Réformes Blanquer : le rejet !

20 Juin, 2019Actualités, Communiqué

Parcoursup, réformes du lycée et du Baccalauréat, loi Blanquer, fusion des académies… le rejet des contre-réformes ne cesse de s’exprimer et de s’étendre depuis des mois. Plusieurs fois les personnels ont fait grève. Ils cherchent l’action efficace pour mettre un coup d’arrêt à cette politique de déréglementation, de précarisation, de privatisation de l’école et de ses agents. Cette semaine, dans de nombreux lycées et collèges, des enseignants en grève se sont réunis en AG, souvent massives, pour débattre de la construction du rapport de force. Le 13 juin, à Rouen, des dizaines d’agents administratifs ont à nouveau déferlé dans le hall du rectorat pour réaffirmer leur opposition à la fusion avec le rectorat de Caen.

Le ministre persiste et signe

La grève est « incompréhensible » dit-il. Mais ce qui est incompréhensible pour les personnels, c’est le passage en force systématique de ce gouvernement pour casser leurs statuts, leurs droits, leurs postes, leurs conditions de travail, l’Ecole de la République. Le ministre veut aller vite : sa réforme Blanquer devrait s’appliquer à la rentrée 2019. Contraint au recul sur les Ecoles des Savoirs Fondamentaux, il tente de les faire revenir par la fenêtre à travers la mise en place de 80 Cités Educatives. S’appuyant sur l’expérimentation de Rouen et Caen, le gouvernement annonce que les fusions des académies de Limoges et Poitiers ainsi que des académies de Besançon et Dijon sont à l’étude. Et pendant que le ministre Darmanin s’apprête à détruire les statuts et réduire les compétences des commissions administratives paritaires, le ministre Blanquer développe la « RH de proximité », c’est-à-dire un outil de gestion des personnels pour accompagner les restructurations, les fermetures de postes et les suppressions de missions.

Le monologue social du ministre : ça suffit !

Le ministère a présenté son projet de décret sur la formation continue des enseignants « pendant les vacances des classes » au CTM du 12 juin. La FNEC FP-FO avait demandé le retrait de l’ordre du jour de ce texte qui anticipe la loi Blanquer alors qu’elle n’est pas encore votée. Après le vote défavorable de l’ensemble des organisations syndicales, le ministère convoque un nouveau CTMEN le 20 juin pour une
«nouvelle délibération» sur ce projet. Nul doute qu’il subira le même sort que le décret sur la deuxième heure supplémentaire non refusable, rejeté par les organisations syndicales par deux fois et pourtant publié par le ministre. Le ministre voudrait réduire le syndicat au rôle de faire-valoir d’un monologue social qui consiste à mener au pas de charge l’agenda social du ministre. Ce n’est pas la place de Force Ouvrière. La FNEC FP-FO a proposé aux autres syndicats de ne pas siéger.

La répression : ça suffit !

Samedi 15 juin, Montpellier, une institutrice est arrêtée lors d’une diffusion d’un tract contre la loi Blanquer et en soutien à la grève dans l’Education nationale. Elle risque la prison et la perte de son emploi. A Paris, la préfecture refuse toute manifestation en direction du Ministère de l’Education nationale. Mardi 18 juin à Toulouse, un important dispositif quadrillait les rues autour du rectorat : 10 camions de policiers, deux voitures de Sentinelle, forces de l’ordre avec l’arme au poing : l’AG des personnels en grève s’est finalement tenue à l’ESPE juste à côté et a rassemblé 200 personnels.

La répression doit cesser, les revendications doivent être satisfaites. La FNEC FP-FO soutient toutes les initiatives décidées par les personnels pour les faire valoir. Elle appelle à débattre dans les réunions et les AG de la construction du rapport de force pour faire reculer le ministre et son gouvernement.

à Montreuil, le 20 juin 2019

Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies de...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Vous trouverez ci-dessous la déclaration que la FNEC FP-FO avait prévu de lire lors de la réunion intersyndicale convoquée par le ministre de l’Education nationale le 8 juillet 2019, pour évoquer son agenda social. « Compte-tenu du contexte », le ministre a annulé...

Retrait des réformes Blanquer – les personnels ne veulent pas lâcher

A la veille du vote définitif de la loi « sur l’école de la confiance », l’année scolaire s’achève dans un contexte de rejet massif des contre-réformes du ministre Blanquer. Les personnels cherchent à résister, ils ne veulent pas lâcher sur leurs revendications....

Canicule : mais où est le patron ?

Extraordinaire 40°C et plus dans les classes, des locaux inadaptés : à l’évidence la réglementation du travail ne pourra pas être respectée. Mais où est passé l’employeur « Education nationale » ? La seule décision prise par le ministre : le report des épreuves du...

Canicule, report du DNB : Monsieur le ministre, prenez vos responsabilités !

Le ministre a décidé de reporter les épreuves du brevet en raison de conditions climatiques extrêmes. « Ce report vaut pour la France hexagonale et non pas pour l'Outre-mer », a-t-il en outre précisé dans une conférence de presse ce lundi. Selon les dernières...

Prévention canicule : la FNEC FP-FO écrit au ministre

Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse l’Education nationale et de la Jeunesse Montreuil, le 22 juin 2019 Objet : Procédure d’alerte Monsieur le Ministre, Les prévisions météorologiques de la semaine prochaine font apparaître...

Réformes Blanquer : le rejet !

Parcoursup, réformes du lycée et du Baccalauréat, loi Blanquer, fusion des académies… le rejet des contre-réformes ne cesse de s’exprimer et de s’étendre depuis des mois. Plusieurs fois les personnels ont fait grève. Ils cherchent l’action efficace pour mettre un coup...

Arrestation d’une enseignante pour distribution des tracts contre la loi Blanquer

Le samedi 15 juin, Sabine Raynaud est arrêtée suite à la participation à une manifestation des Gilets jaunes au cours de laquelle elle a distribué des tracts contre la loi Blanquer. Elle portait sur sa bouche un bâillon pour matérialiser l’article 1 du projet de loi,...

La loi Blanquer : toujours aussi inacceptable toujours rejetée par les personnels

Le 13 juin s’est réunie une commission mixte paritaire, pour que députés et sénateurs se mettent d’accord sur le projet de loi « Ecole de la Confiance », totalement rejetée par les personnels. Le contenu réactionnaire de la loi Blanquer demeure, mais la suppression de...

Les personnels continuent de refuser la loi Blanquer  Ils veulent l’action efficace pour gagner !

Depuis le début de la mobilisation contre les réformes Blanquer, dans les écoles et les établissements, dans les AG de secteurs, les personnels débattent des moyens efficaces pour faire reculer le ministre. Face à un gouvernement qui refuse d’entendre les...