Editorial du Syndicaliste Indépendant n°208 : Soyons lucides !

14 Nov, 2018 | Actualités, Communiqué

Parmi les titres multiples et variés des journaux acharnés contre l’existence même de la confédération FO dans une campagne médiatique insupportable, retenons-en un : « A quoi sert FO ? ».

D’autres sur certaines ondes, ont d’ailleurs apporté leur réponse : FO doit disparaitre !

Vous lirez en page 2 de ce journal deux expressions de notre bureau confédéral qui mettent les choses au point et rétablissent les faits.

Mais au-delà, soyons lucides.

Au plan international comme en France, l’existence d’organisations syndicales indépendantes fondées sur la défense des revendications des salariés est insupportable pour les institutions internationales, insupportable pour le capital financier qui impose à tous les gouvernements une politique systématique et brutale de remise en cause de tous les acquis des salariés et du mouvement syndical : les retraites, l’assurance chômage, la sécurité sociale et les hôpitaux, les statuts, les conventions collectives, le code du travail, les services publics et l’école républicaine, les universités, la culture, la formation professionnelle.

La liste est longue et on pourrait encore l’allonger. Tout doit être remis en cause. Tout doit être sacrifié pour préserver les profits au risque d’entraîner toute la société dans un recul sans précédent des conditions de vie et de travail de toute la population.

Dans ce contexte, les syndicats sont de trop !

Et en France, après d’autres organisations, la cgt-FO subit une violente offensive pour remettre en cause son existence même.

A quoi sert le syndicat ? A quoi sert Force Ouvrière ?

Nos collègues de travail le savent, les salariés le savent, les adhérents le savent. Le syndicat regroupe les salariés pour exprimer les revendications, les petites et les grandes, pour défendre les acquis, pour empêcher la spirale sans fin de la dégradation des conditions de travail et de rémunération, la spirale sans fin de la destruction des services publics, la spirale sans fin de la précarité.

Il n’y a pas de fatalité. Les revendications sont incompatibles avec l’accompagnement plus ou moins distancié des contre-réformes qui nous sont imposées. Le gouvernement a entrepris un dynamitage en règle de tous les services publics et de tous les statuts dans la fonction publique. Pour le mener à son terme, il faut soumettre ou faire disparaitre les syndicats.

 La Confédération Force Ouvrière a confirmé dans son congrès de Lille en avril dernier qu’elle refuse d’accompagner : elle devrait donc disparaitre !

Les élections professionnelles de décembre dans toute la Fonction publique, officiellement consacrées à établir la représentativité des organisations syndicales sont un enjeu considérable. Il s’agit de défendre l’organisation, sa capacité à s’exprimer face à l’administration et au gouvernement, sa capacité à mandater des délégués dont la seule feuille de route soit la défense des personnels, sa capacité à mobiliser les salariés pour préserver les acquis, empêcher les mauvais coups , et reconquérir ce qui doit l’être.

Le pire n’est jamais certain. Nous avons la capacité dans ces élections de confirmer et consolider la place des syndicats Force Ouvrière dans l’enseignement, la Culture, la Jeunesse et sports, les universités, la formation professionnelle, comme dans toute la fonction publique. Nous avons la capacité de donner les moyens à chacun des délégués FO dans son école, son lycée, son service, son établissement, d’agir efficacement pour défendre les intérêts matériels et moraux, individuels et collectifs de tous ses collègues.

Chaque vote FO va compter.

Chaque voix doit être confirmée.

Nous avons bien compris que rien ne nous sera épargné mais nous avons la certitude que nous pouvons l’emporter.

Bon courage à tous.

Hubert Raguin

Stop aux violences policières ! Stop à la répression d’État ! Liberté de manifester et de faire valoir les revendications !

 Samedi 13 avril, des dizaines de milliers de travailleurs issus de multiples couches sociales, salariés, enseignants, jeunes, retraités ont voulu se rassembler à Toulouse et manifester, avec les gilets jaunes, avec leurs organisations, pour lutter contre l’injustice...

Formation continue : le ministère veut mettre en place des formations obligatoires sur le temps des vacances ! Inacceptable pour la FNEC FP-FO !

Lors d’un groupe de travail le 3 avril, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a indiqué la volonté du ministre d’ouvrir par un nouveau décret la possibilité d’organiser de la formation continue sur le temps des vacances. La DGRH a indiqué que suite à la...

PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre. La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour...

Retrait de la Loi Blanquer : la mobilisation s’enracine s’élargit

Après des manifestations massives le samedi 30 mars mêlant enseignants et parents d’élèves, plusieurs milliers de personnels de l’Education nationale se sont à nouveau mis en grève le 4 avril pour exiger le retrait de la loi Blanquer. Des milliers de manifestants ont...

Menaces sur l’école maternelle Monsieur Blanquer, vos démentis sont des aveux Si cela ne change rien comme vous le prétendez, alors retirez votre loi

Depuis 15 jours, avec l’aide de médias tout acquis à sa cause qui relaient complaisamment ses propos, le ministre Blanquer tente de démentir le fait que sa loi menace l’existence de l’école maternelle publique. Appliquant le vieil adage selon lequel plus le mensonge...

 Rectorats de Caen et de Rouen : Non à la fusion, arrêt de l’expérimentation !

Depuis la grève massive des personnels des Rectorats et DSDEN de Caen et Rouen le 21 mars, la mobilisation ne faiblit pas. Pas une journée ne passe sans que les personnels avec les syndicats FO se réunissent en AG, manifestent leur volonté de faire reculer le ministre...

« Ni amendable, ni négociable, RETRAIT, RETRAIT de la loi Blanquer ! »

Un vent de panique souffle au ministère  Le 29 mars, face à l’ampleur de la mobilisation des enseignants pour le retrait de la loi Blanquer, face à la détermination des grévistes qui, en AG, ont décidé la reconduction de la grève dans de nombreux départements (Paris,...

Amplifier la mobilisation pour l’abandon du projet de loi BLANQUER

 Par dizaines de milliers les enseignants du 1er et 2nd degré ont manifesté le 19 mars lors de la journée de grève interprofessionnelle appelée par les confédérations FORCE OUVRIERE, CGT avec la FSU et Solidaires pour exiger l’abandon du projet de loi du ministre de...

Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

  Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version "améliorée" de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars. 740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018  Lors du CSE, FO a condamné...

Le 19 mars tous en grève pour préparer le blocage de l’économie !

Le gouvernement remet en cause tous les conquêtes sociales et tous les fondements de la République jusqu'alors une et indivisible. Des ordonnances Travail à la loi de « transformation-destruction » de la Fonction publique, en passant par le projet de loi École de la...