Médecine de prévention : un droit statutaire qui doit être respecté Amplifions le combat mené depuis plus de 30 ans par Force Ouvrière

8 Mar, 2018 | Actualités, Communiqué

 1982, c’est la date de publication du décret instaurant la médecine de prévention dans la Fonction Publique d’État. Obligation est ainsi faite à l’État-employeur d’organiser une visite médicale de travail pour tous les agents au moins une fois tous les 5 ans, voire une fois par an pour certaines catégories de personnel. C’est ce décret qui institue également les Comités Hygiène et Sécurité dont Force Ouvrière a obtenu qu’ils soient installés effectivement dans l’éducation nationale.

Pourtant plus de 35 ans après la publication de ce décret, les ministres successifs se refusent à l’appliquer sur tout le territoire, alors qu’il s’impose à eux.

L’action de Force Ouvrière, s’appuyant sur des campagnes de demandes collectives et la saisie de la justice administrative, a permis d‘obtenir de réelles avancées dans plusieurs départements, où la visite «quinquannuelle» est devenue effective suite à des jugements contraignants.

Néanmoins et pour des considérations essentiellement d’ordre budgétaire, la résistance de notre employeur, l’État, et de son représentant, le ministre de l’Éducation nationale demeurent extrêmement importante pour appliquer la réglementation au mépris de la santé des personnels.

En effet personne ne peut nier et surtout pas les ministres de l’éducation nationale, que les enseignants en particulier en contact avec les élèves et de manière plus générale, tous les personnels de l’éducation nationale, sont particulièrement exposés à toutes sortes de maladies et de pathologies dont certaines découlent d’ailleurs directement de la dégradation de leurs conditions de travail ?

Dans ces conditions, la FNEC FP-FO appelle à poursuivre et amplifier la campagne initiée par Force Ouvrière depuis près de 30 ans pour que la loi s’applique enfin sur tout le territoire et pour que le ministre de l’éducation nationale prenne les dispositions immédiates pour organiser la visite médicale de travail à laquelle les agents ont le droit.

La FNEC FP-FO rappelle qu’à ce jour ce sont en tout et pour tout 63 médecins de prévention en équivalent temps plein qui sont censés assurer les obligations du ministère de l’Éducation nationale en matière de médecine de prévention pour plus d’un million de personnels.

 Alors que des menaces d’externalisation – privatisation se profilent contre la médecine scolaire, la FNEC FP-FO s’adresse donc une nouvelle fois au ministre pour revendiquer le recrutement massif de médecins de prévention fonctionnaires d’État afin que le ministère se mette en conformité avec les obligations réglementaires. Cela suppose également que soient revues les grilles salariales des médecins de prévention qui sont aujourd’hui un frein à l’engagement de médecins au sein du ministère de l’Éducation nationale.

 Le scandale doit cesser, la loi Républicaine doit s’appliquer.

 Le 8 mars 2018

Fusion des académies d’ici 2021 : vers des Agences Régionales de l’Éducation

Le ministère vient de présenter un nouveau rapport sur l’organisation territoriale de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Il a décidé de franchir une nouvelle étape dans la régionalisation de l’école et le démantèlement des...

Grève le 22 mai dans toute la Fonction publique

La FNEC FP-FO appelle les personnels de l’Éducation nationale, du ministère de la Culture, de Jeunesse et Sports à la grève le 22 mai prochain aux côtés des fonctionnaires. Fin 2017, le gouvernement a lancé le chantier « CAP 2022 ». Le « cap » fixé ? Des transferts de...

Congrès confédéral

Conclusion de la résolution générale « Le Congrès soutient l’ensemble des syndicats FO, du public comme du privé, en combat et qui se mobilisent pour une juste répartition des richesses, pour garantir nos droits collectifs et nos statuts et pour résister à une logique...

4ème plan Autisme : un plan d’économies budgétaires L’inclusion scolaire systématique au détriment des établissements spécialisés

Le gouvernement a présenté le 4ème plan Autisme le 6 avril, après neuf mois de concertation nationale qui, malgré les tentatives d’effets d’annonce, va se traduire par : moins d’hôpitaux psychiatriques avec l’objectif « qu’il n’y ait plus d’hospitalisation de longue...

« Agenda social » du ministère de l’Éducation nationale FO ne participera pas à la destruction des statuts

La FNEC FP-FO était invitée le 5 avril par la conseillère sociale du ministre en présence de la DGRH à une réunion de présentation de sur l’« agenda social » du ministre. Force Ouvrière a tout d’abord indiqué que nous n’étions pas demandeurs d’un « agenda social »...

CSE du 12 avril 2018

Ci-contre les déclarations de la FNEC FP-FO au CSE du 12 avril 2018 CSE du 12 avril - déclarations préalables

Appel de l’interfédérale du 10 avril

La journée du 10 avril est marquée par l’amplification de la mobilisation dans les universités, pour le retrait de la loi sur « l’Orientation et la Réussite des Etudiants » Les AG rassemblant les étudiants et les personnels sont de plus en plus nombreuses, elles...

Communiqué UIAFP

Ci-joint un communiqué de l'UIAFP 2018-04-10 Communiqué UIAFP Dialogue social ou dialogue de sourd...

Communiqué Tolbiac

La FNEC FP FO tient à exprimer son inquiétude face à la situation à l’université de Paris Tolbiac. Alors que des AG de plus en plus nombreuses se tiennent dans plusieurs universités, rassemblant étudiants et personnels, le président de l’université Paris 1 a demandé...

Communiqué des fédérations de l’éducation

Ci-joint le communiqué interfédéral de l'éducation 4 avril interfd