Prime REP + ou le salaire «collectif» à la performance

4 Juil, 2018 | Actualités, Communiqué

Il y a un an, le candidat Macron avait annoncé une prime de 3000 euros pour les personnels travaillant en  éducation prioritaire. Le 2 juillet, la FNEC FP-FO a été reçue en audience au ministère sur cette question, dans le cadre de « l’agenda social » du ministre Blanquer. En réalité, seul 1/3 de la prime (1000 euros) sera versé à l’automne aux personnels au titre de l’année 2018-2019. Les 2000 euros restants seront versés de façon  progressive entre les années 2019-2020 et 2020-2021 et répartis entre une part fixe, dont le montant reste indéterminé, et une part modulable correspondant à une prime de « valorisation collective », attribuée dans sa totalité ou non, seulement si l’équipe éducative a été performante au regard du projet de l’école,  de l’établissement ou du réseau… Les personnels contractuels non-enseignants sont toujours exclus de ce dispositif.

Individualisation, mise en concurrence des personnels, pressions managériales…

 Le ministre Blanquer applique à l’Education nationale le « nouveau contrat social » que le gouvernement veut imposer à tous les agents publics. Il s’agit ni plus ni moins de pulvériser les garanties collectives inscrites dans le statut, notamment en matière de rémunération. Le 18 juin, lors du rendez-vous salarial, le secrétaire d’État en charge de la fonction publique a annoncé le gel du point d’indice en 2019, donc des salaires indiciaires des 5,4 millions d’agents publics. Pire, il entend « lancer le chantier de l’intéressement collectif et le mérite pour mieux valoriser l’engagement des agents de la Fonction publique. » Le gouvernement tourne le dos à la revalorisation du point d’indice pour individualiser les rémunérations.

La prime collective REP+ du ministre apparaît, avant tout, comme un outil managérial local fondé sur la performance, pour imposer aux personnels le projet local de l’école, de l’établissement ou du «territoire», sous peine de ne pas toucher la prime. Le ministre reprend les méthodes inspirées des pires DRH, et qui ont fait tant de dégâts dans le privé. Déjà la mise en place des classes «100 % réussite» dans les écoles en éducation prioritaire a   pu conduire à une pression accrue sur les collègues soumis à une obligation de résultats. Une fois encore, les REP+ sont les laboratoires de la remise en cause des garanties collectives.

Vers une gestion locale de la rémunération, des droits et des carrières

 Par qui et sur quels critères la performance des agents sera-t-elle évaluée ? Puisque l’obtention de la prime dépendra du projet local et des résultats obtenus (par les élèves ?), ce dispositif de prime au mérite s’inscrit dans la logique de l’évaluation-PPCR qui a considérablement modifié les conditions de travail des enseignants, organisant  la mise en difficulté des personnels à partir de critères locaux et subjectifs («coopérer avec les partenaires de l’école», «contribuer à l’action de la communauté éducative…»).

La FNEC FP-FO s’oppose et s’opposera à toutes les tentatives de faire basculer la Fonction publique, les statuts particuliers vers une gestion locale des droits et de la carrière des personnels.

Gel du point d’indice, hausse de la CSG, jour de carence, salaire au mérite, retraite « par point » avec en  perspective la diminution du montant des pensions : la politique salariale du gouvernement a pour seul objectif la baisse du coût du travail.

Avec sa fédération de fonctionnaires, la FGF-FO, la FNEC FP-FO revendique l’augmentation de 16% de la valeur du point d’indice, c’est-à-dire une augmentation des salaires pour compenser la perte de pouvoir d’achat depuis 2000, dans un cadre collectif et non individuel.

Conseil supérieur de l’Education du 12 juillet Communiqué et déclaration sur le calendrier scolaire

Force Ouvrière a décidé, avec les organisations syndicales FSU, CGT, SUD, Solidaires, UNSA Education et UNL de quitter la séance du Conseil supérieur de l’Education (CSE) des 12 et 13 juillet, compte-tenu du refus du ministre de retirer de l’ordre du jour des textes...

Enseignants, lycéens et parents d’élèves ont la même exigence : Retrait de Parcoursup ! Une place pour chaque bachelier dans la filière de son choix à l’université !

Les résultats du Baccalauréat seront affichés dans quelques jours. Alors qu’ils seront diplômés, des dizaines de milliers d’élèves ne sauront toujours pas s’ils auront une place dans l’enseignement supérieur l’année prochaine. Un grand nombre d’entre eux  risquent de...

Prime REP + ou le salaire «collectif» à la performance

Il y a un an, le candidat Macron avait annoncé une prime de 3000 euros pour les personnels travaillant en  éducation prioritaire. Le 2 juillet, la FNEC FP-FO a été reçue en audience au ministère sur cette question, dans le cadre de « l’agenda social » du ministre...

Accès à la hors-classe : La logique de PPCR, c’est toujours plus d’arbitraire !

Accès à la hors-classe : des milliers de collègues sous le coup d'avis arbitraires sur leur valeur professionnelle FO revendique le droit effectif pour tous d'accéder à la hors-classe et défend les collègues lésés Nombre de promotions : aucune garantie, ni pour...

Inclusion scolaire systématique : le ministère ne nie pas les difficultés mais répondra-t-il vraiment aux revendications des personnels ? Il y a urgence

Compte rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 18 juin au ministère Suite à la conférence nationale sur l’inclusion scolaire systématique organisée par la FNEC FP-FO le 28 mars 2018, une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par Mme BOUHRIS, chef de cabinet du...

Communiqué UIAFP : A VOTRE BON CŒUR … !

Le rendez-vous salarial s'est tenu le 18 juin. Rappelons que ce rendez-vous est une des conséquences du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) rejeté par FORCE OUVRIERE. Remplaçant les négociations salariales annuelles, il place...

Pulvérisation des commissions paritaires : Les fonctionnaires soumis à l’arbitraire !

Vendredi 25 mai le ministre de l’Action et des Comptes publics a présenté aux organisations de fonctionnaires son chantier consacré à « l'amélioration du dialogue social » et plus précisément aux commissions administratives paritaires (CAP). Rappelons que le rôle et...

Concours en licence et pré-recrutement avec statut d’élève-professeur : OUI ! Professionnalisation des concours de recrutement : NON

Après avoir imposé la masterisation des concours (obligation d’avoir un Bac+5 pour la titularisation), après l’obligation de passer par un Master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), après l’affectation des fonctionnaires stagiaires sur un...

FNEC FP-FO et FSPS-FO n’acceptent pas la transformation l’école maternelle en structure d’accueil territoriale

 Le président de la République, en présence du ministre Blanquer, a annoncé lors des « assises de la maternelle» les 27 et 28 mars vouloir  « une école maternelle refondée» « avec une reconception du temps scolaire et parascolaire le mercredi» Dans le même temps le...

Accès à la hors classe – PPCR L’arbitraire érigé en règle contre les droits collectifs

La FNEC FP-FO avec la FGF-FO dénonce, depuis le début, les effets dévastateurs de PPCR sur les rémunérations, les carrières et l’indépendance professionnelle des enseignants vis-à-vis de la hiérarchie. C’est la raison pour laquelle FO, contrairement à la FSU, à l’UNSA...