La bonne réso­lu­tion pour 2021 : pré­pa­rer la grève du 26 jan­vier et ses suites !

4 Jan, 2021Com­mu­ni­qués

Temps de lec­ture : ( mots)

L’année 2020 qui vient de s’achever per­met de tirer quelques ensei­gne­ments. Alors que le gou­ver­ne­ment pour­suit sa poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics, de réduc­tion des moyens dans les hôpi­taux, que les fer­me­tures de lits se pour­suivent, la crise sani­taire est lar­ge­ment uti­li­sée pour réduire nos droits et nos liber­tés fon­da­men­tales. Elle sert de pré­texte à des sup­pres­sions mas­sives d’emplois dans le pri­vé comme dans le public et à s’attaquer aux sta­tuts, en par­ti­cu­lier dans l’Éducation natio­nale et l’Enseignement supé­rieur et la Recherche.

Mais force est de consta­ter que les plans du gou­ver­ne­ment se sont heur­tés à la volon­té de mil­lions de sala­riés de défendre les acquis arrachés.

En effet, il y a un an, nous étions en pleine mobi­li­sa­tion pour défendre notre sys­tème de retraite et nos sta­tuts. Si nous ne nous étions pas mobi­li­sés, la réforme des retraites serait adop­tée aujourd’hui. Les droits à pen­sion de nombre d’entre nous seraient abais­sés de plu­sieurs cen­taines d’euros par mois. Le gou­ver­ne­ment n’a certes pas aban­don­né son pro­jet mais, si cette réforme n’a pu pour l’instant être mise en place, nous le devons à la grève, à la mobi­li­sa­tion dans laquelle la FNEC FP-FO a pris toute sa place.

Tout au long de l’année, mal­gré les confi­ne­ments, la répres­sion exer­cée par l’État, les remises en cause du droit de mani­fes­ter, de s’organiser, les sala­riés se sont bat­tus avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales pour défendre les droits, les condi­tions de tra­vail, les salaires :

  • Les per­son­nels de san­té en grève ont arra­ché 183 € d’augmentation de leur trai­te­ment indiciaire ;
  • Les sala­riés d’entreprises pri­vées se sont mobi­li­sés pour défendre leurs emplois ;
  • Les per­son­nels de l’Éducation natio­nale se sont mobi­li­sés pour les créa­tions de postes nécessaires ;
  • La popu­la­tion a mani­fes­té mas­si­ve­ment contre la loi sécu­ri­té glo­bale qui remet en cause le droit de mani­fes­ter, la liberté

Le gou­ver­ne­ment est d’ailleurs bien en diffi­cul­té pour faire pas­ser ces mesures liber­ti­cides conte­nues dans sa loi de sécu­ri­té glo­bale. La FNEC FP-FO appelle à pour­suivre cette mobi­li­sa­tion et à par­ti­ci­per aux mani­fes­ta­tions pré­vues le 16 jan­vier et au grand ras­sem­ble­ment à Paris le 30 jan­vier pour le retrait de la loi.

Dans ce contexte de ras-le bol géné­ra­li­sé et de rejet de la poli­tique du gou­ver­ne­ment, face à la remise en cause de nos liber­tés fon­da­men­tales, de nos droits, la grève du 26 jan­vier dans l’Education natio­nale consti­tue un nou­veau point d’appui pour la satis­fac­tion des revendications :

  • Ouver­ture immé­diate des postes nécessaires ;
  • Aug­men­ta­tion géné­rale des salaires ;
  • Arrêt immé­diat des mesures du « Gre­nelle » du ministre Blan­quer qui pro­gramme la des­truc­tion de nos

L’appel inter­syn­di­cal FO-FSU-CGT-SUD-SNCL à la grève du 26 jan­vier indique :

« Il faut en urgence enga­ger les recru­te­ments néces­saires, notam­ment en recou­rant aux listes com­plé­men­taires. (…) Le Gre­nelle du ministre est inac­cep­table, d’autant plus qu’il vise à modifier en pro­fon­deur le fonc­tion­ne­ment de l’école, les mis­sions et les sta­tuts. Les orga­ni­sa­tions exigent un bud­get qui renonce aux sup­pres­sions d’emplois et engage un rat­tra­page des pertes sala­riales subies (…)

Les orga­ni­sa­tions appellent les per­son­nels à pour­suivre les mobi­li­sa­tions en cours, à s’engager dans l’action et à pré­pa­rer une grève le mar­di 26 jan­vier pour exi­ger des créa­tions de postes, une autre poli­tique édu­ca­tive, le dégel de la valeur du point d’indice cou­plé à des mesures signifi­ca­tives de reva­lo­ri­sa­tion des salaires et des car­rières dans l’éducation… »

La FNEC FP-FO est plei­ne­ment enga­gée dans cette mobi­li­sa­tion et appelle tous les per­son­nels à se réunir pour pré­pa­rer la grève du 26 jan­vier et ses suites, à orga­ni­ser les assem­blées géné­rales qui décident de la mobi­li­sa­tion pour gagner sur nos revendications.

