Le futur pro­fes­seur : un contrac­tuel de moins en moins onéreux !

12 Oct, 2020Défense du sta­tut, Salaires

Ins­crites dans l’agenda social et le « Gre­nelle des pro­fes­seurs », la réforme des concours et la géné­ra­li­sa­tion de l’alternance pour les futurs can­di­dats aux concours prennent tout leur sens. Le ministre d’un côté essaie de « vendre » 400 mil­lions de pseu­do reva­lo­ri­sa­tion des salaires des pro­fes­seurs, ce qui fait moins de 30 euros par mois, de l’autre il veut mettre en place un nou­veau pro­fes­seur-alter­nant-étu­diant pour huit heures de cours pour les pro­fes­seurs des écoles et six heures dans le second degré avec une rému­né­ra­tion sous le seuil de pauvreté !

Le ministre ne pré­voit rien de mieux que de recu­ler le concours à la fin du M2. Pen­dant les années de M1 et M2, l’étudiant en MEFF, est contrac­tuel pour 12 mois, il enseigne en res­pon­sa­bi­li­té, il devient le bouche-trou, pas cher. Il sera obli­gé de se confor­mer aux demandes de l’institution, car la vali­da­tion de son mas­ter dépend de son zèle (son expé­rience en milieu pro­fes­sion­nel confé­re­ra au mini­mum 20 ECTS). Il sera rému­né­ré 865 euros brut par mois.

Fau­drait-il s’habituer à la pré­ca­ri­té, à la sur­charge de tra­vail, au salaire de plus en plus bas ? Est-cela ce qu’appelle le ministre : « le hus­sard du 21ème siècle » ?

Actuel­le­ment, par exemple, un sta­giaire du second degré sans expé­rience de l’enseignement dans la dis­ci­pline a une obli­ga­tion de ser­vice de 9 heures par semaine pour un trai­te­ment indi­ciaire brut de 1818,17 euros (cer­ti­fié 1er éche­lon de la classe nor­male). L’heure de cours revient donc à 48 euros. L’étudiant contrac­tuel alter­nant aura une ORS de 6 heures d’enseignement pour une rému­né­ra­tion de 865 euros, soit un coût de l’heure de cours de 34 euros. Le gain pour l’État est de 14 euros.

Enfin s’il réus­sit son CAPES lorsqu’il sera sta­giaire, il devra assu­rer un ser­vice com­plet soit 18 heures. D’où un coût de l’heure de cours qui tombe à 24 euros.

Le gou­ver­ne­ment géné­ra­lise le stage en alter­nance lors de la 2ème année de mas­ter dans le bud­get 2021, puis pour les pre­mières années.

Le ministre veut bais­ser le coût du tra­vail à tout prix

Ce que le ministre veut mettre en place chez les futurs pro­fes­seurs pré­lude de ce qu’il veut faire chez les titu­laires. Explo­ser les droits sta­tu­taires, les obli­ga­tions régle­men­taires de ser­vice, le temps de tra­vail. S’il est pos­sible d’enseigner en des­sous du seuil de pau­vre­té, nul besoin pour le ministre de répondre aux reven­di­ca­tions sala­riales. Mais les per­son­nels conti­nuent de deman­der le rat­tra­page de 20% du point d’indice, soit la perte subie avec le blo­cage du point d’indice depuis 2000, et 183 euros tout de suite, sans contre­par­ties, comme les per­son­nels hos­pi­ta­liers l’ont obte­nu par la grève.

Tous ces dis­po­si­tifs illus­trent le conte­nu du « Gre­nelle des pro­fes­seurs » : la déré­gle­men­ta­tion tous azi­muts. FO s’y oppose et pren­dra toutes les ini­tia­tives néces­saires en défense des droits des per­son­nels, des garan­ties sta­tu­taires et des salaires.

Elle invite les per­son­nels à se réunir et à par­ti­ci­per aux ras­sem­ble­ments qui se tiennent la semaine pro­chaine devant les rec­to­rats et IA.

