Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO et compte ren­du du CSE du 8 juillet 2021

13 Juil, 2021CTM/CSE

Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO

M.le Ministre,

M.le Pré­sident du CSE,

Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CSE,

La FNEC FP-FO regrette que cette séance se tienne en dis­tan­ciel. Cela ne peut durer éter­nel­le­ment pour des rai­sons que nous avons déjà évo­quées à de maintes reprises.

Les confé­dé­ra­tions ont été reçues hier par le gou­ver­ne­ment. Il s’agirait de remettre le sujet de la réforme des retraites sur la table. En 2019 et jusqu’à la veille du pre­mier confi­ne­ment, la mobi­li­sa­tion puis­sante des sala­riés du public comme du pri­vé, dans laquelle la FNEC FP-FO et la CGT-FO exi­geait le main­tien du code des pen­sions civiles et mili­taires, des 42 régimes et s’opposait à tout recul de l’âge de départ à la retraite. Pour la FNEC FP-FO avec la CGT-FO, cette reven­di­ca­tion est tou­jours à l’ordre du jour. Le com­mu­ni­qué CGT-FO, CGT, FSU, Soli­daires, MNL et UNEF réaf­firme la reven­di­ca­tion d’abandon des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage.

Ces pro­jets s’inscrivent dans une logique glo­bale, celle de la remise en cause des conquêtes sociales.

C’est le sens de la remise en cause du bac­ca­lau­réat comme diplôme natio­nal, recon­nu dans les conven­tions col­lec­tives et ancien­ne­ment pre­mier grade uni­ver­si­taire, don­nant accès à chaque bache­lier à la filière post-bac­ca­lau­réat de son choix. La Com­mis­sion Natio­nale Consul­ta­tive des Droits de l’Homme ne dit pas autre chose dans son avis, adop­té à l’assemblée plé­nière du 27 mai, lorsqu’elle émet des réserves sur le contrôle conti­nu qui consacre les inéga­li­tés sociales : « les inéga­li­tés sont ren­for­cées par une affec­ta­tion repo­sant exclu­si­ve­ment sur le contrôle conti­nu au détri­ment des résul­tats du bac­ca­lau­réat. » Elle condamne éga­le­ment Par­cour­sup qui exclut les can­di­dats aux études supé­rieures faute de place dans les uni­ver­si­tés : « La recon­nais­sance for­melle d’un droit d’accès à l’enseignement supé­rieur ne se réa­lise pas de façon effec­tive dès lors que les capa­ci­tés d’accueil sont limi­tées et que les cri­tères de sélec­tion sont à la fois poten­tiel­le­ment dis­cri­mi­nants et opaques. »

En tant qu’organisation syn­di­cale, il ne nous revient pas de com­men­ter les pre­miers résul­tats de la ses­sion 2021 du bac­ca­lau­réat. En revanche, notre rôle est de défendre les inté­rêts maté­riels et moraux des sala­riés. Or l’organisation de cette ses­sion 2021 a tout sim­ple­ment bafoué toute régle­men­ta­tion. Le ministre n’a pas écou­té les reven­di­ca­tions des per­son­nels, por­tées par leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales. Le résul­tat, c’est le chaos. Des per­son­nels du SIEC et des DEC débor­dés, contraints de tra­vailler jour et nuit et le week-end, des pro­fes­seurs convo­qués, décon­vo­qués, recon­vo­qués la veille pour le len­de­main, par­fois sur plu­sieurs éta­blis­se­ments en même temps et tout cela au mépris de la san­té et de la vie pri­vée de l’ensemble des per­son­nels. Des com­mu­ni­qués inter­syn­di­caux à Ver­sailles, Amiens, Gre­noble, Mont­pel­lier exigent le retour aux épreuves natio­nales, ter­mi­nales et ano­nymes, au cœur des aspi­ra­tions des per­son­nels. Des ras­sem­ble­ments et des grèves ont eu lieu sur tout le ter­ri­toire. Les cor­rec­teurs, dans les jurys ou en marge des jurys, ont pris posi­tion pour expri­mer leur colère et deman­der l’abandon des réformes du lycée et du bac­ca­lau­réat. 70 % des agents de la Direc- tion des Exa­mens et des Concours de Nantes se sont réunis en AG et mobi­li­sés pour dénon­cer les condi- tions de travail.

