« Prends tes DIM à ton cou ! » (Slo­gan de la marque en 1987)

14 Oct, 2020Hygiène et sécurité

Depuis quelques heures, la presse rend compte de la poten­tielle dan­ge­ro­si­té des masques DIM four­nis par le minis­tère de l’Éducation natio­nale à l’ensemble de ses per­son­nels. Ils sont trai­tés à la zéo­lite de cuivre et d’argent, sub­stances consi­dé­rées comme toxiques pour la san­té humaine et l’environnement.

Le ministre Blan­quer a été inter­pel­lé sans y répondre par une dépu­tée à l’Assemblée natio­nale sur le sujet.

La FNEC FP-FO rap­pelle qu’elle est inter­ve­nue pré­ci­sé­ment sur ce sujet lors du CHSCT Minis­té­riel qui a eu lieu le 11 sep­tembre 2020 (rap­pel des avis sou­te­nus par la FNEC FP- FO en page 2).

Elle y inter­pel­lait le ministre sur ces masques et affir­mait que nul ne pou­vait sérieu­se­ment affir­mer que ces masques de type 1 pro­té­geaient face au virus puisqu’il est indi­qué sur l’étiquette que ces masques ne repré­sentent « ni un dis­po­si­tif médi­cal ni un équi­pe­ment de pro­tec­tion per­son­nelle ».

La FNEC FP-FO rele­vait ensuite que ces masques « grand public », de type 1, ne font l’objet d’aucune norme ni d’aucune cer­ti­fi­ca­tion ou homo­lo­ga­tion, mais d’une simple spé­ci­fi­ca­tion de l’AFNOR créée en urgence le 25 mars 2020 à cause de la pénu­rie des masques FFP2 et chirurgicaux…

La FNEC FP-FO a, lors de la réunion du CHSCT M, éga­le­ment fait état de la seule étude ran­do­mi­sée com­pa­rant l’efficacité des masques tis­sus à celle des masques chi­rur­gi­caux, publiée dans le Bri­tish Médi­cal Jour­nal 1 en 2015. Elle concluait que « la péné­tra­tion des masques en tis­su par des par­ti­cules était de près de 97 % et [pour] les masques médi­caux de 44 % ». « La réten­tion d’humidité, la réuti­li­sa­tion des masques en tis­su et une mau­vaise fil­tra­tion peuvent entraî­ner un risque accru d’infection ».

La FNEC FP-FO a éga­le­ment fait état des publi­ca­tions effec­tuées par la Socié­té fran­çaise des sciences de la sté­ri­li­sa­tion (SF2F) et la Socié­té fran­çaise d’hygiène hos­pi­ta­lière (SF2H) qui indiquent : « Il n’existe pas de preuve scien­ti­fique de l’efficacité des masques en tis­su », « Il n’est pas pos­sible, selon les connais­sances actuelles, de déter­mi­ner l’ef­fi­ca­ci­té du lavage (type de déter­gent, tem­pé­ra­ture de lavage, etc.) et le main­tien des per­for­mances de masques en tis­su réuti­li­sés (nombre maxi­mal de cycles), ce qui implique de ne pas les réuti­li­ser ».

Enfin concer­nant le trai­te­ment des masques, dès ce 11 sep­tembre, la FNEC FP-FO aler­tait le ministre sur le trai­te­ment à la zéo­lite d’argent et de cuivre et exi­geait des infor­ma­tions concer­nant la toxi­ci­té de ces masques, car la zéo­lite d’argent et de cuivre n’est pas approu­vée en tant que sub­stance active exis­tante des­ti­née à être uti­li­sée dans les pro­duits bio­cides des types de pro­duits 2 et 7 (déci­sion de l’Union euro­péenne en date du 27/11/2019).

Ce type de pro­duit est celui des dés­in­fec­tants et pro­duits algi­cides non des­ti­nés à l’ap­pli­ca­tion directe sur des êtres humains ou des ani­maux, uti­li­sés pour être incor­po­rés dans les tex­tiles, les tis­sus, les masques, les pein­tures et d’autres articles ou maté­riaux, afin de pro­duire des articles trai­tés pos­sé­dant des pro­prié­tés dés­in­fec­tantes. Les repré­sen­tants du ministre lors de ce CHSCT‑M du 11 sep­tembre ont affir­mé que ces masques étaient aus­si pro­tec­teurs que les masques chirurgicaux.

La FNEC FP-FO demande donc que ces masques soient immé­dia­te­ment retirés.

À l’heure où, les per­son­nels voient chaque jour un peu plus leurs liber­tés indi­vi­duelles et col­lec­tives être remises en cause, à l’heure où de nou­velles res­tric­tions sont annon­cées, la FNEC FP-FO conti­nue d’exiger la levée du pro­to­cole sani­taire qui intro­duit des règles déro­ga­toires à la régle­men­ta­tion du tra­vail et elle réaf­firme que ces dis­po­si­tifs ne sau­raient être consi­dé­rés comme des équi­pe­ments de Pro­tec­tion individuelle.

