Jour­née mon­diale des ensei­gnants : défense des liber­tés fon­da­men­tales ! défense des garan­ties statutaires !

5 Oct, 2020Com­mu­ni­qué

La réso­lu­tion pré­sen­tée par la FNEC FP-FO avec le SNE­TAA-FO/­France, la F‑SYNTER/Burkina Faso, le SYNAFEN/Niger, le SNAPEST/Algérie, l’UNPEF/Algérie, GEW/Allemagne, EGI­TIM-SEN/­Tur­quie, OLME/Grèce et KTOEOS/Chypre au der­nier congrès de l’Internationale de l’Éducation qui s’est tenu du 19 au 26 juillet 2019 à Bang­kok affir­mait que « plus de 10 ans après la crise éco­no­mique et finan­cière de 2008, les poli­tiques d’austérité et de plans d’ajustement struc­tu­rels, sous l’égide du Fonds Moné­taire Inter­na­tio­nal notam­ment, pour répondre aux exi­gences des mar­chés finan­ciers, se sont consi­dé­ra­ble­ment aggra­vées dans le monde entier, fai­sant por­ter injus­te­ment tout le poids de la dette aux peuples. Ces poli­tiques se tra­duisent par un sous-inves­tis­se­ment voire une baisse conti­nuelle des bud­gets des ser­vices publics, en par­ti­cu­lier celui de l’éducation avec des effets alar­mants ; que le désen­ga­ge­ment de l’état abou­tit, dans cer­tains cas, au déla­bre­ment pur et simple du sys­tème édu­ca­tif, pri­vé des moyens les plus élé­men­taires de fonc­tion­ne­ment ; et à l’intervention crois­sante du sec­teur pri­vé dans l’éducation qui échappe par­fois à tout contrôle de l’é­tat. »

Ces choix poli­tiques ont été crû­ment mis en lumière, en par­ti­cu­lier dans les pays dits « déve­lop­pés » abou­tis­sant à une catas­trophe sani­taire sans pré­cé­dent abou­tis­sant à un tri indigne des malades et à des cen­taines de mil­liers de morts.

Les choix qui ont été faits ont été ceux de pri­vi­lé­gier la pré­ser­va­tion des pro­fits et d’un sys­tème éco­no­mique à bout de souffle aux dépens des ser­vices publics, satis­fai­sant aux besoins élé­men­taires des popu­la­tions comme l’illustre un extrait du rap­port CAP 22, daté de juin 2018, qui jus­ti­fiait ain­si la nou­velle cure d’austérité qu’il pré­co­ni­sait pour les ser­vices publics fran­çais et à leurs agents : « en rai­son de ce poids des dépenses publiques, nous n’aurions pas de marge de manœuvre pour répondre à une nou­velle crise éco­no­mique ». 

Le gou­ver­ne­ment fran­çais pour­suit sa poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics, y com­pris de l’hôpital (plus de 7000 lits sup­pri­més en 2018 et 2019, de nou­velles sup­pres­sions annon­cées pour 2021). Ces mesures s’accompagnent de l’aggravation de la remise en cause des liber­tés fon­da­men­tales, du droit de s’organiser libre­ment, fixés en par­ti­cu­lier dans les conven­tions 87 et 98 de l’OIT. Le droit de se réunir et de mani­fes­ter est de jour en jour, de plus en plus res­treint au nom de la crise sani­taire. Avec la confé­dé­ra­tion CGT-FO, la FNEC FP-FO condamne fer­me­ment ces restrictions.

La FNEC FP-FO réaf­firme que ce n’est ni aux per­son­nels de l’éducation, ni aux per­son­nels soi­gnants, ni aux popu­la­tions de payer la dette.

Pour la FNEC FP-FO, l’urgence est, au contraire, de satis­faire les reven­di­ca­tions des per­son­nels : l’augmentation de leurs salaires, le ren­for­ce­ment du recru­te­ment des per­son­nels de l’Éducation sur la base de l’emploi per­ma­nent de titu­laires garan­ti par un statut.

Enfin, la néces­si­té réaf­fir­mée par le der­nier congrès mon­dial de l’IE, de lut­ter contre la pri­va­ti­sa­tion de l’école est plus que jamais d’actualité au moment où les opé­ra­teurs pri­vés tentent de pro­fi­ter de la crise sani­taire pour trans­for­mer l’éducation en marché.

La FNEC FP-FO, avec sa confé­dé­ra­tion, la CGT-FO consi­dère que « Ni les sala­riés ni leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales ne peuvent accep­ter davan­tage que les emplois, les salaires et les garan­ties col­lec­tives soient sys­té­ma­ti­que­ment sacri­fiés au motif de la crise sani­taire (…) » et que « L’heure est à la pré­pa­ra­tion urgente du rap­port de force inter­pro­fes­sion­nel. »

Mon­treuil le 5 octobre 2020

Le 31 jan­vier : une lame de fond ! AG par­tout pour ampli­fier la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle et dis­cu­ter des suites !