Les mesures du Gre­nelle vont dans le même sens : celle d’une ato­mi­sa­tion du cadre natio­nal de l’école et des sta­tuts. La FNEC FP-FO, avec la FCPE, la CGT éduc’action, le SNALC et SUD édu­ca­tion dénonce les mesures qui visent à faire bas­cu­ler l’école dans autre chose que l’école, à péren­ni­ser l’enseignement dis­tan­ciel, à aller vers la « déma­té­ria­li­sa­tion de l’État » et à recou­rir à des appli­ca­tions numé­riques type ANDJARO, en lieu et place de per­son­nels qualifiés.

La FNEC FP-FO réaf­firme les reven­di­ca­tions d’abandon de toutes ces mesures comme elle demande l’abandon des pro­jets de cam­pus numé­riques. La FNEC FP-FO demande la réou­ver­ture des uni­ver­si­tés à 100% en pré­sen­tiel sans condition.

Un ras­sem­ble­ment inter­syn­di­cal a eu lieu hier en direc­tion du minis­tère de l’enseignement supé­rieur exi­geant une ren­trée uni­ver­si­taire à 100% en pré­sen­tiel et l’abrogation de la LPR.

Enfin, la FNEC FP-FO condamne l’annonce, en cati­mi­ni au cours d’un GT minis­té­riel, de la mise en place d’un emploi fonc­tion­nel pour les direc­teurs d’école tota­le­ment déchar­gés. Quand et com­ment comp­tez- vous mettre en place cette mesure alors que l’année sco­laire est finie ? Ces annonces s’inscrivent tota­le­ment dans les conclu­sions des ate­liers du Gre­nelle qui pré­co­nisent de confier aux direc­teurs et direc­trices la res­pon­sa­bi­li­té d’évaluer et de recru­ter les autres ensei­gnants. C’est la même logique que les EPLSF que la majo­ri­té des per­son­nels a reje­tée. La FNEC FP-FO s’y oppose et en demande l’abandon. Comme l’indique le com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal SNUDI-FO, SNUipp-FSU, CGT Educ’ac­tion, SUD Édu­ca­tion, « le ministre fran­chit la ligne rouge » sur ce dos­sier. Les orga­ni­sa­tions SNUipp-FSU, SNUDI-FO, CGT Educ’Action et Sud Édu­ca­tion enga­ge­ront à la ren­trée une mobi­li­sa­tion avec les per­son­nels pour faire échec à ce projet.

La FNEC FP-FO réaf­firme sa reven­di­ca­tion d’annulation des fer­me­tures de classes dans le 1er degré et des 1800 postes sup­pri­més dans le second degré.

FO prend acte des mesures sala­riales pour les infir­mières avec la reva­lo­ri­sa­tion de la grille comme pour les per­son­nels hos­pi­ta­liers. Cela est insuf­fi­sant et bien en deçà des reven­di­ca­tions. La FNEC FP-FO demande, pour l’ensemble des per­son­nels, l’augmentation indi­ciaire de 183€, l’augmentation du point d’indice à hau­teur de 20%. Enfin, la grille d’ancienneté auto­ma­tique et les aug­men­ta­tions indi­ciaires pour les AESH sont liées à l’importante mobi­li­sa­tion des per­son­nels. Mais cela ne répond pas à leur reven­di­ca­tion cen­trale. Les mesures actuelles ne per­mettent pas aux AESH de sor­tir de la pau­vre­té. FO réaf­firme les reven­di­ca­tions, por­tées avec elle par FSU, CGT, SNALC, SUD : inté­gra­tion dans un corps de la fonc­tion publique, aban­don des PIAL et un vrai salaire c’est-à-dire 24h payées 100%.

CR du CSE ci-contre

Visite des 3/4 ans : FO s’oppose à un trans­fert des mis­sions de la PMI sur les per­son­nels de l’Éducation natio­nale déjà surchargés !

