Deux dossiers sur le bureau du prochain ministre

16 Mai, 2017 | 1er Degré, 2sd degré, Actualités, Non titulaires

PPCR, évaluation : le dossier n’est pas clos

A l’instar du ministre Chatel publiant la veille de son départ en 2012 le décret sur la réforme de l’évaluation, la ministre Vallaud-Belkacem a signé en toute hâte le 5 mai ses décrets transposant PPCR à l’Education nationale. Le Journal Officiel du 7 mai les publie en même temps que plusieurs décrets d’application de la loi Travail.

Ces textes modifient profondément le statut des personnels et mettent en cause nombre de garanties statutaires actuelles. Ils instaurent le règne du « mérite individuel » et de l’arbitraire contre les droits collectifs et l’indépendance professionnelle. Ils instaurent un grade fonctionnel, la classe exceptionnelle réservée à une minorité. Ils suppriment la note chiffrée pour y substituer les compétences du référentiel des métiers du professorat et de l’éducation. Il ne s’agit plus de noter la manière de servir des fonctionnaires d’Etat sur la base d’obligations définies nationalement centrées sur l’instruction. Il n’y a plus aucune référence à l’existence de programmes nationaux et à l’aptitude de l’enseignant à les transmettre. Les critères retenus, par exemple, permettent de tenir compte des opinions des parents d’élèves et des élus politiques, les obligations locales tendent à prendre le pas sur le cadre national, au nom du projet d’établissement. Tout le monde sait que l’étape suivante, c’est le recrutement des enseignants par le chef d’établissement… Quand une porte est ouverte, certains ne demandent qu’à s’y engouffrer.

FO a voté contre ces projets au Comité Technique Ministériel le 7 décembre (ainsi que la CGT et SUD). Désormais c’est la demande d’abrogation que la FNEC FP-FO ira porter auprès du nouveau ministre.
Pour rappel, le ministre Peillon avait dû abroger à l’été 2012 le décret évaluation de son prédécesseur Chatel.

Fonctionnaires stagiaires : il est urgent d’arrêter le massacre !

La ministre a toujours refusé l’ouverture de négociations pour des mesures d’urgence concernant les conditions de la formation et de la titularisation des fonctionnaires stagiaires. Elle a maintenu coûte que coûte la masterisation des concours dans le cadre de l’autonomie des ESPE, aboutissant à des formations inutiles, des emplois du temps impossibles, des règlements coercitifs et des évaluations successives et aberrantes. Elle n’a jamais remis en question l’outil de pression que constitue le référentiel de compétences des métiers, la dévalorisation permanente, l’infantilisation insupportable.
Le constat est sans appel : 1 631 stagiaires non titularisés dans le secondaire sur 15 239, 1 734 sur 14 685 dans le premier degré. Le nombre de démissions a été multiplié par trois.

La FNEC FP-FO demandera au prochain ministre l’ouverture en urgence de ce dossier.
Il est temps de revenir sur la masterisation des concours et le référentiel de compétences des métiers du professorat qui font des modalités de titularisation un couperet insupportable. C’est à ces seules conditions que les concours enseignants seront de nouveau attractifs, alors que des disciplines sont désertées, des centaines de postes non pourvus.

Enfin, Madame Vallaud-Belkacem en bouclant ses valises dit avoir un regret, celui d’avoir mis en place de façon « trop abrupte » la réforme du collège. Le prochain ministre serait bien avisé de ne pas reproduire la même erreur.
Il n’est point d’impasse là où on peut faire marche arrière.

Montreuil le 10 mai 2017

Parcoursup : pas plus acceptable en 2019 qu’en 2018 !

Parcoursup a vocation « à progresser en permanence », promettait le ministre Blanquer le mercredi 15 mai, jour des premiers résultats. Or, la plateforme PARCOURSUP a rencontré un sérieux dysfonctionnement vendredi 17 mai. De nombreux candidats qui avaient reçu une...

Loi Blanquer, accompagnement PPCR, réforme territoriale : le ministre travaille activement à la destruction de la Fonction publique

École de la Confiance et Transformation de la Fonction publique : les deux lois ne sont pas encore votées mais le ministère de l’Education nationale a tout préparé. Dans le cadre d’un monologue social, où les organisations syndicales sont convoquées tous les jours à...

Arrestation d’une syndicaliste enseignante : la répression, ça suffit !

La FNEC FP-FO reprend à son compte le communiqué des organisations syndicales de Paris qui apportent un soutien plein et total à notre camarade de la Commission exécutive du SNFOLC Paris. « Les organisations syndicales de Paris SNES, SNFOLC, SNETAA FO, SUD, CGT...

« Ecole de la confiance » : il n’y a pas d’alternative, le gouvernement doit retirer son projet de loi !

Confronté aux mobilisations d’ampleur contre le projet de loi Ecole de la confiance, le gouvernement multiplie les annonces, de manière parfois contradictoire.    Le Ministre communique sur la réécriture de l'article 6 de sa loi sur les EPSF, mais le Sénat propose des...

Stop aux violences policières ! Stop à la répression d’État ! Liberté de manifester et de faire valoir les revendications !

 Samedi 13 avril, des dizaines de milliers de travailleurs issus de multiples couches sociales, salariés, enseignants, jeunes, retraités ont voulu se rassembler à Toulouse et manifester, avec les gilets jaunes, avec leurs organisations, pour lutter contre l’injustice...

Formation continue : le ministère veut mettre en place des formations obligatoires sur le temps des vacances ! Inacceptable pour la FNEC FP-FO !

Lors d’un groupe de travail le 3 avril, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a indiqué la volonté du ministre d’ouvrir par un nouveau décret la possibilité d’organiser de la formation continue sur le temps des vacances. La DGRH a indiqué que suite à la...

PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre. La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour...

Retrait de la Loi Blanquer : la mobilisation s’enracine s’élargit

Après des manifestations massives le samedi 30 mars mêlant enseignants et parents d’élèves, plusieurs milliers de personnels de l’Education nationale se sont à nouveau mis en grève le 4 avril pour exiger le retrait de la loi Blanquer. Des milliers de manifestants ont...

Menaces sur l’école maternelle Monsieur Blanquer, vos démentis sont des aveux Si cela ne change rien comme vous le prétendez, alors retirez votre loi

Depuis 15 jours, avec l’aide de médias tout acquis à sa cause qui relaient complaisamment ses propos, le ministre Blanquer tente de démentir le fait que sa loi menace l’existence de l’école maternelle publique. Appliquant le vieil adage selon lequel plus le mensonge...

 Rectorats de Caen et de Rouen : Non à la fusion, arrêt de l’expérimentation !

Depuis la grève massive des personnels des Rectorats et DSDEN de Caen et Rouen le 21 mars, la mobilisation ne faiblit pas. Pas une journée ne passe sans que les personnels avec les syndicats FO se réunissent en AG, manifestent leur volonté de faire reculer le ministre...