Nou­velle baisse du nombre de can­di­dats aux concours : FO reven­dique le retour à un recru­te­ment à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonc­tion publique !

14 Nov, 2022Com­mu­ni­qué, Défense du sta­tut, Postes

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer la pro­lon­ga­tion de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale (ensei­gnants, CPE, PsyEN, per­son­nels admi­nis­tra­tifs…) en rai­son d’un nombre insuf­fi­sant d’inscrits.

Année après année, le nombre de can­di­dats aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale, et en par­ti­cu­lier aux concours enseignants,s’effondre.

À qui la faute ?

En pre­mier lieu à la mise en œuvre de la mas­te­ri­sa­tion Cha­tel-Sar­ko­zy en 2010 qui, en impo­sant la déten­tion d’un diplôme Bac+5 au lieu d’un diplôme à Bac+3 pour se pré­sen­ter aux dif­fé­rents concours ensei­gnants, a engen­dré l’assèchement du vivier de can­di­dats. C’est d’ailleurs une des rai­sons pour les­quelles la FNEC FP- FO, seule, avait voté contre les pro­jets de décrets rela­tifs à la mas­te­ri­sa­tion au comi­té tech­nique pari­taire minis­té­riel, au conseil supé­rieur de l’Éducation et au conseil supé­rieur de la Fonc­tion publique d’État.

D’autre part, com­ment ne pas lier la baisse du nombre de can­di­dats aux concours avec l’effondrement du pou­voir d’achat des per­son­nels de l’Éducation natio­nale ? Rap­pe­lons que ceux-ci comme tous les fonc­tion­naires, ont per­du 23% de leur pou­voir d’achat depuis 2000 et que cette baisse attein­dra des records en 2022 puisque le point d’indice n’a été aug­men­té que de 3,5% alors que les indi­ca­teurs annoncent une infla­tion à 8,5% en décembre prochain.

Force est de consta­ter que la pseu­do-reva­lo­ri­sa­tion annon­cée par le ministre Ndiaye, dont une bonne par­tie est condi­tion­née à l’exercice de tâches sup­plé­men­taires, n’a convain­cu personne !

Des mesures d’urgence doivent être prises !

Tout d’abord, dès cette année, le recru­te­ment de la tota­li­té des can­di­dats aux concours ins­crits sur les listes com­plé­men­taires, le ré-abon­de­ment de celles-ci, la titu­la­ri­sa­tion de tous les contrac­tuels qui le sou­haitent et la mise en œuvre immé­diate de concours excep­tion­nels ouverts à tous les déten­teurs d’un diplôme à Bac+3… L’annonce de concours excep­tion­nels réser­vés aux ensei­gnants contrac­tuels dans trois aca­dé­mies (Cré­teil, Guyane, Ver­sailles) reste lar­ge­ment insuffisante.

La FNEC FP-FO main­tient plus que jamais sa reven­di­ca­tion d’abrogation de la mas­te­ri­sa­tion et de retour à un recru­te­ment des ensei­gnants à Bac+3 pour élar­gir le vivier des can­di­dats et réclame annu­la­tion des 2000 postes d’enseignants sup­pri­més pour la ren­trée 2023 à grands coups de 49–3 à l’Assemblée nationale.

Enfin, la FNEC FP-FO exige plus que jamais l’augmentation immé­diate de la valeur du point d’indice a mini­ma à hau­teur de l’inflation et l’ouverture de dis­cus­sions pour rat­tra­per le pou­voir d’achat per­du depuis 20 ans,de manière à ce que tous les per­son­nels soient aug­men­tés de manière indi­ciaire et sans contre­par­tie. C’est le sens de la péti­tion dont elle a pris l’initiative.

Le secré­taire géné­ral de la confé­dé­ra­tion FO a écrit à la Pre­mière ministre E. Borne pour deman­der la mise en place de la clause de revoyure pour les salaires dans la Fonc­tion publique. La FGF-FO s’est éga­le­ment adres­sée au ministre S. Gué­ri­ni pour exi­ger une négo­cia­tion immédiate.

La FNEC FP-FO sera reçue au minis­tère de l’Éducation natio­nale mar­di 15 novembre et ren­dra compte des réponses du ministre P. Ndiaye et de ses représentants.

