Retrait de la Loi Blanquer : la mobilisation s’enracine s’élargit

5 Avr, 2019Non classé

Après des manifestations massives le samedi 30 mars mêlant enseignants et parents d’élèves, plusieurs milliers de personnels de l’Education nationale se sont à nouveau mis en grève le 4 avril pour exiger le retrait de la loi Blanquer. Des milliers de manifestants ont à nouveau défilé dans des cortèges toujours aussi déterminés : plus de 10 000 à Paris, 2000 à Angers, une centaine à Strasbourg, un millier à Toulouse… Des Assemblées de grévistes convoquées par les syndicats avant ou après les manifestations se sont tenues dans de nombreuses localités : 150 à Lyon, 300 à Angers, 250 à Toulouse, 90 à Saint-Denis, 100 à Bordeaux, 180 à Evry, 400 à Paris…

Le ministre n’a la confiance de personne : amplifions le rapport de force !

 La communication de Monsieur Blanquer sur les prétendus « bobards » ou les « malentendus » a fait long feu. Les familles et les enseignants ne sont pas dupes, ils ont bien compris les graves dangers que contient la loi Blanquer. Tous refusent :

– Les Etablissements Publics des savoirs Fondamentaux qui remettent en cause l’école communale, rurale et de proximité, programment la disparition des directeurs d’école et aggravent les conditions d’accueil des élèves et de travail des personnels ;

– La disparition programmée de la maternelle au profit de « jardins d’éveil » communaux, intercommunaux voire associatifs et privés ;

– La remise en cause des moyens d’accompagnement des élèves à besoin particulier par la mutualisation des AESH et la poursuite des fermetures des structures spécialisées ;

– La détérioration de la formation initiale des enseignants.

– L’aggravation du tri social déjà mis en place avec Parcoursup et la réforme du lycée

 Ni amendable, ni négociable !

Le ministre Blanquer, sous la pression, voudrait maintenant faire croire à un recul : « Je suis prêt à amender mon projet de loi » sur l’école. Mais ce ne sont pas des amendements que les personnels en grève revendiquent, c’est le retrait total de la loi Blanquer.

 Ils veulent maintenir la pression : partout en France les personnels et parents d’élèves s’informent, s’organisent.

La FNEC FP-FO soutient toutes les initiatives visant à amplifier la mobilisation pour le retrait, elle appuie les AG qui décident de poursuivre la mobilisation en reconduisant la grève. Dans certaines localités, les enseignants avec leurs syndicats organisent des réunions publiques avec les parents, les élus et parfois avec les gilets jaunes. Ils se constituent en comités d’action pour le retrait de la loi Blanquer. Dans des AG, la discussion se mène pour organiser un comité de grève émanant des AG de secteurs.

Le ministre doit assurer la protection des personnels et répondre à toutes leurs revendications ! Il y a urgence !

Le président Macron a décrété mercredi un nouveau « confinement » en mettant en avant la progression de l’épidémie et la saturation des lits d’hôpitaux. Il a annoncé que les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts… Cela pose une nouvelle fois la question...

Défendre l’Ecole républicaine, c’est défendre ses personnels, leurs statuts et leur autorité

Déclaration de la FNEC FP-FO pour le CTMEN prévu le 21 octobre (annulé et reporté) La FNEC FP-FO avec sa Confédération a pris toute sa place dans les initiatives et rassemblements en soutien à la famille de Samuel Paty, à ses collègues, en défense des libertés...

Bulletin n°2 Actualités FNEC FP-FO en poste à l’étranger

Demande de service à temps partiel 2021/2022 La campagne de demande de temps partiel débute. Voici le message adressé aux établissements :La campagne des demandes de temps partiel ouvre à compter du 15 octobre 2020. L’Agence invite les établissements à saisir dans...

Assassinat d’un enseignant, la FNEC FP-FO reçue au Ministère

La FNEC FP-FO a appris avec horreur le crime qui a coûté la vie à un professeur du collège Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, devant son établissement. Elle condamne cet acte odieux et présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses...

« Grenelle » Le ministre Blanquer confirme l’enfumage La FNEC FP-FO réaffirme les revendications

Le ministère a présenté mardi 13 octobre ce qu’il appelle « la revalorisation des enseignants et assimilés » dans le cadre de son « Grenelle ». Il reprend, avec quelques nouveautés, ce qu’il a présenté en début d’année 2020 – qui rappelons-le – se situait dans le...

« Prends tes DIM à ton cou ! » (Slogan de la marque en 1987)

Depuis quelques heures, la presse rend compte de la potentielle dangerosité des masques DIM fournis par le ministère de l’Éducation nationale à l’ensemble de ses personnels. Ils sont traités à la zéolite de cuivre et d’argent, substances considérées comme toxiques...

Le futur professeur : un contractuel de moins en moins onéreux !

Inscrites dans l’agenda social et le « Grenelle des professeurs », la réforme des concours et la généralisation de l’alternance pour les futurs candidats aux concours prennent tout leur sens. Le ministre d’un côté essaie de « vendre » 400 millions de pseudo...

Compte rendu du CSE du 6 octobre 2020 la FNEC FP-FO vote contre de nouvelles mesures de musèlement des personnels

 Déclaration liminaire  De nouvelles restrictions sanitaires sont mises en œuvre aujourd’hui dans les zones dites écarlates, mais aucune mesure n’a été prise pour augmenter les lits et les recrutements dans les   hôpitaux. Les libertés individuelles et collectives,...

Non à l’austérité pour les personnels des lycées Éducation prioritaire ! Maintien des primes ! Augmentation générale des salaires !

La FNEC FP-FO dénonce l’arrêt depuis le 1er septembre 2020 du versement de l’indemnité de sujétion spéciale ZEP pour les personnels exerçant en lycées généraux et   professionnels. Pour rappel, la réforme de l’éducation prioritaire de 2014 avait redéfini les...

Journée mondiale des enseignants : défense des libertés fondamentales ! défense des garanties statutaires !

La résolution présentée par la FNEC FP-FO avec le SNETAA-FO/France, la F-SYNTER/Burkina Faso, le SYNAFEN/Niger, le SNAPEST/Algérie, l’UNPEF/Algérie, GEW/Allemagne, EGITIM-SEN/Turquie, OLME/Grèce et KTOEOS/Chypre au dernier congrès de l’Internationale de l’Éducation...