Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO et compte ren­du du CSE du 27 mai 2021

16 Juin, 2021CTM/CSE

Décla­ra­tion liminaire

Le Gre­nelle

Ces annonces sur­viennent alors que le chaos règne dans les écoles, éta­blis­se­ments, ser­vices, faute de recru­te­ments néces­saires, notam­ment pour rem­pla­cer les per­son­nels absents. Vos déci­sions (demi-jauges, fer­me­tures de classes, ren­vois des élèves chez eux) remettent en cause le droit à l’instruction et dressent les usa­gers contre les per­son­nels mis en dif­fi­cul­té, voire en dan­ger, comme en témoigne l’agression de notre col­lègue direc­trice à Nanterre.

Une nou­velle fois, nous vous deman­dons solen­nel­le­ment les recru­te­ments en urgence pour faire face, l’arrêt des sup­pres­sions de postes (en par­ti­cu­lier les 1800 postes sup­pri­més dans le second degré) et les créa­tions de postes nécessaires.

Ce dont les per­son­nels ont besoin, c’est d’améliorer leurs condi­tions de tra­vail avec les moyens néces­saires, pas d’annonces de remise en cause de leurs statuts.

Ce que veulent aus­si les per­son­nels, ce sont des aug­men­ta­tions de salaire.

Avec le « Gre­nelle », le ministre pré­tend « reva­lo­ri­ser » les ensei­gnants. Mais cette « reva­lo­ri­sa­tion » rime avec pro­vo­ca­tion pour les ensei­gnants ! Elle ne s’appliquera, à la marge, qu’aux ensei­gnants en début de car­rière (1/3 des ensei­gnants) avec pour beau­coup 14€ en plus par mois !

Et pour tous les autres col­lègues (admi­nis­tra­tifs, per­son­nels médi­co- sociaux, AESH, AED…), rien !

Les per­son­nels AESH et AED se mobi­lisent pour un vrai sta­tut, un vrai salaire. Il est en par­ti­cu­lier inac­cep­table qu’ils soient exclus des primes infor­ma­tiques, des primes REP et REP +.

Les per­son­nels hos­pi­ta­liers ont, par leur mobi­li­sa­tion, obte­nu 183€ net d’augmentation indi­ciaire soit une hausse du bud­get pour leur rému­né­ra­tion de 7,5 mil­liards … à mettre en com­pa­rai­son avec les 173 mil­lions pro­po­sés en 2021 (260 mil­lions ensuite). Nous le reven­di­quons éga­le­ment pour les per­son­nels de l’éducation natio­nale, ain­si que l’ouverture de négo­cia­tion pour rat­tra­per la perte de pou­voir d’achat subie depuis 20 ans (20%).

Les infir­miers et infir­mières de l’éducation natio­nale seront en grève le 10 juin pour por­ter cette revendication.

De plus, toutes les mesures qui sont prises s’articulent et avancent vers un objec­tif com­mun de remise en cause de nos sta­tuts et de nos droits pour mettre en place un « mana­ge­ment de proximité ».

Les pièces du puzzle se coordonnent :

  • Par­cours pro­fes­sion­nels et ges­tion de proximité ;
  • Ren­for­ce­ment de l’accompagnement PPCR ;
  • Pilo­tage par l’évaluation avec les éva­lua­tions d’établissement ;
  • Eva­lua­tion par les pairs ;
  • For­ma­tions-for­ma­tages impo­sées comme c’est le cas avec les « constel­la­tions » dans le pre­mier degré ;
  • Mise en place d’une RH de proximité ;
  • Loi Ril­hac qui ins­taure un conseil d’école déci­sion­naire et une « délé­ga­tion de com­pé­tences » des auto­ri­tés aca­dé­miques pour le direc­teur, pre­mier pas vers un sta­tut de direc­teur supé­rieur hié­rar­chique dans les écoles ;
  • Fusion des corps d’inspection ;
  • Mul­ti­pli­ca­tion de lettre de mis­sions qui remettent en cause les pré­ro­ga­tives des différents

C’est un bas­cu­le­ment qui se pré­pare où la car­rière des agents serait « mana­gé » par un « accom­pa­gne­ment indi­vi­duel et col­lec­tif », sous la hou­lette de RH de proxi­mi­té, véri­table DRH d’une école ter­ri­to­ria­li­sée. C’est toute la struc­ture de l’école qui est menacée.

