Les PIAL, c’est tou­jours non ! Un vrai sta­tut et un vrai salaire, c’est oui ! Tous au ras­sem­ble­ment du 24 juin pour faire valoir les revendications !

23 Juin, 2020AESH, Diplômes-qua­li­fi­ca­tions, Ensei­gne­ment spécialisé

Le minis­tère a ins­tal­lé un comi­té de sui­vi des AESH depuis le 11 février 2019. Il affirme vou­loir amé­lio­rer la situa­tion des AESH mais s’applique à mettre en œuvre les dis­po­si­tions pré­vues par la loi Blan­quer dite « Pour une école de la confiance » notam­ment la géné­ra­li­sa­tion des PIAL (pôles inclu­sifs d’accompagnement localisés)

Ain­si, aux inter­ven­tions de la FNEC FP-FO qui demande l’annulation des PIAL, il oppose un refus sys­té­ma­tique. Pour­tant, chaque AESH fait le constat des dégra­da­tions qui y sont liées. La FNEC FP-FO, fidèle aux reven­di­ca­tions des per­son­nels et à ses man­dats, conti­nue à deman­der leur abandon. 

Les PIAL : dégra­da­tion des condi­tions de tra­vail, moins de droits, moins de rémunération

Les PIAL géné­ra­lisent la mutua­li­sa­tion du sui­vi des élèves en situa­tion de han­di­cap ce qui entraîne, dans de nom­breux cas, un non-res­pect des noti­fi­ca­tions CDAPH. Le contrat PIAL fait éga­le­ment dis­pa­raître la men­tion de l’affectation sur éta­blis­se­ment, l’AESH peut alors se voir pri­vé du défraie­ment de ses dépla­ce­ments. Enfin, les PIAL consti­tuent une remise en cause des contrats de tra­vail, des quo­ti­tés horaires et donc une baisse des rému­né­ra­tions. Nombre d’AESH com­mencent l’année avec 2 élèves en charge et se retrouvent bien­tôt avec 4 élèves sans que le temps de tra­vail ne soit modi­fié dans le contrat donc sans aug­men­ta­tion de salaire. En défi­ni­tive, les PIAL consti­tuent des zones franches à l’intérieur des­quelles le contrat devien­drait une coquille vide auto­ri­sant chaque ins­pec­tion aca­dé­mique à dépla­cer les AESH comme des pions au gré des urgences du moment.

FO exige et obtient des aug­men­ta­tions de salaire !

Le salaire des AESH est un véri­table scan­dale. 72% des AESH sont rému­né­rés au niveau du SMIC et 62% sont à temps incom­plet avec un salaire infé­rieur à 700 € ! A cela le minis­tère n’a appor­té aucune réponse si ce n’est la pos­si­bi­li­té d’accroître la poly­va­lence des AESH et leur pré­ca­ri­té. Pas un euro n’a été mis sur la table. La FNEC FP-FO a donc quit­té le comi­té de sui­vi des AESH en deman­dant que les annonces minis­té­rielles soient sui­vies d’effet.

Or, grâce au rap­port de force impo­sé par les per­son­nels, avec FO, les AESH de quatre aca­dé­mies ont obte­nu des aug­men­ta­tions de salaire non négligeables :

A Cler­mont-Fer­rand et Lyon, les AESH avec la plus grande ancien­ne­té ont gagné deux niveaux indi­ciaires avec un effet rétro­ac­tif, soit l’équivalent d’un mois de salaire ! Un niveau indi­ciaire a été gagné pour les AESH en poste depuis 3 ans. Même chose à Rouen mais l’annonce n’a pas encore été sui­vie d’effets. A Poi­tiers, les AESH en CDI ont gagné deux niveaux indi­ciaires. Une bataille est en cours pour les AESH en CDD.

FO demande au minis­tère que des consignes soient don­nées pour que toutes les aca­dé­mies appliquent ces dis­po­si­tions. FO exige que le minis­tère ne paie pas les AESH de mots, qu’il passe des annonces aux actes et aug­mente effec­ti­ve­ment leurs salaires.

Réfé­rent AESH : pour FO, il faut un vrai statut !

Le minis­tère crée la fonc­tion de réfé­rent AESH. Ses mis­sions iraient du tuto­rat des nou­veaux col­lègues à la for­ma­tion et à la coor­di­na­tion pro­fes­sion­nelle de l’ensemble des AESH d’un PIAL. Cela signi­fie le sui­vi, en moyenne, d’une cin­quan­taine de per­son­nels. FO refuse de s’associer à la créa­tion de cette fonc­tion. Le minis­tère veut faire por­ter aux per­son­nels la res­pon­sa­bi­li­té de l’école inclu­sive sys­té­ma­tique sous le signe de l’austérité budgétaire.

En revanche, cela confirme la néces­si­té de créer un corps de la fonc­tion publique et les garan­ties qui vont avec : posi­tion de fonc­tion­naire-sta­giaire, véri­table droit à la for­ma­tion, temps de tra­vail et salaire à 100%. Ce n’est pas d’un sous-sta­tut au rabais dont les per­son­nels ont besoin.

Le réfé­rent AESH dis­po­se­rait d’une prime de 600 euros par an, soit 50 euros par mois. C’est, en moyenne, une indem­ni­té de tuteur pour la prise en charge d’un ou deux stagiaires !

FO est éga­le­ment inter­ve­nue pour que le temps de tra­vail dédié aux mis­sions du réfé­rent AESH (qui serait défi­ni par lettre de mis­sion) soit ins­crit sur le contrat pour évi­ter que l’AESH réfé­rent, comme cela a été obser­vé dans les faits, accu­mule les heures sup­plé­men­taires non payées.

