Annonces du Pre­mier ministre : aucune réponse, aucune garantie !

29 Avr, 2020Non clas­sé

Le Pre­mier ministre a pré­sen­té son plan de décon­fi­ne­ment : il a sur­tout mis en avant les impé­ra­tifs éco­no­miques, face aux­quels la san­té des per­son­nels et des élèves ne compte pas. Les ras­sem­ble­ments de plus de 10 per­sonnes sont inter­dits, sauf dans les éta­blis­se­ments sco­laires ? Cher­chez l’erreur…

Les condi­tions sont-elles réunies pour une reprise, même pro­gres­sive ? NON.

La péti­tion de la FNEC FP-FO, qui a ras­sem­blé plus de 52 000 signa­tures en quelques jours, a rap­pe­lé les préa­lables, énon­cés dans l’avis du CHSCT minis­té­riel voté par FO et FSU :

« Sans dépis­tage géné­ra­li­sé, sans les mesures de pro­tec­tion néces­saires, toute reprise est inac­cep­table ».

Le Pre­mier ministre annonce :

  • un dépis­tage seule­ment pour ceux qui mani­festent des symp­tômes, et leurs Pro­blème : la plu­part des enfants sont asymp­to­ma­tiques. Qu’ils soient en petit groupe ou non, impos­sible de savoir si le virus a cir­cu­lé. De plus, qui dans les écoles et les éta­blis­se­ments sera en capa­ci­té de don­ner un diag­nos­tic médical ?
  • « pro­té­ger, dépis­ter, iso­ler » : depuis un mois, des per­son­nels accueillent des enfants de soi­gnants, dans la grande majo­ri­té sans pro­tec­tion, sans masque, gants ou gel hydro-alcoo­lique. Aucun test n’a été effec­tué : com­bien de ces per­son­nels ont contrac­té le virus pen­dant cette période ?
  • des masques « grand public » pour les Faut-il rap­pe­ler que les masques fil­trants (FFP) sont les seules pro­tec­tions indi­vi­duelles recon­nues par le Code du travail ?
  • « Le port du masque pour les élèves est pro­hi­bé en mater­nelle, il n’est pas recom­man­dé en élé­men­taire » : les ensei­gnants, les AESH, les ATSEM et les parents sont rassurés !
  • une ren­trée par paliers : le pre­mier degré le 11 mai, les élèves de col­lège (6ème et 5ème) le 18 mai, et les lycées poten­tiel­le­ment début juin. L’aspect « gar­de­rie du MEDEF » est de plus en plus manifeste.
  • les ensei­gnants feront cours en classe et à dis­tance : c’est double tra­vail, c’est l’explosion des obli­ga­tions régle­men­taires de service !
  • « Les acteurs de ter­rain trou­ve­ront des solu­tions et je leur fais confiance. » Com­prendre : débrouillez-vous ! Pour­quoi le gou­ver­ne­ment endos­se­rait des res­pon­sa­bi­li­tés quand il est pos­sible de se défaus­ser sur les « acteurs de ter­rain » ? D’ores et déjà des maires, des chefs d’établissement et de ser­vice ont fait savoir qu’ils ne pren­draient pas le risque d’une réou­ver­ture insen­sée et dan­ge­reuse le 11 mai ou après.

Aucune réponse n’est appor­tée aux inter­ro­ga­tions des personnels :

Com­ment faire res­pec­ter les gestes bar­rières compte tenu de l’âge des élèves ou du nombre d’élèves par classe ? Sans par­ler des regrou­pe­ments dans la cour de récréa­tion, les cou­loirs, de la sieste en mater­nelle, des repas col­lec­tifs, des inter­nats, des trans­ports ? Quid des per­son­nels « à risques » ? Le gou­ver­ne­ment compte-t-il sur la coopé­ra­tion des per­son­nels, des équipes, des syn­di­cats pour bri­co­ler en urgence des pro­to­coles locaux ?

Nous vou­lons le dépis­tage sys­té­ma­tique, nous vou­lons tout le maté­riel de pro­tec­tion MAINTENANT !