La situa­tion sani­taire est éga­le­ment uti­li­sée pour orga­ni­ser la déré­gle­men­ta­tion et mettre en place une ges­tion locale (télé­tra­vail déré­gle­men­té, ter­ri­to­ria­li­sa­tion, uti­li­sa­tion d’animateurs pour rem­pla­cer des ensei­gnants comme en Seine-Saint-Denis, ges­tion des per­son­nels confiée à des start-up comme dans la Somme, casse du bac­ca­lau­réat et des concours…)

La FNEC FP-FO demande au ministre d’arrêter cette offen­sive contre l’École publique et nos sta­tuts et de répondre à nos revendications :

  • Créa­tion immé­diate de tous les postes néces­saires pour faire face à la situation ;
  • Main­tien inté­gral de nos statuts ;
  • Aug­men­ta­tion géné­rale des

Les textes à l’ordre du jour portent sur les adap­ta­tions des exa­mens. Nous votons aujourd’hui des textes qui sont déjà mis en œuvre. De qui se moque-t-on ?

Les exa­mens

La FNEC FP-FO demande la non-déma­té­ria­li­sa­tion des copies : scan­ner les copies sans le maté­riel adap­té, ni le per­son­nel dis­po­nible, cela repré­sente des heures de tra­vail sup­plé­men­taire pour les per­son­nels de direc­tion qui ont bien d’autres tâches à accomplir.

Pour les ensei­gnants, la déma­té­ria­li­sa­tion repré­sente du temps de tra­vail sup­plé­men­taire. Rien ne jus­ti­fie la déma­té­ria­li­sa­tion des cor­rec­tions. Cela repré­sen­te­rait une nou­velle dégra­da­tion pour les condi­tions de tra­vail des professeurs.

Le minis­tère n’a‑t-il pas enten­du les per­son­nels confron­tés à l’immense chaos des E3C ?

Aca­dé­mie de Nantes : 160 copies par pro­fes­seur de phi­lo­so­phie. Nous deman­dons une inter­ven­tion de la part du minis­tère pour que cela soit revu à la baisse. D’une part, le nombre de copie par cor­rec­teur n’a jamais été aus­si éle­vé, d’autre part, il y a aus­si le grand oral.

Les lycéens

Aucun lycéen ne doit être péna­li­sé. Il doit pou­voir accé­der à un diplôme natio­nal lui per­met­tant d’accéder à la filière post bac de son choix. C’est au ministre d’assumer la res­pon­sa­bi­li­té de ses choix et de prendre les mesures qui s’imposent.

La fin d’année le 8 juin

Encore une fois, le ministre met les per­son­nels devant le fait accom­pli et leur impose de prendre les res­pon­sa­bi­li­tés qui ne sont pas les leurs.

Nous réaf­fir­mons l’urgence du réta­blis­se­ment des postes sup­pri­més, l’annulation des fer­me­tures de classes, les créa­tions de postes à la hau­teur des besoins.

CR du CSE ci-contre

L’urgence, c’est le recru­te­ment de per­son­nels, pas la publi­ca­tion de pro­to­coles « sani­taires » qui dédouanent le ministre de ses responsabilités

Le 28 juillet 2021, le ministre Blan­quer publiait un énième pro­to­cole sani­taire pour le fonc­tion­ne­ment des écoles, col­lèges et lycées. Un an plus tard, le 12 juillet 2022, le ministre Ndiaye a pré­sen­té son pro­to­cole sani­taire. Le même jour, les oppositions…

