Décla­ra­tion limi­naire de la FNEC FP-FO et compte ren­du du CSE du 27 mai 2021

16 Juin, 2021CSA/CSE

Décla­ra­tion liminaire

Le Gre­nelle

Ces annonces sur­viennent alors que le chaos règne dans les écoles, éta­blis­se­ments, ser­vices, faute de recru­te­ments néces­saires, notam­ment pour rem­pla­cer les per­son­nels absents. Vos déci­sions (demi-jauges, fer­me­tures de classes, ren­vois des élèves chez eux) remettent en cause le droit à l’instruction et dressent les usa­gers contre les per­son­nels mis en dif­fi­cul­té, voire en dan­ger, comme en témoigne l’agression de notre col­lègue direc­trice à Nanterre.

Une nou­velle fois, nous vous deman­dons solen­nel­le­ment les recru­te­ments en urgence pour faire face, l’arrêt des sup­pres­sions de postes (en par­ti­cu­lier les 1800 postes sup­pri­més dans le second degré) et les créa­tions de postes nécessaires.

Ce dont les per­son­nels ont besoin, c’est d’améliorer leurs condi­tions de tra­vail avec les moyens néces­saires, pas d’annonces de remise en cause de leurs statuts.

Ce que veulent aus­si les per­son­nels, ce sont des aug­men­ta­tions de salaire.

Avec le « Gre­nelle », le ministre pré­tend « reva­lo­ri­ser » les ensei­gnants. Mais cette « reva­lo­ri­sa­tion » rime avec pro­vo­ca­tion pour les ensei­gnants ! Elle ne s’appliquera, à la marge, qu’aux ensei­gnants en début de car­rière (1/3 des ensei­gnants) avec pour beau­coup 14€ en plus par mois !

Et pour tous les autres col­lègues (admi­nis­tra­tifs, per­son­nels médi­co- sociaux, AESH, AED…), rien !

Les per­son­nels AESH et AED se mobi­lisent pour un vrai sta­tut, un vrai salaire. Il est en par­ti­cu­lier inac­cep­table qu’ils soient exclus des primes infor­ma­tiques, des primes REP et REP +.

Les per­son­nels hos­pi­ta­liers ont, par leur mobi­li­sa­tion, obte­nu 183€ net d’augmentation indi­ciaire soit une hausse du bud­get pour leur rému­né­ra­tion de 7,5 mil­liards … à mettre en com­pa­rai­son avec les 173 mil­lions pro­po­sés en 2021 (260 mil­lions ensuite). Nous le reven­di­quons éga­le­ment pour les per­son­nels de l’éducation natio­nale, ain­si que l’ouverture de négo­cia­tion pour rat­tra­per la perte de pou­voir d’achat subie depuis 20 ans (20%).

Les infir­miers et infir­mières de l’éducation natio­nale seront en grève le 10 juin pour por­ter cette revendication.

De plus, toutes les mesures qui sont prises s’articulent et avancent vers un objec­tif com­mun de remise en cause de nos sta­tuts et de nos droits pour mettre en place un « mana­ge­ment de proximité ».

Les pièces du puzzle se coordonnent :

  • Par­cours pro­fes­sion­nels et ges­tion de proximité ;
  • Ren­for­ce­ment de l’accompagnement PPCR ;
  • Pilo­tage par l’évaluation avec les éva­lua­tions d’établissement ;
  • Eva­lua­tion par les pairs ;
  • For­ma­tions-for­ma­tages impo­sées comme c’est le cas avec les « constel­la­tions » dans le pre­mier degré ;
  • Mise en place d’une RH de proximité ;
  • Loi Ril­hac qui ins­taure un conseil d’école déci­sion­naire et une « délé­ga­tion de com­pé­tences » des auto­ri­tés aca­dé­miques pour le direc­teur, pre­mier pas vers un sta­tut de direc­teur supé­rieur hié­rar­chique dans les écoles ;
  • Fusion des corps d’inspection ;
  • Mul­ti­pli­ca­tion de lettre de mis­sions qui remettent en cause les pré­ro­ga­tives des différents

C’est un bas­cu­le­ment qui se pré­pare où la car­rière des agents serait « mana­gé » par un « accom­pa­gne­ment indi­vi­duel et col­lec­tif », sous la hou­lette de RH de proxi­mi­té, véri­table DRH d’une école ter­ri­to­ria­li­sée. C’est toute la struc­ture de l’école qui est menacée.

La situa­tion sani­taire est éga­le­ment uti­li­sée pour orga­ni­ser la déré­gle­men­ta­tion et mettre en place une ges­tion locale (télé­tra­vail déré­gle­men­té, ter­ri­to­ria­li­sa­tion, uti­li­sa­tion d’animateurs pour rem­pla­cer des ensei­gnants comme en Seine-Saint-Denis, ges­tion des per­son­nels confiée à des start-up comme dans la Somme, casse du bac­ca­lau­réat et des concours…)

La FNEC FP-FO demande au ministre d’arrêter cette offen­sive contre l’École publique et nos sta­tuts et de répondre à nos revendications :

  • Créa­tion immé­diate de tous les postes néces­saires pour faire face à la situation ;
  • Main­tien inté­gral de nos statuts ;
  • Aug­men­ta­tion géné­rale des

Les textes à l’ordre du jour portent sur les adap­ta­tions des exa­mens. Nous votons aujourd’hui des textes qui sont déjà mis en œuvre. De qui se moque-t-on ?

