« Gre­nelle » Le ministre Blan­quer confirme l’enfumage La FNEC FP-FO réaf­firme les revendications

14 Oct, 2020Salaires

Le minis­tère a pré­sen­té mar­di 13 octobre ce qu’il appelle « la reva­lo­ri­sa­tion des ensei­gnants et assi­mi­lés » dans le cadre de son « Grenelle ».

Il reprend, avec quelques nou­veau­tés, ce qu’il a pré­sen­té en début d’année 2020 – qui rap­pe­lons-le – se situait dans le cadre du pro­jet de réformes des retraites, tou­jours prête à sor­tir du car­ton du gou­ver­ne­ment, et tou­jours reje­tée par les salariés.

Ces mesures, qui cor­res­pondent à une enve­loppe fer­mée de 400 mil­lions d’euros ins­crite au Bud­get 2021, ne pèsent pas lourd par rap­port à l’enveloppe de 7,5 mil­liards déblo­quée pour les per­son­nels des hôpi­taux (dont 900 000 fonc­tion­naires hos­pi­ta­liers) et des EPHAD, suite à leur mobilisation.

Sau­pou­drer pour mieux diviser !

Des mesures indem­ni­taires concen­trées sur les débuts et milieux de car­rière : une prime dégres­sive et dif­fé­ren­ciée selon les corps (PE, cer­ti­fiés et PLP, agré­gés), une prime d’équipement infor­ma­tique de… 150 euros par an, uni­que­ment pour les per­son­nels devant élèves, des mesures indem­ni­taires pour les direc­teurs d’école et les per­son­nels de direc­tion, une aug­men­ta­tion mini­ma­liste du taux de pro­mo­tion à la Hors-Classe (de 17% à 18%). Les autres per­son­nels (AESH, AED, admi­nis­tra­tifs, per­son­nels médi­co-sociaux) ne sont pas concer­nés par ces mesures.

Les deux scé­na­rii pri­vi­lé­giés par le ministre ne concer­ne­raient que 22% à 31% des enseignants :

➢ Scé­na­rio « 2 » :

  • pour les PE, une prime allant de 121 euros nets par mois sur les éche­lons 2 et 3, à 35 euros

sur l’échelon 6, et rien sur les autres échelons.

  • pour les cer­ti­fiés « et assi­mi­lés » : une prime allant de 114 euros nets par mois sur les éche­lons 2 et 3, à 28,50 euros sur l’échelon 6, et rien sur les
  • pour les agré­gés : une prime allant de 106 euros nets par mois sur les éche­lons 2 et 3, à 21,33

euros sur l’échelon 6 et rien sur les autres.

➢ Scé­na­rio « 3 » :

  • pour les PE, une prime allant de 100 euros nets par mois sur le seul éche­lon 2, à 35 euros sur le sep­tième éche­lon, et rien sur les autres échelons.
  • pour les cer­ti­fiés « et assi­mi­lés » : une prime allant de 92 euros nets par mois sur le deuxième éche­lon, à 28,50 euros sur le sep­tième éche­lon, et rien sur les
  • pour les agré­gés : une prime allant de 85,50 euros nets par mois sur le deuxième éche­lon, à 21 euros sur le sep­tième éche­lon, et rien sur les

FO a rap­pe­lé que l’augmentation des trai­te­ments et des salaires est la reven­di­ca­tion cen­trale de tous les per­son­nels de l’Éducation natio­nale. Le scé­na­rio du « Gre­nelle des pro­fes­seurs, » tota­le­ment imbri­qué dans l’agenda social et les contre-réformes, n’est pas la réponse attendue.

L’agenda de Blan­quer, c’est aus­si la refon­da­tion-des­truc­tion des sta­tuts, l’accompagnement PPCR, la redé­fi­ni­tion des mis­sions de cha­cun, et le mana­ge­ment « à la France Télé­com ». Ces mesures vont se tra­duire par davan­tage de pres­sions sur les per­son­nels, le tout avec un point d’indice tou­jours gelé.

En outre, tous les per­son­nels de l’Éducation natio­nale ont été en pre­mière ligne pen­dant la crise. Ils attendent tous une aug­men­ta­tion de leur salaire et de leur trai­te­ment, en par­ti­cu­lier les plus pré­caires, les per­son­nels non-titu­laires et, notam­ment, les AESH dont le salaire est, en moyenne, infé­rieur au seuil de pau­vre­té. Il serait incom­pré­hen­sible et inac­cep­table d’opérer par­mi les per­son­nels un tri en fonc­tion de leur âge, de leur caté­go­rie ou de leur corps.

La FNEC FP-FO revendique :

  • l’intégration des 49 points d’indice net sup­plé­men­taire dans la grille de tous les personnels

titu­laires et 183 euros nets sup­plé­men­taires pour les contrac­tuels, sans contrepartie !

  • l’ouverture immé­diate de négo­cia­tions en vue d’un rat­tra­page de la perte de pou­voir d’achat subie depuis 2000, soit 20% d’augmentation de la valeur du point d’indice
  • la prime d’équipement infor­ma­tique – indi­gente – ne doit pas sub­sti­tuer aux obli­ga­tions de l’employeur dans le cadre du télé­tra­vail : mise à dis­po­si­tion du maté­riel, par­ti­ci­pa­tion aux frais de connexion… Elle ne doit pas ser­vir de pré­texte à la géné­ra­li­sa­tion du télé- ensei­gne­ment ou du télé­tra­vail déréglementé.

