Le statut, rien que le statut ! Retrait des réformes Darmanin-Blanquer

12 Nov, 2018 | Actualités, Communiqué

Le ministre de l’Action publique vient de lancer une bombe contre le Statut général : généralisation des recrutements sous contrat, démantèlement des services publics, suppressions de dizaines de milliers de postes, mise en place d’un plan de départs dits « volontaires », privatisation des missions… Au même moment, le gouvernement présente son projet de régime universel de retraites par points, qui vise à liquider l’ensemble des régimes existants, et en particulier le Code des pensions, ce qui conduira obligatoirement à une retraite a minima pour tous. « Ce n’est pas une réforme, c’est un projet de société », dit le Haut-Commissaire à la réforme.

Casser le statut, contractualiser l’emploi, privatiser les missions, c’est en effet un choix de société : les plus riches auront le meilleur service rendu au détriment de la plus grande majorité des usagers devenus des clients.

Les contre-réformes Blanquer : outils pour casser les statuts 

Fusion des académies, loi « école de la confiance », aggravation de PPCR, suppressions de milliers de postes d’enseignants et d’administratifs… : le ministre Blanquer décline son agenda social contre les statuts. C’est dans ce cadre que s’inscrit le prétendu « pré‐recrutement » prévu dans le projet de loi sur l’école de la confiance dont la conséquence sera de confier des classes à des personnels non qualifiés et de mettre en place un vivier de contractuels avec ceux qui ne seront pas reçus aux concours.

Rémunération au mérite et fin des garanties collectives

 C’est la « culture de l’évaluation » et le passage « d’une gestion statutaire de masse à une logique de personnalisation, de responsabilisation et de valorisation des parcours des professeurs ». Le ministre entend s’appuyer sur l’évaluation PPCR des personnels et son cortège d’arbitraire pour individualiser les carrières et faire sauter les garanties collectives. Cela va aussi de pair avec l’augmentation significative des postes à profil, pour lesquels le recrutement est confié au chef d’établissement. Rappelons que PPCR a aussi conforté le gel de la valeur du point d’indice, en plaçant sa revalorisation sous des indicateurs macro‐économiques, outils de la politique d’austérité.

Plan de départs dits « volontaires »

 Une agence de reconversion pour les agents de l’État devrait voir le jour en juillet 2019. A la rentrée prochaine, dans le cadre des suppressions de postes déjà annoncées et de celles qui sont programmées, verra-t-on dans ce ministère des personnels, notamment ceux touchés par les conséquences de la réforme territoriale, ou des enseignants poussés vers la sortie pour qu’ils se «reconvertissent » en dehors de la Fonction publique ? Tout le monde sait que la suppression de 50.000 postes de fonctionnaires d’État et 30 milliards d’économies d’ici 2022 implique d’en supprimer 20 à 25 000 dans l’Éducation nationale.

Pour le Gouvernement l’avenir des personnels se résume au gel de la valeur du point d’indice, aux suppressions de postes, à la casse de leurs garanties statutaires et de leur système de retraite.

Pour ce qui nous concerne, les revendications FO sont claires : nous entendons défendre le Statut général et les statuts particuliers, maintenir le Code des pensions civiles et militaires, obtenir l’augmentation de la valeur du point d’indice (qui a perdu 16% de sa valeur depuis 2000).

C’est le mandat que la FNEC FP-FO a toujours défendu. C’est le mandat qu’elle portera dans les différents scrutins des élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre.

Face aux contre-réformes Darmanin et Blanquer, la FNEC FP-FO propose aux personnels de multiplier les AG, les réunions syndicales, pour réaffirmer les revendications, et préparer les conditions du rapport de force pour gagner.

Stop aux violences policières ! Stop à la répression d’État ! Liberté de manifester et de faire valoir les revendications !

 Samedi 13 avril, des dizaines de milliers de travailleurs issus de multiples couches sociales, salariés, enseignants, jeunes, retraités ont voulu se rassembler à Toulouse et manifester, avec les gilets jaunes, avec leurs organisations, pour lutter contre l’injustice...

Formation continue : le ministère veut mettre en place des formations obligatoires sur le temps des vacances ! Inacceptable pour la FNEC FP-FO !

Lors d’un groupe de travail le 3 avril, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a indiqué la volonté du ministre d’ouvrir par un nouveau décret la possibilité d’organiser de la formation continue sur le temps des vacances. La DGRH a indiqué que suite à la...

PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre. La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour...

Retrait de la Loi Blanquer : la mobilisation s’enracine s’élargit

Après des manifestations massives le samedi 30 mars mêlant enseignants et parents d’élèves, plusieurs milliers de personnels de l’Education nationale se sont à nouveau mis en grève le 4 avril pour exiger le retrait de la loi Blanquer. Des milliers de manifestants ont...

Menaces sur l’école maternelle Monsieur Blanquer, vos démentis sont des aveux Si cela ne change rien comme vous le prétendez, alors retirez votre loi

Depuis 15 jours, avec l’aide de médias tout acquis à sa cause qui relaient complaisamment ses propos, le ministre Blanquer tente de démentir le fait que sa loi menace l’existence de l’école maternelle publique. Appliquant le vieil adage selon lequel plus le mensonge...

 Rectorats de Caen et de Rouen : Non à la fusion, arrêt de l’expérimentation !

Depuis la grève massive des personnels des Rectorats et DSDEN de Caen et Rouen le 21 mars, la mobilisation ne faiblit pas. Pas une journée ne passe sans que les personnels avec les syndicats FO se réunissent en AG, manifestent leur volonté de faire reculer le ministre...

« Ni amendable, ni négociable, RETRAIT, RETRAIT de la loi Blanquer ! »

Un vent de panique souffle au ministère  Le 29 mars, face à l’ampleur de la mobilisation des enseignants pour le retrait de la loi Blanquer, face à la détermination des grévistes qui, en AG, ont décidé la reconduction de la grève dans de nombreux départements (Paris,...

Amplifier la mobilisation pour l’abandon du projet de loi BLANQUER

 Par dizaines de milliers les enseignants du 1er et 2nd degré ont manifesté le 19 mars lors de la journée de grève interprofessionnelle appelée par les confédérations FORCE OUVRIERE, CGT avec la FSU et Solidaires pour exiger l’abandon du projet de loi du ministre de...

Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

  Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version "améliorée" de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars. 740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018  Lors du CSE, FO a condamné...

Le 19 mars tous en grève pour préparer le blocage de l’économie !

Le gouvernement remet en cause tous les conquêtes sociales et tous les fondements de la République jusqu'alors une et indivisible. Des ordonnances Travail à la loi de « transformation-destruction » de la Fonction publique, en passant par le projet de loi École de la...