Projet de modification du statut des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles et des Professeurs des Ecoles C’est l’école maternelle publique qui est dans le viseur

14 Nov, 2017 | Actualités, Communiqué

 Le gouvernement soumet au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale le 15 novembre prochain des mesures relatives à la carrière et aux missions des ATSEM. Pour nos deux fédérations   le sujet est particulièrement important car il concerne le statut des agents territoriaux qui exercent en écoles maternelles mais aussi celui des professeurs des écoles et plus largement l’avenir de l’école maternelle publique.

Or il apparaît que, si des mesures en termes d’évolution de carrière sont envisagées, le gouvernement à travers ces textes entend surtout modifier les missions des agents en leur   confiant   des responsabilités nouvelles en matière de pédagogie et de sécurité, notamment la prise en charge d’élèves handicapés ou un rôle de sécurisation des écoles. De telles modifications aboutiraient également à modifier le statut des Professeurs des Ecoles dans les domaines de la conduite de la classe pendant le temps scolaire.

UN TRANSFERT DE RESPONSABILITÉS INAVOUABLE

 Rappelons que Force Ouvrière s’est opposée à la réforme des rythmes scolaires initiée par M. Peillon en, 2013 précisément parce qu’’elle introduisait la confusion des genres entre le scolaire et le périscolaire à travers les Projets Educatifs de Territoire, déstabilisant tout à la fois les enseignants et les ATSEM.

En imposant aux ATSEM, à travers de nouveaux décrets, une responsabilité en matière de pédagogie et de sécurité pendant le temps scolaire, le gouvernement actuel veut franchir une nouvelle étape. Il s’agit d’une confusion des missions qui fait peser de lourdes menaces sur l’avenir de l’École maternelle. De fait, ce processus transfère sans l’avouer sur les collectivités la responsabilité de l’enseignement en maternelle.

Déjà par le passé, plusieurs ministres ont tenté de remettre en cause les spécificités de l’école maternelle française pour y substituer des structures municipales type « jardin d’éveil ». Ces structures ont la particularité de ne pas dépendre de l’Éducation nationale, mais des collectivités territoriales, les enseignants n’y intervenant plus. Nous ne pouvons cautionner de telles structures qui, dégagent ainsi un peu plus l’État de ses responsabilités.

NON AUX JARDINS D’ÉVEIL MUNICIPAUX CONTRE L’ÉCOLE MATERNELLE PUBLIQUE

Pour nos deux fédérations, la reconnaissance de la spécificité de l’École maternelle publique repose sur la reconnaissance des qualifications de ses personnels, et en particulier du caractère national de l’enseignement qui y est dispensé, ce qui signifie la défense du statut de fonctionnaire d’État des Professeurs des écoles et la défense du statut particulier des ATSEM.

Ainsi pour FO, la reconnaissance de la spécificité de l’École maternelle devrait aboutir à ce qu’’obligation soit faite par l’État aux collectivités territoriales d’affecter une ATSEM par classe à temps plein débouchant sur des emplois statutaires à temps plein.

Pour nos deux fédérations, la réelle amélioration des conditions de travail des ATSEM comme celle des personnels enseignants passe par :

– l’augmentation substantielle du point d’indice d’au moins 16 %

– l’obligation d’affectation d’une ATSEM par classe à temps plein dans toutes les écoles

PAS TOUCHE AUX STATUTS DES PERSONNELS ET SATISFACTION DES REVENDICATIONS

La Fédération des Services publics et de Santé FO, et la FNEC FP FO exigent

  • L’augmentation des rémunérations des fonctionnaires à travers l’augmentation du point d’indice commun aux trois secteurs de la Fonction publique,
  • La défense des CHS CT menacés par les ordonnances, de l’amélioration des conditions de travail et la défense des statuts.

Autant de raisons, pour appeler à la grève le 16 novembre.

Montreuil le 14 novembre 2017

Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup : l’instauration de la sélection ! Le 1er février, agissons pour une université ouverte

Ce mois de janvier est celui de la mise en place dans les universités et les lycées de la plateforme « Parcoursup », et ceci alors que la réforme n’a pas encore été votée par les sénateur·trices et n’est donc pas adoptée ! Les attendus nationaux, déclinés en attendus...

Aujourd’hui et demain, combattre la sélection à l’entrée de l’université

Ce 15 janvier ouvre Parcoursup, la nouvelle plateforme d'orientation post-bac. Derrière cette réforme d'apparence technique, mal préparée, imposée à marche forcée après l'échec programmé d'Admission post-bac (APB), se cache la mise en place de la sélection à l'entrée...

Encore une réduction des salaires nets pour 2018

En ce début d’année 2018, il est coutume de se souhaiter de bons vœux. Ce n’est pas vraiment ce que vient de faire le gouvernement envers les fonctionnaires en réduisant leur salaire net par plusieurs mesures. Si le gouvernement a décidé le report des quelques miettes...

Égalité femmes – hommes, respecter et améliorer le statut

Dans le cadre de la « grande cause du quinquennat » consacré à l’égalité entre les femmes et les hommes, le ministère avait invité les fédérations représentatives au CTM à un groupe de travail sur ce sujet. Derrière des intentions louables, se cachent des risques de...

Annonces ministérielles sur la laïcité : non aux tentatives de contournement de la loi de 1905 !

  La FNEC FP-FO a pris connaissance des déclarations et des intentions en matière de Laïcité, du ministre de l’Éducation nationale le 8 décembre dernier à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de la loi de 1905 instituant la Laïcité de l’État, renforçant...

Jour de carence : c’est reparti à partir du 1er janvier !

L'Assemblée nationale a adopté, dans le cadre du budget d’austérité 2018, le rétablissement d'un jour de carence dans la Fonction publique en cas d'arrêt maladie, sous couvert d’une «égalité» privé/public, argument déjà avancé par le gouvernement Fillon en 2012, et...

CTMEN du 20 décembre 2017 sur la répartition des moyens à la rentrée 2018 Pour le ministère il faut « réduire la facture » Pour FO il faut répondre aux revendications des personnels !

En conclusion du CTMEN du 20 décembre 2017, qui avait pour ordre du jour la présentation des moyens pour la rentrée 2018, le ministère a indiqué qu'il fallait « alléger la facture » et qu'on « entre dans un mécanisme de réduction », à la recherche de « pistes...

Pourquoi FO ne signe pas la lettre ouverte intersyndicale ?

Le 10 octobre 2017, des milliers de fonctionnaires et agents publics étaient en grève et manifestaient à l’appel de l’ensemble des fédérations syndicales. Les revendications étaient claires : Augmentation de la valeur du point d’indice pour améliorer le pouvoir...

Negociations sur la formation professionnelle et avenir de l’AFPA

 Les négociations entre les partenaires sociaux (confédérations et patronat) sur la réforme de la formation professionnelle se poursuivent et doivent s’achever le 16 février prochain. La FNEC FP-FO rappelle son attachement à la préservation des droits des salariés à...

La FNEC FP-FO auditionnée par la mission ministérielle sur la voie professionnelle

Une délégation de la FNEC FP-FO a été auditionnée par Céline Calvez, députée LREM des Hauts-de-Seine, le jeudi 15 décembre 2017. Cette audition s’inscrit dans la mission mise en œuvre par JM Blanquer et conduite par Céline Calvez et Régis Marcon, et devant aboutir à...