Grève massive le 22 mars La question de la suite est posée

26 Mar, 2018 | Actualités, Communiqué

Plus puissante que le 10 octobre : la forte mobilisation du 22 mars a réuni 500 000 manifestants à travers toute la France. Agents publics et cheminots, dans les rues, soutenus par de nombreux salariés du secteur privé ont défilé et fait grève pour dire NON aux attaques tous azimuts du gouvernement Macron-Philippe.

Dans les écoles les taux de grévistes s’étalent de 25% jusqu’à 35 %, comme dans l’Ain. De nombreuses écoles étaient fermées (30 sur 71 à Saint Denis, par exemple). Dans le 2nd degré, la mobilisation a été également suivie, avec un taux de grévistes pouvant atteindre les 80% dans certains établissements, toutes catégories de personnels confondues.

Les propos du président au lendemain du 22 mars indiquent qu’il veut aller jusqu’au bout de ses contre-réformes, c’est-à-dire en finir avec l’ensemble des droits et garanties collectives.

De même qu’il entend imposer contre la majorité des organisations sa réforme du baccalauréat, la sélection à l’université, l’apprentissage dans les LP et la remise en cause des diplômes nationaux, le gouvernement voudrait en quelques semaines de «concertation» aboutir à un «nouveau contrat social avec les agents de la fonction publique», pour substituer le contrat au statut, pousser vers la sortie des milliers d’agents à travers un plan de départs dits « volontaires » et individualise rles rémunérations.

 Comme l’ensemble des fonctionnaires, les personnels de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche refusent avec force la destruction programmée de la Fonction publique et de leurs statuts. Ils s’opposent aux suppressions massives de postes et à l’individualisation de leur carrière, synonyme de la fin de leurs statuts collectifs et du service public républicain. Ils veulent l’augmentation du point d’indice.

Le 22 mars démontre que les fonctionnaires et plus largement l’ensemble des salariés ne se laisseront pas faire. Ils savent qu’il faut le rapport de force d’ensemble public-privé pour bloquer toutes ces «bombes à fragmentation».

Dans les réunions d’information syndicale, les personnels sont très attentifs à la mobilisation des cheminots, et d’une façon plus générale à la question du rapport de force à mettre en place pour bloquer cette politique.

Discutons, informons, organisons !

Le 3 avril les cheminots sont appelés à débuter la grève. Dans les AG de cheminots, la reconduction de la grève à partir du 3 avril est en discussion. Cette question ne concerne pas que les cheminots. La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir dans les écoles, les établissements et les services, dans l’unité, pour en débattre. La fédération soutient tous ses syndicats qui réuniront les AG pour décider la grève.

Nous voulons la satisfaction des revendications, pas un débat !

La profonde colère qui s’exprime dans tout le pays est le produit des politiques d’austérité, de destruction de toutes les conquêtes sociales, en particulier les services publics, menées par les gouvernements successifs depuis de nombreuses années. Cette colère est...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Monsieur le Ministre,   Nous sommes consternés par vos récentes déclarations. Vous dites avoir « la plus grande écoute et la plus grande estime pour les enseignants de France, et ils le savent. Je pense que c’est même ma marque de fabrique depuis que je suis...

La FNEC FP-FO appelle à la grève et aux manifestations le 14 décembre

Confronté à la colère des gilets jaunes et des lycéens, le président de la République tente d’endiguer le mouvement en prétendant apporter des réponses. En réalité, les propos du Président Macron ne sont qu’enfumage et confirmation des orientations gouvernementales en...

Les violences contre les lycéens doivent cesser. Le gouvernement doit céder, répondre et négocier.

La FNEC FP-FO confirme à tous ses syndicats et à toutes les assemblées générales qui se tiennent dans de nombreux lycées qu’elle s’est adressée publiquement au ministre pour exiger que cessent les violences et la répression contre les lycéens et que s’ouvrent sans...

Élections professionnelles : Force Ouvrière progresse de 3700 voix dans l’Éducation nationale

Le résultat des élections au comité technique ministériel de l’Éducation nationale donne 13,66 % des suffrages pour la FNEC FP-FO, ce qui est une confirmation et une consolidation par rapport aux dernières élections professionnelles de 2014.Force Ouvrière reste la...

Courrier au ministre de l’Éducation nationale

Monsieur Jean-Michel BLANQUERMinistre de l’Education nationaleMontreuil, le 6 décembre 2018 Monsieur le Ministre,Vous avez adressé hier 5 décembre un courrier à l’ensemble des personnels traitant de « la situation exceptionnelle que traverse notre pays ».Dans ce...

Face a l’urgence sociale, fo appelle a agir sur ses revendications !

Ci-joint vous trouverez un communiqué de la Confédération Force Ouvrière 2018 décembre03 FO Tract Face à l'urgence sociale FO rappelle ses revendications

Salaires, taxes, services publics, retraites, école …. Toutes les revendications sont légitimes et urgentes. Le gouvernement doit céder, répondre et négocier.

Ce qui s’est exprimé ce week-end à travers la colère initiée par les « gilets jaunes », c’est le rejet par les salariés et l’immense majorité de la population d’une politique d’austérité et de baisse du coût du travail qui s’attaque à toutes les catégories, remettant...

Élections professionnelles 2018 : Le vote FO pour résister, revendiquer, reconquérir !

Le portail électeur est de nouveau accessible depuis ce matin 30 novembre et le vote Force Ouvrière a pu reprendre. Le ministère, avec ses experts indépendants nous a apporté les garanties que nous demandions : l’intégrité des urnes et des émargements, pour tous les...

Élections professionnelles 2018

Message du secrétariat fédéral le 29 novembre à 18h00.« Chers camarades, Ce jeudi 29 novembre, le portail électeur a rencontré de nombreux dysfonctionnements. La fédération intervient depuis l’ouverture du scrutin au ministère pour demander que les problèmes soient...