Pour la FNEC FP-FO, hors de ques­tion de co-construire une reprise, même pro­gres­sive, et ain­si col­la­bo­rer à la mise en dan­ger des per­son­nels et des élèves dans ces condi­tions. La FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir en uti­li­sant les moyens appro­priés, à signer et faire signer la péti­tion mise en ligne. En l’absence de garan­tie, elle sou­tien­dra tous les per­son­nels qui refu­se­ront de retour­ner sur leur lieu de tra­vail par tous les moyens (droit de retrait, grève). La FNEC FP-FO a dépo­sé un pré­avis de grève.

Mon­treuil, le 28 avril 2020

Le gou­ver­ne­ment doit répondre : Pré­pa­rons une grève mas­sive jeu­di 27 janvier !

La jour­née de grève et de mani­fes­ta­tion du 13 jan­vier a bous­cu­lé le gou­ver­ne­ment. Celle-ci a contraint le pre­mier ministre à rece­voir les orga­ni­sa­tions syn­di­cales et la FCPE, à faire de pre­mières annonces et à enta­mer des dis­cus­sions avec les organisations…

Compte-ren­­du de la réunion avec le cabi­net du ministre le 19 jan­vier (suite à la grève du 13)

Un « point sani­taire » a été orga­ni­sé par le cabi­net du ministre Blan­quer. Il s’agissait de décli­ner les annonces du Pre­mier ministre Cas­tex au soir de la grève du 13 jan­vier. Postes : le minis­tère annonce le recru­te­ment de la tota­li­té des can­di­dats aux…

Jeu­di 20 jan­vier : la mani­fes­ta­tion pari­sienne aura bien lieu !

Après la grève his­to­rique du 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale, face aux réponses des MM. Blan­quer et Cas­tex, loin d’être à la hau­teur des reven­di­ca­tions qui se sont expri­mées, la colère des per­son­nels n’est pas retom­bée. Les fédé­ra­tions FNEC FP-FO, FSU,…

La FNEC FP-FO sou­tient toutes les mobi­li­sa­tions déci­dées par les per­son­nels et appelle à pré­pa­rer une grève mas­sive le 27 janvier

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Après une jour­née de grève his­to­rique… M.M Cas­tex et Blan­quer ne répondent pas aux revendications !

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Face au rejet mas­sif qui s’exprime, le gou­ver­ne­ment doit répondre immé­dia­te­ment ! Cette situa­tion ne peut plus perdurer !

Jeu­di 13 jan­vier la colère des per­son­nels explose. Confron­tés aux pro­to­coles Blan­quer qui génèrent le chaos dans les écoles et les éta­blis­se­ments, aux ordres et aux contrordres per­ma­nents, au manque de postes et de per­son­nels, les per­son­nels ont dit « stop !…

En grève et dans l’action jeu­di 13 jan­vier : face à la crise sani­taire, res­pec­ter les per­son­nels, don­ner à l’École les moyens de fonctionner

Depuis la ren­trée de jan­vier, l’é­pui­se­ment et l’exas­pé­ra­tion de toute la com­mu­nau­té édu­ca­tive atteignent un niveau inédit. La res­pon­sa­bi­li­té du ministre et du gou­ver­ne­ment dans cette situa­tion chao­tique est totale du fait de chan­ge­ments de pied inces­sants, de…

Accord pro­tec­tion sociale dans la Fonc­tion publique : c’est perdant-perdant !

La ministre de Mont­cha­lin a pré­sen­té aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives dans la Fonc­tion publique la ver­sion défi­ni­tive de l’accord sur la PSC, négo­cié depuis plu­sieurs mois, et qui est ouvert à la signa­ture jusqu’au 26 jan­vier. Les négo­cia­tions ont…

La des­truc­tion de l’École et de nos mis­sions doit ces­ser : mobi­li­sa­tion pour les revendications !

Depuis la ren­trée de jan­vier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Dans les AG qui se mul­ti­plient, les per­son­nels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des pro­to­coles Blan­quer inap­pli­cables, des ordres et…

Répres­sion en Gua­de­loupe : aban­don des pour­suites contre le syn­di­ca­liste Elie DOMOTA !

Depuis plu­sieurs mois les Gua­de­lou­péens avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales mani­festent notam­ment contre l’obligation vac­ci­nale faite aux soi­gnants, contre le « pass sani­taire » et pour exi­ger l’ouverture de négo­cia­tions sur la base de leurs revendications.…