Où est donc pas­sée la reva­lo­ri­sa­tion « historique » ?

2 Oct, 2023AESH, Com­mu­ni­qué, Reforme retraites, Retraites, Salaires

Dès juin der­nier et encore en cette ren­trée sco­laire, les ministres qui se sont suc­cé­dé ain­si que le pré­sident Macron n’ont eu de cesse d’annoncer à grands ren­forts média­tiques une revalorisation

« his­to­rique » des per­son­nels de l’Éducation natio­nale. Le ministre Attal conti­nue d’affirmer que ce seraient « entre 125 et 250 € net de plus qu’à la ren­trée pré­cé­dente » que les per­son­nels ensei­gnants devraient toucher.

Les bul­le­tins de paie du mois de sep­tembre démontrent que les pro­pos du ministre sont un nou­veau men­songe, comme l’était d’ailleurs l’annonce d’une aug­men­ta­tion de 10% pour tous les ensei­gnants annon­cée par le pré­sident Macron durant la der­nière cam­pagne des élec­tions présidentielles.

Quelques miettes indem­ni­taires en guise de reva­lo­ri­sa­tion « historique » !

La réa­li­té c’est que la grande majo­ri­té des per­son­nels ensei­gnants ne béné­fi­cie­ront que du dou­ble­ment de l’indemnité de sui­vi et d’accompagnement ou d’orientation des élèves (ISAE ou ISOE) soit moins de 100 € par mois. Une mino­ri­té d’enseignants, ceux qui sont dans les 7 pre­miers éche­lons de la classe nor­male, dis­po­se­ront en outre d’une aug­men­ta­tion de la prime d’attractivité.

Et enfin, une prime sera ver­sée aux ensei­gnants qui accep­te­ront des tâches sup­plé­men­taires dans le cadre du « Pacte », ce qui ne consti­tue donc pas une revalorisation.

Quant aux autres per­son­nels, RIEN ! Si ce n’est la déci­sion d’augmenter de 1,5% la valeur du point – c’est-à-dire bien en deçà de l’inflation ! Et quelques mesu­rettes « Fonc­tion publique « : prime pou­voir d’achat, GIPA, mesures « bas de grille » pour les trois grades de la caté­go­rie C et les deux pre­miers grades de la caté­go­rie B qui les main­tient à peine au-des­sus du SMIC, 5 points en plus sur toute la grille de toutes les caté­go­ries, soit envi­ron 25 € brut par mois à comp­ter du 1er jan­vier 2024.

« Prime excep­tion­nelle de pou­voir d’achat » : une nou­velle trom­pe­rie du ministre

Jeu­di 28 sep­tembre, le ministre Attal a annon­cé avec tam­bours et trom­pettes le ver­se­ment d’une « prime excep­tion­nelle de pou­voir d’achat » à cer­tains per­son­nels de l’Éducation natio­nale… sauf que cette prime concerne tous les fonc­tion­naires et que cette infor­ma­tion avait déjà été déci­dée par le ministre Gué­ri­ni en juin dernier !

Rien de neuf donc… sauf que les per­son­nels comp­taient sur cette prime (ver­sée une seule fois) dès le mois de sep­tembre et qu’elle ne sera ver­sée qu’au mois d’octobre, prime qui d’après le décret est com­prise entre 300 € et 800 € pour les per­son­nels qui tou­che­raient moins de 39 000 € brut annuels toutes rému­né­ra­tions confon­dues (trai­te­ment, primes, indemnités…)

Ain­si on aurait pu croire, par exemple, que les AESH, per­son­nels situés sous le seuil de pau­vre­té, tou­che­raient le maxi­mum de cette prime… Mais c’est sans comp­ter sur une petite ligne qui spé­ci­fie que les 800 € seront pro­ra­ti­sés sur la base de la quo­ti­té tra­vaillée ! Les AESH per­ce­vront donc 500 € au lieu de 800 €… Pour le gou­ver­ne­ment, il n’y a pas de petites économies !

Dès la ren­trée, déjà des pro­blèmes de paie pour cer­tains personnels !

Le 27 sep­tembre, jour de la paie, qu’ont consta­té de nom­breux per­son­nels de l’Éducation nationale ?

La grande majo­ri­té d’entre eux sont bien loin de tou­cher 125€ de plus que lors de la ren­trée pré­cé­dente comme le ministre Attal le claironne !

Pire, des AESH se sont vus ver­ser un acompte en lieu et place d’un salaire. Ain­si, dans les Hauts-de-Seine, trois jours avant le ver­se­ment de leur paye, des dizaines d’AESH ont reçu un cour­riel les infor­mant qu’ils ne tou­che­raient que 80% de leur salaire en guise d’acompte et que, dans ce cadre-là, ils n’auraient pas de bul­le­tin de salaire pour le mois de septembre.

Dans le Rhône, des ensei­gnants contrac­tuels non encore réem­bau­chés n’ont tou­jours pas reçu l’attestation Édu­ca­tion natio­nale leur per­met­tant de béné­fi­cier des allo­ca­tions Pôle Emploi et se retrouvent sans revenu !

