Qu’y a‑t‑il der­rière l’évaluation des élèves, des éta­blis­se­ments et des personnels ?

5 Sep, 2018Non clas­sé

Le ministre de l’Éducation sou­haite faire bas­cu­ler l’école dans la « culture de l’évaluation ». A tra­vers ce chan­tier, pré­sen­té comme « un puis­sant outil de trans­for­ma­tion de l’école », se déclinent toutes les orien­ta­tions gou­ver­ne­men­tales du nou­veau « contrat social dans la Fonc­tion publique » et de CAP 22 : c’est-à-dire le déman­tè­le­ment de la Fonc­tion publique.

L’évaluation, c’est la géné­ra­li­sa­tion des éva­lua­tions natio­nales des élèves, déjà mis en place en CP, CE1, 6ème et 2nde. Ce sont aus­si les classes « 100% réus­site », et les per­son­nels du 1er degré sou­mis à des obli­ga­tions de résul­tats. Mais Jean-Michel Blan­quer et Édouard Phi­lippe ont éga­le­ment annon­cé le 1er août la créa­tion au 1er tri­mestre 2019 d’une agence natio­nale de l’évaluation « pour assu­rer une éva­lua­tion régu­lière et trans­pa­rente des éta­blis­se­ments sco­laires ». Il s’agit de mettre en place un pilo­tage des éta­blis­se­ments et de ses per­son­nels par les résultats.

Ce chan­tier est tota­le­ment imbri­qué dans celui de la réforme ter­ri­to­riale et par­ti­cipe aux mêmes objec­tifs : la fin du cadre natio­nal de l’école, la fin des garan­ties sta­tu­taires de ses per­son­nels, la marche à la pri­va­ti­sa­tion de l’école.

En annon­çant la fusion des aca­dé­mies pour jan­vier 2020, le ministre n’a pas caché les visées de la réor­ga­ni­sa­tion ter­ri­to­riale : ren­for­ce­ment de l’autonomie des EPLE, recru­te­ment des agents par le chef d’établissement, par­te­na­riat ren­for­cé avec les col­lec­ti­vi­tés de rat­ta­che­ment. Pour y par­ve­nir, le Ministre sait qu’il va lui fal­loir s’attaquer à toutes les garan­ties sta­tu­taires des per­son­nels, ins­crites dans un cadre col­lec­tif natio­nal. C’est à cette fin qu’il a pré­sen­té aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales son « agen­da social », qui, selon lui, devrait enca­drer toutes les dis­cus­sions jusqu’à la fin 2019. Par­mi les mesures annoncées :

- une prime d’intéressement col­lec­tif, la prime REP +, dis­tri­buée en fonc­tion du mérite et des résul­tats au regard du pro­jet local,
– le déve­lop­pe­ment des postes à profils,
– des dis­po­si­tifs de « RH de proxi­mi­té », déployés au sein même des établissements,
– une « pro­fes­sion­na­li­sa­tion » de la for­ma­tion ini­tiale, avec un recru­te­ment d’AED-enseignants, sous contrat de droit public, cor­véables et jetables à merci…

L’évaluation PPCR contre les règles col­lec­tives et le droit à la carrière

Le ministre entend exploi­ter à fond les outils mis en place par ses pré­dé­ces­seurs : les mesures PPCR et en par­ti­cu­lier l’évaluation des per­son­nels ensei­gnants, que FO a tou­jours com­bat­tues. Conçus dès le départ comme des outils de ges­tion des Res­sources Humaines pour indi­vi­dua­li­ser les rému­né­ra­tions et confor­mer les per­son­nels au pro­jet ter­ri­to­rial, l’évaluation des per­son­nels est au cœur de l’agenda social du ministre pour mettre en place la fameuse « RH de proxi­mi­té ». Les récentes cam­pagnes de pro­mo­tion à la Hors-Classe et à la Classe excep­tion­nelle ont d’ailleurs confir­mé les ana­lyses de FO : PPCR, c’est l’intronisation d’une ges­tion indi­vi­duelle de la car­rière au détri­ment des règles col­lec­tives. En clair, c’est l’arbitraire local, ouvrant la voie à une contrac­tua­li­sa­tion et à un devoir de résultat.

L’agenda social du gou­ver­ne­ment n’est pas le nôtre

Dans l’audience inter­syn­di­cale convo­quée par le minis­tère sur l’agenda social, la FNEC FP-FO est inter­ve­nue en défense des sta­tuts, des salaires, du droit à la car­rière, et de défense de toutes les garan­ties col­lec­tives de toutes les caté­go­ries, titu­laires et contrac­tuels. Elle a indi­qué qu’elle n’accompagnerait pas les contre-réformes dans l’Education natio­nale, ce qui n’a pas été le cas de toutes les fédé­ra­tions qui ont cher­ché à trou­ver un consen­sus, y com­pris pour jus­ti­fier la rému­né­ra­tion au mérite dans le cadre de la classe exceptionnelle.

