Com­mu­ni­qué FO, FCPE, CGT, SUD, SNALC : Les élèves ont besoin de per­son­nels qua­li­fiés, pas de cours en ligne !

30 Juin, 2021Com­mu­ni­qué

Temps de lec­ture : ( mots)

Le ministre Jean-Michel Blan­quer a déli­bé­ré­ment désor­ga­ni­sé l’École

Depuis le début de la crise sani­taire, l’obligation sco­laire a été bafouée. Cours à dis­tance, sup­pres­sions de mil­liers d’heures de cours, ensei­gnants non rem­pla­cés, fer­me­tures de classes, ren­voi des élèves chez eux, ani­ma­teurs sol­li­ci­tés pour rem­pla­cer les ensei­gnants… Or le rôle de l’État est de garan­tir « l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et à la culture. »

Le ministre envi­sage d’utiliser cette situa­tion pour faire bas­cu­ler l’école dans autre chose que l’école.

Péren­ni­ser l’enseignement distanciel

Dans le cadre du « Gre­nelle de l’Éducation », Jean-Michel Blan­quer prend 12 enga­ge­ments qui, en réa­li­té, vont dans le sens d’un déman­tè­le­ment sans pré­cé­dent de l’école publique et laïque.

En par­ti­cu­lier, l’engagement n°11 pro­met une « conti­nui­té péda­go­gique effi­cace ». S’agit-il d’annuler les fer­me­tures de postes ? De créer mas­si­ve­ment des postes d’enseignants ? Force est de consta­ter que l’objectif du ministre est tout autre. Il compte amé­lio­rer le rem­pla­ce­ment par « l’optimisation des orga­ni­sa­tions actuelles de rem­pla­ce­ment en s’appuyant sur les ENT », « le recours à des dis­po­si­tifs de type “cours en ligne” ou au tra­vail en auto­no­mie anti­ci­pé et enca­dré sous la sur­veillance d’un assis­tant d’éducation », « pour les chefs d’établissement, la pos­si­bi­li­té de recou­rir à des heures sup­plé­men­taires ponc­tuelles pour les assis­tants d’éducation. »

Au même moment, « une appli­ca­tion numé­rique dédiée au rem­pla­ce­ment des pro­fes­seurs absents est expé­ri­men­tée dans la Somme, pour une géné­ra­li­sa­tion au pre­mier tri­mestre 2022. » C’est un pas de plus vers la « déma­té­ria­li­sa­tion de l’État », en lieu et place de per­son­nels qualifiés.

Toutes ces mesures accé­lèrent la com­mer­cia­li­sa­tion du ser­vice public d’Éducation nationale.

Pour un recru­te­ment mas­sif de per­son­nels titulaires

Le ministre a annon­cé 1 800 sup­pres­sions de postes dans le second degré pour sep­tembre 2021, alors que la moyenne d’élève par classe explose. Dans le 1er degré, les moyens sont net­te­ment insuf­fi­sants pour assu­rer les rem­pla­ce­ments et les pro­blèmes sur­gi­ront à nou­veau dès la rentrée.

Nous exi­geons que le ministre annule les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, qu’il mette immé­dia­te­ment en place les condi­tions d’un retour à l’école de tous les élèves, à 100% en pré­sen­tiel avec la créa­tion mas­sive de postes à la hau­teur des besoins.

Nous appe­lons les parents d’élèves et les per­son­nels à conti­nuer de s’organiser ensemble pour por­ter les reven­di­ca­tions en direc­tion des auto­ri­tés, et à mettre en dis­cus­sion la ques­tion d’aller au minis­tère pour dire

« STOP ! On n’accepte pas ! Ren­dez-nous les postes pour les élèves et lais­sez les ensei­gnants ensei­gner ! » Nous vou­lons des créa­tions de postes, pas des robots !