Le minis­tère a répon­du qu’il fal­lait gar­der de la sou­plesse mais a concé­dé l’inscription du temps consa­cré à ces mis­sions dans le contrat. Pour FO, ce n’est pas satis­fai­sant. Tout tra­vail mérite salaire.

La FNEC FP-FO reven­dique avec les AESH :

- Le réem­ploi de tous les AESH pour la ren­trée de sep­tembre 2020 ;
- Le main­tien des accom­pa­gne­ments indi­vi­duels dans le res­pect des noti­fi­ca­tions MDPH ;
- L’arrêt de la mutua­li­sa­tion for­cée ;
- L’abandon des PIAL ;
- Une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle de qua­li­té sur le temps de tra­vail, ini­tiale, conti­nue, spé­ci­fique et qua­li­fiante ;
- La fin du recru­te­ment par les EPLE ;
- La créa­tion du nombre d’emplois néces­saire pour cou­vrir tous les besoins ;
- Une reva­lo­ri­sa­tion immé­diate des salaires et de la grille indi­ciaire ;
- La créa­tion d’un véri­table sta­tut de la Fonc­tion Publique pour les AESH !

Tous au ras­sem­ble­ment le 24 juin devant les DSDEN, les rec­to­rats, le minis­tère pour faire valoir les revendications !

Mon­treuil le 22 juin 2020

Visite des 3/4 ans : FO s’oppose à un trans­fert des mis­sions de la PMI sur les per­son­nels de l’Éducation natio­nale déjà surchargés !

Le Conseil supé­rieur de l’Éducation du 8 juillet 2021 avait à son ordre du jour l’étude du pro­jet d’arrêté modi­fiant l’arrêté du 3 novembre 2015 rela­tif à la pério­di­ci­té et au conte­nu des visites médi­cales et de dépis­tages obli­ga­toires pré­vus à l’article L.…

Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO et compte ren­du du CSE du 8 juillet 2021

Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO M.le Ministre, M.le Pré­sident du CSE, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CSE, La FNEC FP-FO regrette que cette séance se tienne en dis­tan­ciel. Cela ne peut durer éter­nel­le­ment pour des rai­sons que nous avons déjà…

Compte ren­du « point sani­taire » du 8 juillet 2021

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales étaient reçues jeu­di 8 juillet au minis­tère pour un « point sani­taire ». Thier­ry Ledroit, chef de cabi­net du ministre, a expo­sé les mesures envi­sa­gées pour la ren­trée : Un nou­veau pro­to­cole sani­taire sera éla­bo­ré ; il pren­dra en…

Indem­ni­tés modu­lables en REP+ : des cri­tères édifiants !

La cir­cu­laire concer­nant la part modu­lable de l’indemnité REP + est parue (600 à 1000 euros annuels net de plus avec la même part modu­lable pour tous les per­son­nels d’une même école ou d’un même éta­blis­se­ment). La hié­rar­chie aura donc à« éva­luer » chaque…

AESH : pour­suivre la construc­tion du rap­port de force !

La mobi­li­sa­tion des AESH s’approfondit La FNEC FP-FO, avec la FSU, la CGT éduc’action, SUD édu­ca­tion, le SNALC et le SNCL, FO « juge néces­saire de pour­suivre et ampli­fier la mobi­li­sa­tion pour impo­ser la satis­fac­tion des reven­di­ca­tions des AESH. (…) Elle…

« Gre­nelle » : le ministre crée un mou­ve­ment natio­nal à la tête du client !

S’appuyant sur les LDG mobi­li­tés de novembre 2020, le minis­tère annonce, dans le cadre du groupe de tra­vail per­son­na­li­sa­tion de car­rière, son inten­tion de créer un mou­ve­ment natio­nal sur des postes spé­ci­fiques dans le 1er degré et dans le 2nd degré. Ce…

Aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive des salaires des infir­miers et infir­mières de l’Éducation natio­nale : un point d’appui pour tous les personnels !

Dans le cadre de son « Gre­nelle », le ministre Blan­quer veut mettre en place un « comi­té consul­ta­tif de l’observatoire des rému­né­ra­tions et du bien-être ». Pour la FNEC FP-FO, nul besoin « d’observatoire » pour consta­ter la baisse de notre pou­voir d’achat et…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal : Pour les droits et la jus­tice sociale

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales réunies le 1er juillet affirment que la solu­tion à la crise sani­taire et la reprise d’activité ne peut se faire sans les tra­vailleurs et tra­vailleuses du public et du pri­vé. La situa­tion sani­taire ne peut et ne doit pas être…

Com­mu­ni­qué FO, FCPE, CGT, SUD, SNALC : Les élèves ont besoin de per­son­nels qua­li­fiés, pas de cours en ligne !

Le ministre Jean-Michel Blan­quer a déli­bé­ré­ment désor­ga­ni­sé l’École Depuis le début de la crise sani­taire, l’obligation sco­laire a été bafouée. Cours à dis­tance, sup­pres­sions de mil­liers d’heures de cours, ensei­gnants non rem­pla­cés, fer­me­tures de classes,…

Ren­trée 2021 : la FNEC FP-FO sou­tient toutes les ini­tia­tives pour résis­ter à la des­truc­tion de l’école

En cette fin d’année sco­laire, les ini­tia­tives et les mobi­li­sa­tions se mul­ti­plient pour refu­ser le chaos ins­tau­ré parle ministre qui refuse de recru­ter à la hau­teur des besoins et qui pour­suit les mesures de dis­lo­ca­tion du carac­tère natio­nal de l’école, des…