Pour la FNEC FP-FO, il y a urgence à mettre un coup d’arrêt au sac­cage de l’école répu­bli­caine et au déman­tè­le­ment des sta­tuts. Face aux mesures de ce gou­ver­ne­ment qui, miné par les affaires et les crises, annoncent la pour­suite de ses contre-réformes, et en par­ti­cu­lier une réforme sys­té­mique des retraites, la FNEC FP-FO entend pré­pa­rer la mobi­li­sa­tion des per­son­nels de l’Éducation natio­nale dans un cadre inter­pro­fes­sion­nel, en défense du sta­tut de fonc­tion­naire d’État et du Code des Pen­sions civiles et militaires.

Le ministre veut créer des “qua­­si-ins­­pec­­teurs” pour mettre au pas les per­son­nels et aggra­ver “l’accompagnement” PPCR

Un « accom­pa­gne­ment » PPCR géné­ra­li­sé et ren­for­cé Dans le cadre d’un groupe de tra­vail « esprit d’équipe » du « Gre­nelle », le minis­tère a fait part de ses pro­jets pour « ren­for­cer l’accompagnement des pro­fes­seurs » qui trans­for­me­raient les mis­sions des…

Compte-ren­­du du Comi­té Tech­nique minis­té­riel 20 sep­tembre 2021

Pas de texte sou­mis au vote. Deux points à l’ODJ : sani­taire et bilan de ren­trée. 1 – Point sani­taire de la secré­taire géné­rale du minis­tère La secré­taire géné­rale donne les don­nées du minis­tère : Niveau 2/4 du pro­to­cole d’accueil dans les écoles et…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CTMEN du 20 sep­tembre 2021 

Les per­son­nels font face à une ren­trée dans le plus grand chaos, où les postes manquent par­tout, avec des classes sans ensei­gnant, un pro­to­cole condui­sant à la fer­me­ture de mil­liers de classes, des ser­vices débor­dés, des per­son­nels confron­tés à l’obligation…

Compte-ren­­du du GT « esprit d’équipe » du « Gre­nelle » du 21 sep­tembre 2021

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Les docu­ments qui nous ont été pré­sen­tés dans le cadre de ce GT « esprit d’équipe » du « Gre­nelle » sont un conden­sé de l’offensive du ministre contre les sta­tuts et la liber­té péda­go­gique qui vise à mettre en place un management…

Appel de la seconde conven­tion natio­nale des AESH pour orga­ni­ser la mon­tée au minis­tère pour un vrai sta­tut, un vrai salaire et l’a­ban­don des PIAL !

Les par­ti­ci­pants à la seconde conven­tion natio­nale des AESH se féli­citent de la pré­sence des 33 dépar­te­ments fran­çais réunis avec 22 comi­tés dépar­te­men­taux consti­tués, sou­vent accom­pa­gnés des orga­ni­sa­tions syn­di­cales FO, FSU, CGT ou/et SUD, de la FCPE, et…

Non à la des­truc­tion de l’École et des sta­tuts, ni à Mar­seille, ni ailleurs ! Grève jeu­di 23 septembre !

Alors que les per­son­nels font face à une ren­trée dans le plus grand chaos, où les postes manquent par­tout, avec des classes sans ensei­gnant, un pro­to­cole condui­sant à la fer­me­ture de mil­liers de classes, des ser­vices débor­dés, des per­son­nels confron­tés à…

GT « obli­ga­tion vac­ci­nale » du mer­cre­di 8 sep­tembre 2021

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales ont été conviées à un GT au minis­tère concer­nant l’obligation vac­ci­nale pour les per­son­nels de l’Éducation natio­nale. Il s’agissait de recueillir les avis des orga­ni­sa­tions syn­di­cales avant de rédi­ger une cir­cu­laire ministérielle…

Réponse de la FNEC FP-FO concer­nant le plan de requa­li­fi­ca­tion plu­ri­an­nuel de la filière administrative

à Mon­treuil, le 7 sep­tembre 2021à Mon­sieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Éducation natio­nale de la Jeu­nesse et des Sports110 rue de Grenelle75357 PARIS 07 SP Objet : Réponse de la FNEC FP-FO concer­nant le plan de requa­li­fi­ca­tion plu­ri­an­nuel de la filière…

AESH : la ques­tion de la mon­tée au minis­tère n’est-elle pas posée ? La FNEC FP-FO par­ti­ci­pe­ra à la conven­tion natio­nale pour en discuter

Sophie Clu­zel, la secré­taire d’État au han­di­cap vient de décla­rer que 125 000 AESH sont recru­tés par l’Éducation natio­nale pour suivre 400 000 élèves en situa­tion de han­di­cap. Elle explique, dans le même temps, que les dif­fi­cul­tés sont mar­gi­nales. Il est…

AESH : toutes les rai­sons de pour­suivre et ampli­fier la mobilisation

Les mobi­li­sa­tions des AESH, ain­si que les inter­ven­tions des orga­ni­sa­tions syn­di­cales, ont contraint le minis­tère à ouvrir les dis­cus­sions sur les salaires des AESH et à concé­der une avan­cée en ins­tau­rant une grille de rému­né­ra­tion à avan­ce­ment automatique.…