Face aux consé­quences désas­treuses de l’École inclu­sive et au ministre qui veut pas­ser en force sur son Acte 2, RÉUNISSONS-NOUS POUR PRÉPARER LA CONFÉRENCE DE DÉLÉGUÉS DU 17 NOVEMBRE !

21 Sep, 2023AESH, Com­mu­ni­qué, Ensei­gne­ment spé­cia­li­sé, Postes

Le ministre Attal a convo­qué ce lun­di 18 sep­tembre un groupe de tra­vail concer­nant l’École Inclusive.

Il était en fait ques­tion de faire le bilan des « attentes » des orga­ni­sa­tions syn­di­cales dans le cadre des déci­sions du pré­sident Macron lors de la Confé­rence natio­nale sur le Han­di­cap. Aucune nou­velle annonce n’a donc été faite si ce n’est la confir­ma­tion de la mise en œuvre l’Acte 2 de l’École Inclu­sive avec appli­ca­tion pro­gres­sive à la ren­trée 2024 : fer­me­ture des éta­blis­se­ments médi­co-sociaux qui seraient dis­sous dans les éta­blis­se­ments sco­laires, remise en cause du nombre d’AESH qui serait trop éle­vé, fusion des mis­sions des AESH et AED dans un nou­veau cadre d’emploi ARE, trans­for­ma­tion des PIAL en Pôles d’Accompagnement à la Sco­la­ri­sa­tion avec culpa­bi­li­sa­tion des ensei­gnants qui devraient être formés…

Le constat que fait la FNEC FP-FO depuis des années avec l’application de la loi 2005 et du concept d’École inclu­sive, à savoir que le chaos règne dans de nom­breuses écoles avec des per­son­nels et élèves en souf­france, voire en dan­ger, a été par­ta­gé par les autres orga­ni­sa­tions syn­di­cales, y com­pris celles qui n’ont jamais remis en cause l’in­clu­sion sys­té­ma­tique. Ça ne plus durer !

La conseillère sociale du ministre qui pré­si­dait la réunion a dû faire face à une fronde una­nime contre le pro­jet de créa­tion du cadre d’emploi d’ARE (Accom­pa­gnant à la Réus­site Édu­ca­tive) qui de fait abou­ti­rait à une fusion des AESH et des AED, les contrats ARE étant sur des temps « plus com­plets » et donc « plus inté­res­sants », selon l’administration…

Alors que l’Acte 1 de l’École inclu­sive a engen­dré les ravages que nous connais­sons dans de très nom­breux éta­blis­se­ments sco­laires, la FNEC FP-FO a rap­pe­lé sa ferme oppo­si­tion à l’Acte 2 de l’École inclu­sive et qu’elle ne s’inscrirait pas dans le cadre impo­sé par les déci­sions pré­si­den­tielles. Elle a oppo­sé ses revendications :

  • créa­tion à hau­teur des besoins de postes d’en­sei­gnants spécialisés,
  • pour une réelle for­ma­tion d’en­sei­gnants spé­cia­li­sés qui garan­tisse la prise en charge des élèves,
  • départs en for­ma­tion à hau­teur des besoins pour tous les per­son­nels qui le souhaitent,
  • main­tien et créa­tion des places néces­saires dans les éta­blis­se­ments sociaux et médico-sociaux,
  • un sta­tut et un vrai salaire pour les AESH et leur recru­te­ment à hau­teur des besoins,
  • retrait de l’acte 2 de l’École inclusive

La FNEC FP-FO conti­nue­ra d’être aux côtés des per­son­nels confron­tés aux situa­tions catas­tro­phiques liées à l’in­clu­sion sys­té­ma­tique, por­te­ra ses reven­di­ca­tions à tous les niveaux et met­tra tout en œuvre pour obte­nir satisfaction.

Face à ces pro­jets d’une vio­lence inouïe, la FNEC FP-FO invite les per­son­nels à par­ti­ci­per mas­si­ve­ment aux réunions de pré­pa­ra­tion de la Confé­rence natio­nale de délé­gués du 17 novembre, au siège de la Confé­dé­ra­tion FO, afin de dis­cu­ter et d’une ini­tia­tive d’ampleur natio­nale pour la satis­fac­tion des revendications.

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO à la réunion sur « l’École inclu­sive » du 18 sep­tembre 2023

Alors que la situa­tion est inte­nable dans de plus en plus d’établissements sco­laires en rai­son de l’inclusion sco­laire sys­té­ma­tique (nos syn­di­cats sont très for­te­ment sol­li­ci­tés pour des situa­tions met­tant en dan­ger les élèves et les per­son­nels), le Pré­sident Macron a annon­cé la mise en place de l’Acte 2 de l’École Inclu­sive lors de la Confé­rence Natio­nal Han­di­cap du 26 avril 2023 : fer­me­ture des éta­blis­se­ments médi­co-sociaux qui seraient dis­sous dans les éta­blis­se­ments sco­laires, remise en cause du nombre d’AESH qui serait trop éle­vé, culpa­bi­li­sa­tion des ensei­gnants qui devraient être for­més, fusion des mis­sions des AESH et AED, …

Pen­dant ce temps, plus de 1200 élèves attendent une place en IME ou ITEP (ou SESSAD IME ou ITEP) en Indre-et-Loire, 400 dans le Tarn, 400 dans l’Hérault… des dizaines attendent une place en ULIS dans de nom­breux départements…

La FNEC FP-FO a, à de mul­tiples reprises, sol­li­ci­té l’at­ten­tion du ministre sur les consé­quences catas­tro­phiques des mesures gou­ver­ne­men­tales décou­lant de la loi de 2005 sur le handicap.