« Refon­der » l’Ecole selon Mme Borne, c’est la sou­mettre aux exi­gences des patrons

Le sys­tème édu­ca­tif fran­çais, « est sans doute l’un de ceux qui repro­duit le plus les inéga­li­tés », a fait valoir Éli­sa­beth Borne same­di der­nier lors d’une inter­ven­tion aux ren­contres éco­no­miques d’Aix-en- Pro­vence. Selon la Pre­mière ministre, « on a aus­si un…

Compte-ren­­du du CSE du 30 juin 2022

Les tra­vaux du CSE s’ouvrent en l’absence du ministre. Après lec­ture des décla­ra­tions limi­naires, qui ne donnent lieu à aucune réponse de l’administration, le CSE passe à l’examen des points ins­crits à l’ordre du jour. Extrait de l’appel des écoles…

Compte-ren­­du du CTMEN du 28 juin, en pré­sence du ministre P. Ndiaye

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO Mon­sieur le ministre, Mes­dames et Mes­sieurs les membres du CTM, Mon­sieur le ministre, vous avez don­né dans la presse ce week-end une inter­view qui amène plu­sieurs réflexions et ques­tion­ne­ments de notre part. Cela s’inscrit de la…

La voie pro­fes­sion­nelle sous la tutelle du minis­tère du Tra­vail : inac­cep­table pour la FNEC FP-FO !

On aurait vou­lu se féli­ci­ter de la créa­tion d’un minis­tère consa­cré à l’enseignement pro­fes­sion­nel, mais la double tutelle – Édu­ca­tion natio­nale et minis­tère du Tra­vail – est un mau­vais coup por­té à la voie pro­fes­sion­nelle sous sta­tut sco­laire, publique,…

Asso­cia­tion Préau : la FNEC FP-FO ne cogè­re­ra pas la des­truc­tion des ins­tances sta­tu­taires d’action sociale

Le pré­sident Macron et son ministre Blan­quer se sont ser­vis des besoins réels des agents qui cherchent à aug­men­ter leur pou­voir d’achat au moyen de bons de réduc­tions dans les com­merces, de réduc­tions sur les voyages, les loca­tions de vacances, les…

Compte ren­du du CSE du 20 juin 2022

Le ministre Pap Ndiaye ouvre les tra­vaux en sou­li­gnant l’importance du CSE, dont il trace briè­ve­ment l’histoire. Après la lec­ture de 21 décla­ra­tions limi­naires, le ministre qui ne peut res­ter que deux heures reprend la parole assu­rant qu’il ne sera ni dans la…

Une reva­lo­ri­sa­tion de l’ISSR insuf­fi­sante, des modi­fi­ca­tions règle­men­taires inquiétantes !

Une reva­lo­ri­sa­tion insuf­fi­sante mal­gré la mobi­li­sa­tion des per­son­nels avec la FNEC FP-FO Lors du groupe de tra­vail pré­pa­ra­toire au comi­té tech­nique du 6 juillet, le minis­tère a pré­sen­té son pro­jet de reva­lo­ri­sa­tion de l’Indemnité de Sujé­tion Spé­ciale de…

Des concer­ta­tions pour impo­ser par­tout l’expérimentation mar­seillaise ? Non merci !

Le cadre ter­ri­to­rial et dérè­gle­men­té de type Mar­seille impo­sé par­tout ? Le ministre pré­voit des « concer­ta­tions à l’échelle des écoles pour construire des pro­jets péda­go­giques si pos­sible inno­vants dans la fou­lée de ce qui se fait à Mar­seille actuellement…

Comi­tés Tech­niques Minis­té­riels des 8 et 28 juin : inter­ven­tions FO sur les postes et concours

La FNEC FP-FO est inter­ve­nue lors des deux der­niers comi­tés tech­niques minis­té­riels pour dénon­cer la ren­trée catas­tro­phique qui se pré­pare en termes de postes et de recru­te­ment de per­son­nels, en par­ti­cu­lier compte tenu de l’effondrement du nombre de lauréats…