Face à la mobilisation, le ministre reconnaît l’urgence d’un recrutement : IL FAUT DES POSTES STATUTAIRES !

19 Nov, 2020Communiqués

Temps de lecture : ( mots)

 « Nous allons déployer plus d’assistants d’éducation plus de professeurs remplaçants dans le 1er degré comme dans le 2nd degré chaque fois que cela sera nécessaire » indiquait le ministre Blanquer lors de la conférence de presse gouvernementale du 12 novembre liée à la situation   sanitaire.

Ces propos se concrétisent actuellement par des annonces de recrutements d’enseignants contractuels dans le 1er  degré et d’assistants d’éducation (AED) dans les collèges et lycées   :

  • Orléans-Tours : 221 contractuels dans le 1er degré et 277 équivalents temps plein (ETP) dévolus au recrutement d’AED
  • Normandie: 237 ETP
  • Bordeaux : 277 contractuels du 1er degré et 340 ETP pour les AED
  • Lyon : plus de 300 contractuels dans le 1er degré
  • Toulouse : 197 contractuels dans le 1er degré

Ces enseignants contractuels et AED, censés notamment pallier l’absence des enseignants vulnérables au Covid19, sont recrutés pour des CDD de trois mois !

Cette annonce confirme l’analyse de la FNEC FP-FO : oui il manque des personnels dans les écoles et les établissements et le ministre est bien obligé de le reconnaître !

Mais, au lieu de créer des postes en urgence, au lieu de recruter tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et réabonder celles-ci, le ministre fait le choix d’avoir recours à des contractuels précaires en CDD. Toute honte bue, les recteurs font même appel à des candidats au concours de recrutement des professeurs des écoles inscrits sur la liste complémentaire pour les recruter en tant que contractuels en CDD pour 3 mois et non pas en tant que fonctionnaires !

Le principe des listes complémentaires, qui doivent normalement permettre d’affecter des enseignants fonctionnaires stagiaires sur des postes vacants est donc totalement dévoyé, celles-ci se transformant en vivier de précaires dont le ministre et les recteurs pourront se débarrasser quand bon leur semblera.

Pour la FNEC FP-FO, puisque le ministre reconnaît le manque de personnels et se voit contraint d’embaucher les milliers de contractuels, une évidence s’impose : ces personnels recrutés doivent immédiatement devenir fonctionnaires stagiaires  !

Dans le second degré, aucun recrutement d’enseignant supplémentaire – titulaire ou contractuel – n’est pour l’instant annoncé, les AED recrutés devant être utilisés pour assurer dans les collèges et les lycées l’accueil des élèves qui seraient contraints de suivre de l’enseignement à distance dans le cadre de « la continuité pédagogique » !

Plutôt que de recruter de manière pérenne des enseignants fonctionnaires d’État, pour faire baisser durablement le nombre d’élèves par classe, pour assurer le remplacement des enseignants absents, le ministre fait donc le choix de l’uberisation de l’Éducation nationale.

Le 1er novembre les organisations FSU, FNEC FP-FO, SUD Éducation, UNSA Éducation, Sgen-CFDT, SNALC, CGT Educ’action, SNCL-FAEN, FCPE, FIDL et UNL demandaient au ministre de « de procéder au recrutement de ces personnels dès la reprise du 2 novembre, en particulier en ayant recours aux listes complémentaires des concours, et en réabondant les listes complémentaires lorsque cela s’avère nécessaire. » Cette exigence, réaffirmée lors du conseil supérieur de l’éducation du
17 novembre, reste plus que jamais d’actualité !

