La bonne réso­lu­tion pour 2021 : pré­pa­rer la grève du 26 jan­vier et ses suites !

4 Jan, 2021Com­mu­ni­qué

Temps de lec­ture : ( mots)

L’année 2020 qui vient de s’achever per­met de tirer quelques ensei­gne­ments. Alors que le gou­ver­ne­ment pour­suit sa poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics, de réduc­tion des moyens dans les hôpi­taux, que les fer­me­tures de lits se pour­suivent, la crise sani­taire est lar­ge­ment uti­li­sée pour réduire nos droits et nos liber­tés fon­da­men­tales. Elle sert de pré­texte à des sup­pres­sions mas­sives d’emplois dans le pri­vé comme dans le public et à s’attaquer aux sta­tuts, en par­ti­cu­lier dans l’Éducation natio­nale et l’Enseignement supé­rieur et la Recherche.

Mais force est de consta­ter que les plans du gou­ver­ne­ment se sont heur­tés à la volon­té de mil­lions de sala­riés de défendre les acquis arrachés.

En effet, il y a un an, nous étions en pleine mobi­li­sa­tion pour défendre notre sys­tème de retraite et nos sta­tuts. Si nous ne nous étions pas mobi­li­sés, la réforme des retraites serait adop­tée aujourd’hui. Les droits à pen­sion de nombre d’entre nous seraient abais­sés de plu­sieurs cen­taines d’euros par mois. Le gou­ver­ne­ment n’a certes pas aban­don­né son pro­jet mais, si cette réforme n’a pu pour l’instant être mise en place, nous le devons à la grève, à la mobi­li­sa­tion dans laquelle la FNEC FP-FO a pris toute sa place.

Tout au long de l’année, mal­gré les confi­ne­ments, la répres­sion exer­cée par l’État, les remises en cause du droit de mani­fes­ter, de s’organiser, les sala­riés se sont bat­tus avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales pour défendre les droits, les condi­tions de tra­vail, les salaires :

  • Les per­son­nels de san­té en grève ont arra­ché 183 € d’augmentation de leur trai­te­ment indiciaire ;
  • Les sala­riés d’entreprises pri­vées se sont mobi­li­sés pour défendre leurs emplois ;
  • Les per­son­nels de l’Éducation natio­nale se sont mobi­li­sés pour les créa­tions de postes nécessaires ;
  • La popu­la­tion a mani­fes­té mas­si­ve­ment contre la loi sécu­ri­té glo­bale qui remet en cause le droit de mani­fes­ter, la liberté

Le gou­ver­ne­ment est d’ailleurs bien en diffi­cul­té pour faire pas­ser ces mesures liber­ti­cides conte­nues dans sa loi de sécu­ri­té glo­bale. La FNEC FP-FO appelle à pour­suivre cette mobi­li­sa­tion et à par­ti­ci­per aux mani­fes­ta­tions pré­vues le 16 jan­vier et au grand ras­sem­ble­ment à Paris le 30 jan­vier pour le retrait de la loi.

Dans ce contexte de ras-le bol géné­ra­li­sé et de rejet de la poli­tique du gou­ver­ne­ment, face à la remise en cause de nos liber­tés fon­da­men­tales, de nos droits, la grève du 26 jan­vier dans l’Education natio­nale consti­tue un nou­veau point d’appui pour la satis­fac­tion des revendications :

  • Ouver­ture immé­diate des postes nécessaires ;
  • Aug­men­ta­tion géné­rale des salaires ;
  • Arrêt immé­diat des mesures du « Gre­nelle » du ministre Blan­quer qui pro­gramme la des­truc­tion de nos

L’appel inter­syn­di­cal FO-FSU-CGT-SUD-SNCL à la grève du 26 jan­vier indique :

« Il faut en urgence enga­ger les recru­te­ments néces­saires, notam­ment en recou­rant aux listes com­plé­men­taires. (…) Le Gre­nelle du ministre est inac­cep­table, d’autant plus qu’il vise à modifier en pro­fon­deur le fonc­tion­ne­ment de l’école, les mis­sions et les sta­tuts. Les orga­ni­sa­tions exigent un bud­get qui renonce aux sup­pres­sions d’emplois et engage un rat­tra­page des pertes sala­riales subies (…)

Les orga­ni­sa­tions appellent les per­son­nels à pour­suivre les mobi­li­sa­tions en cours, à s’engager dans l’action et à pré­pa­rer une grève le mar­di 26 jan­vier pour exi­ger des créa­tions de postes, une autre poli­tique édu­ca­tive, le dégel de la valeur du point d’indice cou­plé à des mesures signifi­ca­tives de reva­lo­ri­sa­tion des salaires et des car­rières dans l’éducation… »

La FNEC FP-FO est plei­ne­ment enga­gée dans cette mobi­li­sa­tion et appelle tous les per­son­nels à se réunir pour pré­pa­rer la grève du 26 jan­vier et ses suites, à orga­ni­ser les assem­blées géné­rales qui décident de la mobi­li­sa­tion pour gagner sur nos revendications.

