Inter­ven­tion du secré­taire géné­ral de la FNEC FP-FO à la mani­fes­ta­tion natio­nale des AESH à Paris le 19 octobre 2021

20 Oct, 2021AESH

Aujourd’hui des mil­liers d’AESH, des ensei­gnants, des parents d’élèves, de Région Pari­sienne mais aus­si de toute la France, sont venus crier leur colère et leurs reven­di­ca­tions en direc­tion du ministère.

Je salue les délé­ga­tions venues de : Haute-Loire, du Puy de Dôme, du Rhône, de Gironde, des Bouches du Rhône, de l’Isère, du Pas de Calais, des Côtes d’Armor, du Mor­bi­han, de Mayenne, de l’Oise, de Cor­rèze, de Creuse, de l’Ain, de l’Eure, de Seine Mari­time, de l’Yonne, du Var, du Vau­cluse, d’Indre et Loire, du Maine et Loire, des Landes, de Loire Atlan­tique, d’Ille-et-Vilaine, du Bas Rhin, de Côte d’Or, de la Haute-Garonne, … et de tous les dépar­te­ments de la Région Parisienne.

C’est un mou­ve­ment que nous appe­lons à ampli­fier, à élargir.

Avec leurs comi­tés dépar­te­men­taux, avec leurs syn­di­cats, ces cen­taines de délé­gués ont orga­ni­sé la mon­tée natio­nale en direc­tion du ministre, à l’appel de la conven­tion natio­nale des AESH, qui avait acté la mon­tée à Paris le 19 octobre, lors de la jour­née de grève déci­dée par les orga­ni­sa­tions syn­di­cales FO, FSU, CGT éduc’ac­tion, Sud édu­ca­tion, SNALC et SNCL.

Après les mobi­li­sa­tions mas­sives des AESH, de l’an­née sco­laire der­nière et face à la sur­di­té des repré­sen­tants locaux du ministre, la FNEC FP-FO estime que la conven­tion natio­nale des AESH a eu rai­son : c’est le ministre qui est res­pon­sable du chaos, c’est donc chez le ministre, à Paris, qu’il faut aller, là où ça se décide !

Le ministre pen­sait peut-être s’en tirer à bon compte en pro­po­sant une nou­velle grille de rémunération ?

Mais n’est-il pas hon­teux de main­te­nir plus de 135 000 per­son­nels sous le seuil de pauvreté ?

Alors disons-le clai­re­ment : les AESH ne lâche­ront pas la proie pour l’ombre : les AESH veulent un vrai statut !

L’é­cole inclu­sive est l’af­faire de tous. La mise en œuvre des PIAL est une catas­trophe pour les AESH, les ensei­gnants, les élèves et leurs familles.

C’est pour­quoi, FO a appe­lé l’ensemble des per­son­nels de l’Éducation Natio­nale à faire bloc avec les AESH pour com­battre cette inclu­sion sco­laire sans moyen, qui s’accompagne de la liqui­da­tion des struc­tures et des postes spé­cia­li­sés, et qui pré­ca­rise et fra­gi­lise les AESH.

La FNEC FP-FO par­ti­ci­pe­ra et appuie­ra les ini­tia­tives déci­dées par la conven­tion natio­nale, par les comi­tés dépar­te­men­taux, pour la satis­fac­tion des reven­di­ca­tions : un vrai sta­tut, un vrai salaire, pour l’abandon des pial !

A l’heure où le gou­ver­ne­ment veut tirer un trait défi­ni­tif sur l’école publique et laïque, comme il détruit l’hôpital public et ferme des mil­liers de lits,  à l’heure où il détruit le bac­ca­lau­réat et les qua­li­fi­ca­tions, et donc le droit à un ave­nir pour des mil­lions de jeunes, à l’heure où il s’en prend à tous nos acquis, et à nos liber­tés avec le passe sani­taire et ses lois liber­ti­cides, la mobi­li­sa­tion des AESH doit s’inscrire dans un mou­ve­ment d’ensemble, inter­pro­fes­sion­nel, pour blo­quer la régres­sion sociale. C’est pour­quoi FO appelle à mul­ti­plier les réunions syn­di­cales dans les écoles, les ser­vices et les éta­blis­se­ments, pour dres­ser les cahiers de reven­di­ca­tions et dis­cu­ter des moyens de les arra­cher, dans l’action com­mune la plus large !

