STOP à la smi­car­di­sa­tion des per­son­nels de l’Éducation nationale !

22 Avr, 2022Défense du sta­tut, Salaires

Le Code du tra­vail oblige le gou­ver­ne­ment à rele­ver auto­ma­ti­que­ment le mon­tant du SMIC suite à l’explosion des chiffres de l’inflation. Le mon­tant du SMIC sera donc aug­men­té de 2,65% le 1er mai 2022 pour le por­ter à 1645,58 € brut, ce qui cor­res­pond à l’indice majo­ré 352.

Dans le même temps, les agents publics comme l’ensemble des sala­riés voient leur pou­voir d’achat for­te­ment impac­té par l’explosion des prix. Le gou­ver­ne­ment reste sourd aux reven­di­ca­tions des per­son­nels. La FNEC FP-FO est aux côtés de l’ensemble des agents publics qui réclament des reva­lo­ri­sa­tions sala­riales à la hau­teur des pertes subies depuis 20 ans.

Le gel pro­lon­gé de la valeur du point d’indice pau­pé­rise l’ensemble des per­son­nels, quel que soit leur corps et quel que soit leur sta­tut ils tous sont impac­tés, titu­laires et contrac­tuels. Le cal­cul est simple, toutes les grilles indi­ciaires actuelles sont rat­tra­pées et, pour cer­tains corps, dépas­sées par le niveau du SMIC !

Quelques exemples

  • Un pro­fes­seur cer­ti­fié, un pro­fes­seur des écoles, un conseiller prin­ci­pal d’éducation, un atta­ché d’administration, com­mencent leur car­rière avec un salaire indi­ciaire qui cor­res­pond à envi­ron 111 % du SMIC !
  • Un AESH doit tra­vailler 39h par semaine et avoir atteint le 3ème éche­lon de sa grille pour atteindre le niveau du SMIC, soit 6 ans payés au SMIC sans aug­men­ta­tion de traitement !
  • Les 2 pre­miers éche­lons de la grille indi­ciaire des Secré­taires admi­nis­tra­tifs sont en des­sous du SMIC, soit 4 ans payés au SMIC sans aug­men­ta­tion de traitement !
  • Pour un adjoint admi­nis­tra­tif le niveau du SMIC est atteint au 4ème éche­lon dans le 2ème grade, soit 3 ans payés au SMIC sans aug­men­ta­tion de Dans le 1er grade, le niveau du SMIC est atteint au 8ème éche­lon, soit 9 ans payés au SMIC sans aug­men­ta­tion de traitement !

Pour la FNEC FP-FO, ces chiffres sont le résul­tat des poli­tiques d’austérité des gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs qui ont réduit les agents du Ser­vice public à des sources d’économies bud­gé­taires, alors que les mêmes gou­ver­ne­ments ver­saient des mil­liards d’argent public sous formes d’aides sans contre­par­tie à des grandes entre­prises ou de com­mandes auprès de cabi­nets d’expertise.

Dans le même temps, les sup­pres­sions de postes et les réformes suc­ces­sives ont consi­dé­ra­ble­ment dégra­dé les condi­tions de tra­vail. L’accumulation de mesures indem­ni­taires – ISOE, ISAE, IFSE, prime d’attractivité, indem­ni­té infla­tion, etc. – ne per­met pas de cacher la misère.

Les mesures sala­riales du minis­tère passent exclu­si­ve­ment par des mesures indem­ni­taires, c’est inad­mis­sible ! Les col­lègues ne sont pas dupes, cette logique aura des effets désas­treux sur le cal­cul de leur pen­sion de retraite qui est essen­tiel­le­ment basé sur leur trai­te­ment indiciaire.

De qui se moque-t-on ? L’attractivité des postes pas­se­ra avant tout par une reva­lo­ri­sa­tion signi­fi­ca­tive du point d’indice et des recru­te­ments sta­tu­taires mas­sifs pour pou­voir assu­rer les mis­sions dans des condi­tions normales.

Avec la FGF-FO, la FNEC FP-FO exige l’ouverture immé­diate de négo­cia­tions sala­riales pour la reva­lo­ri­sa­tion de la valeur du point d’indice à hau­teur de 22,68% pour rat­tra­per les pertes de pou­voir d’achat subies par tous les per­son­nels, ain­si que la refonte et la reva­lo­ri­sa­tion de la grille indi­ciaire (C, B et A), offrant un véri­table dérou­le­ment de carrière.