La FNEC FP-FO appelle les per­son­nels de l’Éducation natio­nale à voter mas­si­ve­ment pour les listes qu’elle pré­sente lors des élec­tions pro­fes­sion­nelles du 1er au 8 décembre 2022.

Mon­treuil, 13 novembre 2022

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 – copie

Mon­treuil, le 25 novembre 2022 Mon­sieur Pap NDIAYE Ministre de l’Education natio­nale et de la Jeu­nesse 110 rue de Gre­nelle 75357 PARIS 07 SP Objet : Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique – demande d’audience en urgence Mon­sieur le ministre, La…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

Mon­sieur le Ministre, Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Mes­sieurs, Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes…

La FNEC FP-FO ne par­ti­ci­pe­ra pas à la « réunion d’échange sur la voie professionnelle »

Mon­sieur le ministre, Madame la ministre délé­guée, Nous avons bien reçu votre invi­ta­tion à une « réunion d’échange sur la situa­tion de la voie pro­fes­sion­nelle » le ven­dre­di 25 novembre avec MM. Jean-Marc HUART, direc­teur de cabi­net du ministre de l’Éducation…

Appel de la réunion natio­nale AESH/AED en visio orga­ni­sée par la FNEC FP-FO le mer­cre­di 16 novembre 2022

Nous, AESH et AED, par­ti­ci­pants à la réunion natio­nale orga­ni­sée par la FNEC FP-FO, avec la pré­sence de FO ensei­gne­ment agri­cole, le mer­cre­di 16 novembre 2022, nous féli­ci­tons des près de 200 connexions et des 26 prises de parole de délé­gués man­da­tés par leur…

Compte ren­du de la réunion natio­nale AESH/AED orga­ni­sée par la FNEC FP-FO en visio le mer­cre­di 16 novembre 2022

Plus de 230 ins­crip­tions ! Plus de 150 connexions ! 58 dépar­te­ments repré­sen­tés ! Une dizaine de comi­tés dépar­te­men­taux d’AESH pré­sente ! 26 prises de parole. La réunion natio­nale AESH/AED a été un véri­table suc­cès. La qua­si-tota­li­té des prises de parole a…

Compte-ren­­du de l’audience de la FNEC FP-FO au minis­tère du 15 novembre 2022

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, direc­teur adjoint du cabi­net du ministre et M. Crus­son, conseiller social. Plu­sieurs points ont été abor­dés : Aban­don du pro­jet de réforme de la voie pro­fes­sion­nelle et refus de la double…

Un amen­de­ment glis­sé par le gou­ver­ne­ment dans le pro­jet de loi de finances pas­sé avec le 49–3 : une étape sup­plé­men­taire pour pri­va­ti­ser le réseau AEFE

Un amen­de­ment au pro­jet de loi de finances 2023 a été adop­té, concer­nant les éta­blis­se­ments en ges­tion directe (EGD) du réseau AEFE. Il consti­tue une véri­table marche à la pri­va­ti­sa­tion des quelques 68 EGD qui sub­sistent, contre 566 éta­blis­se­ments privés…

6 lycés pro­fes­sion­nels mena­cés à Paris dès 2023 ! D’autres en 2024 ! Réforme Macron de casse des lycées pro­fes­sion­nels : tout est lié ! Tous au ministère !

La grève et les mani­fes­ta­tions his­to­riques du 18 octobre ont mon­tré la déter­mi­na­tion des pro­fes­seurs de lycée pro­fes­sion­nel à blo­quer la nou­velle réforme Macron-Grand­jean de la voie pro­fes­sion­nelle (62% de gré­vistes, des « LP morts », 3 000 mani­fes­tants à…

Concer­ta­tion sur l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant : des pro­po­si­tions inacceptables !

Le minis­tère a réuni trois groupes de tra­vail avec les orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives pour dis­cu­ter de « l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant ». On pou­vait dis­cu­ter de tout… sauf d’une chose : la répar­ti­tion de l’enveloppe…

Méde­cine sco­laire à la dérive : le SMEDEN-FO demande une audience en urgence au ministre !

Dans une lettre ouverte à Emma­nuel Macron, près de 8 000 soi­gnants de pédia­trie alertent sur la dégra­da­tion accé­lé­rée des soins appor­tés aux enfants. Ils reven­diquent entre autres la réou­ver­ture des lits, la néces­saire reva­lo­ri­sa­tion des salaires pour stopper…