Le 25 juin 2021

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 – copie

Mon­treuil, le 25 novembre 2022 Mon­sieur Pap NDIAYE Ministre de l’Education natio­nale et de la Jeu­nesse 110 rue de Gre­nelle 75357 PARIS 07 SP Objet : Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique – demande d’audience en urgence Mon­sieur le ministre, La…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

Mon­sieur le Ministre, Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Mes­sieurs, Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes…

La FNEC FP-FO ne par­ti­ci­pe­ra pas à la « réunion d’échange sur la voie professionnelle »

Mon­sieur le ministre, Madame la ministre délé­guée, Nous avons bien reçu votre invi­ta­tion à une « réunion d’échange sur la situa­tion de la voie pro­fes­sion­nelle » le ven­dre­di 25 novembre avec MM. Jean-Marc HUART, direc­teur de cabi­net du ministre de l’Éducation…

Appel de la réunion natio­nale AESH/AED en visio orga­ni­sée par la FNEC FP-FO le mer­cre­di 16 novembre 2022

Nous, AESH et AED, par­ti­ci­pants à la réunion natio­nale orga­ni­sée par la FNEC FP-FO, avec la pré­sence de FO ensei­gne­ment agri­cole, le mer­cre­di 16 novembre 2022, nous féli­ci­tons des près de 200 connexions et des 26 prises de parole de délé­gués man­da­tés par leur…

Compte ren­du de la réunion natio­nale AESH/AED orga­ni­sée par la FNEC FP-FO en visio le mer­cre­di 16 novembre 2022

Plus de 230 ins­crip­tions ! Plus de 150 connexions ! 58 dépar­te­ments repré­sen­tés ! Une dizaine de comi­tés dépar­te­men­taux d’AESH pré­sente ! 26 prises de parole. La réunion natio­nale AESH/AED a été un véri­table suc­cès. La qua­si-tota­li­té des prises de parole a…

Compte-ren­­du de l’audience de la FNEC FP-FO au minis­tère du 15 novembre 2022

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, direc­teur adjoint du cabi­net du ministre et M. Crus­son, conseiller social. Plu­sieurs points ont été abor­dés : Aban­don du pro­jet de réforme de la voie pro­fes­sion­nelle et refus de la double…

Un amen­de­ment glis­sé par le gou­ver­ne­ment dans le pro­jet de loi de finances pas­sé avec le 49–3 : une étape sup­plé­men­taire pour pri­va­ti­ser le réseau AEFE

Un amen­de­ment au pro­jet de loi de finances 2023 a été adop­té, concer­nant les éta­blis­se­ments en ges­tion directe (EGD) du réseau AEFE. Il consti­tue une véri­table marche à la pri­va­ti­sa­tion des quelques 68 EGD qui sub­sistent, contre 566 éta­blis­se­ments privés…

Nou­velle baisse du nombre de can­di­dats aux concours : FO reven­dique le retour à un recru­te­ment à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonc­tion publique !

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer la pro­lon­ga­tion de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale (ensei­gnants, CPE, PsyEN, per­son­nels admi­nis­tra­tifs…) en rai­son d’un nombre…

6 lycés pro­fes­sion­nels mena­cés à Paris dès 2023 ! D’autres en 2024 ! Réforme Macron de casse des lycées pro­fes­sion­nels : tout est lié ! Tous au ministère !

La grève et les mani­fes­ta­tions his­to­riques du 18 octobre ont mon­tré la déter­mi­na­tion des pro­fes­seurs de lycée pro­fes­sion­nel à blo­quer la nou­velle réforme Macron-Grand­jean de la voie pro­fes­sion­nelle (62% de gré­vistes, des « LP morts », 3 000 mani­fes­tants à…

Concer­ta­tion sur l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant : des pro­po­si­tions inacceptables !

Le minis­tère a réuni trois groupes de tra­vail avec les orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives pour dis­cu­ter de « l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant ». On pou­vait dis­cu­ter de tout… sauf d’une chose : la répar­ti­tion de l’enveloppe…