Un an après l’assassinat de Samuel Paty : où en est-on ? 

9 Oct, 2021Com­mu­ni­qué

Le ministre de l’Éducation natio­nale a adres­sé une note aux rec­teurs d’académie afin d’organiser un « moment de recueille­ment » et un « temps d’échange » dans les éta­blis­se­ments sco­laires le ven­dre­di 15 octobre 2021.

Le 16 octobre 2020, l’assassinat de notre col­lègue Samuel Paty a sus­ci­té un émoi très vif et légi­time. Dès le 19 octobre, et comme le pré­voit la régle­men­ta­tion, la FNEC FP-FO des Yve­lines – dépar­te­ment dans lequel exer­çait notre col­lègue – a deman­dé la sai­sie du Comi­té d’Hygiène, de Sécu­ri­té et des Condi­tions de tra­vail (CHSCT). Ce comi­té, dans lequel siègent notam­ment les orga­ni­sa­tions syn­di­cales dites repré­sen­ta­tives, et dont la loi de trans­for­ma­tion de la Fonc­tion publique pro­gramme la dis­pa­ri­tion à par­tir de 2022, est en effet la seule ins­tance per­met­tant d’établir « l’arbre des causes » et de pré­co­ni­ser des mesures de prévention.

Ouver­ture d’une enquête admi­nis­tra­tive : un com­bat syn­di­cal de plu­sieurs mois

Rap­pe­lons-le, cette demande s’est heur­tée à tous les obs­tacles, en par­ti­cu­lier le refus de l’ad­mi­nis­tra­tion qui jugeait qu’elle ne devait pas se faire « à chaud ». C’est pour­tant bien « à chaud » que, trois jours après l’assassinat de notre col­lègue, le ministre ordon­nait l’ouverture d’une mis­sion de l’Inspection Géné­rale don­nant lieu à la publi­ca­tion d’un rap­port – à grands ren­forts de com­mu­ni­ca­tion – en décembre der­nier. En paral­lèle, le rec­to­rat de Ver­sailles a refu­sé d’ouvrir l’enquête du CHSCT faute de « feu vert » du ministre de l’Éducation nationale !

Fina­le­ment, après des inter­ven­tions mul­tiples de la FNEC FP-FO au plan dépar­te­men­tal, aca­dé­mique, et aus­si en direc­tion de l’inspection du tra­vail avec l’Union dépar­te­men­tale FO des Yve­lines, et direc­te­ment auprès du ministre (cour­riers, inter­ven­tions au Comi­té tech­nique et au CHSCT minis­té­riels), l’aval du ministre a été don­né à la Rec­trice de l’académie de Ver­sailles pour ouvrir l’enquête… huit mois après l’assassinat de notre col­lègue ! En l’absence d’enquête, les per­son­nels auraient-ils dû se satis­faire de la com­mu­ni­ca­tion offi­cielle du ministre et de ses repré­sen­tants locaux ?

En juin der­nier, l’académie de Ver­sailles a dési­gné le cabi­net d’expertise char­gé de dili­gen­ter les entre­tiens et d’établir le compte-ren­du fina­li­sé de l’enquête du CHSCT. La FNEC FP-FO a expri­mé les plus vives réserves quant au dit cabi­net, au regard de sa proxi­mi­té avec l’exécutif et de ques­tion­ne­ments sur le plan éthique. De ces réserves, il n’a pas été tenu compte…

Un an après, per­sonne n’a oublié Samuel Paty

L’immense majo­ri­té des per­son­nels – dès le 2 novembre 2020 – s’était réunie pour dis­cu­ter, échan­ger, contre les déci­sions du ministre qui limi­taient de fac­to l’expression des reven­di­ca­tions dans les écoles, les col­lèges et lycées. Les per­son­nels, de plus en plus fra­gi­li­sés par les condi­tions de tra­vail impo­sées, veulent être enten­dus, pro­té­gés. Ce n’est pas en impo­sant des contre-réformes reje­tées, et en remet­tant en cause la laï­ci­té de l’École comme conti­nue de le faire le ministre que la colère des per­son­nels s’apaisera !

C’est pour­quoi, avec tous les per­son­nels dans les écoles, les éta­blis­se­ments sco­laires et les ser­vices, la FNEC FP-FO conti­nue­ra d’agir sur le ter­rain qui est le sien – celui de l’indépendance syn­di­cale vis-à-vis de tout gou­ver­ne­ment, du patro­nat, des églises – pour la satis­fac­tion de toutes les revendications.

Mon­treuil, le 9 octobre 2021

Face aux consé­quences désas­treuses de l’École inclu­sive et au ministre qui veut pas­ser en force sur son Acte 2, RÉUNISSONS-NOUS POUR PRÉPARER LA CONFÉRENCE DE DÉLÉGUÉS DU 17 NOVEMBRE !

