PsyEN : NON à la mise sous tutelle ! Grève et mobi­li­sa­tion pour les reven­di­ca­tions le 10 juin

1 Juin, 2021Com­mu­ni­qué

La FNEC FP-FO apporte son sou­tien plein et total à la mobi­li­sa­tion enga­gée par les psy­cho­logues dans l’Education natio­nale et au-delà. La FNEC FP-FO appelle les PsyEN à faire grève le 10 juin, et à rejoindre les dif­fé­rents ras­sem­ble­ments, dont celui devant le minis­tère de la San­té à 13h30.

Blan­quer et le gou­ver­ne­ment veulent empê­cher les psy­cho­logues de tra­vailler, de faire leur métier auprès des élèves et des familles

Comme tous les psy­cho­logues, les PsyEN sont atta­qués fron­ta­le­ment par l’arrêté du 10 mars 2021 et la pro­po­si­tion de loi de dépu­tés d’ordre des psy­cho­logues qui vou­draient que les psy­cho­logues renoncent à leur rai­son d’être appuyée sur leur ensei­gne­ment et leurs connais­sances propres. Il fau­drait qu’ils renoncent aus­si à per­mettre les meilleures prises en charge néces­saires pour les élèves et les familles. Le pro­jet de loi consi­dère les psy­cho­logues comme per­son­nels de san­té, en les for­çant à inté­grer le par­cours de soin, et en met­tant en place un ordre qui va don­ner des avis sur les pra­tiques et les modèles à suivre. C’est une remise en cause pro­fonde de leur liber­té de recou­rir aux méthodes et au maté­riel de leur choix.

Le ministre conti­nue d’appauvrir la san­té sco­laire ! Il n’a pas créé un seul poste de plus de PsyEN dans le pre­mier comme dans le second degré ! Il a ren­du des cen­taines de mil­lions d’euros du bud­get de l’Éducation nationale !

Concer­nant les élèves en dif­fi­cul­té, les troubles des appren­tis­sages et du com­por­te­ment notam­ment font appa­raître une grande diver­si­té de problématiques.

Avec la créa­tion en 2018 d’un conseil scien­ti­fique de l’Éducation natio­nale vou­lu par le ministre Blan­quer pré­vaut main­te­nant une vision réduc­trice qui ne per­met plus d’appréhender l’enfant dans sa glo­ba­li­té complexe.

Il n’est plus ques­tion que de repé­rer les popu­la­tions à risques sus­cep­tibles de déve­lop­per des troubles. Cette approche réduc­trice ne fonc­tionne pas.

En consé­quence des déci­sions du ministre, les PsyEN voient aug­men­ter de manière expo­nen­tielle leur charge de travail

Les PsyEN voient aug­men­ter de manière expo­nen­tielle les demandes de bilans de la part des par­te­naires pri­vés ou des ser­vices publics d’aide à l’enfance, assor­ties de demandes de com­pen­sa­tion au titre du han­di­cap par la Mai­son Dépar­te­men­tale des Per­sonnes Han­di­ca­pées (MDPH), notam­ment pour des accom­pa­gne­ments par des AESH.

La FNEC FP-FO refuse la mise en cause des mis­sions et du cadre sta­tu­taire d’intervention des PsyEN appor­tée par les modi­fi­ca­tions du code de l’Éducation de la loi du 26 avril 2021.

La FNEC FP-FO revendique :

  • Le retrait du pro­jet de loi visant la créa­tion d’un ordre des psychologues ;
  • La retrait de l’arrêté du 10 mars 2021 pour son non-res­pect de la plu­ra­li­té des approches psy­cho­lo­giques qui ins­taure une vision unique de l’évaluation des enfants pré­sen­tant cer­tains troubles du développement ;
  • Le res­pect des sta­tuts par­ti­cu­liers des psy­cho­logues et notam­ment le res­pect de la plu­ra­li­té des méthodes, outils et orien­ta­tions théo­riques des psychologues ;
  • L’accès direct aux psy­cho­logues, sans para­mé­di­ca­li­sa­tion : les psy­cho­logues exigent le res­pect de la loi de 1985 et le res­pect de leur autonomie ;
  • La reva­lo­ri­sa­tion des grilles indi­ciaires de rému­né­ra­tion avec une aug­men­ta­tion de 20% du point d’indice et de 183 € pour tous, comme pour les per­son­nels hospitaliers ;
  • Le main­tien des Psy EN comme fonc­tion­naires d’État du minis­tère de l’E.N, ain­si que des créa­tions de postes en nombre

Avec les psy­cho­logues hos­pi­ta­liers, les infir­mières, exi­geons la satis­fac­tion de nos reven­di­ca­tions et la res­ti­tu­tion de nos droits !

