Ren­trée sco­laire : Les reven­di­ca­tions ne seront pas bâillonnées !

27 Août, 2020Hygiène et sécurité

La FNEC FP-FO a été reçue en audience le 25 août par le Ministre Blanquer.

Elle n’a pas pro­po­sé un pro­jet alter­na­tif de calen­drier de ren­trée ou de pro­to­cole « sani­taire. » Elle a por­té les reven­di­ca­tions urgentes des personnels.

Ce que veulent les per­son­nels, c’est que tous les moyens leur soient don­nés pour que la ren­trée se passe dans les meilleures condi­tions, que leurs mis­sions et leurs sta­tuts soient res­pec­tés, que soient créés tous les postes néces­saires, que cessent les contre-réformes…

L’école doit res­ter gratuite !

FO a condam­né la déci­sion du gou­ver­ne­ment de ne pas four­nir gra­tui­te­ment aux élèves les masques qu’il rend obli­ga­toires. C’est la gra­tui­té de l’école qui est mise en cause. Ce pré­cé­dent inac­cep­table en appelle d’autres.

A l’évidence, le Ministre conti­nue à uti­li­ser le pré­texte sani­taire pour impo­ser un pro­to­cole et des mesures d’exception qui n’ont rien à voir avec la lutte contre le virus. L’école et les sta­tuts ont été dis­lo­qués, les res­pon­sa­bi­li­tés de l’État ont été ren­voyées sys­té­ma­ti­que­ment à l’échelon local. Les attaques se sont multipliées :

  • géné­ra­li­sa­tion du contrôle conti­nu et ins­tau­ra­tion d’un bac­ca­lau­réat maison ;
  • réforme de la direc­tion d’école qui place les direc­teurs sous la tutelle des collectivités ;
  • mise en place des 2S2C ;
  • des­truc­tion des CAP et remise en cause du droit à muter ;
  • explo­sion des emplois du temps ;
  • déré­gle­men­ta­tion du télé­tra­vail avec les cours à distance ;
  • remise en cause des droits aux congés,
  • mul­ti­pli­ca­tion des sanc­tions et des pour­suites à l’encontre des syn­di­ca­listes et des militants…

Le Ministre a décla­ré : « plus que jamais, avec la crise sani­taire, on a besoin de réformes. » Il main­tient et accé­lère sa « trans­for­ma­tion » de l’Ecole : plus de ter­ri­to­ria­li­sa­tion, donc moins d’Education natio­nale. Il annonce une évo­lu­tion de ce qu’il appelle les « Res­sources Humaines » : plus d’individualisation, donc moins de garan­ties collectives.

Comme pour les hos­pi­ta­liers : 183 euros pour tous, tout de suite !

Le Ministre a annon­cé une « reva­lo­ri­sa­tion » des pro­fes­seurs : 400 mil­lions d’euros en 2021 pour finan­cer des primes pour les pre­miers éche­lons, mais aus­si des heures sup­plé­men­taires et la for­ma­tion pen­dant les vacances. Ce n’est pas une reva­lo­ri­sa­tion, c’est une mys­ti­fi­ca­tion. On est loin de l’augmentation indi­ciaire de 183 euros arra­chée par les per­son­nels hos­pi­ta­liers. Cet acquis de leur mobi­li­sa­tion est un point d’appui pour exi­ger 183 euros d’augmentation pour tous les per­son­nels, main­te­nant et sans contre­par­tie, et l’ouverture immé­diate de négo­cia­tions en vue d’un rat­tra­page des pertes de pou­voir d’achat.

La FNEC FP-FO invite donc ses syn­di­cats à pour­suivre l’action reven­di­ca­tive, à réunir les per­son­nels en assem­blées géné­rales, en heures d’information syn­di­cale, et à mettre à la dis­cus­sion les moyens de les faire aboutir.

Un pré­avis de grève a été dépo­sé pour la pre­mière semaine de la rentrée.

à Mon­treuil, le 26 août 2020

Loi 4 D et trans­fert des per­son­nels, pour la FNEC FP-FO c’est non !

