Est-ce le virus qui a liquidé le baccalauréat ?

6 Avr, 2020Non classé

Le ministre vient d’annoncer la généralisation du contrôle continu pour les baccalauréats général, technologique, professionnel et le diplôme national du brevet. Certes, la situation est exceptionnelle et tout le monde est contraint de s’y adapter. Mais peut-on accorder le moindre crédit au ministre quand il parle de son attachement à la valeur des diplômes, alors même qu’il décide de maintenir sa réforme du baccalauréat et les E3C, rejetées par la majorité ?

La responsabilité du gouvernement est pleine et entière

Personne ne peut dire aujourd’hui quand vont reprendre les cours à l’Education nationale et dans l’Enseignement supérieur et la Recherche. Le gouvernement a fait le choix de la fatalité de la pandémie, parce qu’il s’est refusé à mettre en place un dépistage total et systématique ainsi que la mise à disposition de masques, alternatives pourtant préconisées par l’OMS et un nombre grandissant de scientifiques comme seul moyen de sortir rapidement de la crise sanitaire. C’est au nom de cette fatalité que le ministre a choisi des mesures ne l’obligeant pas à changer de stratégie en cas de confinement prolongé en juin.

Confinement et « continuité pédagogique » : sources d’inégalités et de déréglementation :

La soi-disant « continuité pédagogique, » a profondément creusé les inégalités face à l’instruction. Les personnels ont fait jusqu’à maintenant le maximum pour maintenir le contact avec les familles et les élèves, dans des conditions difficiles (dysfonctionnement des outils du ministère, difficultés de connexion…), dans un climat anxiogène, et en dehors de tout cadre réglementaire. Le ministre a multiplié les injonctions contradictoires, faisant reposer la charge sur l’ensemble des personnels, leur équipement informatique, leur forfait téléphonique, leur capacité à s’autoformer, au détriment de leur vie privée… Certains ont même été sommés de déroger au confinement, sans aucune protection, pour assurer cette « continuité. »

Aujourd’hui, le ministre tire profit de cette situation pour entériner sa réforme et maintenir les suppressions de postes

Constatant les irrégularités lors des E3C et les inégalités d’évaluation des enseignements de spécialité que les élèves de 1ère abandonnent, le ministre aurait tout aussi bien pu choisir de retirer les réformes du lycée et du baccalauréat. Or, elles sont intégralement maintenues tout comme la première session des E3C… et les centaines de suppressions de postes d’enseignants dans le 2nd degré pour la prochaine rentrée : pendant l’état d’urgence et le confinement, la casse continue.

Le ministre se moque des personnels et des élèves

Pendant qu’il multiplie les remerciements à l’attention des personnels dont il a plus que jamais besoin pour assurer la « continuité pédagogique » et son dispositif « vacances apprenantes », le ministre n’annule aucune menace de sanction contre les collègues et les élèves qui se sont opposés au scandale de ces épreuves. Nous n’oublions pas qu’il a lui-même autorisé les recteurs à dépasser le seuil de quatre jours de retrait de salaire pour les grévistes mobilisés contre la réforme des retraites…

La FNEC FP-FO continue d’exiger que le ministre et son gouvernement prennent leurs responsabilités face à la crise

sanitaire :

  •  Dépistage systématique et généralisé, mise à disposition de masques et de toutes les protections
  • Abandon de la réforme du baccalauréat et des E3C, abandon de Parcoursup,
  • Maintien du baccalauréat comme diplôme national et premier grade universitaire
  • Annulation de toutes les suppressions de postes
  • Levée des sanctions contre les personnels et les élèves, annulation des prélèvements pour fait de grève

 La FNEC FP-FO, avec sa confédération, demande l’abandon des ordonnances prises au titre de l’état d’urgence sanitaire. Elle s’opposera à toutes velléités de mises en cause des droits de salariés pour l’avenir.

à Montreuil, le 4 avril 2020

 

Bulletin n°1 Actualités FNEC FP FO en poste à l’étranger

1 : calendrier de la campagne de recrutement pour les postes d‘expatriés de l’AEFE, mise en ligne le 27 août 2020. Le lien suivant détaille les conditions de recrutement, le profil des candidats et le calendrier....

Prime Covid

Depuis l’annonce du versement d’une prime dite « COVID » à certains agents du CNED, la colère monte chez nombre de personnels tant le nombre de bénéficiaires s’avère restreint, la répartition par catégorie sujette à discussion (19 A, 11 B et 2 C : chiffres fournis...

Rentrée des AESH : FO défend vos droits et votre salaire !

 Les AESH en première ligne  Lors de sa conférence de rentrée, le ministre Blanquer a rappelé l’engagement d’Emmanuel Macron pour 2021  : « aucun enfant sans solution de scolarité au mois de septembre ». 385 000 enfants en situation de handicap seraient scolarisés en...

Concours Covid 2020 : le ministre change les règles et impose un oral « de titularisation » Inacceptable ! Signez la pétition FO

 Le ministère a présenté fin août un projet d’arrêté « fixant les modalités complémentaires d’évaluation et de titularisation » pour les collègues ayant réussi les concours 2020 sans avoir passé d’oraux. La FNEC-FP-FO a rappelé que la crise du Covid n’avait rien...

Le protocole « sanitaire » ne protège personne … excepté le ministre

 Le ministre voudrait imposer aux personnels un protocole dit « sanitaire », présenté le 27 août sans avoir recueilli l’avis des représentants au Comité d’Hygiène et Sécurité Conditions de Travail (CHSCT). Alors que pendant des semaines, au plus fort de la crise...

Face à l’enfumage du « Grenelle » de Blanquer : 183€ pour tous dès maintenant sans contrepartie !

 Le ministre Blanquer annonce qu’il lance « un Grenelle des professeurs   ». Cette musique n’est pas nouvelle. Elle était apparue en pleine mobilisation contre la réforme de retraites, qui a certes été pour le moment retardée mais qui reste inscrite au calendrier ...

AEFE : la FNEC FP-FO demande la protection de tous les droits des personnels dans la situation de crise sanitaire

 La FNEC FP-FO a été reçue le lundi 24 août par le Directeur des Ressources Humaines de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (voir compte rendu intégral) pour porter les revendications des personnels. Les personnels de l’AEFE ont été particulièrement...

Rentrée scolaire : Les revendications ne seront pas bâillonnées !

 La FNEC FP-FO a été reçue en audience le 25 août par le Ministre Blanquer. Elle n’a pas proposé un projet alternatif de calendrier de rentrée ou de protocole « sanitaire. » Elle a porté les revendications urgentes des personnels. Ce que veulent les personnels, c’est...

Protocole de rentrée : La FNEC FP-FO refuse de cautionner la mascarade du ministre

Suite à une audience avec le ministre de l’Éducation nationale, la FNEC FP-FO a décidé de ne pas siéger au CHSCT Ministériel qui se tiendra Jeudi 27 août   2020. En effet, dans la continuité de son attitude, le ministre Blanquer continue de considérer que les CHSCT...

Compte rendu de l’audience FO avec le Directeur des Ressources Humaines de l’AEFE, M. Pujol le lundi 24 août 2020

 I.   Question du recrutement des personnels  Mercredi 4 décembre 2019, audition d’Olivier Brochet, Directeur de l’AEFE à la commission sénatoriale :  « Nous avons besoin de ressources humaines - essentiellement des enseignants - de qualité. Le MENJ a annoncé que 1...