Le MEDEF compte sur le gouvernement Macron pour détruire le Code du travail, l’école et toutes les conquêtes sociales

26 Sep, 2017 | Actualités, Communiqué

Le patron du MEDEF l’a dit : la publication des ordonnances Macron – Pénicaud qui remettent en cause le Code du travail et dynamitent les garanties collectives le satisfait. Comblé sur ce point, il sent son heure venue et veut s’en prendre à l’école.

La réforme de la formation professionnelle est annoncée pour les prochains mois. Le MEDEF vient donc de lancer une campagne de promotion de ses orientations intitulée : «si l’école faisait son travail, j’aurais du travail ! »

Inutile de commenter le caractère grossièrement provocateur de ce titre aussi vulgaire que réactionnaire, et qui a immédiatement suscité des réactions indignées. Même le ministre de l’Éducation nationale a fait part de sa désapprobation.

Le MEDEF a donc retiré son titre. Mais sur le fond rien n’a changé. P. Gattaz vient de déclarer que « le système d’éducation actuel génère 100.000 décrocheurs par an ainsi qu’un taux de chômage de 25 % chez les jeunes ».

Pour rappel : 2014 : le pacte de responsabilité de F. Hollande exonère les patrons de 40 milliards d’euros de cotisations sociales. 40 milliards pris à la sécurité sociale et offerts en cadeaux aux patrons. Ce pillage en règle de la sécu est financé par un plan d’austérité de 50 milliards mis en œuvre par le ministre de l’Économie et des Finances, Emmanuel Macron.

2016, la réforme El Khomri, dont FO demande toujours l’abrogation, répond à la demande du patronat de remettre en cause la hiérarchie des normes, pour mieux détruire toutes les garanties collectives existantes.

À chaque fois, le patronat s’est félicité de ces contre-réformes, comme il s’est toujours félicité de toutes les mesures de rigueur, de déréglementation, de baisse du coût du travail décidées par les gouvernements successifs. Invariablement, il les a présentées comme des mesures pour l’emploi.

À propos d’emploi, un chiffre : en juillet 2017, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues est de 6 327 900, un chiffre jamais atteint jusqu’alors.

Ce qui condamne 25 % des jeunes au chômage, ce sont ces politiques d’austérité, de baisse du coût du travail mises en œuvre à la demande et au profit du patronat. (En 2017, les profits des groupes du CAC 40 ont augmenté de 50 milliards d’Euros rien qu’au premier semestre). Des politiques sur lesquelles il s’est appuyé pour multiplier dans tous les secteurs plans de licenciements, de fermetures d’usines, pour imposer toujours plus de flexibilité, de précarité…

Aujourd’hui, les ordonnances Macron facilitent les licenciements, multiplient les possibilités de déroger au Code du travail, aux conventions collectives…

Le patron du MEDEF n’a que faire de l’avenir des jeunes et de l’école, mais il a un programme d’ensemble qui exige d’adapter l’école à la destruction de toutes les garanties collectives. Pour rendre les jeunes corvéables à merci, pour imposer l’individualisation totale du contrat de travail, il faut en finir avec les qualifications nationales, avec les diplômes nationaux, avec l’enseignement professionnel sous statut scolaire.

Avec ses attaques grossières et provocatrices sur l’école, le MEDEF ne fait que formuler ce programme. Un programme que le gouvernement Macron a repris à son compte, dont les ordonnances constituent la première étape, et qui implique la destruction toutes les conquêtes sociales.

Pour la FNEC FP FO, l’urgent est de construire le rapport de force pour bloquer ce programme de régression.

La cour des comptes récidive : elle veut en finir avec le statut !

La cour des comptes vient de publier un rapport : « Gérer les enseignants autrement : une réforme qui reste à faire ». Les pseudo-considérations sur les résultats des élèves censées justifier les recommandations de la cour ne sont, comme d’habitude, que des alibis...

Nouveau régime indemnitaire des enseignants dans le spécialisé Une baisse de salaire dès la rentrée pour les collègues de SEGPA / EREA / ULIS collège ! Maintien des HSE ! (l’article 6 du nouveau décret empêche le paiement des HSE)

  Malgré les protestations de la FNEC FP FO dans les groupes de travail qui se sont tenus ces dernières années et sa revendication, « pas une minute de plus, pas un euro de moins », quelques jours avant de partir, l’ex ministre Vallaud Belkacem a publié les...

Grève le 10 octobre dans la fonction publique Mobilisation interprofessionnelle en novembre (Éditorial du SI 202 )

Les ordonnances sur le code du travail adoptées par le conseil des ministres seraient ratifiées par un vote de l’assemblée nationale autour du 20 novembre. Contre les ordonnances, le comité confédéral national (CCN) a décidé de prendre l’initiative d’une mobilisation...

Grève du 10 octobre

Tous en grève le 10 octobre 2017 PARTICIPEZ MASSIVEMENT AUX MANIFESTATIONS !   Lire la suite en téléchargeant le pdf   2017-10-02 TRACT FO FONCTION PUBLIQUE POUVOIR D...

Suppression des contrats aidés en Martinique La FNEC FP-FO s’adresse au MEN

Nos collègues de Martinique sont en grève. Hier, 6000 personnes ont manifesté pour exiger le réemploi immédiat de tous les collègues en contrat aidé (CUI). La population de l’île s’est jointe à la mobilisation des personnels de l’Éducation nationale. La fin des...

Le MEDEF compte sur le gouvernement Macron pour détruire le Code du travail, l’école et toutes les conquêtes sociales

Le patron du MEDEF l’a dit : la publication des ordonnances Macron - Pénicaud qui remettent en cause le Code du travail et dynamitent les garanties collectives le satisfait. Comblé sur ce point, il sent son heure venue et veut s’en prendre à l’école. La réforme de la...

Traitements des fonctionnaires : toujours moins ! Tous en grève le 10 octobre

Point d’indice : blocage annoncé en 2018 Comme s’il n’y avait pas d’inflation (près de 1% en août 2017 sur un an) ! D’ores et déjà nous avons perdu plus de 8% depuis 2010, plus de 16% depuis 2000. L’augmentation a minima de la valeur du point en 2017 (1,2% en deux...

Ordonnances Macron = régression sociale La FNEC FP-FO dépose un préavis national de grève pour le 21 septembre

  Le 12 septembre, les salariés ont clairement et massivement exprimé leur volonté et leur détermination à se mobiliser contre les ordonnances Macron qui poursuivent et aggravent la loi El-Khomri. Dans les très nombreuses et massives manifestations qui se sont...

Un seul recteur pour les académies de Caen et de Rouen : une expérimentation ?

Dès son arrivée, le ministre de l’Education nationale avait indiqué que la réforme territoriale dans notre ministère ne pouvait pas « rester au milieu du gué ». Le pas vient d’être franchi. En effet, le ministère a présenté un projet d’expérimentation d’un seul et...

Retrait des ordonnances Macron contre le code du travail La FNEC FP-FO dépose un préavis national de grève pour le 12 septembre

La FNEC FP-FO a pris connaissance du contenu des ordonnances Macron sur le code du travail. La FNEC FP-FO approuve la décision de la confédération FO de voter contre les ordonnances dans toutes les instances consultatives qui vont se tenir. Avec la commission...