Éditorial SI 212 : L’heure n’est pas à la concertation pour discuter des modalités d’application mais à la mobilisation et la grève unie pour empêcher la réforme Delevoye !

2 Oct, 2019Actualités, Communiqué

Nous avons reçu le mardi 1er octobre du ministre de l’Éducation nationale, monsieur Blanquer, et du haut-commissaire aux retraites, monsieur Delevoye, une invitation à une « concertation sectorielle relative à la réforme des retraites ». La FNEC FP-FO ne s’y rendra pas et s’en expliquera dans un courrier public au ministre et au haut-commissaire.

La confédération Force Ouvrière est déterminée à mettre en échec cette réforme qui donne toutes les clés à l’État, les valeurs du point résultant chaque année d’un ajustement aux contraintes de l’économie. La confédération entend agir pour défendre et maintenir l’ensemble des régimes et rejette le projet de contre-réforme.

Nous voulons défendre le régime général, les régimes complémentaires, les régimes spéciaux et le Code des pensions civiles et militaires.

Nous n’acceptons ni un nouveau recul de l’âge de départ à la retraite, ni la baisse drastique du niveau des pensions.

La confédération FO, en ce qui concerne les concertations, vient de réaffirmer que Force Ouvrière n’ira pas discuter de la mise en place de la réforme et de ses ajustements. Yves Veyrier, notre secrétaire général, dès la publication du rapport en juillet, avait clairement exprimé que nous ne négocierons pas les réglages d’un système qui supprime les régimes existants.  Nous n’irons pas à Canossa.

Dans ces conditions, que peut signifier une invitation à une concertation sectorielle relative à la réforme des retraites ?

Ce que la confédération refuse au niveau interprofessionnel parce qu’elle veut empêcher la réforme, parce qu’elle la rejette, le gouvernement voudrait-il tenter de l’imposer dans des concertations sectorielles qui vaudraient de son point de vue, un accord pour l’accompagnement et la mise en œuvre de son funeste projet ? Il s’agit selon messieurs Blanquer et Delevoye de discuter des modalités d’application de leur projet. Nous n’en serons pas. Et nous allons redire aux ministres que nous ne déserterons pas l’expression des revendications de nos mandants auprès des pouvoirs publics, c’est le rôle du syndicat. Nous sommes disponibles pour exprimer à l’État-employeur nos revendications, notamment sur les retraites et sur les salaires. Nous revendiquons une revalorisation de 18% du point d’indice, 18% perdus par rapport à l’inflation depuis 2000. Nous demandons sur ces revendications des discussions sérieuses. Nous demandons aussi une discussion urgente dans les CHSCT sur les suicides de collègues détruits par les conditions de travail épouvantables qui leur sont imposées, et aussi sur les conséquences de l’incendie de Lubrizol à Rouen.

Avec la confédération, avec la fédération générale des fonctionnaires (FGF-FO) en défense du statut général et du Code des pensions civiles et militaires, nous nous engageons résolument dans la préparation de la grève interprofessionnelle unie à compter du 5 décembre, en réponse à la décision des syndicats de la RATP qui oppose la mobilisation à la concertation sectorielle. La fédération va s’adresser à toutes les fédérations de l’Éducation nationale pour une préparation commune de la grève à compter du 5 décembre.

Nous allons multiplier les réunions d’information, les réunions publiques, les assemblées générales de salariés, y adopter des motions, des pétitions, des prises de position, des appels intersyndicaux qui décident : grève à partir du 5, grève pour empêcher le projet, grève pour gagner et commencer à bloquer le gouvernement sur l’ensemble de ces lois et projets rétrogrades : retraite, loi de transformation de la fonction publique, fin des CAP et des CHSCT, loi Blanquer, destruction de l’AFPA et de la formation professionnelle initiale sous statut scolaire, territorialisation de l’Éducation nationale…

Ce sont ces discussions que mèneront dans quelques jours les 900 délégués qui participeront au 18ème congrès de la FNEC FP-FO à Clermont-Ferrand.

Hubert Raguin

secrétaire général

Montreuil le 2 octobre 2019

Syndicaliste Indépendant #215 : pas de confinement pour les revendications !

En ces temps exceptionnels de confinement, le secrétariat fédéral adresse ce message à tous les adhérents des syndicats affiliés à la FNEC FP-FO : “Plus que jamais nous continuons l’action du syndicat pour porter toutes les revendications. Protection des salariés, maintien des garanties collectives et des statuts, salaires, postes, carrière, retraites… Il n’y a pas de trêve !

Extension de l’accueil des enfants : les personnels doivent être protégés !

« A compter du mardi 31 mars 2020, le dispositif d’accueil est étendu à d’autres personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire sur présentation d’une attestation de l’autorité préfectorale et dans la limite des capacités d’accueil. » (FAQ ministérielle...

Après les annonces du ministre, toutes les dotations doivent immédiatement être revues et augmentées !

Dans les  départements,  les  personnels  font face à  une  crise sanitaire sans précédent  en  assurant la «continuité pédagogique» chronophage et déréglementée, en accueillant pour certains les enfants de soignants (le plus souvent sans protection, sans réel suivi...

Communiqué de presse FSU et FNEC-FP-FO : Refus de dialogue social : la FSU et la FNEC-FP-FO quittent le CTA !

 Hier devait se tenir, en visioconférence, un comité technique académique sur la préparation de la rentrée 2020. Les organisations syndicales FSU et FNEC-FP FO ont été dans l’obligation de quitter la séance dès le début de ce CTA pour plusieurs raisons....

La santé et la sécurité de toutes et tous avant tout !

Ci-joint le communiqué confédéral CP - FO - La santé et la sécurité de toutes et tous avant tout(1)

Courrier au ministre sur la situation des personnels non-titulaires pendant la période de confinement

Jean-Michel BLANQUERMinistre de l’Education nationaleMinistère de l’Education nationale Vincent SOETEMONTDirecteur Général des Ressources HumainesMinistère de l’Education nationale Montreuil, le 30 mars 2020   Objet : Situation des personnels non-titulaires...

Protection des personnels, « continuité pédagogique » : le ministre refuse toujours de prendre ses responsabilités

 Une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue (en visio-conférence) mardi 24 mars par le ministre Blanquer, assisté de la secrétaire générale, de la conseillère sociale et du directeur général des ressources humaines. En introduction, tout en remerciant les personnels,...

Projet de loi d’état d’urgence : 49.3 permanent contre le Statut et le droit du travail

 Le gouvernement voudrait profiter de la crise sanitaire et sociale, prévisible, pour liquider tous les droits et les garanties collectives des salariés, au seul bénéfice des patrons. Il faudrait également tirer un trait sur les libertés publiques. Le ministre...

Courrier de la FNEC FP-FO au ministre de l’Éducation nationale au sujet de la crise sanitaire

Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationaleMinistère de l’Education nationale110, rue de Grenelle75357 Paris   Montreuil, le 18 mars 2020 Monsieur le Ministre, Dans cette situation inédite de crise sanitaire, la priorité est le renforcement des...

Pas de quarantaine pour les revendications !

Le président Macron a annoncé hier une nouvelle série de mesures drastiques : un confinement généralisé pour « au moins 15 jours ». La crise sanitaire est en effet manifeste et personne n’ignore l’état alarmant dans lequel se trouvent les services publics, et...