Méde­cine sco­laire à la dérive : le SMEDEN-FO demande une audience en urgence au ministre !

10 Nov, 2022Com­mu­ni­qué, Défense du sta­tut, SMEDEN

Dans une lettre ouverte à Emma­nuel Macron, près de 8 000 soi­gnants de pédia­trie alertent sur la dégra­da­tion accé­lé­rée des soins appor­tés aux enfants. Ils reven­diquent entre autres la réou­ver­ture des lits, la néces­saire reva­lo­ri­sa­tion des salaires pour stop­per la fuite des soi­gnants. « Mon­sieur le Pré­sident, la pédia­trie ne paraît plus être une prio­ri­té, pour­tant ces enfants sont l’avenir. Les diri­geants actuels et pas­sés ont fer­mé les yeux sur l’abandon de l’hôpital public et des ser­vices de pédia­trie. Ils sont désor­mais res­pon­sables des consé­quences sur la san­té des enfants. » Ils se sont ren­dus à l’Élysée pour aller por­ter les revendications.

Le SMEDEN-FO, avec la FNEC FP-FO consi­dèrent qu’ils ont rai­son ! Les reven­di­ca­tions des Méde­cins EN recoupent celles des pédiatres !

La poli­tique de pré­ven­tion auprès des enfants sco­la­ri­sés est aban­don­née elle aussi !

Alors que la Cour des comptes recon­naît elle-même l’état de déla­bre­ment de la méde­cine sco­laire, avec seule­ment 8,4 méde­cins sco­laires pour 100 000 élèves, cette situa­tion oblige les méde­cins EN à constam­ment prio­ri­ser par­mi les situa­tions urgentes et à cibler les enfants qui seront vus et ceux qui ne le seront pas. À l’heure où les ser­vices de pédia­trie craquent par tous les bouts, devant le scan­dale de la situa­tion faite aux enfants malades, le gou­ver­ne­ment se sent obli­gé de faire sem­blant de faire quelque chose en convo­quant des Assises de la pédia­trie au prin­temps 2023 pour évo­quer notam­ment les liens avec la méde­cine sco­laire et la PMI.

Pas un mot sur l’absolue néces­si­té de reva­lo­ri­ser les salaires, sur Par­cour­sup et la néces­si­té d’ouvrir les facul­tés et de for­mer de nou­veaux méde­cins, sur l’urgence d’abolir le nume­rus clau­sus dont on nous disait à grand bruit en 2017 qu’il deve­nait « apertus ».

Aus­si, avec la FNEC FP-FO, le SMEDEN-FO ira por­ter haut et fort les reven­di­ca­tions des méde­cins sco­laires au minis­tère et à la CAPN avec 1 élu :

  • Main­tien d’un ser­vice médi­cal à l’Éducation natio­nale, spé­cia­liste de la san­té de l’enfant à l’école et ayant les moyens de mettre en œuvre ses mis­sions sur tout le ter­ri­toire – Abro­ga­tion de la loi 3DS dont l’article 144 qui pré­voit notre trans­fert aux départements
  • Salaires : pour­suite de la reva­lo­ri­sa­tion de notre grille indi­ciaire – Les deuxièmes et troi­sièmes grades doivent être iden­tiques à ceux de la grille de MISP – Hausse du régime indem­ni­taire à l’identique de celui des MISP et ceci dans tous les rec­to­rats – Taux de pro­mo­tion entre le 1er et le deuxième grade iden­tique à celui des MISP soit 24 %
  • Créa­tion de tous les postes néces­saires pour faire fonc­tion­ner un ser­vice de méde­cine sco­laire sur tout le territoire.
  • Condi­tions de tra­vail décentes : infor­ma­ti­sa­tion com­pa­tible avec notre exer­cice, reva­lo­ri­sa­tion des frais de dépla­ce­ment, chaque méde­cin doit pou­voir béné­fi­cier d’un secré­ta­riat administratif
  • René­go­cia­tion des mis­sions spécifiques
  • Pour une for­ma­tion ini­tiale en rap­port avec la pra­tique de terrain
  • Les méde­cins doivent pou­voir exer­cer dans les condi­tions fixées par leur Code de Déon­to­lo­gie, et dans le res­pect de leur indé­pen­dance confor­mé­ment au ser­ment d’Hippocrate.

