« Prends tes DIM à ton cou ! » (Slo­gan de la marque en 1987)

14 Oct, 2020Hygiène et sécurité

Depuis quelques heures, la presse rend compte de la poten­tielle dan­ge­ro­si­té des masques DIM four­nis par le minis­tère de l’Éducation natio­nale à l’ensemble de ses per­son­nels. Ils sont trai­tés à la zéo­lite de cuivre et d’argent, sub­stances consi­dé­rées comme toxiques pour la san­té humaine et l’environnement.

Le ministre Blan­quer a été inter­pel­lé sans y répondre par une dépu­tée à l’Assemblée natio­nale sur le sujet.

La FNEC FP-FO rap­pelle qu’elle est inter­ve­nue pré­ci­sé­ment sur ce sujet lors du CHSCT Minis­té­riel qui a eu lieu le 11 sep­tembre 2020 (rap­pel des avis sou­te­nus par la FNEC FP- FO en page 2).

Elle y inter­pel­lait le ministre sur ces masques et affir­mait que nul ne pou­vait sérieu­se­ment affir­mer que ces masques de type 1 pro­té­geaient face au virus puisqu’il est indi­qué sur l’étiquette que ces masques ne repré­sentent « ni un dis­po­si­tif médi­cal ni un équi­pe­ment de pro­tec­tion per­son­nelle ».

La FNEC FP-FO rele­vait ensuite que ces masques « grand public », de type 1, ne font l’objet d’aucune norme ni d’aucune cer­ti­fi­ca­tion ou homo­lo­ga­tion, mais d’une simple spé­ci­fi­ca­tion de l’AFNOR créée en urgence le 25 mars 2020 à cause de la pénu­rie des masques FFP2 et chirurgicaux…

La FNEC FP-FO a, lors de la réunion du CHSCT M, éga­le­ment fait état de la seule étude ran­do­mi­sée com­pa­rant l’efficacité des masques tis­sus à celle des masques chi­rur­gi­caux, publiée dans le Bri­tish Médi­cal Jour­nal 1 en 2015. Elle concluait que « la péné­tra­tion des masques en tis­su par des par­ti­cules était de près de 97 % et [pour] les masques médi­caux de 44 % ». « La réten­tion d’humidité, la réuti­li­sa­tion des masques en tis­su et une mau­vaise fil­tra­tion peuvent entraî­ner un risque accru d’infection ».

La FNEC FP-FO a éga­le­ment fait état des publi­ca­tions effec­tuées par la Socié­té fran­çaise des sciences de la sté­ri­li­sa­tion (SF2F) et la Socié­té fran­çaise d’hygiène hos­pi­ta­lière (SF2H) qui indiquent : « Il n’existe pas de preuve scien­ti­fique de l’efficacité des masques en tis­su », « Il n’est pas pos­sible, selon les connais­sances actuelles, de déter­mi­ner l’ef­fi­ca­ci­té du lavage (type de déter­gent, tem­pé­ra­ture de lavage, etc.) et le main­tien des per­for­mances de masques en tis­su réuti­li­sés (nombre maxi­mal de cycles), ce qui implique de ne pas les réuti­li­ser ».

Enfin concer­nant le trai­te­ment des masques, dès ce 11 sep­tembre, la FNEC FP-FO aler­tait le ministre sur le trai­te­ment à la zéo­lite d’argent et de cuivre et exi­geait des infor­ma­tions concer­nant la toxi­ci­té de ces masques, car la zéo­lite d’argent et de cuivre n’est pas approu­vée en tant que sub­stance active exis­tante des­ti­née à être uti­li­sée dans les pro­duits bio­cides des types de pro­duits 2 et 7 (déci­sion de l’Union euro­péenne en date du 27/11/2019).

Ce type de pro­duit est celui des dés­in­fec­tants et pro­duits algi­cides non des­ti­nés à l’ap­pli­ca­tion directe sur des êtres humains ou des ani­maux, uti­li­sés pour être incor­po­rés dans les tex­tiles, les tis­sus, les masques, les pein­tures et d’autres articles ou maté­riaux, afin de pro­duire des articles trai­tés pos­sé­dant des pro­prié­tés dés­in­fec­tantes. Les repré­sen­tants du ministre lors de ce CHSCT‑M du 11 sep­tembre ont affir­mé que ces masques étaient aus­si pro­tec­teurs que les masques chirurgicaux.

La FNEC FP-FO demande donc que ces masques soient immé­dia­te­ment retirés.

À l’heure où, les per­son­nels voient chaque jour un peu plus leurs liber­tés indi­vi­duelles et col­lec­tives être remises en cause, à l’heure où de nou­velles res­tric­tions sont annon­cées, la FNEC FP-FO conti­nue d’exiger la levée du pro­to­cole sani­taire qui intro­duit des règles déro­ga­toires à la régle­men­ta­tion du tra­vail et elle réaf­firme que ces dis­po­si­tifs ne sau­raient être consi­dé­rés comme des équi­pe­ments de Pro­tec­tion individuelle.