Les exa­mens

La FNEC FP-FO demande la non-déma­té­ria­li­sa­tion des copies : scan­ner les copies sans le maté­riel adap­té, ni le per­son­nel dis­po­nible, cela repré­sente des heures de tra­vail sup­plé­men­taire pour les per­son­nels de direc­tion qui ont bien d’autres tâches à accomplir.

Pour les ensei­gnants, la déma­té­ria­li­sa­tion repré­sente du temps de tra­vail sup­plé­men­taire. Rien ne jus­ti­fie la déma­té­ria­li­sa­tion des cor­rec­tions. Cela repré­sen­te­rait une nou­velle dégra­da­tion pour les condi­tions de tra­vail des professeurs.

Le minis­tère n’a‑t-il pas enten­du les per­son­nels confron­tés à l’immense chaos des E3C ?

Aca­dé­mie de Nantes : 160 copies par pro­fes­seur de phi­lo­so­phie. Nous deman­dons une inter­ven­tion de la part du minis­tère pour que cela soit revu à la baisse. D’une part, le nombre de copie par cor­rec­teur n’a jamais été aus­si éle­vé, d’autre part, il y a aus­si le grand oral.

Les lycéens

Aucun lycéen ne doit être péna­li­sé. Il doit pou­voir accé­der à un diplôme natio­nal lui per­met­tant d’accéder à la filière post bac de son choix. C’est au ministre d’assumer la res­pon­sa­bi­li­té de ses choix et de prendre les mesures qui s’imposent.

La fin d’année le 8 juin

Encore une fois, le ministre met les per­son­nels devant le fait accom­pli et leur impose de prendre les res­pon­sa­bi­li­tés qui ne sont pas les leurs.

Nous réaf­fir­mons l’urgence du réta­blis­se­ment des postes sup­pri­més, l’annulation des fer­me­tures de classes, les créa­tions de postes à la hau­teur des besoins.

CR du CSE ci-contre

La FNEC FP-FO appelle à rejoindre les mani­fes­ta­tions des 15 et 16 juin

La FNEC FP-FO a pris connais­sance d’un appel de Confé­dé­ra­tions et d’Unions dépar­te­men­tales à mani­fes­ter le plus lar­ge­ment pos­sible ce week-end 15 et 16 juin contre l’extrême droite, contre la poli­tique de Macron. La FNEC FP-FO appelle ses syn­di­cats, ses…

Après la dis­so­lu­tion : plus que jamais, les revendications !

Avec sa Confé­dé­ra­tion, la FNEC FP-FO consi­dère que la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale par le pré­sident Macron « consti­tue un aveu d’é­chec ». Cette situa­tion inte­nable, le gou­ver­ne­ment actuel en porte la res­pon­sa­bi­li­té, et avec lui tous les gouvernements…

Halte à la répres­sion des jeunes mobi­li­sés pour le ces­­sez-le-feu en Palestine !

La FNEC-FP FO a pris connais­sance l’appel de l’AG des per­son­nels et des parents du lycée Hélène Bou­cher (Paris) réunis ce matin : « Hier 6 juin des lycéen·ne·s de Vol­taire, Hélène Bou­cher, V. Hugo, Berg­son, Ravel, Tur­got ont occu­pé le lycée Hélène Boucher…

Au pro­gramme du Bre­vet en Amé­rique du Nord : bour­rage de crâne et marche au pas… Abro­ga­tion du SNU !

« Le Ser­vice Natio­nal Uni­ver­sel et l’engagement » tenait lieu de sujet d’Enseignement Moral et Civique (EMC) pour les élèves de 3ème sco­la­ri­sés en Amé­rique du Nord qui ont pas­sé les épreuves du Diplôme Natio­nal du Bre­vet 2024 en ce début du mois de juin. En…

La réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants est inac­cep­table, le main­tien de l’existant aus­si : Abro­ga­tion de la masterisation !

Des groupes de tra­vail conti­nuent de se tenir autour de la réforme dont le chan­ge­ment prin­ci­pal consiste en la pas­sa­tion du concours en fin de 3e année (au lieu de la 5e année). Les prin­ci­pales modi­fi­ca­tions des sta­tuts de corps ain­si que les maquettes des…

Cadre de ges­tion des AESH : Tou­jours pas de sta­tut, ni de vrai salaire !

Fin avril, la FNEC FP-FO a de nou­veau por­té les reven­di­ca­tions des AESH lors d’une audience au minis­tère. Cela a été l’occasion d’aborder des dos­siers pré­cis remon­tés des aca­dé­mies et des ques­tions urgentes comme le pro­blème des jours de frac­tion­ne­ment, les…

AESH : Subro­ga­tion dans les aca­dé­mies, le minis­tère donne rai­son à FO

La FNEC FP-FO a por­té long­temps et à tous les niveaux cette demande essen­tielle pour les AESH. Nous sommes inter­ve­nus au minis­tère, en audience, dans les ins­tances, qu’elles soient dépar­te­men­tales, aca­dé­miques ou minis­té­rielles pour dire la nécessité…

Inter­pel­la­tion du pré­sident de l’Union Syn­di­cale Lycéenne : ÇA SUFFIT ! Sou­tien total aux jeunes mobi­li­sés pour la paix !

Mar­di 14 mai, des lycéens qui blo­quaient le lycée Mau­rice Gene­voix de Mon­trouge pour mani­fes­ter leur sou­tien au peuple pales­ti­nien et le ces­sez-le-feu à Gaza ont fait l’objet d’une répres­sion bru­tale. Cinq lycéens ont été pla­cés en garde à vue. Une lycéenne…

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…