CNED : Non à l’augmentation du temps de tra­vail et à la dégra­da­tion des condi­tions de travail

27 Sep, 2021CNED, Com­mu­ni­qué

Lors du groupe de tra­vail ensei­gnants nom­més du 16 sep­tembre der­nier, la direc­tion du CNED a décla­ré être atten­tive aux condi­tions d’exercice des ensei­gnants nom­més ain­si qu’à une approche qua­li­ta­tive du ser­vice four­ni, en rap­pe­lant que le poste adap­té ne peut consti­tuer une solu­tion pérenne. En 2017, une réflexion a été menée por­tant sur les mis­sions et les condi­tions de tra­vail des ensei­gnants en PA. La direc­tion parle « d’une rela­tive sta­bi­li­té de la charge de tra­vail des enseignants ».

Force Ouvrière est inter­ve­nue par rap­pe­ler que les per­son­nels ne par­tagent pas le diag­nos­tic fait par la direc­tion du CNED et qu’ils font au contraire remon­ter une aug­men­ta­tion conti­nuelle de la charge de tra­vail, mal éva­luée par les ser­vices du CNED, due en par­ti­cu­lier à l’augmentation du nombre de copies infor­ma­ti­sées, très chro­no­phages à télé­char­ger et à rendre en ligne, ain­si que de rela­tions de plus en plus dif­fi­ciles avec leur hié­rar­chie, beau­coup par­lant même de pres­sions et de har­cè­le­ment, engen­drant des situa­tions de grande souffrance.

Cette aug­men­ta­tion n’est pas due à une impres­sion de leur part mais est bien réelle. Pour exemple, sur le site de Rouen, la direc­tion a insis­té lors des réunions de début d’année sur l’augmentation de plus de 20 % du nombre de copies cor­ri­gées, alors qu’aucun poste n’a été créé dans le même temps, ce qui cor­res­pond bien à une aug­men­ta­tion de 20% de la charge de tra­vail pour les ensei­gnants. Par ailleurs, dans le cadre des mis­sions n’entrant pas dans le cadre des 35 heures heb­do­ma­daires, il arrive, notam­ment lors de la période des appré­cia­tions, qu’un volume de tra­vail dépas­sant les 100 heures soit deman­dé en une semaine, en plus des 35 heures de cor­rec­tion, ce qui met les per­son­nels dans une situa­tion inte­nable. La direc­tion d’ailleurs recon­nait elle-même des pro­blèmes de ges­tion des per­son­nels sur Rouen. Elle indique que des vaca­taires ont été recru­tés pour pal­lier l’augmentation de la charge de tra­vail. Ce n’est pas le recru­te­ment de vaca­taires que nous deman­dons mais la créa­tion de Postes adap­tés pour répondre à l’augmentation de l’activité du CNED. Trop de col­lègues sont en attente alors que leur situa­tion médi­cale exige un exer­cice en PA.

Concer­nant le tra­vail des ensei­gnants le week-end, l’administration du CNED répond que, bien enten­du, elle ne peut offi­ciel­le­ment dire de le pra­ti­quer. Mais que si, pour des rai­sons de san­té ou de soins médi­caux, les per­son­nels sont en retard dans leur tra­vail, ils peuvent tra­vailler le WE pour rendre les copies à temps. Sur cette ques­tion, nos reven­di­ca­tions sont claires : si des per­son­nels éprouvent des dif­fi­cul­tés liées à leur san­té ou à leurs soins, le CNED doit prendre des déci­sions adap­tées à leur situa­tion mais les cor­rec­teurs n’ont pas à pro­lon­ger leur temps de tra­vail pour répondre aux exi­gences de leur hiérarchie.

Lors de son inter­ven­tion du 17 sep­tembre, le Direc­teur géné­ral confir­mait le regrou­pe­ment de sites au CNED. Lors du groupe de tra­vail du 16 sep­tembre, nous appre­nions que le CNED tra­vaillait à l’ouverture d’un mou­ve­ment CNED de 20 postes au mou­ve­ment 2022, sans autre précision.

Vingt postes au mou­ve­ment, cela ferait vingt postes adap­tés en moins à la ren­trée 2022. Quid du recru­te­ment : mou­ve­ment géné­ral ou mou­ve­ment spé­ci­fique ? Quel en serait le cadre ? Quel sta­tut et quelle ges­tion pour ces ensei­gnants ? La hié­rar­chie péda­go­gique devien­drait- elle le CNED ?

Le constat que Force Ouvrière fait est que le CNED ne répond plus à sa mis­sion d’accueil des ensei­gnants en situa­tion de han­di­cap ou de dif­fi­cul­tés liées à leur maladie.

L’administration met en place à marche for­cée les pré­co­ni­sa­tions du minis­tère pour appli­quer la loi Dus­sopt ins­tau­rant les 1607 heures.