Après le coup de semonce du 19 jan­vier, la mobi­li­sa­tion contre la réforme des retraites s’est inten­si­fiée le 31 jan­vier avec près de 3 mil­lions de sala­riés du public comme du pri­vé, de jeunes et retrai­tés pré­sents dans les cor­tèges par­tout sur le territoire…

FO décide de quit­ter les concer­ta­tions du ministre Ndiaye visant à ins­ti­tuer un « pacte » avec les enseignants

Se résoudre à perdre de l’argent ?Le ministre Ndiaye a démar­ré un nou­veau cycle de concer­ta­tions concer­nant la « reva­lo­ri­sa­tion » des per­son­nels ensei­gnants. Dès la pre­mière réunion, il confirme que cette « reva­lo­ri­sa­tion » ne sera qu’indemnitaire et non…

Décla­ra­tion de la dépu­tée Gui­chard sur les AESH : une honte ! La FNEC FP-FO réagit

Mme Claire Gui­chard, dépu­tée « Renais­sance » s’est expri­mée à l’Assemblée natio­nale à pro­pos des AESH : “Vous oubliez, chers col­lègues que la vie est faite de choix. Les AESH choi­sissent ce sta­tut pour avoir les mer­cre­dis et les vacances sco­laires, et elles…

Retraites, salaires… la coupe est pleine ! Tous en grève mar­di 31 jan­vier ! Tous aux AG pour déci­der la recon­duc­tion pour gagner !

La FNEC FP-FO a par­ti­ci­pé à un groupe de tra­vail sur la « reva­lo­ri­sa­tion » annon­cée par le ministre Ndiaye aux ensei­gnants. Qu’en est-il ? Alors que l’inflation explose, que, selon les médias, le panier des 37 pro­duits du quo­ti­dien a vu son prix aug­men­ter de…

Les pro­fes­seurs des écoles veulent un peu de sous en plus ? Qu’ils aillent ensei­gner en col­lège en plus de leur classe à la place des pro­fes­seurs de techno !

Alors qu’il pour­suit sa poli­tique de casse de l’École en sup­pri­mant 2000 postes d’enseignants à la ren­trée 2023, le ministre Ndiaye, déplo­rant avec des larmes de cro­co­dile que « les résul­tats des éva­lua­tions d’entrée en sixième sont pro­blé­ma­tiques », annonce…

Deux mil­lions ont dit dans tout le pays : Pas ques­tion de prendre 2 ans ferme ! AG pour déci­der des suites et obte­nir le RETRAIT !

Dans toute la France, plus de deux mil­lions de mani­fes­tants sont des­cen­dus dans la rue à l’appel des confé­dé­ra­tions. La grève pour le retrait de la réforme Macron-Borne a été mas­sive dans de nom­breux sec­teurs du public et du pri­vé, encore plus sui­vie que le 5…

Compte ren­du de la concer­ta­tion minis­té­rielle du 18 jan­vier 2023 « Reva­lo­ri­sa­tion et attrac­ti­vi­té du métier enseignant »

Le ministre Ndiaye a invi­té les orga­ni­sa­tions syn­di­cales le 18 jan­vier 2023 pour ouvrir un nou­veau cycle de concer­ta­tion sur les salaires des seuls ensei­gnants. Après avoir van­té le bud­get 2023, pour­tant adop­té par le 49–3 et qui sup­prime 2 000 postes…

Tous en grève à par­tir du 19 jan­vier pour le retrait de la réforme des retraites !

Mal­gré l’opposition de la tota­li­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales et de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion, la pre­mière ministre E. Borne a annon­cé sa réforme des retraites. Tous les per­son­nels nés après le 1er sep­tembre 1961 seraient tou­chés. L’âge légal de…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal retraites : pre­mière jour­née de mobi­li­sa­tion le 19 janvier

La Pre­mière Ministre a annon­cé ce 10 jan­vier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accé­lé­ra­tion de l’augmentation de la durée de coti­sa­tion. Cette réforme va frap­per de plein fouet l’ensemble des tra­vailleurs et…

Loi 3 DS dans les EPLE : les conseils d’administration ne doivent pas vali­der les conventions !

L’adjoint ges­tion­naire a un rôle fon­da­men­tal aux côtés des per­son­nels de direc­tion pour la ges­tion maté­rielle et finan­cière des EPLE, et pour résis­ter à cer­taines pres­sions de la col­lec­ti­vi­té locale de rat­ta­che­ment, Dépar­te­ment ou Région. La loi 3DS a franchi…