Dès la ren­trée : se réunir pour la satis­fac­tion des revendications

31 Août, 2021Com­mu­ni­qué

Une ren­trée normale ?

Le ministre Blan­quer annonce une ren­trée « la plus nor­male pos­sible avec l’ouverture avec les écoles, col­lèges et lycées ouverts. » Qu’en est-il ?

En plus d’être confron­tés aux pro­blèmes de manque de per­son­nels, de classes sur­char­gées, les per­son­nels vont devoir faire face à la mise en place d’un nou­veau pro­to­cole, qui pré­voit d’évincer les élèves non vac­ci­nés en cas de Covid dans la classe en col­lège et lycée et qui orga­nise dans les écoles la fer­me­ture de la classe dès le pre­mier cas. On se sou­vient que, l’année der­nière, cette mesure avait entraî­né un effet domi­no de fer­me­tures de classes ! Ce pro­to­cole pour­rait encore se ren­for­cer pour impo­ser l’hybridation au lycée et au collège.

L’obligation sco­laire est une nou­velle fois remise en cause, avec pour corol­laire la géné­ra­li­sa­tion de l’enseignement à dis­tance, outil de des­truc­tion de l’École et du sta­tut des ensei­gnants. En outre, les per­son­nels seraient som­més d’organiser le tri des élèves, de véri­fier leur sta­tut vac­ci­nal auprès des parents, de pro­mou­voir et d’organiser la vac­ci­na­tion et le dépis­tage des élèves. Tout cela alors que les moyens manquent pour exer­cer leur prin­ci­pale mis­sion : l’instruction.

« Pas de pass sani­taire à l’école » ?

Tout en indi­quant qu’aucune obli­ga­tion vac­ci­nale ne serait impo­sée aux per­son­nels ensei­gnants, le ministre l’impose aux per­son­nels ensei­gnants de Poly­né­sie fran­çaise, de même qu’à ceux exer­çant leur acti­vi­té dans les éta­blis­se­ments médi­co-sociaux sur tout le ter­ri­toire. Des « pass sani­taires » sont éga­le­ment par­fois deman­dés lors des réunions de sta­giaires, de direc­teurs, de chefs d’établissement… Les per­son­nels infir­miers, méde­cins, psyEN… sont eux aus­si sou­mis à l’obligation vaccinale.

La FNEC FP-FO n’accepte pas le piège de la divi­sion entre vac­ci­nés et non-vac­ci­nés. La volon­té de sanc­tion­ner des agents qui n’auraient pas été vac­ci­nés est tota­le­ment inac­cep­table. La FNEC FP-FO sou­tient les mobi­li­sa­tions en cours ain­si que tous les per­son­nels confron­tés à l’obligation vac­ci­nale ou au « pass sani­taire ». Elle exige qu’aucune sanc­tion ne soit prise à l’encontre de ces personnels.

Le pre­mier des « gestes bar­rières » : les créa­tions de postes !

Durant la pré­cé­dente année sco­laire, le ministre Blan­quer a refu­sé tout recru­te­ment de per­son­nel sous sta­tut mal­gré des situa­tions inte­nables dans les écoles et éta­blis­se­ments. Il pour­suit en sup­pri­mant en cette ren­trée 1 800 postes dans les col­lèges et lycées et en fer­mant des cen­taines de classes dans les écoles, en dépit des nom­breuses mobi­li­sa­tions des per­son­nels et des parents d’élèves.

La FNEC FP-FO reven­dique l’annulation des fer­me­tures et les créa­tions de postes néces­saires. Face au refus de recon­duire des mil­liers de contrac­tuels, elle exige le réem­ploi de tous et la titu­la­ri­sa­tion de tous les per­son­nels qui le souhaitent.

Le ministre entend pour­suivre les contre-réformes

Le ministre uti­lise la situa­tion pour pour­suivre ses contre-réformes : casse du Bac­ca­lau­réat, réforme des concours et recours aux « contrac­tuels alter­nants » au lieu d’enseignants recru­tés sur liste complémentaire.

Avec son « Gre­nelle », non content d’entériner le gel du point d’indice avec des pseu­do-reva­lo­ri­sa- tions caté­go­rielles indi­gentes, il entend s’en prendre au fonc­tion­ne­ment même des écoles et des éta­blis­se­ments en ins­tau­rant un « mana­ge­ment » digne des entre­prises pri­vées : ges­tion des rem­pla­çants du 1er degré confiée à une start-up pri­vée, fusion des corps d’inspection, créa­tion d’un emploi fonc­tion­nel de direc­teur d’école, lettre de mis­sion pour créer des fonc­tions d’enseignants- ins­pec­teurs, ensei­gnants-chefs d’établissement, ren­for­ce­ment de l’accompagnement PPCR, part variable en REP+ ver­sée selon les résul­tats des éta­blis­se­ments, accé­lé­ra­tion de la mise en place des ser­vices interacadémiques…

Comme l’indique le com­mu­ni­qué inter­fé­dé­ral FNEC FP-FO-FSU-CGT-SUD : « Nos orga­ni­sa­tions dénoncent l’ensemble de ces mesures qui tournent le dos à la prio­ri­té à l’éducation et cherchent à trans­for­mer en pro­fon­deur les métiers dans le sens de contraintes sup­plé­men­taires sur les per­son­nels (…). Nous ne pou­vons accep­ter de tels reculs. »

