Projet de modification du statut des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles et des Professeurs des Ecoles C’est l’école maternelle publique qui est dans le viseur

14 Nov, 2017 | Actualités, Communiqué

 Le gouvernement soumet au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale le 15 novembre prochain des mesures relatives à la carrière et aux missions des ATSEM. Pour nos deux fédérations   le sujet est particulièrement important car il concerne le statut des agents territoriaux qui exercent en écoles maternelles mais aussi celui des professeurs des écoles et plus largement l’avenir de l’école maternelle publique.

Or il apparaît que, si des mesures en termes d’évolution de carrière sont envisagées, le gouvernement à travers ces textes entend surtout modifier les missions des agents en leur   confiant   des responsabilités nouvelles en matière de pédagogie et de sécurité, notamment la prise en charge d’élèves handicapés ou un rôle de sécurisation des écoles. De telles modifications aboutiraient également à modifier le statut des Professeurs des Ecoles dans les domaines de la conduite de la classe pendant le temps scolaire.

UN TRANSFERT DE RESPONSABILITÉS INAVOUABLE

 Rappelons que Force Ouvrière s’est opposée à la réforme des rythmes scolaires initiée par M. Peillon en, 2013 précisément parce qu’’elle introduisait la confusion des genres entre le scolaire et le périscolaire à travers les Projets Educatifs de Territoire, déstabilisant tout à la fois les enseignants et les ATSEM.

En imposant aux ATSEM, à travers de nouveaux décrets, une responsabilité en matière de pédagogie et de sécurité pendant le temps scolaire, le gouvernement actuel veut franchir une nouvelle étape. Il s’agit d’une confusion des missions qui fait peser de lourdes menaces sur l’avenir de l’École maternelle. De fait, ce processus transfère sans l’avouer sur les collectivités la responsabilité de l’enseignement en maternelle.

Déjà par le passé, plusieurs ministres ont tenté de remettre en cause les spécificités de l’école maternelle française pour y substituer des structures municipales type « jardin d’éveil ». Ces structures ont la particularité de ne pas dépendre de l’Éducation nationale, mais des collectivités territoriales, les enseignants n’y intervenant plus. Nous ne pouvons cautionner de telles structures qui, dégagent ainsi un peu plus l’État de ses responsabilités.

NON AUX JARDINS D’ÉVEIL MUNICIPAUX CONTRE L’ÉCOLE MATERNELLE PUBLIQUE

Pour nos deux fédérations, la reconnaissance de la spécificité de l’École maternelle publique repose sur la reconnaissance des qualifications de ses personnels, et en particulier du caractère national de l’enseignement qui y est dispensé, ce qui signifie la défense du statut de fonctionnaire d’État des Professeurs des écoles et la défense du statut particulier des ATSEM.

Ainsi pour FO, la reconnaissance de la spécificité de l’École maternelle devrait aboutir à ce qu’’obligation soit faite par l’État aux collectivités territoriales d’affecter une ATSEM par classe à temps plein débouchant sur des emplois statutaires à temps plein.

Pour nos deux fédérations, la réelle amélioration des conditions de travail des ATSEM comme celle des personnels enseignants passe par :

– l’augmentation substantielle du point d’indice d’au moins 16 %

– l’obligation d’affectation d’une ATSEM par classe à temps plein dans toutes les écoles

PAS TOUCHE AUX STATUTS DES PERSONNELS ET SATISFACTION DES REVENDICATIONS

La Fédération des Services publics et de Santé FO, et la FNEC FP FO exigent

  • L’augmentation des rémunérations des fonctionnaires à travers l’augmentation du point d’indice commun aux trois secteurs de la Fonction publique,
  • La défense des CHS CT menacés par les ordonnances, de l’amélioration des conditions de travail et la défense des statuts.

Autant de raisons, pour appeler à la grève le 16 novembre.

Montreuil le 14 novembre 2017

Pré-recrutement d’apprentis professeurs : Statut, concours et salaires dans le viseur de la loi Blanquer

Parmi les mesures destructrices du projet de loi Blanquer pour « une école de la confiance », le ministère prévoit la modification du recrutement des AED, qui pourraient être utilisés comme professeurs apprentis à moindre coût. Recrutés par contrat en L2, sans le...

Editorial du Syndicaliste Indépendant n°208 : Soyons lucides !

Parmi les titres multiples et variés des journaux acharnés contre l’existence même de la confédération FO dans une campagne médiatique insupportable, retenons-en un : « A quoi sert FO ? ».D’autres sur certaines ondes, ont d’ailleurs apporté leur réponse : FO doit...

Je vote FO

Face aux réformes gouvernementales qui détruisent tous les droits et garanties collectives,Je vote FOPour Résister, revendiquer, reconquérir tract je vote...

Le statut, rien que le statut ! Retrait des réformes Darmanin-Blanquer

Le ministre de l’Action publique vient de lancer une bombe contre le Statut général : généralisation des recrutements sous contrat, démantèlement des services publics, suppressions de dizaines de milliers de postes, mise en place d’un plan de départs dits «...

Violences scolaires : il est urgent d’arrêter le saccage de l’école républicaine et des statuts!

Après la diffusion ce week-end d’une vidéo montrant un élève d’un lycée de Créteil menacer d’une arme sa professeure, la FNEC FP-FO tient à apporter tout son soutien à la collègue et à l’équipe de l’établissement. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation...

Déclaration de la FNEC FP-FO au CSE du 15 octobre 2018

Monsieur le ministre, Mesdames, Messieurs membres du CSE, Le projet de loi de l’école de la confiance est présenté aujourd’hui au CSE dans la précipitation : nous avons été informés le 2 octobre alors que le texte n’était pas finalisé. Il doit être présenté au...

Fusion des académies Non à la régionalisation de l’Éducation nationale, maintien de toutes nos garanties statutaires nationales !

  Lors du CTM du 4 octobre le calendrier a été confirmé. Le 1° janvier 2020, il n'y aura plus que 13 académies métropolitaines, coïncidant avec les périmètres des grandes régions issues de la loi Notre du gouvernement Valls-Hollande. Le ministère entend multiplier les...

Vademecum sur la laïcité : le ministère doit prendre ses responsabilités

Le ministre de l’Education nationale vient de s’adresser aux enseignants pour les informer de la publication d’un formulaire de saisine et d’un vadémécum. Ces documents sont mis à la disposition des personnels pour les aider à traiter des atteintes au principe de...

5 octobre : journée mondiale des enseignants : défense inconditionnelle des statuts, des postes et des libertés syndicales des enseignants

La journée mondiale des enseignants s’inscrit dans un contexte international où les politiques menées par les gouvernements et suscitées par les institutions internationales (FMI, Banque mondiale, Union Européenne) sont très éloignées des exigences affirmées dans les...

1 800 suppressions de postes dans l’Éducation nationale : le ministre accélère le traitement de choc

Par voie de presse, le ministre Blanquer a annoncé la suppression de 1 800 postes dans le ministère de l’Éducation nationale sur le budget 2019. Blanquer suit le cap des contre-réformes fixé par le gouvernement Afin de baisser les dépenses de l’Etat et réduire les...