La mobi­li­sa­tion des AESH s’inscrit dans le même mou­ve­ment qui a enga­gé les syn­di­cats FO et CGT de l’hôpital de Beau­jon a appe­lé à une mon­tée natio­nale de tous les hos­pi­ta­liers et de toute la popu­la­tion, de toutes les orga­ni­sa­tions qui com­battent les sup­pres­sions des lits et d’hôpitaux, le 4 décembre à Paris, chez le ministre Véran !

La résis­tance s’organise camarades !

Tous ensemble nous pou­vons gagner !

le 19 octobre 2021

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…

Réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants et des concours : une attaque d’ampleur contre le recru­te­ment sous Statut !

La ministre Bel­lou­bet a pré­sen­té le lun­di 6 mai son pro­jet, pour une mise en œuvre dès la ren­trée de sep­tembre 2024. Le gou­ver­ne­ment veut aller vite pour une réforme aux dégâts mul­tiples. Pour tous, le main­tien de la « mas­te­ri­sa­tion » et la remise en cause du…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les mesures qui cassent l’École publique, pour les moyens néces­saires (postes, classes, salaires…) : Grève natio­nale le 14 mai !

La mobi­li­sa­tion pour obte­nir les moyens néces­saires à la réus­site de leurs élèves, pour leur salaire et contre le « choc des savoirs », enga­gée depuis le mois de jan­vier, se pour­suit mal­gré les périodes de vacances zonées, témoi­gnant de la déter­mi­na­tion des…

La seule réponse du gou­ver­ne­ment : stig­ma­ti­ser, sou­mettre, réprimer

Lors de son dis­cours à Viry-Châ­tillon, le Pre­mier ministre a annon­cé une « concer­ta­tion » sur « le res­pect de l’autorité au sein de notre jeu­nesse ». La ministre Bel­lou­bet l’a lan­cée ce ven­dre­di 3 mai. A un mois des élec­tions euro­péennes, per­sonne n’est dupe…

Face au tol­lé, crai­gnant les mobi­li­sa­tions, le gou­ver­ne­ment renonce à récu­pé­rer les heures allouées aux enseignements

La consigne minis­té­rielle est tom­bée comme un cou­pe­ret dans les éta­blis­se­ments en début de semaine. Dans le cadre de la réduc­tion des cré­dits de 700 mil­lions d’euros à l’Éducation natio­nale, le minis­tère avait deman­dé aux rec­to­rats de reprendre les budgets…

Sou­tien aux étu­diants mobi­li­sés pour la paix et l’arrêt du géno­cide à Gaza !

La FNEC FP-FO condamne les ten­ta­tives d’intimidation, de stig­ma­ti­sa­tion, voire de cri­mi­na­li­sa­tion des étu­diants mobi­li­sés pour le ces­sez-le-feu en Pales­tine et l’arrêt du géno­cide en cours à Gaza. Dans une inter­view le 28 avril, la ministre Retailleau…

Stop à la remise en cause des liber­tés publiques !

La FNEC FP-FO dénonce la dérive liber­ti­cide en cours qui vise à faire taire, à stig­ma­ti­ser, à cri­mi­na­li­ser toutes les voix qui s’élèvent pour exi­ger un ces­sez-le-feu à Gaza, la fin des mas­sacres et des bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles, l’arrêt du génocide…

Annonces de Gabriel Attal à Viry-Châ­­tillon : Non à la mise au pas de la jeu­nesse, de l’École et de ses personnels !

Plu­tôt que de répondre à la colère géné­rale pro­vo­quée par les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, les 700 mil­lions de coupes bud­gé­taires, les contre-réformes, le « choc des savoirs », Gabriel Attal a déci­dé d’accentuer la pres­sion sur la…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les plans du gou­ver­ne­ment contre le Sta­tut, pour nos reven­di­ca­tions : AG par­tout dès la rentrée !

Réforme des lycées pro, « choc des savoirs », SNU, uni­forme, acte 2 de l’école inclu­sive, sup­pres­sions de postes, ter­ri­to­ria­li­sa­tion : le gou­ver­ne­ment mul­ti­plie les mau­vais coups contre l’École publique. En face, les per­son­nels et les parents d’élèves…