Postes, salaires, sta­tuts, retraites, lois liber­ti­cides : Non à la régres­sion sociale ! Tous en grève le 5 octobre !

29 Sep, 2021Com­mu­ni­qué, Défense du statut

Les confé­dé­ra­tions FO et CGT avec la FSU, Soli­daires, FIDL, MNL et UNEF appellent à la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle le mar­di 5 octobre 2021. Face au gou­ver­ne­ment qui annonce vou­loir main­te­nir la réforme des retraites, qu’il avait été contraint de sus­pendre face à la grève mas­sive de 2019–2020, en s’attaquant notam­ment aux régimes spé­ciaux et au sta­tut de fonc­tion­naire, la FNEC FP-FO s’inscrit dans la pré­pa­ra­tion du rap­port de force et de la mobi­li­sa­tion interprofessionnelle.

Créa­tion des postes nécessaires !

Alors que les classes sont sur­char­gées ou fer­mées faute de rem­pla­çants, que les postes manquent par­tout par­mi les per­son­nels admi­nis­tra­tifs, médi­co-sociaux… le ministre refuse de créer les postes néces­saires. Le bud­get 2022 pré­voit la créa­tion de… 50 emplois dans l’en­sei­gne­ment et des redé­ploie­ments avec par exemple la sup­pres­sion de 470 emplois d’en­sei­gnants dans le second degré, qui s’ajoutent aux 1800 postes sup­pri­més en 2021. Inacceptable !

Aug­men­ta­tion géné­rale des salaires !

Sur les 400 mil­lions de « reva­lo­ri­sa­tion » 2022 :

  • 260 mil­lions pour 830 000 ensei­gnants sont consa­crés à la « prime d’at­trac­ti­vi­té » : + 57€ net par mois aux éche­lons 2 et 3, + 42.75€ à l’é­che­lon 4 et + 28.50€ de l’é­che­lon 5 au 9. Les contrac­tuels tou­che­ront une prime de 27 euros par mois. Des mon­tants ridi­cu­le­ment faibles en 2022, qui s’ajoutent aux quelques primes accor­dées en 2021, et qui excluent tou­jours une grande par­tie des personnels.
  • 21 mil­lions vont aux 15 000 per­son­nels de direc­tion. 7,5 mil­lions aux 3700 inspecteurs.
  • 22 mil­lions aux per­son­nels admi­nis­tra­tifs pour des aug­men­ta­tions de prime de quelques dizaines d’euros.
  • 37 mil­lions pour la « reva­lo­ri­sa­tion » des AESH qui res­tent tou­jours sous le seuil de pauvreté.
  • 5 mil­lions pour mettre en place “Préau”, dis­po­si­tif asso­cia­tif concur­ren­tiel à l’action sociale minis­té­rielle dont le bud­get est ridi­cu­le­ment faible à l’Éducation nationale.

Aucune de ces mesures ne répond à nos reven­di­ca­tions sala­riales. 20 % de pou­voir d’achat a été per­du en 20 ans par les fonc­tion­naires d’État. La FNEC FP-FO reven­dique l’ouverture de véri­table négo­cia­tion pour effec­tuer ce rat­tra­page, sans contre­par­ties, et l’augmentation immé­diate de 183€ comme l’ont obte­nue les per­son­nels hos­pi­ta­liers l’année dernière.

Pas touche à nos statuts !

Tout en main­te­nant le gel du point d’indice des fonc­tion­naires comme elle l’a fait durant toute la man­da­ture, Mme de Mont­cha­lin pré­tend enga­ger une « grande confé­rence sala­riale ». Alors que les échéances élec­to­rales à venir obèrent sérieu­se­ment les enga­ge­ments qui pour­raient être pris, cette « concer­ta­tion » n’a‑t-elle pas plu­tôt pour objec­tif d’accélérer le bas­cu­le­ment d’une fonc­tion publique de corps avec ses sta­tuts et ses régle­men­ta­tions vers un modèle de type contrac­tuel et privé ?