Rap­pel des avis sou­te­nus par FO au CHSCT Minis­té­riel du 11 sep­tembre 2020

Avis 1 :

« Tous les per­son­nels de l’Éducation natio­nale doivent béné­fi­cier d’équipements qui soient adap­tés à leurs mis­sions tout en assu­rant une pro­tec­tion effi­cace. C’est pour­quoi les membres du CHSCT minis­té­riel exigent du minis­tère une exper­tise urgente pour cla­ri­fier au plus vite la capa­ci­té fil­trante des masques tex­tiles et attes­ter de la pro­tec­tion maxi­male qu’ils offrent à leurs utilisateurs. »

Résul­tat du vote : POUR : FO, UNSA ABSTENTION : FSU

Avis 2 :

« En cas d’expertise déclas­sant la capa­ci­té des masques à assu­rer une pro­tec­tion totale des per­son­nels, les membres du CHSCT demandent au minis­tère que ces équi­pe­ments soient d’urgence rem­pla­cés par des masques plus efficaces. »

Résul­tat du vote : POUR : FO, UNSA ABSTENTION : FSU

à Mon­treuil, le 14 octobre 2020

En pj pro­cé­dure d’alerte

Bul­le­tin n°9 Actua­li­tés FNEC FP-FO : En poste à l’étranger

DANS LE RÉSEAU AEFE COMME EN FRANCE, P.NDIAYE S’INSCRIT DANS LES PAS DE BLANQUER Dans le réseau AEFE, comme en France, le chaos est de mise : dif­fi­cul­tés de recru­te­ment de per­son­nels déta­chés alors que le nou­veau décret n’est tou­jours pas paru et était en…

La « refon­da­tion » Ndiaye : en débattre ou la combattre ?

Le Pré­sident Macron a annon­cé la mise en place d’un « Conseil Natio­nal de la Refon­da­tion ». C’est au tour du ministre Ndiaye de ten­ter sa « refon­da­tion » de l’École à tra­vers une grande concer­ta­tion, dès la ren­trée pro­chaine, pour, dit-il, « sor­tir le…

Cani­cule : c’est à l’État employeur de prendre les mesures ! 

Sai­si par la FNEC FP-FO mais aus­si par l’ensemble des repré­sen­tants des per­son­nels au CHSCT minis­té­riel sur la situa­tion pré­vi­sible liée à la cani­cule, la réponse des repré­sen­tants du nou­veau ministre n’est pas accep­table. Une pre­mière note aux rec­teurs ne…

Le ministre Ndiaye dans les pas de Blan­quer pour appli­quer le pro­gramme de Macron

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue par le nou­veau ministre Ndiaye mar­di 24 mai 2022. Nous avons rap­pe­lé en pré­am­bule notre liber­té de com­por­te­ment, notre volon­té de conti­nuer à por­ter les reven­di­ca­tions en toute indé­pen­dance. Nous avons tout d’abord…

Effon­dre­ment du nombre d’admissibles aux concours : une catas­trophe annon­cée inac­cep­table ! Orga­ni­sa­tion en urgence de nou­velles ses­sions à BAC +3 !

Dans un com­mu­ni­qué du 19 avril, la FNEC FP-FO s’interrogeait : « Le minis­tère refuse de don­ner les chiffres des can­di­dats aux concours… Que cherche-t-il à cacher ? » La publi­ca­tion des résul­tats des épreuves d’admissibilité aux concours est désormais…

Grille indi­ciaire des AESH Le rehaus­se­ment du mini­mum de trai­te­ment : inacceptable !

Un décret est paru le jeu­di 20 avril 2022. Il porte l’indice majo­ré mini­mum à 352 à comp­ter du 1er mai, afin d’éviter que des agents ne per­çoivent un trai­te­ment infé­rieur au SMIC. Cette mesure est tota­le­ment insuf­fi­sante et inadap­tée, car : Elle ne règle pas…

Nou­veau décret pour le recru­te­ment des per­son­nels déta­chés de l’AEFE : inac­cep­table ! Tous en grève le 19 mai

Le nou­veau décret régis­sant les nou­veaux contrats de per­son­nels déta­chés a été pré­sen­té lors d’un CT extra­or­di­naire de l’AEFE le 6 mai. Les minis­tères de tutelle et la DGAFP n’ayant pas été consul­tés, le nou­veau décret doit faire l’objet d’un nou­veau CT le…

Part modu­lable de l’indemnité REP+ : une pre­mière mise en œuvre du« mana­ge­ment » Macron !

Le décret n° 2021–825 du 28 juin 2021 ins­ti­tue pour les per­son­nels affec­tés dans les écoles et col­lèges REP+ une part modu­lable de l’indemnité REP+, en plus de la part fixe déjà exis­tante. Pour rap­pel, FO avait voté CONTRE cette « part modu­lable » lors du…

STOP à la smi­car­di­sa­tion des per­son­nels de l’Éducation nationale !

Le Code du tra­vail oblige le gou­ver­ne­ment à rele­ver auto­ma­ti­que­ment le mon­tant du SMIC suite à l’explosion des chiffres de l’inflation. Le mon­tant du SMIC sera donc aug­men­té de 2,65% le 1er mai 2022 pour le por­ter à 1645,58 € brut, ce qui cor­res­pond à…

Des for­­ma­­tions-for­­ma­­tages pour impo­ser les contre-réformes ! FO s’y oppose et réaf­firme ses revendications !

Plu­sieurs groupes de tra­vail se sont réunis pour pré­sen­ter le conte­nu du plan natio­nal de for­ma­tion. Pour rap­pel, la FNEC FP-FO a voté contre le sché­ma direc­teur de la for­ma­tion conti­nue 2022–2025 (*). En effet, la FNEC FP-FO reven­dique une formation…