Éta­blir par­tout dès la ren­trée les cahiers de revendications

La FNEC FP-FO invite les per­son­nels à prendre connais­sance du com­mu­ni­qué inter­fé­dé­ral FNEC FP-FO-FSU-CGT-SUD : « Pour un plan d’urgence dans l’éducation, pour les postes, les salaires, l’amélioration des condi­tions de tra­vail, appel à se mobi­li­ser dès la ren­trée, à se mettre en grève le 23 sep­tembre et à pré­pa­rer la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle », qui indique notam­ment : « Nos orga­ni­sa­tions appellent les per­son­nels à se réunir dès les pre­miers jours de la ren­trée, y com­pris avec les parents d’élèves, pour lis­ter les reven­di­ca­tions et orga­ni­ser les mobi­li­sa­tions nécessaires. »

La FNEC FP-FO appelle les per­son­nels à se réunir dès la ren­trée et à éta­blir les cahiers de reven­di­ca­tions. Un pré­avis de grève a été dépo­sé afin de faci­li­ter la mobi­li­sa­tion des per­son­nels pour obte­nir satis­fac­tion sur les reven­di­ca­tions prio­ri­taires de cette rentrée.

Mon­treuil le 31 août 2021

Effon­dre­ment du nombre d’admissibles aux concours : une catas­trophe annon­cée inac­cep­table ! Orga­ni­sa­tion en urgence de nou­velles ses­sions à BAC +3 !

Dans un com­mu­ni­qué du 19 avril, la FNEC FP-FO s’interrogeait : « Le minis­tère refuse de don­ner les chiffres des can­di­dats aux concours… Que cherche-t-il à cacher ? » La publi­ca­tion des résul­tats des épreuves d’admissibilité aux concours est désormais…

Grille indi­ciaire des AESH Le rehaus­se­ment du mini­mum de trai­te­ment : inacceptable !

Un décret est paru le jeu­di 20 avril 2022. Il porte l’indice majo­ré mini­mum à 352 à comp­ter du 1er mai, afin d’éviter que des agents ne per­çoivent un trai­te­ment infé­rieur au SMIC. Cette mesure est tota­le­ment insuf­fi­sante et inadap­tée, car : Elle ne règle pas…

Nou­veau décret pour le recru­te­ment des per­son­nels déta­chés de l’AEFE : inac­cep­table ! Tous en grève le 19 mai

Le nou­veau décret régis­sant les nou­veaux contrats de per­son­nels déta­chés a été pré­sen­té lors d’un CT extra­or­di­naire de l’AEFE le 6 mai. Les minis­tères de tutelle et la DGAFP n’ayant pas été consul­tés, le nou­veau décret doit faire l’objet d’un nou­veau CT le…

Part modu­lable de l’indemnité REP+ : une pre­mière mise en œuvre du« mana­ge­ment » Macron !

Le décret n° 2021–825 du 28 juin 2021 ins­ti­tue pour les per­son­nels affec­tés dans les écoles et col­lèges REP+ une part modu­lable de l’indemnité REP+, en plus de la part fixe déjà exis­tante. Pour rap­pel, FO avait voté CONTRE cette « part modu­lable » lors du…

STOP à la smi­car­di­sa­tion des per­son­nels de l’Éducation nationale !

Le Code du tra­vail oblige le gou­ver­ne­ment à rele­ver auto­ma­ti­que­ment le mon­tant du SMIC suite à l’explosion des chiffres de l’inflation. Le mon­tant du SMIC sera donc aug­men­té de 2,65% le 1er mai 2022 pour le por­ter à 1645,58 € brut, ce qui cor­res­pond à…

Des for­­ma­­tions-for­­ma­­tages pour impo­ser les contre-réformes ! FO s’y oppose et réaf­firme ses revendications !

Plu­sieurs groupes de tra­vail se sont réunis pour pré­sen­ter le conte­nu du plan natio­nal de for­ma­tion. Pour rap­pel, la FNEC FP-FO a voté contre le sché­ma direc­teur de la for­ma­tion conti­nue 2022–2025 (*). En effet, la FNEC FP-FO reven­dique une formation…

Les AESH ne lâchent rien : aban­don des PIAL ! Un vrai sta­tut ! Un vrai salaire !

Assez de la pré­ca­ri­té ! Les per­son­nels en ont assez des PIAL et des mesures de déman­tè­le­ment de l’école. Avec l’inflation galo­pante, le SMIC va être aug­men­té à hau­teur de 9 points d’indice au 1er mai 2022. Soit presque l’équivalent du 3ème éche­lon de la…

ISSR : une reva­lo­ri­sa­tion pré­vue par le minis­tère Pour FO, il y a urgence !

La FNEC FP-FO pour­suit inlas­sa­ble­ment ses inter­ven­tions en direc­tion du ministre pour la défense des salaires et du pou­voir d’achat. Lors de l’audience au minis­tère le 18 mars, la FNEC FP-FO a réaf­fir­mé sa reven­di­ca­tion d’augmentation du point d’indice de…

Le minis­tère refuse de don­ner les chiffres des can­di­dats aux concours… Que cherche-t-il à cacher ?

Lors de l’audience FO du 18 mars au minis­tère, la FNEC FP-FO deman­dait au ministre l’arrêt des fer­me­tures de classes et l’ouverture de tous les postes néces­saires avec le recru­te­ment de per­son­nels sta­tu­taires sur liste com­plé­men­taire, ce qui a été obtenu…

Après le 1er tour des élec­tions présidentielles

Atta­chée à l’indépendance syn­di­cale, la FNEC FP-FO, avec sa Confé­dé­ra­tion, ne don­ne­ra aucune consigne de vote à l’occasion du 2ème tour des élec­tions pré­si­den­tielles, comme au 1er tour. Alors que le Pré­sident-can­di­dat Macron en appelle à un « grand mouvement…