Réforme du lycée : marche forcée à l’autonomie et à la destruction du bac confirmées !

27 Mar, 2018Non classé

La FNEC FP-FO et le SNFOLC ont été reçus au ministère le 23 mars. Le ministère voulait présenter les horaires du nouveau lycée Blanquer. FO a rappelé son opposition à ces contre réformes ainsi que le vote contre les décrets présentés au Conseil  Supérieur de l’Education (CSE) sur Parcoursup et le nouveau baccalauréat, le 19 mars (40 contre : FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, SGL, CFE-CGC et CFDT ; 11 abstentions : FCPE ; 19 pour : UNSA, SNALC). Ce nouveau lycée correspond à la mise en place du nouveau baccalauréat et de Parcoursup.

Le ministre persiste et signe : son objectif est de tout boucler pour le prochain CSE le 5 avril  malgré un vote contre des organisations syndicales de l’interfédérale de l’Education nationale sur tout son processus.

Les réponses du ministère confirment la nature de la réforme du lycée : autonomie tous azimuts, dénaturation des disciplines, individualisation des parcours, définition locale des enseignements, territorialisation et remise en cause du baccalauréat.

 Appliquée dès la seconde à la rentrée 2018 avec la construction du « parcours individuel », la contre-réforme du lycée sera construite à partir des besoins locaux post baccalauréat définis localement notamment par les entreprises et les régions. Elles pourront comme « partenaires » de l’éducation nationale intervenir sur les heures élèves dédiées à l’orientation, 54 heures, qui ne sont pas budgétées pour les professeurs principaux ou les Psyen-EDO.

Le cadre national de l’instruction est totalement remis en cause : les enseignements de spécialité se feront en fonction de l’offre en postbac dans le bassin, de la disponibilité des ressources locales. Autant dire que l’Ecole de la République, ses horaires nationaux, ses diplômes identiques sur tout le territoire n’existent plus. Preuve en est, les dites nouvelles options, histoire –géographie sciences politiques, humanités-littérature-philosophie, numérique et sciences informatiques,  enseignements scientifiques seraient composées à partir d’un programme défini par Conseil Supérieur des Programmes qui laisserait la « ressource locale » s’organiser car il faut « parier sur l’autonomie locale » ! Traduction : en fonction de la « ressource enseignante locale » ce sont les professeurs de SES, d’Histoire-Géographie, de Mathématiques, de SVT, de Physique-Chimie, de Philosophie, de Lettres etc. qui interviennent. Qui est présent peut intervenir …C’est la mise en concurrence des personnels entre eux.

La nature locale du baccalauréat est donc confirmée : parcours, options, enseignements du tronc commun réduit à 16 heures ou 15 heures 30 donnant lieu pour 40% du baccalauréat au contrôle continu.

Toutes ces nouvelles dispositions sont conformes au  document d’orientation du ministre de l’Action et des Comptes publics « refonder le contrat social avec les agents publics » : moins 2600 postes dans le second degré, moins 200 postes administratifs, augmentation des personnels contractuels (plus 6% en un an), « mobilité volontaire » car des milliers de postes sont en cause avec ces réformes.

La FNEC FP-FO est résolument opposée à ces réformes qui dénaturent l’enseignement disciplinaire, déqualifient les enseignants, remettent en cause le baccalauréat, premier grade universitaire, diplôme national avec ses épreuves ponctuelles et nationales.

Au lendemain de la forte mobilisation de toute la fonction publique et des cheminots, la FNEC FP-FO  et le SNFOLC invitent les personnels à se réunir en assemblées générales pour débattre des suites à donner.

Le ministre doit assurer la protection des personnels et répondre à toutes leurs revendications ! Il y a urgence !

Le président Macron a décrété mercredi un nouveau « confinement » en mettant en avant la progression de l’épidémie et la saturation des lits d’hôpitaux. Il a annoncé que les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts… Cela pose une nouvelle fois la question...

Défendre l’Ecole républicaine, c’est défendre ses personnels, leurs statuts et leur autorité

Déclaration de la FNEC FP-FO pour le CTMEN prévu le 21 octobre (annulé et reporté) La FNEC FP-FO avec sa Confédération a pris toute sa place dans les initiatives et rassemblements en soutien à la famille de Samuel Paty, à ses collègues, en défense des libertés...

Bulletin n°2 Actualités FNEC FP-FO en poste à l’étranger

Demande de service à temps partiel 2021/2022 La campagne de demande de temps partiel débute. Voici le message adressé aux établissements :La campagne des demandes de temps partiel ouvre à compter du 15 octobre 2020. L’Agence invite les établissements à saisir dans...

Assassinat d’un enseignant, la FNEC FP-FO reçue au Ministère

La FNEC FP-FO a appris avec horreur le crime qui a coûté la vie à un professeur du collège Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, devant son établissement. Elle condamne cet acte odieux et présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses...

« Grenelle » Le ministre Blanquer confirme l’enfumage La FNEC FP-FO réaffirme les revendications

Le ministère a présenté mardi 13 octobre ce qu’il appelle « la revalorisation des enseignants et assimilés » dans le cadre de son « Grenelle ». Il reprend, avec quelques nouveautés, ce qu’il a présenté en début d’année 2020 – qui rappelons-le – se situait dans le...

« Prends tes DIM à ton cou ! » (Slogan de la marque en 1987)

Depuis quelques heures, la presse rend compte de la potentielle dangerosité des masques DIM fournis par le ministère de l’Éducation nationale à l’ensemble de ses personnels. Ils sont traités à la zéolite de cuivre et d’argent, substances considérées comme toxiques...

Le futur professeur : un contractuel de moins en moins onéreux !

Inscrites dans l’agenda social et le « Grenelle des professeurs », la réforme des concours et la généralisation de l’alternance pour les futurs candidats aux concours prennent tout leur sens. Le ministre d’un côté essaie de « vendre » 400 millions de pseudo...

Compte rendu du CSE du 6 octobre 2020 la FNEC FP-FO vote contre de nouvelles mesures de musèlement des personnels

 Déclaration liminaire  De nouvelles restrictions sanitaires sont mises en œuvre aujourd’hui dans les zones dites écarlates, mais aucune mesure n’a été prise pour augmenter les lits et les recrutements dans les   hôpitaux. Les libertés individuelles et collectives,...

Non à l’austérité pour les personnels des lycées Éducation prioritaire ! Maintien des primes ! Augmentation générale des salaires !

La FNEC FP-FO dénonce l’arrêt depuis le 1er septembre 2020 du versement de l’indemnité de sujétion spéciale ZEP pour les personnels exerçant en lycées généraux et   professionnels. Pour rappel, la réforme de l’éducation prioritaire de 2014 avait redéfini les...

Journée mondiale des enseignants : défense des libertés fondamentales ! défense des garanties statutaires !

La résolution présentée par la FNEC FP-FO avec le SNETAA-FO/France, la F-SYNTER/Burkina Faso, le SYNAFEN/Niger, le SNAPEST/Algérie, l’UNPEF/Algérie, GEW/Allemagne, EGITIM-SEN/Turquie, OLME/Grèce et KTOEOS/Chypre au dernier congrès de l’Internationale de l’Éducation...