Reprise du 26 avril : le ministre pré­tend répondre aux inquié­tudes des per­son­nels, FO appelle à l’action com­mune sur les reven­di­ca­tions ! Exemplaire

26 Avr, 2021Com­mu­ni­qué

Temps de lec­ture : ( mots)

A la veille de la reprise, le gou­ver­ne­ment pré­tend répondre aux inquié­tudes des per­son­nels en décré­tant des mesures « sani­taires », comme l’extension des demi-jauges au col­lège, la fer­me­ture d’une classe dès le pre­mier cas de Covid, la géné­ra­li­sa­tion de l’enseignement à dis­tance, les auto-tests, les cap­teurs de CO2…

Cela répond-il à la situa­tion de chaos que connaissent les per­son­nels depuis des mois ?

Géné­ra­li­ser les demi-jauges sans recru­ter des mil­liers de per­son­nels ? Cela revient à ren­voyer des mil­liers d’élèves chez eux sans ensei­gne­ment. Ce sont des condi­tions de tra­vail dégra­dées pour les ensei­gnants qui vont devoir jon­gler entre pré­sen­tiel et dis­tan­ciel… C’est l’aggravation des inéga­li­tés pour les élèves.

Fer­mer la classe dès le pre­mier cas de Covid ? Cela va abou­tir à la fer­me­ture de cen­taines d’écoles et d’établissements dès la semaine pro­chaine. Et si les parents d’élèves sont dans l’impossibilité de gar­der leur enfant chez eux ? Le ministre botte en touche.

Et le manque criant de rem­pla­çants ? Le ministre peut bien par­ler d’un hypo­thé­tique recru­te­ment de 5 000 contrac­tuels, la réa­li­té jusqu’à main­te­nant, c’est qu’il n’a pas trou­vé beau­coup de volon­taires pour assu­rer des rem­pla­ce­ments de courte durée, sans for­ma­tion et sous-payés. D’ailleurs, le ministre indique que dans le 1er degré, si un ensei­gnant est absent et non rem­pla­cé, les élèves ne doivent pas être répar­tis dans les autres classes… A l’hôpital, on refuse les malades faute de lits ; à l’école, on refuse les élèves faute de personnels !

Et quant aux tests sali­vaires et auto-tests ? Il ne s’agit en aucune manière d’un dépis­tage mas­sif et effi­cace, d’autant plus que, sans per­son­nels de san­té, cela va créer des dif­fi­cul­tés sup­plé­men­taires pour les personnels.

La pagaille dans les écoles, la dégra­da­tion des condi­tions de tra­vail des per­son­nels et des condi­tions d’apprentissage des élèves vont imman­qua­ble­ment se poursuivre !

Pire, en dépit des mobi­li­sa­tions qui ont eu lieu dans de nom­breux dépar­te­ments, le ministre main­tient les mil­liers de fer­me­tures de classes et de sup­pres­sions de postes pré­vues pour la ren­trée pro­chaine ! Et dans le même temps, il se vante de rendre des cen­taines de mil­lions d’euros au budget !

Les per­son­nels n’acceptent pas la des­truc­tion de l’École et de leurs condi­tions de travail

La grève mas­sive du 26 jan­vier et les nom­breuses mani­fes­ta­tions dans les dépar­te­ments depuis plu­sieurs semaines, sou­vent dans l’unité avec les parents d’élèves, la récente grève des per­son­nels du CNED, les mani­fes­ta­tions des AESH, les grèves des AED : toutes ces mobi­li­sa­tions démontrent que les reven­di­ca­tions ne sont pas confinées.

La FNEC FP-FO refuse d’opposer les per­son­nels, entre ceux qui, pris dans des condi­tions épou­van­tables, demandent la fer­me­ture de leur classe, font valoir leur droit de retrait, et ceux qui refusent que les éta­blis­se­ments soient fer­més. La seule issue pour sor­tir de l’impasse dans laquelle le ministre veut les enfer­mer, c’est la satis­fac­tion de leurs reven­di­ca­tions, à com­men­cer par le recru­te­ment de per­son­nels sous sta­tut, l’arrêt des sup­pres­sions de postes.

Dans cette situa­tion, la FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir dès la ren­trée, à prendre contact avec les parents, afin de lis­ter les pro­blèmes et les reven­di­ca­tions. Dans ces réunions les per­son­nels sont fon­dés à poser la ques­tion d’une ini­tia­tive en direc­tion du ministre. La FNEC FP-FO a d’ores et déjà indi­qué aux autres orga­ni­sa­tions syn­di­cales sa disponibilité.

La FNEC FP-FO a dépo­sé un pré­avis de grève cou­rant jusqu’au 29 mai pour cou­vrir toutes les situations.

