Des centaines de postes dans le réseau AEFE menacés, un réseau en grève

28 Nov, 2017 | Actualités, Communiqué

Lundi 27 novembre, la FNEC FP- FO a appelé, avec d’autres organisations syndicales, à une mobilisation, pour protester contre les conséquences des restrictions budgétaires imposées par le gouvernement Macron à l’AEFE, point de départ de la privatisation organisée, déjà planifiée par le rapport de la cour des comptes de 2016. C’est l’avenir de l’AEFE, de ses personnels et du service public que l’État français dispense à l’étranger, qui est en danger.

Avec la suppression de 33 millions d’euros de subventions (42 millions, mais l’AEFE a pris 9 millions sur ses fonds propres), l’État français a mis le couteau sous la gorge de l’opérateur public AEFE. Les conséquences, dramatiques, ce sont les personnels et les familles qui en font les frais.

Pour les personnels expatriés et résidents, les suppressions de postes sont déjà effectives, par la suppression de postes vacants, du fait du départ du collègue. Dès 2018, ce sont 180 postes qui ne sont pas renouvelés. D’autres sont annoncées par l’AEFE (CT). A partir de 2019, ce seront des centaines de contrats qui ne seront pas renouvelés (le contrat de résident est renouvelable tous les 3 ans), en priorité dans les zones, où leur pourcentage est le plus élevé, comme en Europe. Concrètement, ce sont des collègues, qui, puisque résidents, ont leur vie, leur famille dans le pays où ils exercent, qui se verront, soit devoir retourner en France, soit devoir candidater sur leur propre poste, mais comme contrat local, sans assurance de se le voir attribuer, et avec la perte des acquis liés à la continuité de carrière comme fonctionnaire : avancement, cotisation retraite, sécurité sociale française….

Un vaste mouvement de grève a mobilisé les collègues le 27 novembre, dans l’ensemble du réseau. Il traduit l’angoisse des collègues qui, concrètement, voient leur avenir menacé.

Les revendications des collègues ont reçu le soutien des associations de parents, comme à Munich.

Ces derniers aussi porteront la charge de cette politique : la privatisation programmée de l’AEFE se fera par l’augmentation des frais de scolarité, alors que dans un même temps, les subventions pour les bourses diminuent. L’AEFE risque de devenir le service des riches, en déni de la mission de service public, obligation de l’État.

La FNEC FP-FO dénonce cette privatisation programmée de l’opérateur public, et les conséquences que doivent porter les personnels.

Elle rappelle ses revendications :

  • La défense du service public, à l’étranger comme en France,
  • L’égalité devant la scolarité, à l’étranger comme en France,
  • Le maintien des postes d’expatriés et de résidents dans le réseau AEFE garantie de l’excellence.
  • La défense des statuts des personnels, à l’étranger comme en France,
  • Refus de la privatisation programmée de l’enseignement à l’étranger, amorcée par les mesures prises.

Montreuil le 28 novembre 2017

Sélection à l’université, baccalauréat à la carte, pour le retrait des contre-réformes : grève le 22 mars !

La FNEC FP-FO et le SNFOLC ont été reçus le 12 février par le ministre de l’Education nationale à la veille des annonces en Conseil des ministres. Le ministre reconnaît que ParcourSup, réforme du bac, du lycée et apprentissage font système. Il s’agit d’une réforme...

« Si vous écoutez les personnels, vous ne mettrez pas en œuvre cette réforme » a dit la FNEC FP-FO au ministre

La FNEC FP-FO et le SNFOLC ont été reçus le 30 janvier 2018 par le ministre de l'Education nationale qui consulte les organisations syndicales sur le rapport Mathiot avant sa communication officielle le 14 février au Conseil des ministres. Il a confirmé qu'en...

Plan étudiants, Parcoursup, Baccalauréat, Postes… : tout est lié !

1er février : mobilisation nationale des enseignants, des étudiants, des lycéens, à l’appel des fédérations FO, CGT, FSU, SUD, avec l’UNEF, UNL, UNL SD, SGL La loi sur l’orientation et la réussite des étudiants ? C’est la sélection à l’entrée à l’université. C’est la...

Aujourd’hui et demain, combattre la sélection à l’entrée de l’université

Ce 15 janvier ouvre Parcoursup, la nouvelle plateforme d'orientation post-bac. Derrière cette réforme d'apparence technique, mal préparée, imposée à marche forcée après l'échec programmé d'Admission post-bac (APB), se cache la mise en place de la sélection à l'entrée...

Encore une réduction des salaires nets pour 2018

En ce début d’année 2018, il est coutume de se souhaiter de bons vœux. Ce n’est pas vraiment ce que vient de faire le gouvernement envers les fonctionnaires en réduisant leur salaire net par plusieurs mesures. Si le gouvernement a décidé le report des quelques miettes...

Égalité femmes – hommes, respecter et améliorer le statut

Dans le cadre de la « grande cause du quinquennat » consacré à l’égalité entre les femmes et les hommes, le ministère avait invité les fédérations représentatives au CTM à un groupe de travail sur ce sujet. Derrière des intentions louables, se cachent des risques de...

Annonces ministérielles sur la laïcité : non aux tentatives de contournement de la loi de 1905 !

  La FNEC FP-FO a pris connaissance des déclarations et des intentions en matière de Laïcité, du ministre de l’Éducation nationale le 8 décembre dernier à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de la loi de 1905 instituant la Laïcité de l’État, renforçant...

Jour de carence : c’est reparti à partir du 1er janvier !

L'Assemblée nationale a adopté, dans le cadre du budget d’austérité 2018, le rétablissement d'un jour de carence dans la Fonction publique en cas d'arrêt maladie, sous couvert d’une «égalité» privé/public, argument déjà avancé par le gouvernement Fillon en 2012, et...

Pourquoi FO ne signe pas la lettre ouverte intersyndicale ?

Le 10 octobre 2017, des milliers de fonctionnaires et agents publics étaient en grève et manifestaient à l’appel de l’ensemble des fédérations syndicales. Les revendications étaient claires : Augmentation de la valeur du point d’indice pour améliorer le pouvoir...

CTMEN du 20 décembre 2017 sur la répartition des moyens à la rentrée 2018 Pour le ministère il faut « réduire la facture » Pour FO il faut répondre aux revendications des personnels !

En conclusion du CTMEN du 20 décembre 2017, qui avait pour ordre du jour la présentation des moyens pour la rentrée 2018, le ministère a indiqué qu'il fallait « alléger la facture » et qu'on « entre dans un mécanisme de réduction », à la recherche de « pistes...