La FNEC FP-FO oppose les reven­di­ca­tions à la mys­ti­fi­ca­tion du Gre­nelle de Blan­quer et appelle les per­son­nels à mul­ti­plier les HIS, les AG pour rédi­ger les reven­di­ca­tions et dis­cu­ter des moyens de les faire aboutir.

Elle s’adresse à l’ensemble des autres fédé­ra­tions pour consti­tuer le rap­port de force à la hau­teur des enjeux.

à Mon­treuil, le 14 octobre 2020

L’urgence, c’est le recru­te­ment de per­son­nels, pas la publi­ca­tion de pro­to­coles « sani­taires » qui dédouanent le ministre de ses responsabilités

Le 28 juillet 2021, le ministre Blan­quer publiait un énième pro­to­cole sani­taire pour le fonc­tion­ne­ment des écoles, col­lèges et lycées. Un an plus tard, le 12 juillet 2022, le ministre Ndiaye a pré­sen­té son pro­to­cole sani­taire. Le même jour, les oppositions…

« Refon­der » l’Ecole selon Mme Borne, c’est la sou­mettre aux exi­gences des patrons

Le sys­tème édu­ca­tif fran­çais, « est sans doute l’un de ceux qui repro­duit le plus les inéga­li­tés », a fait valoir Éli­sa­beth Borne same­di der­nier lors d’une inter­ven­tion aux ren­contres éco­no­miques d’Aix-en- Pro­vence. Selon la Pre­mière ministre, « on a aus­si un…

Compte-ren­­du du CSE du 30 juin 2022

Les tra­vaux du CSE s’ouvrent en l’absence du ministre. Après lec­ture des décla­ra­tions limi­naires, qui ne donnent lieu à aucune réponse de l’administration, le CSE passe à l’examen des points ins­crits à l’ordre du jour. Extrait de l’appel des écoles…

Compte-ren­­du du CTMEN du 28 juin, en pré­sence du ministre P. Ndiaye

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Mon­sieur le ministre, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CTM, Mon­sieur le ministre, vous avez don­né dans la presse ce week-end une inter­view qui amène plu­sieurs réflexions et ques­tion­ne­ments de notre part. Cela s’inscrit de la…

La voie pro­fes­sion­nelle sous la tutelle du minis­tère du Tra­vail : inac­cep­table pour la FNEC FP-FO !

On aurait vou­lu se féli­ci­ter de la créa­tion d’un minis­tère consa­cré à l’enseignement pro­fes­sion­nel, mais la double tutelle – Édu­ca­tion natio­nale et minis­tère du Tra­vail – est un mau­vais coup por­té à la voie pro­fes­sion­nelle sous sta­tut sco­laire, publique,…

Asso­cia­tion Préau : la FNEC FP-FO ne cogè­re­ra pas la des­truc­tion des ins­tances sta­tu­taires d’action sociale

Le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer se sont ser­vis des besoins réels des agents qui cherchent à aug­men­ter leur pou­voir d’achat au moyen de bons de réduc­tions dans les com­merces, de réduc­tions sur les voyages, les loca­tions de vacances, les…

Compte ren­du du CSE du 20 juin 2022

Le ministre Pap Ndiaye ouvre les tra­vaux en sou­li­gnant l’importance du CSE, dont il trace briè­ve­ment l’histoire. Après la lec­ture de 21 décla­ra­tions limi­naires, le ministre qui ne peut res­ter que deux heures reprend la parole assu­rant qu’il ne sera ni dans la…

Une reva­lo­ri­sa­tion de l’ISSR insuf­fi­sante, des modi­fi­ca­tions règle­men­taires inquiétantes !

Une reva­lo­ri­sa­tion insuf­fi­sante mal­gré la mobi­li­sa­tion des per­son­nels avec la FNEC FP-FO Lors du groupe de tra­vail pré­pa­ra­toire au comi­té tech­nique du 6 juillet, le minis­tère a pré­sen­té son pro­jet de reva­lo­ri­sa­tion de l’Indemnité de Sujé­tion Spé­ciale de…

Des concer­ta­tions pour impo­ser par­tout l’expérimentation mar­seillaise ? Non merci !

Le cadre ter­ri­to­rial et dérè­gle­men­té de type Mar­seille impo­sé par­tout ? Le ministre pré­voit des « concer­ta­tions à l’échelle des écoles pour construire des pro­jets péda­go­giques si pos­sible inno­vants dans la fou­lée de ce qui se fait à Mar­seille actuellement…

Comi­tés Tech­niques Minis­té­riels des 8 et 28 juin : inter­ven­tions FO sur les postes et concours

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue lors des deux der­niers comi­tés tech­niques minis­té­riels pour dénon­cer la ren­trée catas­tro­phique qui se pré­pare en termes de postes et de recru­te­ment de per­son­nels, en par­ti­cu­lier compte tenu de l’effondrement du nombre de lauréats…