Force Ouvrière ne par­ti­ci­pe­ra pas à ce simu­lacre de concer­ta­tion mais conti­nue­ra à inter­ve­nir pour réaf­fir­mer les reven­di­ca­tions for­mu­lées par les per­son­nels lors de l’Assemblée Géné­rale du 9 avril dernier :

  • Refus de toute aug­men­ta­tion du temps de travail,
  • Ouver­ture immé­diate des négo­cia­tions sur les condi­tions de travail,
  • Recru­te­ment des per­son­nels néces­saires au fonc­tion­ne­ment du CNED,
  • Aug­men­ta­tion du nombre de postes adap­tés courte et longue durée,
  • Réem­ploi immé­diat de tous les per­son­nels non renou­ve­lés à la ren­trée 2021,
  • Arrêt des contrats pré­caires et péren­ni­sa­tion des 

Force Ouvrière invite tous les per­son­nels à faire remon­ter les situa­tions au syn­di­cat, à dis­cu­ter des moyens à mettre en œuvre pour éta­blir le rap­port de force, notam­ment par la par­ti­ci­pa­tion à la grève inter­pro­fes­sion­nelle du 5 octobre pro­chain, à l’appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires.

Mon­treuil, le 24 sep­tembre 2021

Le gou­ver­ne­ment doit répondre : Pré­pa­rons une grève mas­sive jeu­di 27 janvier !

La jour­née de grève et de mani­fes­ta­tion du 13 jan­vier a bous­cu­lé le gou­ver­ne­ment. Celle-ci a contraint le pre­mier ministre à rece­voir les orga­ni­sa­tions syn­di­cales et la FCPE, à faire de pre­mières annonces et à enta­mer des dis­cus­sions avec les organisations…

Compte-ren­­du de la réunion avec le cabi­net du ministre le 19 jan­vier (suite à la grève du 13)

Un « point sani­taire » a été orga­ni­sé par le cabi­net du ministre Blan­quer. Il s’agissait de décli­ner les annonces du Pre­mier ministre Cas­tex au soir de la grève du 13 jan­vier. Postes : le minis­tère annonce le recru­te­ment de la tota­li­té des can­di­dats aux…

Jeu­di 20 jan­vier : la mani­fes­ta­tion pari­sienne aura bien lieu !

Après la grève his­to­rique du 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale, face aux réponses des MM. Blan­quer et Cas­tex, loin d’être à la hau­teur des reven­di­ca­tions qui se sont expri­mées, la colère des per­son­nels n’est pas retom­bée. Les fédé­ra­tions FNEC FP-FO, FSU,…

La FNEC FP-FO sou­tient toutes les mobi­li­sa­tions déci­dées par les per­son­nels et appelle à pré­pa­rer une grève mas­sive le 27 janvier

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Après une jour­née de grève his­to­rique… M.M Cas­tex et Blan­quer ne répondent pas aux revendications !

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Face au rejet mas­sif qui s’exprime, le gou­ver­ne­ment doit répondre immé­dia­te­ment ! Cette situa­tion ne peut plus perdurer !

Jeu­di 13 jan­vier la colère des per­son­nels explose. Confron­tés aux pro­to­coles Blan­quer qui génèrent le chaos dans les écoles et les éta­blis­se­ments, aux ordres et aux contrordres per­ma­nents, au manque de postes et de per­son­nels, les per­son­nels ont dit « stop !…

En grève et dans l’action jeu­di 13 jan­vier : face à la crise sani­taire, res­pec­ter les per­son­nels, don­ner à l’École les moyens de fonctionner

Depuis la ren­trée de jan­vier, l’é­pui­se­ment et l’exas­pé­ra­tion de toute la com­mu­nau­té édu­ca­tive atteignent un niveau inédit. La res­pon­sa­bi­li­té du ministre et du gou­ver­ne­ment dans cette situa­tion chao­tique est totale du fait de chan­ge­ments de pied inces­sants, de…

Accord pro­tec­tion sociale dans la Fonc­tion publique : c’est perdant-perdant !

La ministre de Mont­cha­lin a pré­sen­té aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives dans la Fonc­tion publique la ver­sion défi­ni­tive de l’accord sur la PSC, négo­cié depuis plu­sieurs mois, et qui est ouvert à la signa­ture jusqu’au 26 jan­vier. Les négo­cia­tions ont…

La des­truc­tion de l’École et de nos mis­sions doit ces­ser : mobi­li­sa­tion pour les revendications !

Depuis la ren­trée de jan­vier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Dans les AG qui se mul­ti­plient, les per­son­nels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des pro­to­coles Blan­quer inap­pli­cables, des ordres et…

Répres­sion en Gua­de­loupe : aban­don des pour­suites contre le syn­di­ca­liste Elie DOMOTA !

Depuis plu­sieurs mois les Gua­de­lou­péens avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales mani­festent notam­ment contre l’obligation vac­ci­nale faite aux soi­gnants, contre le « pass sani­taire » et pour exi­ger l’ouverture de négo­cia­tions sur la base de leurs revendications.…