« Hom­mage » ins­ti­tu­tion­nel à Samuel Paty Aucune atteinte à la liber­té péda­go­gique n’est acceptable !

14 Oct, 2022Com­mu­ni­qué

Le ministre s’est adres­sé le 6 octobre aux rec­teurs d’académie. « Je sou­haite que dans chaque école et chaque éta­blis­se­ment sco­laire, un hom­mage soit ren­du à Samuel Paty le ven­dre­di 14 octobre ou le lun­di 17 octobre. Ce temps pour­ra prendre dif­fé­rentes formes (minute de silence, échange, séquence péda­go­gique), dont le conte­nu sera lais­sé au choix des équipes en fonc­tion de leur situa­tion res­pec­tive, mais devra concer­ner aus­si bien les élèves à par­tir du cycle 3 que les pro­fes­seurs. » Et de conclure, « Je vous remer­cie de votre impli­ca­tion per­son­nelle dans cet hom­mage, qui témoi­gne­ra de l’unité de la com­mu­nau­té péda­go­gique autour de son École ».

La liber­té péda­go­gique indi­vi­duelle à géo­mé­trie variable, c’est non !

La liber­té péda­go­gique indi­vi­duelle des pro­fes­seurs doit être stric­te­ment res­pec­tée, et pour cela la note aux rec­teurs ne doit pas signi­fier pour les ensei­gnants une obli­ga­tion de répondre au calen­drier et aux moda­li­tés fixées par le ministre.

Cha­cun doit être libre d’évoquer ou non ce sujet, ven­dre­di et lun­di pro­chains. Le ministre ne peut attendre des per­son­nels ensei­gnants autre chose que leur mis­sion d’instruction, de trans­mis­sion des savoirs, en toutes cir­cons­tances. Autre­ment, c’est faire prendre le risque d’exposer les per­son­nels aux ten­sions de la socié­té, à l’extérieur des murs de l’École.

Et si M. Pap Ndiaye se dit sou­cieux de « l’unité de la com­mu­nau­té péda­go­gique autour de son École » alors il serait bien ins­pi­ré de répondre aux reven­di­ca­tions des per­son­nels qui sont vic­times des contre- réformes, des salaires ampu­tés par les effets de l’inflation, des condi­tions de tra­vail qui se dégradent sans cesse, des effec­tifs par classe qui aug­mentent, des pro­jets du Pré­sident Macron contre les retraites…

C’était déjà le conte­nu de la grève puis­sante du 13 jan­vier der­nier, et force est de consta­ter que les ministres passent, la feuille de route demeure inchangée !

Deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, où en est-on ?

Rap­pe­lons tout de même que dans les huit mois qui ont sui­vi l’assassinat bar­bare de Samuel Paty, le 16 octobre 2020, l’ex-ministre Blan­quer s’est oppo­sé à ce que le Comi­té Hygiène, Sécu­ri­té et Condi­tions de tra­vail (CHSCT) soit réuni dans l’académie de Ver­sailles. La déter­mi­na­tion de la FNEC FP-FO, seule, à tous les niveaux, a per­mis que l’enquête du CHSCT voie le jour. Après des mois d’entretiens, le CHSCT a émis des pré­co­ni­sa­tions le 28 juin dernier.

Force est de consta­ter que le ministre, très pro­lixe en ce moment sur le sujet de la « laï­ci­té » à l’École (et moins sur les man­que­ments graves à la loi de 1905 de son propre gou­ver­ne­ment, loi école de la confiance, loi sépa­ra­tisme, hausse du finan­ce­ment public des éta­blis­se­ments pri­vés…), ne dit pas un mot sur ce qui lui revient de mettre en œuvre aujourd’hui pour pro­té­ger les per­son­nels, après les conclu­sions de la délé­ga­tion d’enquête du CHSCT !

Cas­ser le Sta­tut, c’est tout sauf pro­té­ger les personnels

D’autant que, dans un contexte d’attaques répé­tées du pré­sident Macron et de ses gou­ver­ne­ments contre le Sta­tut géné­ral des fonc­tion­naires et les sta­tuts par­ti­cu­liers, la régle­men­ta­tion concer­nant la pro­tec­tion fonc­tion­nelle, pré­vue dans l’article 11 de la loi 83–634 du 13 juillet 1983, n’est pas res­pec­tée – avec des situa­tions de demandes aux­quelles il n’est pas répon­du dans le délai légal. La FNEC FP-FO a deman­dé l’appui sys­té­ma­tique par l’employeur des demandes de pro­tec­tion fonc­tion­nelle. C’est de la res­pon­sa­bi­li­té du ministre ! Et pour­tant, deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, rien ne change…

Nous avons maintes fois rap­pe­lé que le Sta­tut géné­ral des fonc­tion­naires est le garant de la neu­tra­li­té et de la laï­ci­té dans la Fonc­tion publique. Cher­cher à détruire le sta­tut (loi de trans­for­ma­tion de la fonc­tion publique, cam­pagnes de job dating dans les aca­dé­mies contre un recru­te­ment mas­sif sous sta­tut…), ce n’est pas un ser­vice ren­du aux per­son­nels qui, au contraire, exigent d’être pro­té­gés et que leurs droits soient ren­for­cés. Et pour­tant, deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, la loi de trans­for­ma­tion de la Fonc­tion publique demeure…

Défendre l’École répu­bli­caine, c’est défendre ses per­son­nels, leurs sta­tuts et leur auto­ri­té, et lui don­ner la consi­dé­ra­tion et les moyens pour réa­li­ser ses mis­sions. C’est prendre en compte les reven­di­ca­tions por­tées par les orga­ni­sa­tions syndicales.

