­plie les mau­vais coups contre l’École publique. En face, les per­son­nels et les parents d’élèves…

Concours et for­ma­tion des ensei­gnants : un pro­jet inacceptable !

Dans son dis­cours du 5 avril, le pré­sident de la Répu­blique a annon­cé la mise en place d’« écoles nor­males du XXIe siècle ». Rien de plus trom­peur que cette for­mule publi­ci­taire, qui cache en réa­li­té la pour­suite de la des­truc­tion de la formation…