Rap­pel des avis sou­te­nus par FO au CHSCT Minis­té­riel du 11 sep­tembre 2020

Avis 1 :

« Tous les per­son­nels de l’Éducation natio­nale doivent béné­fi­cier d’équipements qui soient adap­tés à leurs mis­sions tout en assu­rant une pro­tec­tion effi­cace. C’est pour­quoi les membres du CHSCT minis­té­riel exigent du minis­tère une exper­tise urgente pour cla­ri­fier au plus vite la capa­ci­té fil­trante des masques tex­tiles et attes­ter de la pro­tec­tion maxi­male qu’ils offrent à leurs utilisateurs. »

Résul­tat du vote : POUR : FO, UNSA ABSTENTION : FSU

Avis 2 :

« En cas d’expertise déclas­sant la capa­ci­té des masques à assu­rer une pro­tec­tion totale des per­son­nels, les membres du CHSCT demandent au minis­tère que ces équi­pe­ments soient d’urgence rem­pla­cés par des masques plus efficaces. »

Résul­tat du vote : POUR : FO, UNSA ABSTENTION : FSU

à Mon­treuil, le 14 octobre 2020

En pj pro­cé­dure d’alerte

La solu­tion n’est-elle pas de créer des mil­liers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir avec les parents d’élèves

Plu­tôt que de répondre aux reven­di­ca­tions, le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer ren­voient une nou­velle fois sur les per­son­nels et les parents d’élèves la ges­tion du chaos qu’ils ont eux-mêmes orga­ni­sé. Ce 1er avril, la FNEC FP-FO est inter­ve­nue en direc­tion du…

Les annonces du ministre ne vont faire qu’aggraver le chaos Com­ment comprendre ?

La situa­tion est chao­tique dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Les rem­pla­çants manquent par­tout, les ensei­gnants sont contraints d’accueillir tou­jours plus d’élèves dans leur classe. Le ministre Blan­quer vient de faire des annonces le 26 mars. Selon…

Face au chaos orga­ni­sé par Blan­quer la FNEC FP-FO sou­tient les mobi­li­sa­tions pour les revendications

Contre les fer­me­tures de classes et les sup­pres­sions de postes Depuis plu­sieurs semaines, les mobi­li­sa­tions se mul­ti­plient devant les Ins­pec­tions aca­dé­miques et les rec­to­rats pour deman­der les heures, les postes et por­ter l’ensemble des reven­di­ca­tions urgentes des…

Réou­ver­ture immé­diate de tous les lieux culturels !

Rou­vrir les lieux cultu­rels aujourd’­hui est aus­si pos­sible qu’in­dis­pen­sable. Musées, monu­ments, théâtres, ciné­mas, opé­ras, salles de concert sont autant de lieux où l’ac­cueil du public est assu­ré par des pro­fes­sion­nels, avec les pré­cau­tions qui s’imposent, et dans…

Mani­fes­ta­tions du 16 mars : La FNEC FP-FO sou­tient la mobi­li­sa­tion de la jeu­nesse pour ses droits !

Au nom de la pan­dé­mie, le gou­ver­ne­ment prive l’ensemble de la popu­la­tion et, en par­ti­cu­lier la jeu­nesse, de ses liber­tés et droits fon­da­men­taux : la liber­té d’expression, de réunion, le droit à l’instruction. Les jeunes sont confron­tés à un plan des­truc­teur. La…

Réforme des concours et de la for­ma­tion des enseignants

Après la mobi­li­sa­tion réus­sie du 11 mars, le minis­tère per­siste dans sa mise en œuvre, nous per­sis­tons pour son retrait ! Le 11 mars les ensei­gnants des INSPÉ se sont mobi­li­sés par­tout pour obte­nir le retrait de la réforme des concours d’enseignement et de la…

Retrait de la réforme de la for­ma­tion des enseignant·es & CPE ! Retrait de la réforme des concours !

Nous en appe­lons au retrait de cette mau­vaise “réforme” : le sort des pro­chaines géné­ra­tions d’élèves se joue dès aujourd’hui. Il est plus qu’urgent d’écouter les actrices et acteurs de la for­ma­tion, et d’agir en consé­quence ! Le 11 mars 2021, toutes et tous en grève,…

Des « experts » auxi­liaires de l’administration en lieu et place des repré­sen­tants des personnels

La loi dite de « Trans­for­ma­tion de la fonc­tion publique » de 2019 est une loi de des­truc­tion des garan­ties dont béné­fi­ciaient tous les fonc­tion­naires dans leur car­rière. Cette loi a notam­ment pré­vu que les muta­tions et les pro­mo­tions ne seraient plus exa­mi­nées par les…

Les reven­di­ca­tions demeurent

Mal­gré cette période de congé, la mobi­li­sa­tion enga­gée le 26 jan­vier ne fai­blit pas­Dans de nom­breux dépar­te­ments, les per­son­nels, avec bien sou­vent parents d’élèves et élus, se ras­semblent pour exi­ger l’arrêt des fer­me­tures de postes, de classes, et les ouvertures…

Loi 4 D : un pre­mier recul du gouvernement

Dès l’annonce du pro­jet de loi 4D, le jeu­di 17 décembre 2020 der­nier, par la ministre Jac­que­line Gou­rault, ministre de la Cohé­sion des ter­ri­toires et des Rela­tions avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, la FNEC FP-FO avait, dans un com­mu­ni­qué et une inter­ven­tion auprès…