Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO et compte-ren­­du du Conseil Supé­rieur de l’Éducation du 7 avril 2022

11 Avr, 2022CSA/CSE

Décla­ra­tion préliminaire 

« M. le Président,

M. le DGESCO,

Mmes et Mes­sieurs membres du CSE,

La FNEC FP-FO tient avec sa confé­dé­ra­tion, à réaf­fir­mer « son sou­tien et sa soli­da­ri­té à l’égard de la popu­la­tion, des tra­vailleurs et de leurs syn­di­cats en Ukraine, qui sont les pre­mières et prin­ci­pales vic­times, comme cela est tou­jours le cas dans tous les conflits, comme elle affirme son sou­tien avec la popu­la­tion et les mili­tants en Rus­sie qui rejettent la guerre, appellent à la paix et subissent la répres­sion. »

Avec la cgt-FO, la FNEC FP-FO réaf­firme son indé­pen­dance « A la veille d’échéances élec­to­rales poli­tiques impor­tantes en France, (…) fidèle à ses prin­cipes fon­da­teurs, fidèle à la Charte d’Amiens, dans le res­pect des opi­nions poli­tiques, phi­lo­so­phiques et reli­gieuses de tous ses adhé­rents, ne don­ne­ra aucune consigne de vote. »

Avec la cgt-FO, la CEF affirme que la FNEC FP-FO « ne s’engagera dans aucune poli­tique d’accompagnement, de co-légis­la­tion, ou même d’union natio­nale sous aucun pré­texte, pas même la guerre. Fidèle à sa pra­tique réfor­miste, elle pri­vi­lé­gie­ra la négo­cia­tion mais elle s’engagera dans l’action et la mobi­li­sa­tion si cela lui est impo­sé. »

Avec la cgt-FO, elle com­bat­tra toute ten­ta­tive de remettre en cause les 42 régimes de retraites exis­tant et le code des pen­sions civiles et militaires.

La FNEC FP-FO s’étonne de la tenue de ce Conseil Supé­rieur de l’Éducation, à la veille des élec­tions pré­si­den­tielles. Nous ne pou­vons contes­ter que des mesures d’urgence doivent être prises. Mais l’ordre du jour de ce Conseil supé­rieur de l’Éducation n’en prend pas le chemin.

Pas plus que les annonces du Pré­sident can­di­dat qui entend dyna­mi­ter les sta­tuts et l’École publique, sur le modèle de l’expérimentation mar­seillaise : recru­te­ment local sur pro­jet édu­ca­tif, rému­né­ra­tion au mérite, ter­ri­to­ria­li­sa­tion de l’offre de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle public en fonc­tion des débou­chés du mar­ché local…

L’urgence est bien de reve­nir sur les mesures qui déman­tèlent le cadre natio­nal de l’école, à com­men­cer par le recours aux cabi­nets pri­vés et asso­cia­tions type Mc Kin­sey et autres. La FNEC FP- FO demande l’abandon de l’expérimentation de Marseille.

Elle exige l’abandon des PIAL, ins­tru­ments de ter­ri­to­ria­li­sa­tion, de mutua­li­sa­tion, de ges­tion de la pénu­rie, aux dépens des per­son­nels et des élèves.

Elle demande l’abandon de la réforme du lycée et du bac­ca­lau­réat, l’abrogation de Par­cour­sup qui aggravent les inéga­li­tés entre les éta­blis­se­ments et les lycéens et dégradent consi­dé­ra­ble­ment les condi­tions de tra­vail des per­son­nels. Si nous par­ta­geons les ques­tion­ne­ments de nos col­lègues sur l’enseignement de mathé­ma­tiques au lycée, cet énième ajus­te­ment de la réforme, au fil de l’eau est une nou­velle illus­tra­tion que cette réforme n’est pas bonne et qu’il faut tout revoir.

Elle demande l’arrêt des mesures qui ins­taurent le chaos pour mieux livrer l’éducation au marché.

Dans les Côtes‑d’Armor, l’IA-DASEN va jusqu’à créer un pôle de « e‑remplaçants » pour la conti­nui­té péda­go­gique afin de pal­lier le manque de per­son­nels à l’image du rec­teur de l’Académie de Nan­cy- Metz qui crée des bri­gades numé­riques de rem­pla­ce­ment dans le second degré pour la ren­trée 2022. Dans 16 dépar­te­ments, la ges­tion est désor­mais bas­cu­lée vers une start-up pri­vée qui via son appli­ca­tion And­ja­ro devient le sous-trai­tant des DSDEN en ren­ta­bi­li­sant au maxi­mum tous les rem­pla­çants et les frais aux­quels ils peuvent prétendre.

L’urgence est de réta­blir les postes sup­pri­més et de créer de recru­ter des per­son­nels fonc­tion­naires à la hau­teur des besoins.

L’urgence est bien d’augmenter sans délai de 22% la valeur du point d’indice, à la hau­teur de la perte du pou­voir d’achat per­du depuis 2000. L’annonce d’une reva­lo­ri­sa­tion après les élec­tions sonne comme une énième pro­vo­ca­tion alors que l’inflation galo­pante abou­ti­ra, en mai 2022, à une troi­sième aug­men­ta­tion du SMIC en 6 mois. Le refus du gou­ver­ne­ment d’augmenter dès main­te­nant la valeur du point d’indice abou­tit à un nou­veau rabo­tage des car­rières et à une pau­pé­ri­sa­tion aggra­vée des personnels.