À Mayotte, il y a autant de pro­blèmes de paye que d’établissements et de per­son­nels : des rem­bour­se­ments de frais de dépla­ce­ment en attente depuis deux ans, des heures sup­plé­men­taires non payées pour les pro­fes­seurs et les AED voire des dimi­nu­tions d’indices !

Assez des men­songes minis­té­riels ! Tous aux réunions et assem­blées FO !

Pour la FNEC FP-FO, la situa­tion n’est plus tenable ! Assez des men­songes ministériels !

Dans une situa­tion où l’inflation explose (ali­men­ta­tion +11,2% ; éner­gie +6,8% ; élec­tri­ci­té + 18% sur un an ; gaz +7,6% ; essence +7%…), ce dont ont besoin les per­son­nels, ce n’est pas de quelques miettes indem­ni­taires, mais d’une aug­men­ta­tion immé­diate de 10% de la valeur du point d’indice comme l’exige la Confé­dé­ra­tion FO !

Alors que le comi­té confé­dé­ral natio­nal de Force Ouvrière a déci­dé « d’une cam­pagne média­tique, de mee­tings et d’assemblées dans les dépar­te­ments avec au centre l’action reven­di­ca­tive sur les salaires, les ser­vices publics, la pro­tec­tion sociale et les retraites », la FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir pour réaf­fir­mer les reven­di­ca­tions et les moyens de les faire aboutir !

Elle les invite à par­ti­ci­per à toutes les assem­blées que Force Ouvrière orga­ni­se­ra à tous les niveaux dans les semaines qui viennent.

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…

Réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants et des concours : une attaque d’ampleur contre le recru­te­ment sous Statut !

La ministre Bel­lou­bet a pré­sen­té le lun­di 6 mai son pro­jet, pour une mise en œuvre dès la ren­trée de sep­tembre 2024. Le gou­ver­ne­ment veut aller vite pour une réforme aux dégâts mul­tiples. Pour tous, le main­tien de la « mas­te­ri­sa­tion » et la remise en cause du…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les mesures qui cassent l’École publique, pour les moyens néces­saires (postes, classes, salaires…) : Grève natio­nale le 14 mai !

La mobi­li­sa­tion pour obte­nir les moyens néces­saires à la réus­site de leurs élèves, pour leur salaire et contre le « choc des savoirs », enga­gée depuis le mois de jan­vier, se pour­suit mal­gré les périodes de vacances zonées, témoi­gnant de la déter­mi­na­tion des…

La seule réponse du gou­ver­ne­ment : stig­ma­ti­ser, sou­mettre, réprimer

Lors de son dis­cours à Viry-Châ­tillon, le Pre­mier ministre a annon­cé une « concer­ta­tion » sur « le res­pect de l’autorité au sein de notre jeu­nesse ». La ministre Bel­lou­bet l’a lan­cée ce ven­dre­di 3 mai. A un mois des élec­tions euro­péennes, per­sonne n’est dupe…

Face au tol­lé, crai­gnant les mobi­li­sa­tions, le gou­ver­ne­ment renonce à récu­pé­rer les heures allouées aux enseignements

La consigne minis­té­rielle est tom­bée comme un cou­pe­ret dans les éta­blis­se­ments en début de semaine. Dans le cadre de la réduc­tion des cré­dits de 700 mil­lions d’euros à l’Éducation natio­nale, le minis­tère avait deman­dé aux rec­to­rats de reprendre les budgets…

Sou­tien aux étu­diants mobi­li­sés pour la paix et l’arrêt du géno­cide à Gaza !

La FNEC FP-FO condamne les ten­ta­tives d’intimidation, de stig­ma­ti­sa­tion, voire de cri­mi­na­li­sa­tion des étu­diants mobi­li­sés pour le ces­sez-le-feu en Pales­tine et l’arrêt du géno­cide en cours à Gaza. Dans une inter­view le 28 avril, la ministre Retailleau…

Stop à la remise en cause des liber­tés publiques !

La FNEC FP-FO dénonce la dérive liber­ti­cide en cours qui vise à faire taire, à stig­ma­ti­ser, à cri­mi­na­li­ser toutes les voix qui s’élèvent pour exi­ger un ces­sez-le-feu à Gaza, la fin des mas­sacres et des bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles, l’arrêt du génocide…

Annonces de Gabriel Attal à Viry-Châ­­tillon : Non à la mise au pas de la jeu­nesse, de l’École et de ses personnels !

Plu­tôt que de répondre à la colère géné­rale pro­vo­quée par les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, les 700 mil­lions de coupes bud­gé­taires, les contre-réformes, le « choc des savoirs », Gabriel Attal a déci­dé d’accentuer la pres­sion sur la…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les plans du gou­ver­ne­ment contre le Sta­tut, pour nos reven­di­ca­tions : AG par­tout dès la rentrée !

Réforme des lycées pro, « choc des savoirs », SNU, uni­forme, acte 2 de l’école inclu­sive, sup­pres­sions de postes, ter­ri­to­ria­li­sa­tion : le gou­ver­ne­ment mul­ti­plie les mau­vais coups contre l’École publique. En face, les per­son­nels et les parents d’élèves…