Le 24 jan­vier, pré­pa­rons la grève totale !

20 Jan, 2020Non clas­sé

Macron a déci­dé que le 24 jan­vier sa réforme sera pré­sen­tée au conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, face au pro­jet de réforme des retraites par points, la com­ba­ti­vi­té des sala­riés ne fai­blit pas. Les che­mi­nots et les agents de la RATP ont été rejoints par les per­son­nels de l’Education natio­nale, les raf­fi­ne­ries, les ports et docks, les dan­seurs de l’opéra, les avo­cats, les per­son­nels du Musée du Louvre… Tous les son­dages montrent que la grande majo­ri­té de la popu­la­tion sou­tient le mou­ve­ment et s’oppose au pro­jet Macron-Philippe-Berger.

Toutes les manœuvres gou­ver­ne­men­tales ont échoué.

L’enfumage sur l’âge pivot, avec la com­pli­ci­té de la CFDT et de l’UNSA, n’a été qu’un pétard mouillé. Per­sonne n’est dupe des concer­ta­tions sec­to­rielles pour divi­ser les sala­riés. Blan­quer annonce une reva­lo­ri­sa­tion “his­to­rique”, et au même moment le gou­ver­ne­ment confirme le gel du point d’indice jusqu’en 2022. C’est sur­tout une occa­sion de remettre en cause les sta­tuts en ins­tau­rant de nou­velles primes pour indi­vi­dua­li­ser, mettre en concur­rence, intro­duire de nou­velles missions.

Ils mentent et ils répriment.

Le gou­ver­ne­ment joue la carte de la répres­sion sys­té­ma­tique : vio­lences poli­cières, inti­mi­da­tions et arres­ta­tions arbi­traires, à l’encontre des mili­tants syn­di­ca­listes et des lycéens. C’est into­lé­rable pour notre orga­ni­sa­tion syn­di­cale qui s’oppose à la répres­sion et à la loi « anti-casseurs ».

Le gou­ver­ne­ment est aux abois. Les sala­riés ne veulent rien lâcher.

Comme si de rien n’était, le gou­ver­ne­ment pré­sente son pro­jet en conseil des ministres ven­dre­di prochain.

Mais rien n’est joué ! Parce que le rejet est énorme et ne cesse de s’approfondir. Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales inter­pro­fes­sion­nelles FO, CGT, FSU, Soli­daires, CFE-CGC appellent à la grève et à des actions, les 22, 23 et en par­ti­cu­lier le 24 jan­vier pour le retrait du pro­jet de la réforme.

La FNEC FP-FO appelle à tenir par­tout des réunions, des assem­blées géné­rales dès aujourd’hui pour dis­cu­ter de l’or­ga­ni­sa­tion de la grève.

Dans le cadre de l’appel inter­pro­fes­sion­nel, pré­pa­rons l’arrêt total du pays !

Le 24 jan­vier, jour du Conseil des ministres La grève s’annonce mas­sive, à la SNCF, à la RATP, et dans d’autres sec­teurs… Des cen­taines d’AG sont annon­cées le 24 au matin pour déci­der des suites.

Met­tons à l’ordre du jour de nos AG la fer­me­ture de nos écoles, de nos éta­blis­se­ments et de nos services.

Mon­treuil, le 20 jan­vier 2020

Réforme de la for­ma­tion ini­tiale et des concours d’enseignement : la ministre Bel­lou­bet contrainte de céder !

Sous pres­sion, le gou­ver­ne­ment avait déjà opé­ré un recul à pro­pos de la réforme de la réforme de la FDE et des concours. À la veille des élec­tions légis­la­tives, il annon­çait en effet que les lau­réats seraient sous sta­tut d’élève-fonctionnaire et payés 1400 €…

La satis­fac­tion des reven­di­ca­tions, MAINTENANT !

Les résul­tats des élec­tions légis­la­tives confirment la déroute du pré­sident de la Répu­blique et le pro­fond rejet de la poli­tique anti­so­ciale menée depuis 7 ans et adop­tée à coups de 49–3 répé­tés. Des gilets jaunes à la mobi­li­sa­tion contre le recul de l’âge de…

« Pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale » : Les gou­ver­ne­ments détruisent l’Ecole publique Les per­son­nels refusent de subir les déflagrations

Une note de la DGESCO, de sep­tembre 2023, publiait le « pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale ». Dans la même logique que le pro­to­cole pHARe, chaque éta­blis­se­ment ou cir­cons­crip­tion doit dési­gner « une équipe res­source » avec au moins un personnel…

Décla­ra­tion du Bureau fédé­ral de la FNEC FP-FO du 2 juillet 2024

Le 30 juin 2024 a eu lieu le pre­mier tour des élec­tions légis­la­tives, avec un taux de par­ti­ci­pa­tion his­to­rique de 66,7%. Les votes ont pla­cé le Ras­sem­ble­ment natio­nal en tête du scru­tin (29% ; avec ses alliés : 33%), le « Nou­veau Front Popu­laire », en second…

For­ma­tion des ensei­gnants et concours d’enseignement : Un pre­mier recul qui en annonce d’autres !

Comme la FNEC FP-FO l’avait dénon­cé lors des réunions de tra­vail concer­nant la réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants, il était inac­cep­table que des lau­réats de concours se retrouvent en situa­tion d’étudiants, « gra­ti­fiés » à 900 euros pour solde de tout…

« Inéqui­table » l’augmentation de 10% de la valeur du point d’indice ? Mais de qui se moque le ministre-can­­di­­dat Guerini ?

Inter­ro­gé par le média Acteurs Publics à pro­pos de la pro­po­si­tion d’augmenter la valeur du point d’indice de 10% pré­vue par le pro­gramme du Nou­veau Front Popu­laire, voi­ci ce qu’ose répondre le ministre de la Trans­for­ma­tion et de la Fonc­tion publique Stanislas…

Ampli­fions la mobilisation !

Le 15 juin des cen­taines de mil­liers de sala­riés et de jeunes ont mani­fes­té pour expri­mer leur rejet de l’extrême-droite et de ses idées racistes et xéno­phobes, et pour expri­mer leurs reven­di­ca­tions face à la poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics et…

La FNEC FP-FO appelle à rejoindre les mani­fes­ta­tions des 15 et 16 juin

La FNEC FP-FO a pris connais­sance d’un appel de Confé­dé­ra­tions et d’Unions dépar­te­men­tales à mani­fes­ter le plus lar­ge­ment pos­sible ce week-end 15 et 16 juin contre l’extrême droite, contre la poli­tique de Macron. La FNEC FP-FO appelle ses syn­di­cats, ses…

Après la dis­so­lu­tion : plus que jamais, les revendications !

Avec sa Confé­dé­ra­tion, la FNEC FP-FO consi­dère que la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale par le pré­sident Macron « consti­tue un aveu d’é­chec ». Cette situa­tion inte­nable, le gou­ver­ne­ment actuel en porte la res­pon­sa­bi­li­té, et avec lui tous les gouvernements…

Halte à la répres­sion des jeunes mobi­li­sés pour le ces­­sez-le-feu en Palestine !

La FNEC-FP FO a pris connais­sance l’appel de l’AG des per­son­nels et des parents du lycée Hélène Bou­cher (Paris) réunis ce matin : « Hier 6 juin des lycéen·ne·s de Vol­taire, Hélène Bou­cher, V. Hugo, Berg­son, Ravel, Tur­got ont occu­pé le lycée Hélène Boucher…