Mon­treuil le 31 mai 2021

Non à la des­truc­tion de l’École et des sta­tuts, ni à Mar­seille, ni ailleurs ! Grève jeu­di 23 septembre !

Alors que les per­son­nels font face à une ren­trée dans le plus grand chaos, où les postes manquent par­tout, avec des classes sans ensei­gnant, un pro­to­cole condui­sant à la fer­me­ture de mil­liers de classes, des ser­vices débor­dés, des per­son­nels confron­tés à…

GT « obli­ga­tion vac­ci­nale » du mer­cre­di 8 sep­tembre 2021

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales ont été conviées à un GT au minis­tère concer­nant l’obligation vac­ci­nale pour les per­son­nels de l’Éducation natio­nale. Il s’agissait de recueillir les avis des orga­ni­sa­tions syn­di­cales avant de rédi­ger une cir­cu­laire ministérielle…

Réponse de la FNEC FP-FO concer­nant le plan de requa­li­fi­ca­tion plu­ri­an­nuel de la filière administrative

à Mon­treuil, le 7 sep­tembre 2021à Mon­sieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Éducation natio­nale de la Jeu­nesse et des Sports110 rue de Grenelle75357 PARIS 07 SP Objet : Réponse de la FNEC FP-FO concer­nant le plan de requa­li­fi­ca­tion plu­ri­an­nuel de la filière…

AESH : la ques­tion de la mon­tée au minis­tère n’est-elle pas posée ? La FNEC FP-FO par­ti­ci­pe­ra à la conven­tion natio­nale pour en discuter

Sophie Clu­zel, la secré­taire d’État au han­di­cap vient de décla­rer que 125 000 AESH sont recru­tés par l’Éducation natio­nale pour suivre 400 000 élèves en situa­tion de han­di­cap. Elle explique, dans le même temps, que les dif­fi­cul­tés sont mar­gi­nales. Il est…

AESH : toutes les rai­sons de pour­suivre et ampli­fier la mobilisation

Les mobi­li­sa­tions des AESH, ain­si que les inter­ven­tions des orga­ni­sa­tions syn­di­cales, ont contraint le minis­tère à ouvrir les dis­cus­sions sur les salaires des AESH et à concé­der une avan­cée en ins­tau­rant une grille de rému­né­ra­tion à avan­ce­ment automatique.…

Aucune mise à pied, aucune sanc­tion pour les PsyEN, per­son­nels infir­miers et méde­cins, et per­son­nels affec­tés en éta­blis­se­ments médico-sociaux !

Pour l’exécutif, la prio­ri­té dans le contexte sani­taire n’a jamais été la san­té des sala­riés ou même des citoyens dans leur ensemble. Pour preuve, aucun moyen sup­plé­men­taire n’a été don­né aux hôpi­taux que ce soit en termes humains ou de lits. Dans l’Éducation…

Le pré­sident Macron veut expé­ri­men­ter à Mar­seille la casse de l’École publique et la des­truc­tion des statuts

Pré­sen­tant le 2 sep­tembre son plan pour le Grand Mar­seille, le pré­sident de la Répu­blique a annon­cé un sta­tut déro­ga­toire spé­cial pour 50 écoles mar­seillaises dès la ren­trée 2022. Dans ces écoles, les direc­teurs choi­si­ront les ensei­gnants et dis­po­se­ront d’une…

Plan fran­çais et maths : un dis­po­si­tif issu de PPCR, pour aller vers le nou­veau mana­ge­ment du « Grenelle »

Le ministre a envoyé pen­dant les congés une cir­cu­laire inti­tu­lée « Conso­li­da­tion des plans fran­çais et mathé­ma­tiques » aux rec­teurs et IA-DASEN. Elle concerne les for­ma­tions dites « en constel­la­tion » mises en place dans le pre­mier degré et les « laboratoires…

Dès la ren­trée : se réunir pour la satis­fac­tion des revendications

Une ren­trée nor­male ? Le ministre Blan­quer annonce une ren­trée « la plus nor­male pos­sible avec l’ouverture avec les écoles, col­lèges et lycées ouverts. » Qu’en est-il ? En plus d’être confron­tés aux pro­blèmes de manque de per­son­nels, de classes surchargées,…

Non, Mon­sieur le ministre, ce n’est pas ça la Laï­ci­té La Laï­ci­té, c’est le strict res­pect de la loi de 1905 !

Au pré­texte de pro­mou­voir la laï­ci­té dans les éta­blis­se­ments sco­laires, le ministre vient de lan­cer une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion. Il a fait appel à une agence pour déployer des pan­neaux publi­ci­taires et des affi­chages dans les éta­blis­se­ments. Ces affiches…