La FNEC FP-FO immé­dia­te­ment un sta­tut pour les AESH avec une recon­nais­sance des 24h d’accompagnement comme un temps com­plet, payé sans 100%.

La FNEC FP-FO dénonce fai­blesse de la reva­lo­ri­sa­tion de 10% des frais de dépla­ce­ment. Entre mars 2020 et mars 2022, le gazole est pas­sé de 1,24€ à 2,14€ soit une aug­men­ta­tion de 72% ; le sans plomb 95 est pas­sé de 1,29€ à 2,02€ soit une aug­men­ta­tion de 56% !

La FNEC FP-FO exige une reva­lo­ri­sa­tion des frais de dépla­ce­ment à hau­teur de l’augmentation des prix du carburant.

Avec sa confé­dé­ra­tion, la FNEC FP-FO exige « dans le même temps, la mise en place de méca­nismes de blo­cage des prix des biens des dépenses contraintes (car­bu­rants, éner­gie, ali­men­ta­tion…). » Enfin, une ques­tion concer­nant le réseau AEFE, il est pré­vu la réécri­ture du décret 2002–22 sur le recru­te­ment des per­son­nels en poste à l’étranger. Le texte doit pas­ser au CSE car il modi­fie­rait le code de l’éducation. Où en est-on ? »

Réforme de la for­ma­tion ini­tiale et des concours d’enseignement : la ministre Bel­lou­bet contrainte de céder !

Sous pres­sion, le gou­ver­ne­ment avait déjà opé­ré un recul à pro­pos de la réforme de la réforme de la FDE et des concours. À la veille des élec­tions légis­la­tives, il annon­çait en effet que les lau­réats seraient sous sta­tut d’élève-fonctionnaire et payés 1400 €…

La satis­fac­tion des reven­di­ca­tions, MAINTENANT !

Les résul­tats des élec­tions légis­la­tives confirment la déroute du pré­sident de la Répu­blique et le pro­fond rejet de la poli­tique anti­so­ciale menée depuis 7 ans et adop­tée à coups de 49–3 répé­tés. Des gilets jaunes à la mobi­li­sa­tion contre le recul de l’âge de…

« Pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale » : Les gou­ver­ne­ments détruisent l’Ecole publique Les per­son­nels refusent de subir les déflagrations

Une note de la DGESCO, de sep­tembre 2023, publiait le « pro­to­cole de secou­risme de san­té men­tale ». Dans la même logique que le pro­to­cole pHARe, chaque éta­blis­se­ment ou cir­cons­crip­tion doit dési­gner « une équipe res­source » avec au moins un personnel…

Décla­ra­tion du Bureau fédé­ral de la FNEC FP-FO du 2 juillet 2024

Le 30 juin 2024 a eu lieu le pre­mier tour des élec­tions légis­la­tives, avec un taux de par­ti­ci­pa­tion his­to­rique de 66,7%. Les votes ont pla­cé le Ras­sem­ble­ment natio­nal en tête du scru­tin (29% ; avec ses alliés : 33%), le « Nou­veau Front Popu­laire », en second…

For­ma­tion des ensei­gnants et concours d’enseignement : Un pre­mier recul qui en annonce d’autres !

Comme la FNEC FP-FO l’avait dénon­cé lors des réunions de tra­vail concer­nant la réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants, il était inac­cep­table que des lau­réats de concours se retrouvent en situa­tion d’étudiants, « gra­ti­fiés » à 900 euros pour solde de tout…

« Inéqui­table » l’augmentation de 10% de la valeur du point d’indice ? Mais de qui se moque le ministre-can­­di­­dat Guerini ?

Inter­ro­gé par le média Acteurs Publics à pro­pos de la pro­po­si­tion d’augmenter la valeur du point d’indice de 10% pré­vue par le pro­gramme du Nou­veau Front Popu­laire, voi­ci ce qu’ose répondre le ministre de la Trans­for­ma­tion et de la Fonc­tion publique Stanislas…

Ampli­fions la mobilisation !

Le 15 juin des cen­taines de mil­liers de sala­riés et de jeunes ont mani­fes­té pour expri­mer leur rejet de l’extrême-droite et de ses idées racistes et xéno­phobes, et pour expri­mer leurs reven­di­ca­tions face à la poli­tique de des­truc­tion des ser­vices publics et…

La FNEC FP-FO appelle à rejoindre les mani­fes­ta­tions des 15 et 16 juin

La FNEC FP-FO a pris connais­sance d’un appel de Confé­dé­ra­tions et d’Unions dépar­te­men­tales à mani­fes­ter le plus lar­ge­ment pos­sible ce week-end 15 et 16 juin contre l’extrême droite, contre la poli­tique de Macron. La FNEC FP-FO appelle ses syn­di­cats, ses…

Après la dis­so­lu­tion : plus que jamais, les revendications !

Avec sa Confé­dé­ra­tion, la FNEC FP-FO consi­dère que la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale par le pré­sident Macron « consti­tue un aveu d’é­chec ». Cette situa­tion inte­nable, le gou­ver­ne­ment actuel en porte la res­pon­sa­bi­li­té, et avec lui tous les gouvernements…

Halte à la répres­sion des jeunes mobi­li­sés pour le ces­­sez-le-feu en Palestine !

La FNEC-FP FO a pris connais­sance l’appel de l’AG des per­son­nels et des parents du lycée Hélène Bou­cher (Paris) réunis ce matin : « Hier 6 juin des lycéen·ne·s de Vol­taire, Hélène Bou­cher, V. Hugo, Berg­son, Ravel, Tur­got ont occu­pé le lycée Hélène Boucher…