C’est le sens de l’expérimentation « mar­seillaise » d’E. Macron, qui devrait être éten­due par­tout, qui trans­forme l’École en start-up et les direc­teurs en PDG char­gés de recru­ter les ensei­gnants « les plus motivés ».

C’est le sens du « Gre­nelle » du ministre Blan­quer qui entend s’en prendre au fonc­tion­ne­ment même des écoles en ins­tau­rant un « mana­ge­ment » digne des entre­prises pri­vées : RH de proxi­mi­té, éva­lua­tions et accom­pa­gne­ments PPCR per­ma­nents, capo­ra­li­sa­tion par l’instauration d’une hié­rar­chie inter­mé­diaire (direc­teurs avec la loi Ril­hac, enseignants-inspecteurs …)

C’est le sens des attaques contre le bac­ca­lau­réat natio­nal, gage de l’égalité de trai­te­ment des élèves et contre la liber­té péda­go­gique des ensei­gnants garan­tie par le statut.

C’est le sens des attaques du gou­ver­ne­ment contre les régimes spé­ciaux de retraite qui consti­tuent un ver­rou contre la liqui­da­tion du sta­tut de fonc­tion­naire d’État et la marche à la privatisation.

Pour avan­cer dans cette voie, le gou­ver­ne­ment n’hésite pas à four­bir un arse­nal de lois d’exception liber­ti­cides contre les sala­riés : loi de sécu­ri­té glo­bale, loi du 5 août dite de ges­tion de crise sani­taire qui ins­taure le pass sani­taire et l’obligation vac­ci­nale… La FNEC FP-FO exige l’abandon de ces lois et la réin­té­gra­tion de tous les per­son­nels suspendus.

Face à ces attaques, pré­pa­rons le rap­port de force !

La conven­tion natio­nale des AESH pro­pose la pers­pec­tive d’une mani­fes­ta­tion natio­nale au minis­tère le 19 octobre contre les consé­quences de l’école inclu­sive et des PIAL, pour arra­cher un vrai sta­tut et un vrai salaire pour les AESH dans le cadre de la jour­née appe­lée par les fédé­ra­tions FO – CGT- FSU – SUD – SNALC – SNCL le 19 octobre pro­chain. Ils ont rai­son ! La défense de l’enseignement adap­té contre l’école « inclu­sive » sys­té­ma­tique et sans moyen concerne tous les per­son­nels et les parents d’é­lèves. La FNEC FP-FO appelle donc les per­son­nels à s’inscrire dans cette pers­pec­tive de mon­tée au ministère.

La FNEC FP-FO invite et appelle les per­son­nels à se réunir pour défi­nir les reven­di­ca­tions et déci­der des ini­tia­tives, à par­ti­ci­per à la grève inter­pro­fes­sion­nelle du 5 octobre et construire le rap­port de force qui per­met­tra de mettre un coup d’arrêt aux attaques minis­té­rielles et gouvernementales.

à Mon­treuil, le 29 sep­tembre 2021

Alerte sur les diplômes natio­naux : Blan­quer attaque le Bac, Vidal attaque tous les autres grades universitaires !

Rap­pel : La loi du 27 février 1880 est fon­da­trice de l’Université publique en France, et plus lar­ge­ment est consi­dé­rée par les juristes comme l’une des « lois consti­tu­tion­nelles » de la Répu­blique. Elle éta­blit ce qu’on appelle le mono­pole de la col­la­tion des…

Remise en cause du calen­drier sco­laire, ter­ri­to­ria­li­sa­tion, remise en cause des droits et des sta­tuts : la FNEC FP-FO n’accepte pas !