Mon­treuil le 12 octobre 2020

L’urgence, c’est le recru­te­ment de per­son­nels, pas la publi­ca­tion de pro­to­coles « sani­taires » qui dédouanent le ministre de ses responsabilités

Le 28 juillet 2021, le ministre Blan­quer publiait un énième pro­to­cole sani­taire pour le fonc­tion­ne­ment des écoles, col­lèges et lycées. Un an plus tard, le 12 juillet 2022, le ministre Ndiaye a pré­sen­té son pro­to­cole sani­taire. Le même jour, les oppositions…

« Refon­der » l’Ecole selon Mme Borne, c’est la sou­mettre aux exi­gences des patrons

Le sys­tème édu­ca­tif fran­çais, « est sans doute l’un de ceux qui repro­duit le plus les inéga­li­tés », a fait valoir Éli­sa­beth Borne same­di der­nier lors d’une inter­ven­tion aux ren­contres éco­no­miques d’Aix-en- Pro­vence. Selon la Pre­mière ministre, « on a aus­si un…

Compte-ren­­du du CSE du 30 juin 2022

Les tra­vaux du CSE s’ouvrent en l’absence du ministre. Après lec­ture des décla­ra­tions limi­naires, qui ne donnent lieu à aucune réponse de l’administration, le CSE passe à l’examen des points ins­crits à l’ordre du jour. Extrait de l’appel des écoles…

Compte-ren­­du du CTMEN du 28 juin, en pré­sence du ministre P. Ndiaye

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Mon­sieur le ministre, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CTM, Mon­sieur le ministre, vous avez don­né dans la presse ce week-end une inter­view qui amène plu­sieurs réflexions et ques­tion­ne­ments de notre part. Cela s’inscrit de la…

La voie pro­fes­sion­nelle sous la tutelle du minis­tère du Tra­vail : inac­cep­table pour la FNEC FP-FO !

On aurait vou­lu se féli­ci­ter de la créa­tion d’un minis­tère consa­cré à l’enseignement pro­fes­sion­nel, mais la double tutelle – Édu­ca­tion natio­nale et minis­tère du Tra­vail – est un mau­vais coup por­té à la voie pro­fes­sion­nelle sous sta­tut sco­laire, publique,…

Asso­cia­tion Préau : la FNEC FP-FO ne cogè­re­ra pas la des­truc­tion des ins­tances sta­tu­taires d’action sociale

Le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer se sont ser­vis des besoins réels des agents qui cherchent à aug­men­ter leur pou­voir d’achat au moyen de bons de réduc­tions dans les com­merces, de réduc­tions sur les voyages, les loca­tions de vacances, les…

Compte ren­du du CSE du 20 juin 2022

Le ministre Pap Ndiaye ouvre les tra­vaux en sou­li­gnant l’importance du CSE, dont il trace briè­ve­ment l’histoire. Après la lec­ture de 21 décla­ra­tions limi­naires, le ministre qui ne peut res­ter que deux heures reprend la parole assu­rant qu’il ne sera ni dans la…

Une reva­lo­ri­sa­tion de l’ISSR insuf­fi­sante, des modi­fi­ca­tions règle­men­taires inquiétantes !

Une reva­lo­ri­sa­tion insuf­fi­sante mal­gré la mobi­li­sa­tion des per­son­nels avec la FNEC FP-FO Lors du groupe de tra­vail pré­pa­ra­toire au comi­té tech­nique du 6 juillet, le minis­tère a pré­sen­té son pro­jet de reva­lo­ri­sa­tion de l’Indemnité de Sujé­tion Spé­ciale de…

Des concer­ta­tions pour impo­ser par­tout l’expérimentation mar­seillaise ? Non merci !

Le cadre ter­ri­to­rial et dérè­gle­men­té de type Mar­seille impo­sé par­tout ? Le ministre pré­voit des « concer­ta­tions à l’échelle des écoles pour construire des pro­jets péda­go­giques si pos­sible inno­vants dans la fou­lée de ce qui se fait à Mar­seille actuellement…

Comi­tés Tech­niques Minis­té­riels des 8 et 28 juin : inter­ven­tions FO sur les postes et concours

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue lors des deux der­niers comi­tés tech­niques minis­té­riels pour dénon­cer la ren­trée catas­tro­phique qui se pré­pare en termes de postes et de recru­te­ment de per­son­nels, en par­ti­cu­lier compte tenu de l’effondrement du nombre de lauréats…