La FNEC FP-FO invite les per­son­nels à faire valoir leur liber­té péda­go­gique indi­vi­duelle, déci­der col­lec­ti­ve­ment, prendre contact avec les syn­di­cats FO pour faire valoir leurs droits.

Elle appelle à la tenue d’heures d’information syn­di­cale, d’assemblées géné­rales dans les écoles, les éta­blis­se­ments sco­laires et les ser­vices, pour lis­ter toutes les reven­di­ca­tions et déci­der des moyens de les faire aboutir.

Mon­treuil le 14 octobre 2022

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 – copie

Mon­treuil, le 25 novembre 2022 Mon­sieur Pap NDIAYE Ministre de l’Education natio­nale et de la Jeu­nesse 110 rue de Gre­nelle 75357 PARIS 07 SP Objet : Inclu­sion sco­laire sys­té­ma­tique – demande d’audience en urgence Mon­sieur le ministre, La…

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

Mon­sieur le Ministre, Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Mes­sieurs, Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes…

La FNEC FP-FO ne par­ti­ci­pe­ra pas à la « réunion d’échange sur la voie professionnelle »

Mon­sieur le ministre, Madame la ministre délé­guée, Nous avons bien reçu votre invi­ta­tion à une « réunion d’échange sur la situa­tion de la voie pro­fes­sion­nelle » le ven­dre­di 25 novembre avec MM. Jean-Marc HUART, direc­teur de cabi­net du ministre de l’Éducation…

Appel de la réunion natio­nale AESH/AED en visio orga­ni­sée par la FNEC FP-FO le mer­cre­di 16 novembre 2022

Nous, AESH et AED, par­ti­ci­pants à la réunion natio­nale orga­ni­sée par la FNEC FP-FO, avec la pré­sence de FO ensei­gne­ment agri­cole, le mer­cre­di 16 novembre 2022, nous féli­ci­tons des près de 200 connexions et des 26 prises de parole de délé­gués man­da­tés par leur…

Compte ren­du de la réunion natio­nale AESH/AED orga­ni­sée par la FNEC FP-FO en visio le mer­cre­di 16 novembre 2022

Plus de 230 ins­crip­tions ! Plus de 150 connexions ! 58 dépar­te­ments repré­sen­tés ! Une dizaine de comi­tés dépar­te­men­taux d’AESH pré­sente ! 26 prises de parole. La réunion natio­nale AESH/AED a été un véri­table suc­cès. La qua­si-tota­li­té des prises de parole a…

Compte-ren­­du de l’audience de la FNEC FP-FO au minis­tère du 15 novembre 2022

Une délé­ga­tion de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, direc­teur adjoint du cabi­net du ministre et M. Crus­son, conseiller social. Plu­sieurs points ont été abor­dés : Aban­don du pro­jet de réforme de la voie pro­fes­sion­nelle et refus de la double…

Un amen­de­ment glis­sé par le gou­ver­ne­ment dans le pro­jet de loi de finances pas­sé avec le 49–3 : une étape sup­plé­men­taire pour pri­va­ti­ser le réseau AEFE

Un amen­de­ment au pro­jet de loi de finances 2023 a été adop­té, concer­nant les éta­blis­se­ments en ges­tion directe (EGD) du réseau AEFE. Il consti­tue une véri­table marche à la pri­va­ti­sa­tion des quelques 68 EGD qui sub­sistent, contre 566 éta­blis­se­ments privés…

Nou­velle baisse du nombre de can­di­dats aux concours : FO reven­dique le retour à un recru­te­ment à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonc­tion publique !

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer la pro­lon­ga­tion de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de per­son­nels de l’Éducation natio­nale (ensei­gnants, CPE, PsyEN, per­son­nels admi­nis­tra­tifs…) en rai­son d’un nombre…

6 lycés pro­fes­sion­nels mena­cés à Paris dès 2023 ! D’autres en 2024 ! Réforme Macron de casse des lycées pro­fes­sion­nels : tout est lié ! Tous au ministère !

La grève et les mani­fes­ta­tions his­to­riques du 18 octobre ont mon­tré la déter­mi­na­tion des pro­fes­seurs de lycée pro­fes­sion­nel à blo­quer la nou­velle réforme Macron-Grand­jean de la voie pro­fes­sion­nelle (62% de gré­vistes, des « LP morts », 3 000 mani­fes­tants à…

Concer­ta­tion sur l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant : des pro­po­si­tions inacceptables !

Le minis­tère a réuni trois groupes de tra­vail avec les orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives pour dis­cu­ter de « l’attractivité et la reva­lo­ri­sa­tion du métier ensei­gnant ». On pou­vait dis­cu­ter de tout… sauf d’une chose : la répar­ti­tion de l’enveloppe…