Le Conseil supé­rieur de l’Éducation du 8 juillet 2021 avait à son ordre du jour l’étude du pro­jet d’arrêté modi­fiant l’arrêté du 3 novembre 2015 rela­tif à la pério­di­ci­té et au conte­nu des visites médi­cales et de dépis­tages obli­ga­toires pré­vus à l’article L.…

Compte ren­du « point sani­taire » du 8 juillet 2021

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales étaient reçues jeu­di 8 juillet au minis­tère pour un « point sani­taire ». Thier­ry Ledroit, chef de cabi­net du ministre, a expo­sé les mesures envi­sa­gées pour la ren­trée : Un nou­veau pro­to­cole sani­taire sera éla­bo­ré ; il pren­dra en…

Indem­ni­tés modu­lables en REP+ : des cri­tères édifiants !

La cir­cu­laire concer­nant la part modu­lable de l’indemnité REP + est parue (600 à 1000 euros annuels net de plus avec la même part modu­lable pour tous les per­son­nels d’une même école ou d’un même éta­blis­se­ment). La hié­rar­chie aura donc à« éva­luer » chaque…

AESH : pour­suivre la construc­tion du rap­port de force !

La mobi­li­sa­tion des AESH s’approfondit La FNEC FP-FO, avec la FSU, la CGT éduc’action, SUD édu­ca­tion, le SNALC et le SNCL, FO « juge néces­saire de pour­suivre et ampli­fier la mobi­li­sa­tion pour impo­ser la satis­fac­tion des reven­di­ca­tions des AESH. (…) Elle…

« Gre­nelle » : le ministre crée un mou­ve­ment natio­nal à la tête du client !

S’appuyant sur les LDG mobi­li­tés de novembre 2020, le minis­tère annonce, dans le cadre du groupe de tra­vail per­son­na­li­sa­tion de car­rière, son inten­tion de créer un mou­ve­ment natio­nal sur des postes spé­ci­fiques dans le 1er degré et dans le 2nd degré. Ce…

Aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive des salaires des infir­miers et infir­mières de l’Éducation natio­nale : un point d’appui pour tous les personnels !

Dans le cadre de son « Gre­nelle », le ministre Blan­quer veut mettre en place un « comi­té consul­ta­tif de l’observatoire des rému­né­ra­tions et du bien-être ». Pour la FNEC FP-FO, nul besoin « d’observatoire » pour consta­ter la baisse de notre pou­voir d’achat et…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal : Pour les droits et la jus­tice sociale

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales réunies le 1er juillet affirment que la solu­tion à la crise sani­taire et la reprise d’activité ne peut se faire sans les tra­vailleurs et tra­vailleuses du public et du pri­vé. La situa­tion sani­taire ne peut et ne doit pas être…

Com­mu­ni­qué FO, FCPE, CGT, SUD, SNALC : Les élèves ont besoin de per­son­nels qua­li­fiés, pas de cours en ligne !

Le ministre Jean-Michel Blan­quer a déli­bé­ré­ment désor­ga­ni­sé l’École Depuis le début de la crise sani­taire, l’obligation sco­laire a été bafouée. Cours à dis­tance, sup­pres­sions de mil­liers d’heures de cours, ensei­gnants non rem­pla­cés, fer­me­tures de classes,…

Ren­trée 2021 : la FNEC FP-FO sou­tient toutes les ini­tia­tives pour résis­ter à la des­truc­tion de l’école

En cette fin d’année sco­laire, les ini­tia­tives et les mobi­li­sa­tions se mul­ti­plient pour refu­ser le chaos ins­tau­ré parle ministre qui refuse de recru­ter à la hau­teur des besoins et qui pour­suit les mesures de dis­lo­ca­tion du carac­tère natio­nal de l’école, des…

Le « Bac Blan­quer » est reje­té : la FNEC FP-FO appelle à pour­suivre les AG pour RÉSISTER et DÉCIDER

Pro­fi­tant de la crise sani­taire, le ministre a mis en place le contrôle conti­nu géné­ra­li­sé pour la deuxième année consé­cu­tive. C’est l’inégalité à tous les étages, entre les lycées, les élèves, les dis­ci­plines, la concur­rence exa­cer­bée éri­gée en règle de…