Ren­trée 2020 : le ministre pour­suit la déré­gle­men­ta­tion et en fait payer le prix aux personnels

6 Juil, 2020Compte-ren­du audiences

La FNEC FP-FO a été reçue le jeu­di 2 juillet par le cabi­net du ministre et la DGESCO sur la ques­tion de la cir­cu­laire de ren­trée 2020. Aucun docu­ment ne nous a été pré­sen­té. « On attend le rema­nie­ment ministériel ».

En pré­am­bule la FNEC FP-FO a indi­qué : les per­son­nels sont excé­dés, les réformes qui s’empilent

sont reje­tées. Le fonc­tion­ne­ment de l’Ecole a été dis­lo­qué et seul le ministre est responsable.

Il faut que ça cesse ! La ren­trée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Le pro­to­cole, qui n’a rien de sani­taire, a été un fac­teur de déré­gle­men­ta­tion et de ter­ri­to­ria­li­sa­tion. C’est pour­quoi la FNEC FP-FO en a deman­dé l’abandon. Le minis­tère attend l’avis du Haut conseil de la san­té publique, la semaine pro­chaine. Il part de l’hypothèse d’une ren­trée nor­male, mais envi­sage aus­si la pré­sence de clus­ters, et des fer­me­tures par­tielles ou totales. « Il fau­dra main­te­nir les gestes bar­rières. » Le minis­tère n’exclut pas de faire reve­nir les élèves à temps partiel.

Selon le minis­tère, la cir­cu­laire serait cen­trée sur « la réduc­tion des inéga­li­tés ». La FNEC FP-FO a répon­du que cela pas­sait néces­sai­re­ment par l’arrêt des réformes, notam­ment les 2S2C qui ter­ri­to­ria­lisent l’école et la réforme du bac­ca­lau­réat, qui indi­vi­dua­lise les épreuves et détruit la valeur natio­nale de cet examen.

Quant aux moyens, le minis­tère annonce avoir fait des éco­no­mies sur un volant d’heures sup­plé­men­taires (HSE) pen­dant le confi­ne­ment, qui sera affec­té à l’accompagnement per­son­na­li­sé et au sou­tien, prio­ri­tai­re­ment sur le pre­mier tri­mestre. Il compte déployer le dis­po­si­tif « devoirs faits » le plus tôt pos­sible…. avec la pos­si­bi­li­té d’intégrer les pro­fes­seurs des écoles dans l’aide et remé­dia­tion en 6ème pour l’apprentissage de la lec­ture. Il n’a pas répon­du à notre demande d’arrêt des fer­me­tures de postes et de classes, qui sont annon­cées dans tous les départements.

Pen­dant et après le confi­ne­ment, les per­son­nels ont vu leurs obli­ga­tions de ser­vice explo­ser. Et le ministre vou­drait résoudre le pro­blème des inéga­li­tés par de nou­velles heures sup­plé­men­taires, et par la pour­suite du plan de for­ma­tion obli­ga­toire, y com­pris pen­dant les vacances !

Des éva­lua­tions natio­nales seraient impo­sées dès le 14 sep­tembre en CP, CE1, 6ème, 2nde et CAP. Pour FO, ces éva­lua­tions doivent res­ter facultatives.

Hors de ques­tion que les per­son­nels fassent les frais de la ges­tion désas­treuse de la crise !

Pro­fi­tant de cette crise et de l’état d’urgence, le ministre accé­lère la marche à la déré­gle­men­ta­tion : auto­no­mie des éta­blis­se­ments sco­laires, créa­tion d’un sta­tut de direc­teurs, trans­fert d’une par­tie des ensei­gne­ments sur les col­lec­ti­vi­tés, pour­suite de l’austérité, pré­ca­ri­té et flexi­bi­li­té comme ins­tru­ments de ges­tion de ce qu’il appelle les res­sources humaines.

La répres­sion et les inti­mi­da­tions doivent cesser !

La répres­sion et les inti­mi­da­tions n’ont pas été confi­nées : la FNEC FP-FO est à nou­veau inter­ve­nue pour exi­ger l’arrêt des pour­suites contre les mili­tants syn­di­caux, notam­ment notre cama­rade Alain Rey, convo­qué le 21 juillet au tri­bu­nal. Le ministre botte en touche en ren­voyant les dis­cus­sions au niveau des rectorats.

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue pour condam­ner l’application sévère et abu­sive de l’arrêt Omont. Des rec­teurs annoncent des pré­lè­ve­ments durant juillet et août : c’est inac­cep­table ! Aucune négo­cia­tion n’a été ouverte sur la ques­tion des jours de grèves pen­dant le conflit des retraites, des E3C. Des mil­liers de per­son­nels ont été sanc­tion­nés finan­ciè­re­ment pour avoir ren­du hom­mage à notre col­lègue Chris­tine Renon le 3 octobre, et le ministre se refuse à res­ti­tuer les sommes prélevées.

Le ministre n’a pas pris la mesure de la colère des per­son­nels. Ce qu’ils veulent, c’est l’arrêt des contre-réformes, le réta­blis­se­ment de tous les postes sup­pri­més, le res­pect de leurs sta­tuts et de leurs mis­sions. Comme les per­son­nels hos­pi­ta­liers, ils veulent l’augmentation de leur salaire et non tra­vailler plus pour quelques euros de plus !