L’offensive du gou­ver­ne­ment contre nos droits, nos sta­tuts et nos condi­tions de tra­vail s’accélère aujourd’hui et prend la forme de mesures de ter­ri­to­ria­li­sa­tion dans tous les domaines, mesures dont la FNEC FP-FO a tou­jours deman­dé l’abandon. Ain­si, plusieurs…

Inter­ven­tion comi­té de liai­son AESH 43 à la mani­fes­ta­tion natio­nale à Paris 19 octobre 2021

J’in­ter­viens aujourd’­hui au nom du comi­té de liai­son de Haute-Loire com­po­sé d’AESH syn­di­qués, non syn­di­qués et sou­te­nu par CGT, FO, SUD et FSU. Nous sommes par­tie pre­nante de la conven­tion natio­nale qui est com­po­sée d’AESH de divers dépar­te­ments de France…

Inter­ven­tion du secré­taire géné­ral de la FNEC FP-FO à la mani­fes­ta­tion natio­nale des AESH à Paris le 19 octobre 2021

Aujourd’hui des mil­liers d’AESH, des ensei­gnants, des parents d’élèves, de Région Pari­sienne mais aus­si de toute la France, sont venus crier leur colère et leurs reven­di­ca­tions en direc­tion du minis­tère. Je salue les délé­ga­tions venues de : Haute-Loire, du…

Motion adop­tée par le Comi­té Natio­nal Fédé­ral de la FNEC FP-FO du 14 octobre 2021 Sou­tien à la mani­fes­ta­tion du 15 octobre pour l’abandon de l’expérimentation Macron !

Le CNF de la FNEC FP FO, réuni le 14 octobre dans les locaux de sa Confé­dé­ra­tion a appris le retour du Pré­sident Macron à Mar­seille. Le CNF apporte son sou­tien plein et entier à la FNEC FP-FO 13 et aux per­son­nels qui sont mobi­li­sés pour l’a­ban­don de…

Un an après l’assassinat de Samuel Paty : où en est-on ? 

Le ministre de l’Éducation natio­nale a adres­sé une note aux rec­teurs d’académie afin d’organiser un « moment de recueille­ment » et un « temps d’échange » dans les éta­blis­se­ments sco­laires le ven­dre­di 15 octobre 2021. Le 16 octobre 2020, l’assassinat de notre…

Contrac­tuels alter­nants MEEF : vous avez des droits, contac­tez FO pour les défendre !

Vous êtes contrac­tuels « alter­nants » et en même temps étu­diants en mas­ter MEEF dans le cadre de la « réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants ». Cette année, les contrats ont nor­ma­le­ment été réser­vés aux Mas­ters 2. Vous vous retrou­vez à devoir pré­pa­rer le…

Retrait de l’expérimentation Macron-Blan­­quer à Mar­seille comme ailleurs !

En visite à Mar­seille le 2 sep­tembre, le pré­sident Macron a annon­cé une expé­ri­men­ta­tion à Mar­seille. Dans 50 écoles de la ville, dès la ren­trée 2022, les direc­teurs d’écoles devraient recru­ter les autres ensei­gnants de l’école et mettre en place des…

Asso­cia­tion Préau : une attaque fron­tale contre nos sta­tuts, un pas de plus vers la pri­va­ti­sa­tion Un comi­té d’entreprise contre l’action sociale, c’est NON !

Tout comme à Mar­seille où le pré­sident et le ministre pré­voient la dérè­gle­men­ta­tion, la pri­va­ti­sa­tion de l’École, le ministre cherche à pri­va­ti­ser et déré­gle­men­ter l’action sociale. A Mar­seille, les rythmes sco­laires et l’organisation géné­rale pour­raient être…

CNED : Non à l’augmentation du temps de tra­vail et à la dégra­da­tion des condi­tions de travail

Lors du groupe de tra­vail ensei­gnants nom­més du 16 sep­tembre der­nier, la direc­tion du CNED a décla­ré être atten­tive aux condi­tions d’exercice des ensei­gnants nom­més ain­si qu’à une approche qua­li­ta­tive du ser­vice four­ni, en rap­pe­lant que le poste adap­té ne…