Journée mondiale des enseignants : défense des libertés fondamentales ! défense des garanties statutaires !

5 Oct, 2020Communiqués

La résolution présentée par la FNEC FP-FO avec le SNETAA-FO/France, la F-SYNTER/Burkina Faso, le SYNAFEN/Niger, le SNAPEST/Algérie, l’UNPEF/Algérie, GEW/Allemagne, EGITIM-SEN/Turquie, OLME/Grèce et KTOEOS/Chypre au dernier congrès de l’Internationale de l’Éducation qui s’est tenu du 19 au 26 juillet 2019 à Bangkok affirmait que « plus de 10 ans après la crise économique et financière de 2008, les politiques d’austérité et de plans d’ajustement structurels, sous l’égide du Fonds Monétaire International notamment, pour répondre aux exigences des marchés financiers, se sont considérablement aggravées dans le monde entier, faisant porter injustement tout le poids de la dette aux peuples. Ces politiques se traduisent par un sous-investissement voire une baisse continuelle des budgets des services publics, en particulier celui de l’éducation avec des effets alarmants ; que le désengagement de l’état aboutit, dans certains cas, au délabrement pur et simple du système éducatif, privé des moyens les plus élémentaires de fonctionnement ; et à l’intervention croissante du secteur privé dans l’éducation qui échappe parfois à tout contrôle de l’état. »

Ces choix politiques ont été crûment mis en lumière, en particulier dans les pays dits « développés » aboutissant à une catastrophe sanitaire sans précédent aboutissant à un tri indigne des malades et à des centaines de milliers de morts.

Les choix qui ont été faits ont été ceux de privilégier la préservation des profits et d’un système économique à bout de souffle aux dépens des services publics, satisfaisant aux besoins élémentaires des populations comme l’illustre un extrait du rapport CAP 22, daté de juin 2018, qui justifiait ainsi la nouvelle cure d’austérité qu’il préconisait pour les  services publics français et à leurs agents : « en raison de ce poids des dépenses publiques, nous n’aurions pas de marge de manœuvre pour répondre à une nouvelle crise économique ».  

Le gouvernement français poursuit sa politique de destruction des services publics, y compris de l’hôpital (plus de 7000 lits supprimés en 2018 et 2019, de nouvelles suppressions annoncées pour 2021). Ces mesures s’accompagnent de l’aggravation de la remise en cause des libertés fondamentales, du droit de s’organiser librement, fixés en particulier dans les conventions 87 et 98 de l’OIT. Le droit de se réunir et de manifester est de jour en jour, de plus en plus restreint au nom de la crise sanitaire. Avec la confédération CGT-FO, la FNEC FP-FO condamne fermement ces restrictions.

La FNEC FP-FO réaffirme que ce n’est ni aux personnels de l’éducation, ni aux personnels soignants, ni aux populations de payer la dette.

Pour la FNEC FP-FO, l’urgence est, au contraire, de satisfaire les revendications des personnels : l’augmentation de leurs salaires, le renforcement du recrutement des personnels de l’Éducation sur la base de l’emploi permanent de titulaires garanti par un statut.

Enfin, la nécessité réaffirmée par le dernier congrès mondial de l’IE, de lutter contre la privatisation de l’école est plus que jamais d’actualité au moment où les opérateurs privés tentent de profiter de la crise sanitaire pour transformer l’éducation en marché.

  La FNEC FP-FO, avec sa confédération, la CGT-FO considère que « Ni les salariés ni leurs organisations syndicales ne peuvent accepter davantage que les emplois, les salaires et les garanties collectives soient systématiquement sacrifiés au motif de la crise sanitaire (…) » et que « L’heure est à la préparation urgente du rapport de force interprofessionnel. »

Montreuil le 5 octobre 2020

Le ministre doit assurer la protection des personnels et répondre à toutes leurs revendications ! Il y a urgence !

Le président Macron a décrété mercredi un nouveau « confinement » en mettant en avant la progression de l’épidémie et la saturation des lits d’hôpitaux. Il a annoncé que les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts… Cela pose une nouvelle fois la question...

Défendre l’Ecole républicaine, c’est défendre ses personnels, leurs statuts et leur autorité

Déclaration de la FNEC FP-FO pour le CTMEN prévu le 21 octobre (annulé et reporté) La FNEC FP-FO avec sa Confédération a pris toute sa place dans les initiatives et rassemblements en soutien à la famille de Samuel Paty, à ses collègues, en défense des libertés...

Bulletin n°2 Actualités FNEC FP-FO en poste à l’étranger

Demande de service à temps partiel 2021/2022 La campagne de demande de temps partiel débute. Voici le message adressé aux établissements :La campagne des demandes de temps partiel ouvre à compter du 15 octobre 2020. L’Agence invite les établissements à saisir dans...

Assassinat d’un enseignant, la FNEC FP-FO reçue au Ministère

La FNEC FP-FO a appris avec horreur le crime qui a coûté la vie à un professeur du collège Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, devant son établissement. Elle condamne cet acte odieux et présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses...

« Grenelle » Le ministre Blanquer confirme l’enfumage La FNEC FP-FO réaffirme les revendications

Le ministère a présenté mardi 13 octobre ce qu’il appelle « la revalorisation des enseignants et assimilés » dans le cadre de son « Grenelle ». Il reprend, avec quelques nouveautés, ce qu’il a présenté en début d’année 2020 – qui rappelons-le – se situait dans le...

« Prends tes DIM à ton cou ! » (Slogan de la marque en 1987)

Depuis quelques heures, la presse rend compte de la potentielle dangerosité des masques DIM fournis par le ministère de l’Éducation nationale à l’ensemble de ses personnels. Ils sont traités à la zéolite de cuivre et d’argent, substances considérées comme toxiques...

Le futur professeur : un contractuel de moins en moins onéreux !

Inscrites dans l’agenda social et le « Grenelle des professeurs », la réforme des concours et la généralisation de l’alternance pour les futurs candidats aux concours prennent tout leur sens. Le ministre d’un côté essaie de « vendre » 400 millions de pseudo...

Compte rendu du CSE du 6 octobre 2020 la FNEC FP-FO vote contre de nouvelles mesures de musèlement des personnels

 Déclaration liminaire  De nouvelles restrictions sanitaires sont mises en œuvre aujourd’hui dans les zones dites écarlates, mais aucune mesure n’a été prise pour augmenter les lits et les recrutements dans les   hôpitaux. Les libertés individuelles et collectives,...

Non à l’austérité pour les personnels des lycées Éducation prioritaire ! Maintien des primes ! Augmentation générale des salaires !

La FNEC FP-FO dénonce l’arrêt depuis le 1er septembre 2020 du versement de l’indemnité de sujétion spéciale ZEP pour les personnels exerçant en lycées généraux et   professionnels. Pour rappel, la réforme de l’éducation prioritaire de 2014 avait redéfini les...

Journée mondiale des enseignants : défense des libertés fondamentales ! défense des garanties statutaires !

La résolution présentée par la FNEC FP-FO avec le SNETAA-FO/France, la F-SYNTER/Burkina Faso, le SYNAFEN/Niger, le SNAPEST/Algérie, l’UNPEF/Algérie, GEW/Allemagne, EGITIM-SEN/Turquie, OLME/Grèce et KTOEOS/Chypre au dernier congrès de l’Internationale de l’Éducation...