Nous irons jusqu’au bout, jusqu’au retrait du projet Macron-Delevoye !

18 Déc, 2019Actualités, Communiqué

Delevoye, dont il est établi clairement qu’il agissait au compte des assureurs privés, vient de démissionner.

Qu’il parte avec son projet ! C’est ce que des millions exigent depuis le 5 décembre.

Le hold-up qu’entend organiser le gouvernement

Nous le répétons, le véritable but de ce gouvernement est de permettre aux assurances privées et aux fonds de pension de mettre la main sur l’argent de nos retraites. M. Delevoye n’est qu’un lobbyiste à leur service. Et ce gouvernement ne cesse de mentir et de ruser pour servir des intérêts privés. Le premier ministre et son ministre de l’Education nationale mentent lorsqu’ils prétendent que pas un fonctionnaire de l’Education nationale ne perdra avec le régime universel par points.

Il est maintenant connu de tous que la fin du calcul des pensions sur la base de la rémunération des 6 derniers mois aboutirait à des pertes de centaines d’euros de pensions par mois.

  • Une seconde arnaque, moins mise au jour, nous est donnée par le rapport Delevoye. Ce dernier indique que la part employeur de l’État dans le régime universel de retraite serait de 16,872 % du salaire brut des actifs. Or actuellement, en application du Code des pensions, les ministères employeurs contribuent au versement des pensions de retraite à hauteur de 74,28 %.
  • Prenons l’exemple d’un enseignant qui perçoit un salaire brut mensuel de 2 731,95 €. La contribution employeur pour la pension versée aux retraités est actuellement de 2 029,29 €. Demain avec le régime universel, elle ne serait plus que de 460,93 €. Le gain pour le ministère est donc de 1 568,36 €.

Ainsi, quand le gouvernement parle d’indemnités ou de primes pour les enseignants, cela ne lui coûtera rien, au contraire ! Par ailleurs, il ne donne aucun détail : combien ? pour quels agents ? dans combien de temps ? Ce qui est sûr, c’est qu’il compte remettre en cause les statuts.

Ce qui est certain, c’est que le gouvernement veut économiser des dizaines de milliards d’euros sur les pensions des fonctionnaires : pour le seul ministère de l’Éducation nationale, environ 16,3 milliards par an ne seraient pas versés dans la caisse du régime universel. A ce rythme, dans quelques années, un gouvernement pourrait constater que la caisse de retraite du régime universel est en déficit et qu’il faut donc baisser la valeur du point !

Delevoye a été contraint de démissionner, c’est maintenant qu’il faut les arrêter !

Les salariés seront massivement en grève et dans la rue mardi 17 décembre pour le retrait du plan Macron- Delevoye. La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir en AG pour décider la grève jusqu’au retrait. Si le gouvernement ne recule pas, alors on ne reprend pas le travail. Comme nos collègues de la RATP et de la SNCF, on bloque tout jusqu’au retrait de la réforme.

Dans l’Education nationale comme dans tous les secteurs : Assemblées Générales partout, décidez la grève jusqu’au retrait et organisez sa généralisation !

 

Montreuil, le 16 décembre 2019

Le 24 janvier, préparons la grève totale !

Macron a décidé que le 24 janvier sa réforme sera présentée au conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, face au projet de réforme des retraites par points, la combativité des salariés ne faiblit pas. Les cheminots et les agents de la RATP ont été rejoints par les...

La répression et les intimidations doivent cesser ! Le ministre est responsable

 Un vent de révolte souffle contre la mise en place des épreuves communes de contrôle continu (E3C). D’une part les E3C consacrent la mise en place d’un bac local à géométrie variable afin d’en finir avec le baccalauréat national, ponctuel et anonyme. D’autre part,...

Le ministre nous prend pour des pigeons !

 « Dans le cadre de la réforme des retraites » le ministre Blanquer invite les syndicats à une parodie de négociations, dans laquelle il propose 500 millions d’euros pour 2021 en échange d’un « calendrier précis sur les missions des enseignants et leur évolution »....

Courrier au ministre

Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale Ministère de l’Education nationale 110, rue de Grenelle 75357 Paris   Montreuil, le 10 janvier 2020   Monsieur le Ministre,   Nous avons bien reçu votre invitation à une réunion bilatérale le mardi...

Après le 9 janvier, AG partout pour reconduire et étendre la grève

 Pari encore raté pour le gouvernement : après l’absence de trêve pendant la période des fêtes, la puissance de la grève et des manifestations du 9 janvier ont douché les espoirs de ceux qui attendaient un infléchissement. Des centaines de milliers de manifestants ont...

Rupture conventionnelle ou comment déguiser les licenciements de fonctionnaires

Le décret 2019-1593 relatif à la procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique est paru le 31 décembre 2019. Une procédure extrêmement rapide et définitive L’article 2 de ce décret prévoit que « La rupture conventionnelle peut être conclue à...

Comité Technique Ministériel du 8 janvier : FO demande le report

 Le ministre a décidé pendant les vacances scolaires d’ajouter au calendrier prévu un nouveau CTM, le 8 janvier. Or, depuis le 5 décembre les salariés du public et du privé sont en grève. Dans l’Education nationale, le ministre ne peut ignorer les chiffres historiques...

Face au mépris du gouvernement, la FNEC FP-FO appelle à poursuivre la grève

 Alors que l’année commence en pleine grève historique pour le retrait de la contre-réforme des retraites, nous avons entendu les vœux du Président de la République : au-delà des slogans et des formules creuses ressassées depuis des mois, il a décidé d’ignorer ce qui...

La FNEC FP-FO s’adresse à tous les personnels

 Un raz de marée. Près de deux millions de manifestants, et des grévistes encore plus nombreux. Partout, dans toutes les AG, dans les cortèges où se sont mêlés jeunes et salariés de toutes professions, la même détermination : « Delevoye est parti, il faut que son...

Nous irons jusqu’au bout, jusqu’au retrait du projet Macron-Delevoye !

Delevoye, dont il est établi clairement qu’il agissait au compte des assureurs privés, vient de démissionner. Qu’il parte avec son projet ! C’est ce que des millions exigent depuis le 5 décembre. Le hold-up qu’entend organiser le gouvernement Nous le répétons, le...