Mon­treuil le 4 jan­vier 2021

La solu­tion n’est-elle pas de créer des mil­liers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir avec les parents d’élèves

Plu­tôt que de répondre aux reven­di­ca­tions, le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer ren­voient une nou­velle fois sur les per­son­nels et les parents d’élèves la ges­tion du chaos qu’ils ont eux-mêmes orga­ni­sé. Ce 1er avril, la FNEC FP-FO est inter­ve­nue en direc­tion du…

Les annonces du ministre ne vont faire qu’aggraver le chaos Com­ment comprendre ?

La situa­tion est chao­tique dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Les rem­pla­çants manquent par­tout, les ensei­gnants sont contraints d’accueillir tou­jours plus d’élèves dans leur classe. Le ministre Blan­quer vient de faire des annonces le 26 mars. Selon…

Face au chaos orga­ni­sé par Blan­quer la FNEC FP-FO sou­tient les mobi­li­sa­tions pour les revendications

Contre les fer­me­tures de classes et les sup­pres­sions de postes Depuis plu­sieurs semaines, les mobi­li­sa­tions se mul­ti­plient devant les Ins­pec­tions aca­dé­miques et les rec­to­rats pour deman­der les heures, les postes et por­ter l’ensemble des reven­di­ca­tions urgentes des…

Réou­ver­ture immé­diate de tous les lieux culturels !

Rou­vrir les lieux cultu­rels aujourd’­hui est aus­si pos­sible qu’in­dis­pen­sable. Musées, monu­ments, théâtres, ciné­mas, opé­ras, salles de concert sont autant de lieux où l’ac­cueil du public est assu­ré par des pro­fes­sion­nels, avec les pré­cau­tions qui s’imposent, et dans…

Mani­fes­ta­tions du 16 mars : La FNEC FP-FO sou­tient la mobi­li­sa­tion de la jeu­nesse pour ses droits !

Au nom de la pan­dé­mie, le gou­ver­ne­ment prive l’ensemble de la popu­la­tion et, en par­ti­cu­lier la jeu­nesse, de ses liber­tés et droits fon­da­men­taux : la liber­té d’expression, de réunion, le droit à l’instruction. Les jeunes sont confron­tés à un plan des­truc­teur. La…

Réforme des concours et de la for­ma­tion des enseignants

Après la mobi­li­sa­tion réus­sie du 11 mars, le minis­tère per­siste dans sa mise en œuvre, nous per­sis­tons pour son retrait ! Le 11 mars les ensei­gnants des INSPÉ se sont mobi­li­sés par­tout pour obte­nir le retrait de la réforme des concours d’enseignement et de la…

Retrait de la réforme de la for­ma­tion des enseignant·es & CPE ! Retrait de la réforme des concours !

Nous en appe­lons au retrait de cette mau­vaise “réforme” : le sort des pro­chaines géné­ra­tions d’élèves se joue dès aujourd’hui. Il est plus qu’urgent d’écouter les actrices et acteurs de la for­ma­tion, et d’agir en consé­quence ! Le 11 mars 2021, toutes et tous en grève,…

Des « experts » auxi­liaires de l’administration en lieu et place des repré­sen­tants des personnels

La loi dite de « Trans­for­ma­tion de la fonc­tion publique » de 2019 est une loi de des­truc­tion des garan­ties dont béné­fi­ciaient tous les fonc­tion­naires dans leur car­rière. Cette loi a notam­ment pré­vu que les muta­tions et les pro­mo­tions ne seraient plus exa­mi­nées par les…

Les reven­di­ca­tions demeurent

Mal­gré cette période de congé, la mobi­li­sa­tion enga­gée le 26 jan­vier ne fai­blit pas­Dans de nom­breux dépar­te­ments, les per­son­nels, avec bien sou­vent parents d’élèves et élus, se ras­semblent pour exi­ger l’arrêt des fer­me­tures de postes, de classes, et les ouvertures…

Loi 4 D : un pre­mier recul du gouvernement

Dès l’annonce du pro­jet de loi 4D, le jeu­di 17 décembre 2020 der­nier, par la ministre Jac­que­line Gou­rault, ministre de la Cohé­sion des ter­ri­toires et des Rela­tions avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, la FNEC FP-FO avait, dans un com­mu­ni­qué et une inter­ven­tion auprès…