Mon­treuil, le 23 avril 2021

Remise en cause du calen­drier sco­laire, ter­ri­to­ria­li­sa­tion, remise en cause des droits et des sta­tuts : la FNEC FP-FO n’accepte pas !

L’offensive du gou­ver­ne­ment contre nos droits, nos sta­tuts et nos condi­tions de tra­vail s’accélère aujourd’hui et prend la forme de mesures de ter­ri­to­ria­li­sa­tion dans tous les domaines, mesures dont la FNEC FP-FO a tou­jours deman­dé l’abandon. Ain­si, plusieurs…

Inter­ven­tion comi­té de liai­son AESH 43 à la mani­fes­ta­tion natio­nale à Paris 19 octobre 2021

J’in­ter­viens aujourd’­hui au nom du comi­té de liai­son de Haute-Loire com­po­sé d’AESH syn­di­qués, non syn­di­qués et sou­te­nu par CGT, FO, SUD et FSU. Nous sommes par­tie pre­nante de la conven­tion natio­nale qui est com­po­sée d’AESH de divers dépar­te­ments de France…

Inter­ven­tion du secré­taire géné­ral de la FNEC FP-FO à la mani­fes­ta­tion natio­nale des AESH à Paris le 19 octobre 2021

Aujourd’hui des mil­liers d’AESH, des ensei­gnants, des parents d’élèves, de Région Pari­sienne mais aus­si de toute la France, sont venus crier leur colère et leurs reven­di­ca­tions en direc­tion du minis­tère. Je salue les délé­ga­tions venues de : Haute-Loire, du…

Motion adop­tée par le Comi­té Natio­nal Fédé­ral de la FNEC FP-FO du 14 octobre 2021 Sou­tien à la mani­fes­ta­tion du 15 octobre pour l’abandon de l’expérimentation Macron !

Le CNF de la FNEC FP FO, réuni le 14 octobre dans les locaux de sa Confé­dé­ra­tion a appris le retour du Pré­sident Macron à Mar­seille. Le CNF apporte son sou­tien plein et entier à la FNEC FP-FO 13 et aux per­son­nels qui sont mobi­li­sés pour l’a­ban­don de…

Un an après l’assassinat de Samuel Paty : où en est-on ? 

Le ministre de l’Éducation natio­nale a adres­sé une note aux rec­teurs d’académie afin d’organiser un « moment de recueille­ment » et un « temps d’échange » dans les éta­blis­se­ments sco­laires le ven­dre­di 15 octobre 2021. Le 16 octobre 2020, l’assassinat de notre…

Contrac­tuels alter­nants MEEF : vous avez des droits, contac­tez FO pour les défendre !

Vous êtes contrac­tuels « alter­nants » et en même temps étu­diants en mas­ter MEEF dans le cadre de la « réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants ». Cette année, les contrats ont nor­ma­le­ment été réser­vés aux Mas­ters 2. Vous vous retrou­vez à devoir pré­pa­rer le…

Retrait de l’expérimentation Macron-Blan­­quer à Mar­seille comme ailleurs !

En visite à Mar­seille le 2 sep­tembre, le pré­sident Macron a annon­cé une expé­ri­men­ta­tion à Mar­seille. Dans 50 écoles de la ville, dès la ren­trée 2022, les direc­teurs d’écoles devraient recru­ter les autres ensei­gnants de l’école et mettre en place des…

Postes, salaires, sta­tuts, retraites, lois liber­ti­cides : Non à la régres­sion sociale ! Tous en grève le 5 octobre !

Les confé­dé­ra­tions FO et CGT avec la FSU, Soli­daires, FIDL, MNL et UNEF appellent à la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle le mar­di 5 octobre 2021. Face au gou­ver­ne­ment qui annonce vou­loir main­te­nir la réforme des retraites, qu’il avait été contraint de…

Asso­cia­tion Préau : une attaque fron­tale contre nos sta­tuts, un pas de plus vers la pri­va­ti­sa­tion Un comi­té d’entreprise contre l’action sociale, c’est NON !

Tout comme à Mar­seille où le pré­sident et le ministre pré­voient la dérè­gle­men­ta­tion, la pri­va­ti­sa­tion de l’École, le ministre cherche à pri­va­ti­ser et déré­gle­men­ter l’action sociale. A Mar­seille, les rythmes sco­laires et l’organisation géné­rale pour­raient être…

CNED : Non à l’augmentation du temps de tra­vail et à la dégra­da­tion des condi­tions de travail

Lors du groupe de tra­vail ensei­gnants nom­més du 16 sep­tembre der­nier, la direc­tion du CNED a décla­ré être atten­tive aux condi­tions d’exercice des ensei­gnants nom­més ain­si qu’à une approche qua­li­ta­tive du ser­vice four­ni, en rap­pe­lant que le poste adap­té ne…