Suite à aux dernières annonces ministérielles, la FNEC FP-FO s’adresse de nouveau aux organisations syndicales, aux fédérations de parents d’élèves et aux syndicats de lycéens pour leur proposer d’organiser dès maintenant des initiatives en direction des rectorats, des DSDEN et du ministre pour exiger :

  • Que tous les personnels recrutés à partir des listes complémentaires, abondées autant que nécessaire, le soient en tant que fonctionnaires stagiaires,
  • Que tous les besoins en postes, en classes, et en heures d’enseignement soient satisfaits,
  • Que tous les AED recrutés deviennent des moyens pérennes : pas de contrat kleenex de trois mois !
  • Que tous les contractuels qui le souhaitent soient titularisés !

La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir pour faire valoir ces revendications.

Montreuil, le 19 novembre 2020

Le gouvernement maintient et amplifie ses mesures de dislocation : ÇA SUFFIT !

Jeudi 14 janvier, le gouvernement a annoncé un train de mesures supplémentaires avec de nouvelles restrictions des libertés individuelles. Tournant le dos aux revendications portées par les organisations syndicales qui depuis des mois demandent des moyens pour faire...

Il faut rétablir le baccalauréat national ! Texte intersyndical SNFOLC, SNES FSU, SUD Education, CGT Educ’action, SNALC, SNCL-FAEN

Le contexte de la crise sanitaire révèle au grand jour une réforme au calendrier intenable. La tenue d’épreuves de spécialité dès mars n’est pas compatible avec l’assimilation de connaissances solides et exigeantes dans une discipline. Les élèves ont subi un...

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Loi de sécurité globale, loi sur les séparatismes, décrets sur la « prévention des atteintes à la sécurité publique»: les libertés syndicales et l’existence même des organisations syndicales sont menacées. Ces mesures font système avec la loi de transformation de la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 7 janvier 2021

Déclaration liminaire : FO demande le rétablissement des épreuves terminales et nationales du baccalauréat !  Étant donné l’actualité de la mise en œuvre de la réforme du lycée et du baccalauréat en lien avec Parcoursup qui suscite un rejet sinon une immense anxiété...

AESH : l’augmentation du SMIC doit aboutir à une refonte de la rémunération ! Tous au 26 janvier pour l’augmentation générale des salaires !

A vos fiches de paye ! Chaque année, le SMIC est automatiquement augmenté. Cette année, cela représente15€ bruts en plus (+ 0,99%) au 1er janvier 2021. L’employeur public ne peut rémunérer des agents à un niveau inférieur au SMIC. Le décret n°91-769 du 2 août 1991...

La bonne résolution pour 2021 : préparer la grève du 26 janvier et ses suites !

L’année 2020 qui vient de s’achever permet de tirer quelques enseignements. Alors que le gouvernement poursuit sa politique de destruction des services publics, de réduction des moyens dans les hôpitaux, que les fermetures de lits se poursuivent, la crise sanitaire...

Le baccalauréat doit être rétabli : retour aux épreuves nationales, terminales et anonymes !

La FNEC FP-FO s’est adressée aux fédérations de l’Éducation nationale et aux organisations lycéennes pour affirmer dans l’unité l’urgence de rétablir un bac national, contre le démantèlement du diplôme organisé par le ministre. L’ordonnance du 24 décembre 2020 prévoit...

Transfert de la médecine scolaire et du médico-social aux collectivités territoriales, c’est non  !

Madame Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales a annoncé hier, jeudi 17 décembre 2020, que son projet de loi dit « 4D » relatif « à la différenciation, à la décentralisation, à la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 10 décembre 2020

Le samedi 5 décembre 2020, un an jour pour jour après le début des mobilisations contre le projet de réforme des retraites, des centaines de milliers se sont à nouveau rassemblés dans toutes les villes de France pour le retrait du projet de loi de sécurité globale....

Non M. Castex, l’école n’est pas une garderie ! La FNEC FP-FO défend l’école laïque, publique et obligatoire

Encore une fois, le gouvernement et son conseil scientifique ont décidé de changer les règles au dernier moment sans demander l’avis de  personne. Les personnels ont ainsi appris, ce matin, par voie de presse, qu’ils devraient faire preuve  de « tolérance » pour...