Le ministre Attal a convo­qué ce lun­di 18 sep­tembre un groupe de tra­vail concer­nant l’École Inclu­sive. Il était en fait ques­tion de faire le bilan des « attentes » des orga­ni­sa­tions syn­di­cales dans le cadre des déci­sions du pré­sident Macron lors de la…

Concer­ta­tion sur « l’attractivité du métier ensei­gnant » la FNEC FP-FO réaf­firme ses revendications

Alors que les per­son­nels font face à une ren­trée par­ti­cu­liè­re­ment chao­tique, notam­ment mar­quée par le manque criant de postes et une dégra­da­tion sans pré­cé­dent de leurs condi­tions de tra­vail, le ministre Attal a réuni les orga­ni­sa­tions syn­di­cales mer­cre­di 13…

Abro­ger la mas­te­ri­sa­tion et reve­nir aux Ecoles nor­males ou sup­pri­mer les concours et s’attaquer au Statut ?

En dépla­ce­ment dans le Vau­cluse le 1er sep­tembre, le pré­sident Macron a décla­ré : « Ce que nous vou­lons faire, c’est aus­si une for­ma­tion dès l’a­près-bac, pro­fes­sion­na­li­sante, plus visible, qui va nous per­mettre de mieux pla­ni­fier nos besoins et en quelque…

Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique : STOP au chaos et à la mise en dan­ger des per­son­nels et des élèves dans les éta­blis­se­ments sco­laires, NON à l’Acte II de l’École Inclusive !

La FNEC FP-FO à l’initiative pour la défense de l’enseignement spé­cia­li­sé Dans les dépar­te­ments, pré­pa­rons la Confé­rence natio­nale de délé­gués le 17 novembre 2023 ! Alors que la situa­tion est inte­nable dans de plus en plus d’établissements sco­laires en raison…

Les per­son­nels n’ont pas pour mis­sion de relayer la pro­pa­gande ministérielle !

Le minis­tère a deman­dé aux direc­teurs d’école et chefs d’établissement de dis­tri­buer aux per­son­nels et aux parents d’élèves des flyers pour pro­mou­voir ses contre-réformes. Les dif­fé­rents flyers tentent de mettre en avant le pacte, les réformes du col­lège, du…

A pro­pos des valeurs de la Répu­blique, de la Laï­ci­té, et du “domaine réser­vé” du pré­sident Macron

A la veille de la pré-ren­trée, le ministre Attal a publié une note « Res­pect des valeurs de la Répu­blique », adres­sée aux chefs d’établissements, et une lettre aux parents, toutes deux cen­sées appuyer les per­son­nels suite à sa déci­sion d’interdire les abayas…

Face aux pro­vo­ca­tions du ministre Attal, FO appelle les per­son­nels à se réunir et à « faire bloc » pour refu­ser le chaos !

En cette ren­trée, l’École publique manque de tout : d’enseignants, de per­son­nels admi­nis­tra­tifs, d’AESH, d’AED, de méde­cins, d’infirmières, d’assistants sociaux… Les effec­tifs vont à nou­veau explo­ser et le ministre Attal pré­tend régler le pro­blème des cours…

Réso­lu­tion de la Com­mis­sion Exé­cu­tive Fédé­rale des 29 et 30 août 2023

La CEF, réunie le 29 et 30 août 2023, réaf­firme les reven­di­ca­tions du XIXème Congrès de la FNEC FP-FO réuni du 5 au 9 juin 2023 à Angers. En par­ti­cu­lier, elle « exige l’arrêt des hos­ti­li­tés et le ces­sez le feu par­tout dans le monde, et notam­ment en Ukraine »…

Répres­sion anti-syn­­di­­cale : Sou­tien total à Sébas­tien Menes­plier, secré­taire géné­ral de la FNME-CGT

Le secré­taire géné­ral de la Fédé­ra­tion CGT des Mines et Ener­gies et membre du bureau confé­dé­ral de la CGT, Sébas­tien Menes­plier, est convo­qué par la gen­dar­me­rie dans le cadre des pour­suites enga­gées à l’encontre des syn­di­ca­listes qui se sont mobi­li­sés lors du…

Face aux pro­vo­ca­tions du pré­sident Macron, la FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir dès la rentrée

Dans une inter­view, le pré­sident Macron s’est livré à une nou­velle offen­sive contre l’Ecole publique et le sta­tut des per­son­nels. Il a notam­ment décla­ré : « Il y a trop de vacances, et des jour­nées trop char­gées. Les élèves qu’on aura éva­lués, et qui en…