La FNEC FP-FO a renou­ve­lé son pré­avis de grève, jusqu’au 5 septembre.

Mon­treuil, le 3 juillet 2020

Remise en cause du calen­drier sco­laire, ter­ri­to­ria­li­sa­tion, remise en cause des droits et des sta­tuts : la FNEC FP-FO n’accepte pas !

L’offensive du gou­ver­ne­ment contre nos droits, nos sta­tuts et nos condi­tions de tra­vail s’accélère aujourd’hui et prend la forme de mesures de ter­ri­to­ria­li­sa­tion dans tous les domaines, mesures dont la FNEC FP-FO a tou­jours deman­dé l’abandon. Ain­si, plusieurs…

Inter­ven­tion comi­té de liai­son AESH 43 à la mani­fes­ta­tion natio­nale à Paris 19 octobre 2021

J’in­ter­viens aujourd’­hui au nom du comi­té de liai­son de Haute-Loire com­po­sé d’AESH syn­di­qués, non syn­di­qués et sou­te­nu par CGT, FO, SUD et FSU. Nous sommes par­tie pre­nante de la conven­tion natio­nale qui est com­po­sée d’AESH de divers dépar­te­ments de France…

Inter­ven­tion du secré­taire géné­ral de la FNEC FP-FO à la mani­fes­ta­tion natio­nale des AESH à Paris le 19 octobre 2021

Aujourd’hui des mil­liers d’AESH, des ensei­gnants, des parents d’élèves, de Région Pari­sienne mais aus­si de toute la France, sont venus crier leur colère et leurs reven­di­ca­tions en direc­tion du minis­tère. Je salue les délé­ga­tions venues de : Haute-Loire, du…

Motion adop­tée par le Comi­té Natio­nal Fédé­ral de la FNEC FP-FO du 14 octobre 2021 Sou­tien à la mani­fes­ta­tion du 15 octobre pour l’abandon de l’expérimentation Macron !

Le CNF de la FNEC FP FO, réuni le 14 octobre dans les locaux de sa Confé­dé­ra­tion a appris le retour du Pré­sident Macron à Mar­seille. Le CNF apporte son sou­tien plein et entier à la FNEC FP-FO 13 et aux per­son­nels qui sont mobi­li­sés pour l’a­ban­don de…

Un an après l’assassinat de Samuel Paty : où en est-on ? 

Le ministre de l’Éducation natio­nale a adres­sé une note aux rec­teurs d’académie afin d’organiser un « moment de recueille­ment » et un « temps d’échange » dans les éta­blis­se­ments sco­laires le ven­dre­di 15 octobre 2021. Le 16 octobre 2020, l’assassinat de notre…

Contrac­tuels alter­nants MEEF : vous avez des droits, contac­tez FO pour les défendre !

Vous êtes contrac­tuels « alter­nants » et en même temps étu­diants en mas­ter MEEF dans le cadre de la « réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants ». Cette année, les contrats ont nor­ma­le­ment été réser­vés aux Mas­ters 2. Vous vous retrou­vez à devoir pré­pa­rer le…

Retrait de l’expérimentation Macron-Blan­­quer à Mar­seille comme ailleurs !

En visite à Mar­seille le 2 sep­tembre, le pré­sident Macron a annon­cé une expé­ri­men­ta­tion à Mar­seille. Dans 50 écoles de la ville, dès la ren­trée 2022, les direc­teurs d’écoles devraient recru­ter les autres ensei­gnants de l’école et mettre en place des…

Postes, salaires, sta­tuts, retraites, lois liber­ti­cides : Non à la régres­sion sociale ! Tous en grève le 5 octobre !

Les confé­dé­ra­tions FO et CGT avec la FSU, Soli­daires, FIDL, MNL et UNEF appellent à la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle le mar­di 5 octobre 2021. Face au gou­ver­ne­ment qui annonce vou­loir main­te­nir la réforme des retraites, qu’il avait été contraint de…

Asso­cia­tion Préau : une attaque fron­tale contre nos sta­tuts, un pas de plus vers la pri­va­ti­sa­tion Un comi­té d’entreprise contre l’action sociale, c’est NON !

Tout comme à Mar­seille où le pré­sident et le ministre pré­voient la dérè­gle­men­ta­tion, la pri­va­ti­sa­tion de l’École, le ministre cherche à pri­va­ti­ser et déré­gle­men­ter l’action sociale. A Mar­seille, les rythmes sco­laires et l’organisation géné­rale pour­raient être…

CNED : Non à l’augmentation du temps de tra­vail et à la dégra­da­tion des condi­tions de travail

Lors du groupe de tra­vail ensei­gnants nom­més du 16 sep­tembre der­nier, la direc­tion du CNED a décla­ré être atten­tive aux condi­tions d’exercice des ensei­gnants nom­més ain­si qu’à une approche qua­li­ta­tive du ser­vice four­ni, en rap­pe­lant que le poste adap­té ne…