Mon­treuil le 4 jan­vier 2021

L’urgence, c’est le recru­te­ment de per­son­nels, pas la publi­ca­tion de pro­to­coles « sani­taires » qui dédouanent le ministre de ses responsabilités

Le 28 juillet 2021, le ministre Blan­quer publiait un énième pro­to­cole sani­taire pour le fonc­tion­ne­ment des écoles, col­lèges et lycées. Un an plus tard, le 12 juillet 2022, le ministre Ndiaye a pré­sen­té son pro­to­cole sani­taire. Le même jour, les oppositions…

« Refon­der » l’Ecole selon Mme Borne, c’est la sou­mettre aux exi­gences des patrons

Le sys­tème édu­ca­tif fran­çais, « est sans doute l’un de ceux qui repro­duit le plus les inéga­li­tés », a fait valoir Éli­sa­beth Borne same­di der­nier lors d’une inter­ven­tion aux ren­contres éco­no­miques d’Aix-en- Pro­vence. Selon la Pre­mière ministre, « on a aus­si un…

Compte-ren­­du du CSE du 30 juin 2022

Les tra­vaux du CSE s’ouvrent en l’absence du ministre. Après lec­ture des décla­ra­tions limi­naires, qui ne donnent lieu à aucune réponse de l’administration, le CSE passe à l’examen des points ins­crits à l’ordre du jour. Extrait de l’appel des écoles…

Compte-ren­­du du CTMEN du 28 juin, en pré­sence du ministre P. Ndiaye

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Mon­sieur le ministre, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CTM, Mon­sieur le ministre, vous avez don­né dans la presse ce week-end une inter­view qui amène plu­sieurs réflexions et ques­tion­ne­ments de notre part. Cela s’inscrit de la…

La voie pro­fes­sion­nelle sous la tutelle du minis­tère du Tra­vail : inac­cep­table pour la FNEC FP-FO !

On aurait vou­lu se féli­ci­ter de la créa­tion d’un minis­tère consa­cré à l’enseignement pro­fes­sion­nel, mais la double tutelle – Édu­ca­tion natio­nale et minis­tère du Tra­vail – est un mau­vais coup por­té à la voie pro­fes­sion­nelle sous sta­tut sco­laire, publique,…

Asso­cia­tion Préau : la FNEC FP-FO ne cogè­re­ra pas la des­truc­tion des ins­tances sta­tu­taires d’action sociale

Le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer se sont ser­vis des besoins réels des agents qui cherchent à aug­men­ter leur pou­voir d’achat au moyen de bons de réduc­tions dans les com­merces, de réduc­tions sur les voyages, les loca­tions de vacances, les…

Compte ren­du du CSE du 20 juin 2022

Le ministre Pap Ndiaye ouvre les tra­vaux en sou­li­gnant l’importance du CSE, dont il trace briè­ve­ment l’histoire. Après la lec­ture de 21 décla­ra­tions limi­naires, le ministre qui ne peut res­ter que deux heures reprend la parole assu­rant qu’il ne sera ni dans la…

Une reva­lo­ri­sa­tion de l’ISSR insuf­fi­sante, des modi­fi­ca­tions règle­men­taires inquiétantes !

Une reva­lo­ri­sa­tion insuf­fi­sante mal­gré la mobi­li­sa­tion des per­son­nels avec la FNEC FP-FO Lors du groupe de tra­vail pré­pa­ra­toire au comi­té tech­nique du 6 juillet, le minis­tère a pré­sen­té son pro­jet de reva­lo­ri­sa­tion de l’Indemnité de Sujé­tion Spé­ciale de…

Des concer­ta­tions pour impo­ser par­tout l’expérimentation mar­seillaise ? Non merci !

Le cadre ter­ri­to­rial et dérè­gle­men­té de type Mar­seille impo­sé par­tout ? Le ministre pré­voit des « concer­ta­tions à l’échelle des écoles pour construire des pro­jets péda­go­giques si pos­sible inno­vants dans la fou­lée de ce qui se fait à Mar­seille actuellement…

Comi­tés Tech­niques Minis­té­riels des 8 et 28 juin : inter­ven­tions FO sur les postes et concours

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue lors des deux der­niers comi­tés tech­niques minis­té­riels pour dénon­cer la ren­trée catas­tro­phique qui se pré­pare en termes de postes et de recru­te­ment de per­son­nels, en par­ti­cu­lier compte tenu de l’effondrement du nombre de lauréats…