Le ministre annonce une nouvelle expérimentation : les PIAL

31 Jan, 2019 | Actualités, Communiqué

 

Le 18 janvier, dans le cadre du rapport « ensemble pour l’école inclusive », le ministre annonce l’expérimentation de « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés » PIAL dans chaque académie.

Ces PIAL sont mis en place au moment où 10 900 postes d’AESH sont créés, mais 20 000 contrats d’AVS sont supprimés, soit des milliers de personnels précaires mis au chômage et des milliers d’heures en moins pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Les suppressions de postes, les fermetures d’établissements spécialisés et adaptés ne suffisent plus. L’accompagnement des élèves par des personnels précaires et sous-payés est encore trop cher pour le gouvernement. Les PIAL sont donc les dispositifs qui vont accompagner la diminution de l’aide aux élèves en situation de handicap. De quelle manière ?

Avec les PIAL, deux objectifs principaux sont avancés :

  • « L’organisation des moyens d’accompagnement au niveau des établissements ou des circonscriptions apparaît comme une modalité d’action intéressante »
  • « Dans le cadre de cette expérimentation, le focus de la compensation est déplacé vers celui de l’organisation pédagogique »

 Avec les PIAL, on demande aux personnels de participer à la diminution de l’aide aux élèves en situation de handicap

 Il s’agit de confier la gestion des AESH et CUI-PEC au niveau des circonscriptions ou de réseaux d’écoles. C’est à ce niveau-là que les affectations, les emplois du temps des AESH ou des CUI-PEC seraient gérées, dans une logique de mutualisation.

Il s’agit de réduire drastiquement le nombre d’heures d’accompagnement dévolues précisément par la MDPH aux élèves en situation de handicap et d’organiser cette diminution des moyens d’accompagnement par les directeurs d’école et les adjoints.

L’objectif est bien que toute règlementation dans les notifications soit cassée, au profit d’une mutualisation visant à faire des économies sur le dos des personnels enseignants, AESH ou PEC-CUI et des élèves en situation de handicap

Dans le un département, dans le cadre de l’expérimentation, directeurs d’école, IEN et chefs d’établissement sont réunis pour une présentation de cette expérimentation.

Dans le livret de présentation projeté lors de la réunion, on les prévient de risques de « réactions négatives de parents et des professionnels concernés (professeurs, AESH…) ». En effet, on peut comprendre les réactions indignées chez les personnels et les parents d’élèves que ce nouveau dispositif ne manquera pas de provoquer !

 Comment donc faire passer la pilule ?

Toujours lors de cette réunion, on indique aux participants qu’il faut « convaincre les familles qu’il ne s’agit pas de faire plus avec moins de moyens mais de travailler autrement » et « engager les professeurs dans les changements de pratique incluant une meilleure prise en compte des besoins particuliers des élèves » Voilà donc avec quels arguments le ministre entend faire passer la diminution drastique d’aide aux élèves en situation de handicap !

On leur enjoint également « d’accompagner les équipes pour limiter leurs interventions visant à influencer les familles à réclamer au-delà du besoin ». Les choses sont claires : les enseignants devraient inciter les familles à ne pas demander l’aide à laquelle les élèves ont droit. Inacceptable !

Par ailleurs, dans certains départements, sont créés des postes de « professeurs ressources référent pour les PIAL », pour contribuer au pilotage des PIAL au niveau départemental, postes soumis aux 1607h annualisées !

La FNEC FP-FO revendique :

  • Abandon des expérimentation PIAL
  • Création de postes dans l’enseignement spécialisé à hauteur des besoins
  • Non à la diminution des heures d’accompagnement
  • Intégration des AESH et des CUI-PEC dans la fonction publique

Stop aux violences policières ! Stop à la répression d’État ! Liberté de manifester et de faire valoir les revendications !

 Samedi 13 avril, des dizaines de milliers de travailleurs issus de multiples couches sociales, salariés, enseignants, jeunes, retraités ont voulu se rassembler à Toulouse et manifester, avec les gilets jaunes, avec leurs organisations, pour lutter contre l’injustice...

Formation continue : le ministère veut mettre en place des formations obligatoires sur le temps des vacances ! Inacceptable pour la FNEC FP-FO !

Lors d’un groupe de travail le 3 avril, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a indiqué la volonté du ministre d’ouvrir par un nouveau décret la possibilité d’organiser de la formation continue sur le temps des vacances. La DGRH a indiqué que suite à la...

PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre. La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour...

Retrait de la Loi Blanquer : la mobilisation s’enracine s’élargit

Après des manifestations massives le samedi 30 mars mêlant enseignants et parents d’élèves, plusieurs milliers de personnels de l’Education nationale se sont à nouveau mis en grève le 4 avril pour exiger le retrait de la loi Blanquer. Des milliers de manifestants ont...

Menaces sur l’école maternelle Monsieur Blanquer, vos démentis sont des aveux Si cela ne change rien comme vous le prétendez, alors retirez votre loi

Depuis 15 jours, avec l’aide de médias tout acquis à sa cause qui relaient complaisamment ses propos, le ministre Blanquer tente de démentir le fait que sa loi menace l’existence de l’école maternelle publique. Appliquant le vieil adage selon lequel plus le mensonge...

 Rectorats de Caen et de Rouen : Non à la fusion, arrêt de l’expérimentation !

Depuis la grève massive des personnels des Rectorats et DSDEN de Caen et Rouen le 21 mars, la mobilisation ne faiblit pas. Pas une journée ne passe sans que les personnels avec les syndicats FO se réunissent en AG, manifestent leur volonté de faire reculer le ministre...

« Ni amendable, ni négociable, RETRAIT, RETRAIT de la loi Blanquer ! »

Un vent de panique souffle au ministère  Le 29 mars, face à l’ampleur de la mobilisation des enseignants pour le retrait de la loi Blanquer, face à la détermination des grévistes qui, en AG, ont décidé la reconduction de la grève dans de nombreux départements (Paris,...

Amplifier la mobilisation pour l’abandon du projet de loi BLANQUER

 Par dizaines de milliers les enseignants du 1er et 2nd degré ont manifesté le 19 mars lors de la journée de grève interprofessionnelle appelée par les confédérations FORCE OUVRIERE, CGT avec la FSU et Solidaires pour exiger l’abandon du projet de loi du ministre de...

Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

  Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version "améliorée" de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars. 740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018  Lors du CSE, FO a condamné...

Le 19 mars tous en grève pour préparer le blocage de l’économie !

Le gouvernement remet en cause tous les conquêtes sociales et tous les fondements de la République jusqu'alors une et indivisible. Des ordonnances Travail à la loi de « transformation-destruction » de la Fonction publique, en passant par le projet de loi École de la...