Mutations : un nouveau cadre législatif et réglementaire Force Ouvrière défend l’égalité de traitement garantie par un barème sur des critères objectifs et le contrôle des CAP

20 Nov, 2017 | Actualités, Communiqué

Le comité technique ministériel avait à son ordre du jour une modification des statuts particuliers des personnels enseignants et d’éducation dans le but, selon l’administration de « sécuriser le mouvement des enseignants » en s’appuyant sur les dispositions de la loi « déontologie » qui a modifié le statut de la Fonction publique de l’État.

Le CTM était également consulté sur le barème du mouvement interacadémique des personnels administratifs de catégorie A et B et le barème national des médecins scolaires.

S’agissant des personnels enseignants et d’éducation, depuis plusieurs années le Conseil d’État annule en droit la note de service définissant le barème des mutations, celui-ci n’ayant pas de caractère réglementaire.

Selon le ministère, il s’agissait de sécuriser le mouvement des enseignants en prévoyant dans les statuts, d’une part que le classement préalable des mutations s’effectue à l’aide d’un barème rendu public » et d’autre part des critères qui s’ajoutent aux priorités légales (rapprochement de conjoints – y compris PACS, personnels handicapés, exerçant dans des quartiers difficiles, intérêts matériels et  moraux dans une collectivité d’outre-mer). Un important débat sur la nature même du barème a eu lieu.

Le ministère prévoyait d’introduire à côté de critères objectifs comme le rapprochement de domicile en cas d’autorité parentale conjointe, la réaffectation prioritaire en cas de mesure de carte scolaire, l’ancienneté de la demande de mutation, l’affectation dans une zone rencontrant des difficultés de recrutement, « l’expérience et le parcours professionnel de l’agent, notamment au regard du poste demandé. »

Nous y avons vu un pas vers ce que le ministre a annoncé vouloir faire : « généraliser le recrutement sur profil par le chef d’établissement ».

La Cour des Comptes veut introduire dans le « parcours » des composantes individualisées et arbitraires (coordonnateur de discipline ou de niveau),  et organiser les affectations des enseignants, « après prise en compte des critères légaux et sur avis du directeur d’école ou du chef d’établissement, en fonction de l’adéquation de leurs compétences et de leur parcours avec les besoins des élèves et le projet de l’école ou de l’établissement. » La notion de parcours est donc pour le moins ambiguë, surtout si on la met « en regard du poste demandé » !

Force Ouvrière a donc concentré ses efforts sur deux amendements au projet de décret :

  • Une demande de suppression du membre de phrase «en regard du poste demandé », demande également faite par la FSU, l’UNSA, la CFDT et votée à l’unanimité, acceptée par l’administration.
  • Une demande de remplacement de la notion ambiguë de « parcours professionnel » par une liste de critères objectifs : le grade, l’échelon, l’ancienneté de poste et les services antérieurs assurés en qualité de titulaire ou de non titulaire.

Cette demande a été refusée par l’administration : elle l’a jugée restrictive, ne permettant pas de prendre en compte l’évolution des priorités retenues pour le système éducatif… Ce qui laisse clairement ouverte une porte vers des évolutions dangereuses.

Les votes sur cet amendement sont les suivants. Pour :  FO, SNALC, SGEN-CFDT. Contre : FSU, UNSA Abstention : CGT.

Sur l’ensemble du projet Force Ouvrière s’est abstenue, prenant acte du retrait d’une partie des dispositions contestées. La FSU, l’UNSA, la CFDT, la CGT ont voté pour. Le SNALC a voté contre au motif que selon lui la priorité des agrégés pour une affectation en lycée n’était pas prise en compte.

FO a voté en faveur du barème des personnels administratifs et médecins qui ne comporte que des critères objectifs.

La plus grande vigilance s’impose : le dossier est loin d’être clos !

 

Conseil supérieur de l’Education du 12 juillet Communiqué et déclaration sur le calendrier scolaire

Force Ouvrière a décidé, avec les organisations syndicales FSU, CGT, SUD, Solidaires, UNSA Education et UNL de quitter la séance du Conseil supérieur de l’Education (CSE) des 12 et 13 juillet, compte-tenu du refus du ministre de retirer de l’ordre du jour des textes...

Enseignants, lycéens et parents d’élèves ont la même exigence : Retrait de Parcoursup ! Une place pour chaque bachelier dans la filière de son choix à l’université !

Les résultats du Baccalauréat seront affichés dans quelques jours. Alors qu’ils seront diplômés, des dizaines de milliers d’élèves ne sauront toujours pas s’ils auront une place dans l’enseignement supérieur l’année prochaine. Un grand nombre d’entre eux  risquent de...

Prime REP + ou le salaire «collectif» à la performance

Il y a un an, le candidat Macron avait annoncé une prime de 3000 euros pour les personnels travaillant en  éducation prioritaire. Le 2 juillet, la FNEC FP-FO a été reçue en audience au ministère sur cette question, dans le cadre de « l’agenda social » du ministre...

Accès à la hors-classe : La logique de PPCR, c’est toujours plus d’arbitraire !

Accès à la hors-classe : des milliers de collègues sous le coup d'avis arbitraires sur leur valeur professionnelle FO revendique le droit effectif pour tous d'accéder à la hors-classe et défend les collègues lésés Nombre de promotions : aucune garantie, ni pour...

Inclusion scolaire systématique : le ministère ne nie pas les difficultés mais répondra-t-il vraiment aux revendications des personnels ? Il y a urgence

Compte rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 18 juin au ministère Suite à la conférence nationale sur l’inclusion scolaire systématique organisée par la FNEC FP-FO le 28 mars 2018, une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par Mme BOUHRIS, chef de cabinet du...

Communiqué UIAFP : A VOTRE BON CŒUR … !

Le rendez-vous salarial s'est tenu le 18 juin. Rappelons que ce rendez-vous est une des conséquences du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) rejeté par FORCE OUVRIERE. Remplaçant les négociations salariales annuelles, il place...

Pulvérisation des commissions paritaires : Les fonctionnaires soumis à l’arbitraire !

Vendredi 25 mai le ministre de l’Action et des Comptes publics a présenté aux organisations de fonctionnaires son chantier consacré à « l'amélioration du dialogue social » et plus précisément aux commissions administratives paritaires (CAP). Rappelons que le rôle et...

Concours en licence et pré-recrutement avec statut d’élève-professeur : OUI ! Professionnalisation des concours de recrutement : NON

Après avoir imposé la masterisation des concours (obligation d’avoir un Bac+5 pour la titularisation), après l’obligation de passer par un Master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), après l’affectation des fonctionnaires stagiaires sur un...

FNEC FP-FO et FSPS-FO n’acceptent pas la transformation l’école maternelle en structure d’accueil territoriale

 Le président de la République, en présence du ministre Blanquer, a annoncé lors des « assises de la maternelle» les 27 et 28 mars vouloir  « une école maternelle refondée» « avec une reconception du temps scolaire et parascolaire le mercredi» Dans le même temps le...

Accès à la hors classe – PPCR L’arbitraire érigé en règle contre les droits collectifs

La FNEC FP-FO avec la FGF-FO dénonce, depuis le début, les effets dévastateurs de PPCR sur les rémunérations, les carrières et l’indépendance professionnelle des enseignants vis-à-vis de la hiérarchie. C’est la raison pour laquelle FO, contrairement à la FSU, à l’UNSA...