Mon­treuil le 21 avril 2022

L’urgence, c’est le recru­te­ment de per­son­nels, pas la publi­ca­tion de pro­to­coles « sani­taires » qui dédouanent le ministre de ses responsabilités

Le 28 juillet 2021, le ministre Blan­quer publiait un énième pro­to­cole sani­taire pour le fonc­tion­ne­ment des écoles, col­lèges et lycées. Un an plus tard, le 12 juillet 2022, le ministre Ndiaye a pré­sen­té son pro­to­cole sani­taire. Le même jour, les oppositions…

« Refon­der » l’Ecole selon Mme Borne, c’est la sou­mettre aux exi­gences des patrons

Le sys­tème édu­ca­tif fran­çais, « est sans doute l’un de ceux qui repro­duit le plus les inéga­li­tés », a fait valoir Éli­sa­beth Borne same­di der­nier lors d’une inter­ven­tion aux ren­contres éco­no­miques d’Aix-en- Pro­vence. Selon la Pre­mière ministre, « on a aus­si un…

Compte-ren­­du du CSE du 30 juin 2022

Les tra­vaux du CSE s’ouvrent en l’absence du ministre. Après lec­ture des décla­ra­tions limi­naires, qui ne donnent lieu à aucune réponse de l’administration, le CSE passe à l’examen des points ins­crits à l’ordre du jour. Extrait de l’appel des écoles…

Compte-ren­­du du CTMEN du 28 juin, en pré­sence du ministre P. Ndiaye

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Mon­sieur le ministre, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CTM, Mon­sieur le ministre, vous avez don­né dans la presse ce week-end une inter­view qui amène plu­sieurs réflexions et ques­tion­ne­ments de notre part. Cela s’inscrit de la…

La voie pro­fes­sion­nelle sous la tutelle du minis­tère du Tra­vail : inac­cep­table pour la FNEC FP-FO !

On aurait vou­lu se féli­ci­ter de la créa­tion d’un minis­tère consa­cré à l’enseignement pro­fes­sion­nel, mais la double tutelle – Édu­ca­tion natio­nale et minis­tère du Tra­vail – est un mau­vais coup por­té à la voie pro­fes­sion­nelle sous sta­tut sco­laire, publique,…

Asso­cia­tion Préau : la FNEC FP-FO ne cogè­re­ra pas la des­truc­tion des ins­tances sta­tu­taires d’action sociale

Le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer se sont ser­vis des besoins réels des agents qui cherchent à aug­men­ter leur pou­voir d’achat au moyen de bons de réduc­tions dans les com­merces, de réduc­tions sur les voyages, les loca­tions de vacances, les…

Compte ren­du du CSE du 20 juin 2022

Le ministre Pap Ndiaye ouvre les tra­vaux en sou­li­gnant l’importance du CSE, dont il trace briè­ve­ment l’histoire. Après la lec­ture de 21 décla­ra­tions limi­naires, le ministre qui ne peut res­ter que deux heures reprend la parole assu­rant qu’il ne sera ni dans la…

Une reva­lo­ri­sa­tion de l’ISSR insuf­fi­sante, des modi­fi­ca­tions règle­men­taires inquiétantes !

Une reva­lo­ri­sa­tion insuf­fi­sante mal­gré la mobi­li­sa­tion des per­son­nels avec la FNEC FP-FO Lors du groupe de tra­vail pré­pa­ra­toire au comi­té tech­nique du 6 juillet, le minis­tère a pré­sen­té son pro­jet de reva­lo­ri­sa­tion de l’Indemnité de Sujé­tion Spé­ciale de…

Des concer­ta­tions pour impo­ser par­tout l’expérimentation mar­seillaise ? Non merci !

Le cadre ter­ri­to­rial et dérè­gle­men­té de type Mar­seille impo­sé par­tout ? Le ministre pré­voit des « concer­ta­tions à l’échelle des écoles pour construire des pro­jets péda­go­giques si pos­sible inno­vants dans la fou­lée de ce qui se fait à Mar­seille actuellement…

Comi­tés Tech­niques Minis­té­riels des 8 et 28 juin : inter­ven­tions FO sur les postes et concours

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue lors des deux der­niers comi­tés tech­niques minis­té­riels pour dénon­cer la ren­trée catas­tro­phique qui se pré­pare en termes de postes et de recru­te­ment de per­son­nels, en par­ti­cu­lier compte tenu de l’effondrement du nombre de lauréats…