PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

11 Avr, 2019Actualités, Communiqué

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre.

La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour dénoncer ce non-sens. Comment comprendre que ce 3ème rendez-vous carrière, qui a lieu globalement à mi-carrière, soit un véritable couperet qui détermine ad vitam aeternam le temps nécessaire pour passer à la hors-classe, sans aucune garantie d’ailleurs d’y parvenir avant la retraite !

Un nouveau groupe de travail ministériel s’est réuni le 2 avril 2019. La direction des ressources humaines (DGRH) a présenté des propositions de modifications du déroulement du 3ème rendez-vous de carrière qui prévoient de :

  1. réduire de « un mois »  à « quinze jours » le délai entre la notification du calendrier du rendez-vous de carrière et la date de ce dernier ;
  2. réduire de « trois semaines » à « quinze jours » le délai entre la notification du compte-rendu de carrière et la formulation par l’agent de ses observations ;
  3. fixer le quota d’appréciation finale « Excellent » à 30% au plus des éligibles ;
  4.  permettre aux agents n’ayant pas pu avoir un rendez-vous de carrière pendant l’année scolaire d’en avoir un en septembre de l’année scolaire suivante s’ils sont à cette date en exercice.

 

La FNEC FP-FO a observé que les propositions avancées par le ministère ne répondaient en rien aux revendications des personnels. Les appréciations finales restent verrouillées pour le 3ème rendez-vous de carrière quels que soient les efforts et les progrès réalisés par les intéressés.

La délégation de la FNEC FP-FO est intervenue pour contester le premier point. La DGRH annonce qu’elle étudiera la possibilité de ramener les délais de 2 à 3 semaines mais ne garantit rien.

 Concernant le point 3, pour la FNEC FP-FO, il convient de bien distinguer l’évaluation des personnels de leur promotion. Si 100% des personnels méritent de recevoir une appréciation Excellent il n’y a aucune raison qu’ils ne la reçoivent pas sous prétexte de quota. Par ailleurs si le ministère plafonne à 30% les appréciations Excellent et que cette proportion est atteinte lors de la tenue des CAP de contestation des appréciations finales, cela signifiera-t-il qu’il n’y aura plus aucune modification possible ?

Enfin, cette modification crée un grave problème d’inégalité de traitement puisque les collègues qui ont été évalués sans entretien de carrière (ceux qui avaient plus de deux ans d’ancienneté dans le 9ème échelon) ont obtenu une appréciation pour laquelle les « excellent » étaient limités à 10 % (officiellement pour le 2nd degré, quota très majoritairement appliqué par les IA pour le 1er degré). Ainsi ils subissent une double peine : évaluation arbitraire sans entretien avec un accès limité à l’appréciation Excellent par rapport à ceux évalués par la suite !

La DGRH a simplement indiqué sur ce point qu’elle pourrait ne pas spécifier le quota dans le nouveau décret… mais que des consignes seraient données pour que ce quota soit appliqué !

Pour la FNEC FP-FO, seul la remise à plat complète du PPCR et en particulier du caractère permanent de l’appréciation permettrait de stopper la logique de l’arbitraire, des inégalités de traitement entre les personnels, de la remise en cause des promotions au barème.

La FNEC FP-FO réaffirme ses revendications :

. Abandon des nouvelles modalités d’évaluation des enseignants et du protocole PPCR qui en est à l’origine ;

. Un barème essentiellement basé sur l’ancienneté pour le déroulement de carrière de chaque personnel ;

. Possibilité de revoir à la hausse les appréciations délivrées au 9ème échelon, lors du 3ème rendez-vous de carrière ;

. Augmentation du taux de passage à la hors classe : possibilité pour tous les collègues d’accéder à l’indice le plus important du grade le plus élevé ;

. Augmentation de 16 % de la valeur du point d’indice.

Appel de la CEF des 26 et 27 novembre 2019

  Organisons la grève interprofessionnelle pour gagner ! Le congrès de la FNEC FP-FO réuni du 14 au 18 octobre à Clermont-Ferrand a décidé de jeter toutes ses forces dans la préparation de la grève à compter du 5 décembre pour le retrait du projet Macron-Delevoye de...

Tentative de suicide d’un militant de Solidaires étudiants à Lyon : nous sommes attristés et en colère !

 (Intervention de la FNEC FP-FO lors du rassemblement devant le CROUS de Paris, le 12 novembre   2019)  La FNEC FP-FO tient à exprimer sa profonde tristesse et sa sidération suite à la tentative de suicide d’un étudiant de Lyon ce vendredi 8 novembre. Celui-ci s’est...

Dans chaque école, chaque établissement, chaque service, organisons la grève à partir du 5 décembre !

La colère déferle face au projet de réforme des retraites Macron-Delevoye. La fuite en avant du gouvernement dans les contre-réformes, la répression et les menaces contre tous ceux qui revendiquent ne font que l’amplifier. Dans de nombreux départements des réunions...

Appel du 18ème Congrès de la FNEC FP-FO

 Face à la volonté du gouvernement et du patronat d’aller jusqu’au bout dans la destruction des conquêtes sociales, Face à la surdité du gouvernement qui multiplie les contre‐réformes : Loi Blanquer, loi de destruction de la Fonction publique, remise en cause du...

Retraites, statut de directeur, nouveau pacte avec les enseignants… Le gouvernement multiplie les agressions : « il faut les arrêter ! »

Quelques jours seulement après le suicide de notre collègue Christine Renon, au moment où plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Bobigny, comme partout en France pour dire : « il faut que ça s’arrête », le ministre Blanquer ose tenter de récupérer...

Éditorial SI 212 : L’heure n’est pas à la concertation pour discuter des modalités d’application mais à la mobilisation et la grève unie pour empêcher la réforme Delevoye !

Nous avons reçu le mardi 1er octobre du ministre de l’Éducation nationale, monsieur Blanquer, et du haut-commissaire aux retraites, monsieur Delevoye, une invitation à une « concertation sectorielle relative à la réforme des retraites ». La FNEC FP-FO ne s’y rendra...

Jusqu’à 40 % de pension en moins ! LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE ! IL DOIT DISPARAITRE Préparons la grève à compter du 5 décembre

 Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites. S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier, le...

Combien faudra-t-il de morts ?

C’est avec beaucoup d’émotion que les personnels ont pris connaissance du décès de notre collègue directrice de l’école maternelle de Pantin (93) et du courrier qu’elle a laissé. Elle y décrit de manière très précise, avec un remarquable recul de quelqu’un qui a déjà...

Le nouveau “contrat social” au ministère de l’Éducation nationale : Mutations et promotions à la tête du client !

Jusqu’à maintenant, les décisions de l’employeur concernant la carrière des fonctionnaires (mutations, avancement,…) sont contrôlées par les organisations syndicales siégeant dans les commissions administratives paritaires (CAP). Mais la loi de Transformation de la...

L’objectif du projet Macron-Delevoye : baisser le montant des pensions !

SORTEZ VOS CALCULETTES Tous les calculs dans le fichier ci-contre sont effectués avec les paramètres suivants : Code des pensions civiles et militaires actuel (CDCM) : 75 % du dernier traitement détenu les 6 derniers mois ; valeur du point d’indice annuel actuel de...