Le ministre annonce une nouvelle expérimentation : les PIAL

31 Jan, 2019Actualités, Communiqué

 

Le 18 janvier, dans le cadre du rapport « ensemble pour l’école inclusive », le ministre annonce l’expérimentation de « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés » PIAL dans chaque académie.

Ces PIAL sont mis en place au moment où 10 900 postes d’AESH sont créés, mais 20 000 contrats d’AVS sont supprimés, soit des milliers de personnels précaires mis au chômage et des milliers d’heures en moins pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Les suppressions de postes, les fermetures d’établissements spécialisés et adaptés ne suffisent plus. L’accompagnement des élèves par des personnels précaires et sous-payés est encore trop cher pour le gouvernement. Les PIAL sont donc les dispositifs qui vont accompagner la diminution de l’aide aux élèves en situation de handicap. De quelle manière ?

Avec les PIAL, deux objectifs principaux sont avancés :

  • « L’organisation des moyens d’accompagnement au niveau des établissements ou des circonscriptions apparaît comme une modalité d’action intéressante »
  • « Dans le cadre de cette expérimentation, le focus de la compensation est déplacé vers celui de l’organisation pédagogique »

 Avec les PIAL, on demande aux personnels de participer à la diminution de l’aide aux élèves en situation de handicap

 Il s’agit de confier la gestion des AESH et CUI-PEC au niveau des circonscriptions ou de réseaux d’écoles. C’est à ce niveau-là que les affectations, les emplois du temps des AESH ou des CUI-PEC seraient gérées, dans une logique de mutualisation.

Il s’agit de réduire drastiquement le nombre d’heures d’accompagnement dévolues précisément par la MDPH aux élèves en situation de handicap et d’organiser cette diminution des moyens d’accompagnement par les directeurs d’école et les adjoints.

L’objectif est bien que toute règlementation dans les notifications soit cassée, au profit d’une mutualisation visant à faire des économies sur le dos des personnels enseignants, AESH ou PEC-CUI et des élèves en situation de handicap

Dans le un département, dans le cadre de l’expérimentation, directeurs d’école, IEN et chefs d’établissement sont réunis pour une présentation de cette expérimentation.

Dans le livret de présentation projeté lors de la réunion, on les prévient de risques de « réactions négatives de parents et des professionnels concernés (professeurs, AESH…) ». En effet, on peut comprendre les réactions indignées chez les personnels et les parents d’élèves que ce nouveau dispositif ne manquera pas de provoquer !

 Comment donc faire passer la pilule ?

Toujours lors de cette réunion, on indique aux participants qu’il faut « convaincre les familles qu’il ne s’agit pas de faire plus avec moins de moyens mais de travailler autrement » et « engager les professeurs dans les changements de pratique incluant une meilleure prise en compte des besoins particuliers des élèves » Voilà donc avec quels arguments le ministre entend faire passer la diminution drastique d’aide aux élèves en situation de handicap !

On leur enjoint également « d’accompagner les équipes pour limiter leurs interventions visant à influencer les familles à réclamer au-delà du besoin ». Les choses sont claires : les enseignants devraient inciter les familles à ne pas demander l’aide à laquelle les élèves ont droit. Inacceptable !

Par ailleurs, dans certains départements, sont créés des postes de « professeurs ressources référent pour les PIAL », pour contribuer au pilotage des PIAL au niveau départemental, postes soumis aux 1607h annualisées !

La FNEC FP-FO revendique :

  • Abandon des expérimentation PIAL
  • Création de postes dans l’enseignement spécialisé à hauteur des besoins
  • Non à la diminution des heures d’accompagnement
  • Intégration des AESH et des CUI-PEC dans la fonction publique

Mutations : le gouvernement prend la responsabilité de mécontenter des milliers de collègues

La puissante mobilisation pour le retrait de la réforme des retraites, la résistance face aux calamiteuses E3C montrent que les personnels refusent la destruction des conquêtes sociales. Le droit à muter est une conquête sociale inscrite dans le statut. Le droit...

15ème anniversaire de la loi « Montchamp » : la FNEC FP-FO dresse un bilan catastrophique de l’inclusion scolaire systématique

Mardi 11 février, le président Macron a présidé, en grande pompe, la « Conférence nationale du handicap » quinze ans après la loi « Montchamp ». En ce qui concerne l'Education Nationale, le bilan est catastrophique. Plus de 340 000 enfants étaient scolarisés en milieu...

La FNEC-FP FO salue la grève de nos camarades en Guadeloupe

La FNEC FP-FO a pris connaissance du communiqué de la section fédérale de la FNEC FP-FO de Guadeloupe suite à son assemblée générale. Nos camarades étaient en grève depuis le 5 décembre pour le retrait du projet de réforme de retraite universelle par points, mais...

Les syndicats de la RATP appellent à un « lundi noir » le 17 février : ils ont raison !

Plus de deux mois après le déclenchement de la grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites Macron-Philippe, la FNEC FP-FO fait le constat que la résistance et la détermination des salariés restent totalement intactes. Les salariés ne veulent rien lâcher...

Communiqué intersyndical Halte à la répression ! Ne touchez pas à nos élèves !

Depuis le 5 décembre dernier, les salarié.es, chômeur.ses, retraité.es et jeunes sont mobilisé.es et en grève contre un projet qui conduirait, s’il était adopté, à repousser l’âge de départ à la retraite, à baisser les pensions et à ouvrir la porte aux retraites par...

40% de retraite en moins en échange d’un plat de lentilles et l’augmentation du temps de travail en prime

C’est en présence de la conseillère sociale de Jean-Michel Blanquer et du Directeur des Ressources Humaines que les organisations syndicales ont été réunies le 7 février. Il s’agissait de présenter les différentes « pistes » de revalorisation censées compenser la...

Les revendications des lycéens sont les nôtres ! Ne touchez pas à nos élèves ! La répression, ça suffit !

Jeudi 6 février, jour de grève et de manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, des rassemblements intersyndicaux ont été organisés le matin devant les rectorats et le ministère pour exiger l’arrêt de la répression contre les personnels et les...

Réforme des retraites, E3C, répression contre les personnels et les lycéens : ça suffit !

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, que les salariés qui ne veulent rien lâcher seront à nouveau en grève et manifesteront à l’appel des confédérations FO, CGT avec FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse UNEF, UNL, MNL pour...

Réforme à marche forcée des concours : contractualisation pour les nouveaux entrants destruction du statut pour tous !

 La réforme dite de la formation des enseignants continue d’avancer à marche forcée. Si le ministre Blanquer concède que les maquettes de M1 puissent être rectifiées jusqu’en septembre 2021, il confirme, avec la ministre Vidal, lors de l’inauguration en grande pompe...

Le ministre est responsable : E3C, réforme des retraites, répression contre les personnels et les lycéens : ça suffit !

Le SNFOLC et la FNEC FP-FO informent du rassemblement à l’appel des organisations syndicales de Paris, FNEC FP-FO, SUD, CGT educ’action, CNT, ainsi que des syndicats SNFOLC, CGT educ’action, SNES, SUD de l’académie de Créteil appellent à participer au rassemblement...