Avec sa fédé­ra­tion la FNEC FP-FO, le SMEDEN FO reven­dique le main­tien de notre régime de retraite de fonc­tion­naire de l’État (code des pen­sions civiles et mili­taires de retraite)

  • Non à l’augmentation du nombre de trimestres
  • Pour le main­tien d’une retraite dès 62 ans.

Mon­treuil le 9 novembre 2022

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 – copie

Mon­treuil, le 25 novembre 2022 Mon­sieur Pap NDIAYE Ministre de l’Education natio­nale et de la Jeu­nesse 110 rue de Gre­nelle 75357 PARIS 07 SP Objet : Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique – demande d’audience en urgence Mon­sieur le ministre, La…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

Mon­sieur le Ministre, Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Mes­sieurs, Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes…

La FNEC FP-FO ne par­ti­ci­pe­ra pas à la « réunion d’échange sur la voie professionnelle »

Mon­sieur le ministre, Madame la ministre délé­guée, Nous avons bien reçu votre invi­ta­tion à une « réunion d’échange sur la situa­tion de la voie pro­fes­sion­nelle » le ven­dre­di 25 novembre avec MM. Jean-Marc HUART, direc­teur de cabi­net du ministre de l’Éducation…

Appel de la réunion natio­nale AESH/AED en visio orga­ni­sée par la FNEC FP-FO le mer­cre­di 16 novembre 2022

Nous, AESH et AED, par­ti­ci­pants à la réunion natio­nale orga­ni­sée par la FNEC FP-FO, avec la pré­sence de FO ensei­gne­ment agri­cole, le mer­cre­di 16 novembre 2022, nous féli­ci­tons des près de 200 connexions et des 26 prises de parole de délé­gués man­da­tés par leur…

Compte ren­du de la réunion natio­nale AESH/AED orga­ni­sée par la FNEC FP-FO en visio le mer­cre­di 16 novembre 2022

Plus de 230 ins­crip­tions ! Plus de 150 connexions ! 58 dépar­te­ments repré­sen­tés ! Une dizaine de comi­tés dépar­te­men­taux d’AESH pré­sente ! 26 prises de parole. La réunion natio­nale AESH/AED a été un véri­table suc­cès. La qua­si-tota­li­té des prises de parole a…

Compte-ren­­du de l’audience de la FNEC FP-FO au minis­tère du 15 novembre 2022

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, direc­teur adjoint du cabi­net du ministre et M. Crus­son, conseiller social. Plu­sieurs points ont été abor­dés : Aban­don du pro­jet de réforme de la voie pro­fes­sion­nelle et refus de la double…

Un amen­de­ment glis­sé par le gou­ver­ne­ment dans le pro­jet de loi de finances pas­sé avec le 49–3 : une étape sup­plé­men­taire pour pri­va­ti­ser le réseau AEFE

Un amen­de­ment au pro­jet de loi de finances 2023 a été adop­té, concer­nant les éta­blis­se­ments en ges­tion directe (EGD) du réseau AEFE. Il consti­tue une véri­table marche à la pri­va­ti­sa­tion des quelques 68 EGD qui sub­sistent, contre 566 éta­blis­se­ments privés…

Nou­velle baisse du nombre de can­di­dats aux concours : FO reven­dique le retour à un recru­te­ment à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonc­tion publique !

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer la pro­lon­ga­tion de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale (ensei­gnants, CPE, PsyEN, per­son­nels admi­nis­tra­tifs…) en rai­son d’un nombre…

6 lycés pro­fes­sion­nels mena­cés à Paris dès 2023 ! D’autres en 2024 ! Réforme Macron de casse des lycées pro­fes­sion­nels : tout est lié ! Tous au ministère !

La grève et les mani­fes­ta­tions his­to­riques du 18 octobre ont mon­tré la déter­mi­na­tion des pro­fes­seurs de lycée pro­fes­sion­nel à blo­quer la nou­velle réforme Macron-Grand­jean de la voie pro­fes­sion­nelle (62% de gré­vistes, des « LP morts », 3 000 mani­fes­tants à…

Concer­ta­tion sur l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant : des pro­po­si­tions inacceptables !

Le minis­tère a réuni trois groupes de tra­vail avec les orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives pour dis­cu­ter de « l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant ». On pou­vait dis­cu­ter de tout… sauf d’une chose : la répar­ti­tion de l’enveloppe…