Face au rejet mas­sif qui s’exprime, le gou­ver­ne­ment doit répondre immé­dia­te­ment ! Cette situa­tion ne peut plus perdurer !

13 Jan, 2022Com­mu­ni­qué, Défense du sta­tut, Inter­syn­di­cal, Twit­ter

Jeu­di 13 jan­vier la colère des per­son­nels explose. Confron­tés aux pro­to­coles Blan­quer qui génèrent le chaos dans les écoles et les éta­blis­se­ments, aux ordres et aux contrordres per­ma­nents, au manque de postes et de per­son­nels, les per­son­nels ont dit « stop ! » et ont mas­si­ve­ment déci­dé la grève.

Des mani­fes­ta­tions, des ras­sem­ble­ments, des assem­blées géné­rales de gré­vistes sont convo­quées dans tout le pays.

Jeu­di 13 jan­vier, c’est un rejet inédit qui va s’exprimer, un rejet total des pro­to­coles Blanquer.

Les reven­di­ca­tions sont claires. Cette grève n’est pas une grève « contre le virus » comme l’indique le ministre avec son mépris habi­tuel, c’est une grève pour exiger :

  • L’arrêt des pro­to­coles inap­pli­cables qui sèment un désordre indes­crip­tible dans les écoles et établissements ;
  • Des recru­te­ments immé­diats de per­son­nels sous sta­tut pour assu­rer le rem­pla­ce­ment des ensei­gnants absents et allé­ger les effec­tifs, l’annulation des sup­pres­sions de postes ;
  • De réelles mesures de pro­tec­tion pour les personnels ;
  • L’arrêt de toutes les pres­sions pour contraindre les per­son­nels à effec­tuer l’enseignement à distance ;
  • L’augmentation de la valeur du point d’indice et l’octroi de 183€ nets indi­ciaires par mois pour les per­son­nels de l’Éducation natio­nale, comme l’ont obte­nu les les hospitaliers.

Le ministre, le gou­ver­ne­ment doivent y répondre, immé­dia­te­ment. La situa­tion actuelle ne peut perdurer.

Les fédé­ra­tions syn­di­cales natio­nales, les orga­ni­sa­tions de jeu­nesse et la FCPE s’adressent au Pre­mier Ministre pour être reçus « dans les plus brefs délais ».

La FNEC FP-FO invite les per­son­nels à se réunir ce jeu­di 13 jan­vier dans les assem­blées géné­rales et à dis­cu­ter de la pour­suite de la mobi­li­sa­tion pour faire entendre rai­son au gouvernement.

Les syn­di­cats doivent être enten­dus, les per­son­nels doivent être enten­dus, les parents d’élèves doivent être enten­dus. Et si le gou­ver­ne­ment ne répond pas : la ques­tion de la mani­fes­ta­tion natio­nale en direc­tion de Mes­sieurs Macron, Cas­tex ou Blan­quer n’est-elle pas à l’ordre du jour ?

Mon­treuil, le 13 jan­vier 2022

En pj la demande d’au­dience inter­syn­di­cale, adres­sée au Pre­mier ministre

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 – copie

Mon­treuil, le 25 novembre 2022 Mon­sieur Pap NDIAYE Ministre de l’Education natio­nale et de la Jeu­nesse 110 rue de Gre­nelle 75357 PARIS 07 SP Objet : Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique – demande d’audience en urgence Mon­sieur le ministre, La…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

Mon­sieur le Ministre, Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Mes­sieurs, Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes…

La FNEC FP-FO ne par­ti­ci­pe­ra pas à la « réunion d’échange sur la voie professionnelle »

Mon­sieur le ministre, Madame la ministre délé­guée, Nous avons bien reçu votre invi­ta­tion à une « réunion d’échange sur la situa­tion de la voie pro­fes­sion­nelle » le ven­dre­di 25 novembre avec MM. Jean-Marc HUART, direc­teur de cabi­net du ministre de l’Éducation…

Appel de la réunion natio­nale AESH/AED en visio orga­ni­sée par la FNEC FP-FO le mer­cre­di 16 novembre 2022

Nous, AESH et AED, par­ti­ci­pants à la réunion natio­nale orga­ni­sée par la FNEC FP-FO, avec la pré­sence de FO ensei­gne­ment agri­cole, le mer­cre­di 16 novembre 2022, nous féli­ci­tons des près de 200 connexions et des 26 prises de parole de délé­gués man­da­tés par leur…

Compte ren­du de la réunion natio­nale AESH/AED orga­ni­sée par la FNEC FP-FO en visio le mer­cre­di 16 novembre 2022

Plus de 230 ins­crip­tions ! Plus de 150 connexions ! 58 dépar­te­ments repré­sen­tés ! Une dizaine de comi­tés dépar­te­men­taux d’AESH pré­sente ! 26 prises de parole. La réunion natio­nale AESH/AED a été un véri­table suc­cès. La qua­si-tota­li­té des prises de parole a…

Compte-ren­­du de l’audience de la FNEC FP-FO au minis­tère du 15 novembre 2022

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, direc­teur adjoint du cabi­net du ministre et M. Crus­son, conseiller social. Plu­sieurs points ont été abor­dés : Aban­don du pro­jet de réforme de la voie pro­fes­sion­nelle et refus de la double…

Un amen­de­ment glis­sé par le gou­ver­ne­ment dans le pro­jet de loi de finances pas­sé avec le 49–3 : une étape sup­plé­men­taire pour pri­va­ti­ser le réseau AEFE

Un amen­de­ment au pro­jet de loi de finances 2023 a été adop­té, concer­nant les éta­blis­se­ments en ges­tion directe (EGD) du réseau AEFE. Il consti­tue une véri­table marche à la pri­va­ti­sa­tion des quelques 68 EGD qui sub­sistent, contre 566 éta­blis­se­ments privés…

Nou­velle baisse du nombre de can­di­dats aux concours : FO reven­dique le retour à un recru­te­ment à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonc­tion publique !

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer la pro­lon­ga­tion de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale (ensei­gnants, CPE, PsyEN, per­son­nels admi­nis­tra­tifs…) en rai­son d’un nombre…

6 lycés pro­fes­sion­nels mena­cés à Paris dès 2023 ! D’autres en 2024 ! Réforme Macron de casse des lycées pro­fes­sion­nels : tout est lié ! Tous au ministère !

La grève et les mani­fes­ta­tions his­to­riques du 18 octobre ont mon­tré la déter­mi­na­tion des pro­fes­seurs de lycée pro­fes­sion­nel à blo­quer la nou­velle réforme Macron-Grand­jean de la voie pro­fes­sion­nelle (62% de gré­vistes, des « LP morts », 3 000 mani­fes­tants à…

Concer­ta­tion sur l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant : des pro­po­si­tions inacceptables !

Le minis­tère a réuni trois groupes de tra­vail avec les orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives pour dis­cu­ter de « l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant ». On pou­vait dis­cu­ter de tout… sauf d’une chose : la répar­ti­tion de l’enveloppe…