Dès l’annonce du pro­jet de loi 4D, le jeu­di 17 décembre 2020 der­nier, par Jac­que­line Gou­rault, ministre de la Cohé­sion des ter­ri­toires et des Rela­tions avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, la FNEC FP-FO a, dans un com­mu­ni­qué, dénon­cé le trans­fert des médecins,…

Les AESH se mobi­lisent pour leurs revendications

La FNEC FP-FO les sou­tient et pro­pose l’ac­tion com­mune pour gagner Lors de la grève natio­nale du 26 jan­vier, les AESH étaient nom­breux dans les mani­fes­ta­tions pour por­ter leurs reven­di­ca­tions. Sur tout le ter­ri­toire, les réunions se tiennent et les personnels…

Compte ren­du de la réunion dite « sani­taire » du 16 février 2021

Mar­di 16 février a eu lieu une réunion dite « sani­taire » avec le Direc­teur de cabi­net du ministre. La FNEC FP-FO est tout d’abord inter­ve­nue pour déplo­rer que celle-ci se tienne en visio alors que les per­son­nels sont tous dans leur classe. La FNEC FP-FO a deman­dé le…

Postes, salaires, condi­tions de tra­vail : les reven­di­ca­tions demeurent ! (com­mu­ni­qué intersyndical)

Depuis le début de l’année se déroulent dans les dépar­te­ments de nom­breuses grèves, mani­fes­ta­tions, ras­sem­ble­ments… sur la ques­tion des postes. Les per­son­nels se mobi­lisent, sou­vent avec les parents d’élèves, contre les fer­me­tures de classes, pour les ouvertures…

Cour­rier à JM Blan­quer comi­té de sui­vi Jeu­nesse et sports

Objet : Repré­sen­ta­ti­vi­té de la FNEC FP-FO au sein des comi­tés de sui­vi Jeu­nesse et Sports Mon­sieur le Ministre, Notre fédé­ra­tion vous a inter­ro­gé à plu­sieurs reprises sur la repré­sen­ta­ti­vi­té de Force ouvrière pour les per­son­nels Jeu­nesse et Sports inté­grés dans les…

Compte ren­du du CTMEN du 9 février 2021

En marge des points à l’ordre du jour, le repré­sen­tant de la DEGESCO a répon­du à cer­taines inter­ro­ga­tions : Concer­nant les moyens excep­tion­nels « COVID » arri­vant à leur terme à ces vacances de février en per­son­nels sup­plé­men­taires AED 2nd degré et contrac­tuels 1er…

Vœux pré­sen­tés au CTMEN du 9 février 2021

Tenue des ins­tances en pré­sen­tiel (pré­sen­té par FO) Depuis la ren­trée sco­laire 2020/2021, Mon­sieur le ministre a réta­bli la pos­si­bi­li­té de réunir le CTMEN en pré­sen­tiel, dans le res­pect des gestes bar­rières, ce dont nous nous sommes féli­ci­tés. Il décide maintenant…

Décla­ra­tion FO au CTMEN du 9 février 2021

Mon­sieur le ministre, Depuis la ren­trée sco­laire 2020/2021, vous aviez réta­bli la pos­si­bi­li­té de réunir le CTMEN en pré­sen­tiel, ce dont nous nous étions féli­ci­tés. Dans une cir­cu­laire datée du 5 février, le Pre­mier ministre se dit « atten­tif à la nécessité…

AESH : pour un vrai salaire et un vrai statut !

Le 26 jan­vier, les AESH, aux côtés des autres per­son­nels de l’Éducation, se sont mobi­li­sés pour leurs reven­di­ca­tions. Dans les réunions FO (Lyon, Bobi­gny, Évry…) les AESH sont nom­breux et c’est la colère qui s’exprime. Les AESH sont en pre­mière ligne. Les AESH vivent…

Mme Eli­mas, Secré­taire d’État : Nous ne fer­mons ni école, ni classe dans les petites villes de moins de 5000 habi­tants sans accord du maire

La colère qui s’est expri­mée lors de la grève mar­di 26 jan­vier, notam­ment pour exi­ger des créa­tions de postes et des recru­te­ments immé­diats sur les listes com­plé­men­taires, ne retombe pas ; au contraire elle s’amplifie. Les mobi­li­sa­tions (grèves, rassemblements,…