À l’op­po­sé des déci­sions du pré­sident Macron, nous réaf­fir­mons nos revendications :

  • créa­tion à hau­teur des besoins de postes d’en­sei­gnants spécialisés
  • pour une réelle for­ma­tion d’en­sei­gnants spé­cia­li­sés qui garan­tisse la prise en charge des élèves
  • départs en for­ma­tion à hau­teur des besoins pour tous les per­son­nels qui le souhaitent
  • main­tien et créa­tion des places néces­saires dans les éta­blis­se­ments sociaux et médico-sociaux,
  • un sta­tut de fonc­tion­naire et un vrai salaire pour les AESH et leur recru­te­ment à hau­teur des besoins
  • retrait de l’acte 2 de l’École inclusive

La FNEC FP-FO sera aux côtés des per­son­nels confron­tés aux situa­tions catas­tro­phiques liées à l’in­clu­sion sys­té­ma­tique et por­te­ra ses reven­di­ca­tions à tous les niveaux et met­tra tout en œuvre pour obte­nir satisfaction.

Réforme de la for­ma­tion ini­tiale et des concours d’enseignement : la ministre Bel­lou­bet contrainte de céder !

Sous pres­sion, le gou­ver­ne­ment avait déjà opé­ré un recul à pro­pos de la réforme de la réforme de la FDE et des concours. À la veille des élec­tions légis­la­tives, il annon­çait en effet que les lau­réats seraient sous sta­tut d’élève-fonctionnaire et payés 1400 €…

La satis­fac­tion des reven­di­ca­tions, MAINTENANT !

Les résul­tats des élec­tions légis­la­tives confirment la déroute du pré­sident de la Répu­blique et le pro­fond rejet de la poli­tique anti­so­ciale menée depuis 7 ans et adop­tée à coups de 49–3 répé­tés. Des gilets jaunes à la mobi­li­sa­tion contre le recul de l’âge de…

« Pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale » : Les gou­ver­ne­ments détruisent l’Ecole publique Les per­son­nels refusent de subir les déflagrations

Une note de la DGESCO, de sep­tembre 2023, publiait le « pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale ». Dans la même logique que le pro­to­cole pHARe, chaque éta­blis­se­ment ou cir­cons­crip­tion doit dési­gner « une équipe res­source » avec au moins un personnel…

Décla­ra­tion du Bureau fédé­ral de la FNEC FP-FO du 2 juillet 2024

Le 30 juin 2024 a eu lieu le pre­mier tour des élec­tions légis­la­tives, avec un taux de par­ti­ci­pa­tion his­to­rique de 66,7%. Les votes ont pla­cé le Ras­sem­ble­ment natio­nal en tête du scru­tin (29% ; avec ses alliés : 33%), le « Nou­veau Front Popu­laire », en second…

For­ma­tion des ensei­gnants et concours d’enseignement : Un pre­mier recul qui en annonce d’autres !

Comme la FNEC FP-FO l’avait dénon­cé lors des réunions de tra­vail concer­nant la réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants, il était inac­cep­table que des lau­réats de concours se retrouvent en situa­tion d’étudiants, « gra­ti­fiés » à 900 euros pour solde de tout…

« Inéqui­table » l’augmentation de 10% de la valeur du point d’indice ? Mais de qui se moque le ministre-can­­di­­dat Guerini ?

Inter­ro­gé par le média Acteurs Publics à pro­pos de la pro­po­si­tion d’augmenter la valeur du point d’indice de 10% pré­vue par le pro­gramme du Nou­veau Front Popu­laire, voi­ci ce qu’ose répondre le ministre de la Trans­for­ma­tion et de la Fonc­tion publique Stanislas…

Ampli­fions la mobilisation !

Le 15 juin des cen­taines de mil­liers de sala­riés et de jeunes ont mani­fes­té pour expri­mer leur rejet de l’extrême-droite et de ses idées racistes et xéno­phobes, et pour expri­mer leurs reven­di­ca­tions face à la poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics et…

La FNEC FP-FO appelle à rejoindre les mani­fes­ta­tions des 15 et 16 juin

La FNEC FP-FO a pris connais­sance d’un appel de Confé­dé­ra­tions et d’Unions dépar­te­men­tales à mani­fes­ter le plus lar­ge­ment pos­sible ce week-end 15 et 16 juin contre l’extrême droite, contre la poli­tique de Macron. La FNEC FP-FO appelle ses syn­di­cats, ses…

Après la dis­so­lu­tion : plus que jamais, les revendications !

Avec sa Confé­dé­ra­tion, la FNEC FP-FO consi­dère que la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale par le pré­sident Macron « consti­tue un aveu d’é­chec ». Cette situa­tion inte­nable, le gou­ver­ne­ment actuel en porte la res­pon­sa­bi­li­té, et avec lui tous les gouvernements…

Halte à la répres­sion des jeunes mobi­li­sés pour le ces­­sez-le-feu en Palestine !

La FNEC-FP FO a pris connais­sance l’appel de l’AG des per­son­nels et des parents du lycée Hélène Bou­cher (Paris) réunis ce matin : « Hier 6 juin des lycéen·ne·s de Vol­taire, Hélène Bou­cher, V. Hugo, Berg­son, Ravel, Tur­got ont occu­pé le lycée Hélène Boucher…